Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Pour plus de sécurité: Connaissance tables de plongée et ordinateur


aka74
 Share

    Recommended Posts

    Il y a 17 heures, Nicolas Duguay a dit :

    Chez Padi, oui.

    c'est à dire? D'un moniteur à l'autre, d'une région du monde à l'autre, ce vidage de masque et son apprentissage se feront donc rigoureusement de la même manière?

    Edited by jeancri25
    Link to comment
    Share on other sites

    Guest Invité
    il y a 5 minutes, jeancri25 a dit :

    c'est à dire? D'un moniteur à l'autre, d'une région du monde à l'autre, ce vidage de masque et son apprentissage se feront donc rigoureusement de la même manière?

     

    Tu connais beacoup de façons de vider ton masque ?

     

     

    Link to comment
    Share on other sites

    Guest Invité
    il y a 15 minutes, Bloop a dit :

    Je leurs fais soulever le bas du masque et fuser le détendeur dessous

     

    La meilleure façon de provoquer un givrage.

     

    Ça doit être la liberté pédagogique.

    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 2 heures, shapeshifter a dit :

    Tu connais beacoup de façons de vider ton masque ?

    tu remontes, tu enlèves ton masque et tu le retournes et l'eau tombe toute seule... facile!

    Plus sérieusement, non pas vraiment mais de manière d'envisager son enseignement et de bien gérer la dissociation bucco nasale oui des tas...

    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 2 heures, shapeshifter a dit :

     

    La meilleure façon de provoquer un givrage.

     

    Ça doit être la liberté pédagogique.

     

    En fait, c'est important, pour l'apprentissage, de faire des stress tests. Un givrage de détendeur + un choc thermique + une absence complète de visibilité, perso, je trouve que ça doit être très formateur... :)

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 28 minutes, Nicolas Duguay a dit :

    Un givrage de détendeur + un choc thermique + une absence complète de visibilité, perso, je trouve que ça doit être très formateur... :)

    ... et accidentogène ! 

    Link to comment
    Share on other sites

    Je rajoute un coup de marteau sur le crâne au déclenchement du givrage, car qui peut le plus peut le moins. Et je rends hommage à un certain formateur au BEES1 qui (véridique) substituait un masque sans vitre à son masque habituel pour l’examen, histoire de tester la capacité pédagogique de l’impétrant.

    Link to comment
    Share on other sites

    Guest Invité
    il y a 13 minutes, berny a dit :

    Je rajoute un coup de marteau sur le crâne au déclenchement du givrage, car qui peut le plus peut le moins. 

     

    Tu as mal compris.

     

    Meme en mettant à coté l'aspect shaddockian, enseigner "vider son masque avec le détendeur de secours" est une mauvaise idée parceque ce n'est pas applicable de façon générale :  dès qu'on plonge en eaux froides, il faut apprendre à faire autrement, dès qu'on plonge en CCR sans bailout il faut apprendre à faire autrement, dès qu'on plonge en configuration hogarthienne il faut apprendre à faire autrement. Et il y en a certain d'autres.

     

    Le grand problème avec les théories et techniques persos est qu'elles sont le fruit de l'expérience forcément limité du plongeur.

    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 2 heures, jeancri25 a dit :

    tu remontes, tu enlèves ton masque et tu le retournes et l'eau tombe toute seule... facile!

    Plus sérieusement, non pas vraiment mais de manière d'envisager son enseignement et de bien gérer la dissociation bucco nasale oui des tas...

     

    Ouvrons nos esprits.

    Considérons que le fait de vider son masque est une opération technique qui consiste à séparer physiquement le visage du milieu ambiant, en introduisant une lame d’air, avec la conséquence de rétablir une vision correcte.

    Cette opération n’est pas vitale pour le plongeur dès lors qu’il maîtrise son comportement sous-marin, avec de l’eau sur le visage.

    Après la manière dont il effectue cette opération a peu d’importance, d’autant plus qu’elle dépend du contexte de la plongée.

     

    Pour en revenir à ta réflexion, il n’en est pas toujours ainsi.

    Prenons l’exemple du débutant (baptême) qui a de l’eau dans son masque et qui ne la supporte pas.

    Comment doit-il répondre à cette agression ?

    Avec l’aide du moniteur, remonter et vider son masque en surface est une réponse parfaitement adaptée à la situation, dès lors que la remontée a été maîtrisée.

    On repart, et on recommence un peu plus tard, si besoin est.

    Donc comme tu le dis vider son masque en surface est une solution parfaitement admissible pour un débutant.

     

    Pour un confirmé elle ne l’est plus.

    Mais comme je l’écrivais précédemment, le vidage du masque est la cerise sur le gâteau.

    C’est une opération qui n’est pas indispensable pour la survie du plongeur (ou alors il a été mal formé).

    C’est un élément de confort.

    Confronté à la contrainte d’avoir le visage dans l’eau chacun doit trouver une réponse adaptée à cette situation, en prenant en compte l’environnement, la qualité du masque, ses propres réactions au stress, la palanquée, etc.

    Il n’y a pas une réponse universelle, mais un grand nombre plus ou moins adaptées, la première étant de ne pas remettre son masque.

     

    Cette diversité implique que l’enseignement du vidage de masque ne peut se résumer à présenter une recette éculée fourre-tout.

     

    Chaque plongeur doit trouver son chemin.  

    Et c’est le rôle du moniteur que de lui servir de guide.

    • J'aime 2
    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 7 minutes, nanobulle a dit :

     

    [...]

    Mais comme je l’écrivais précédemment, le vidage du masque est la cerise sur le gâteau.

     

    C’est une opération qui n’est pas indispensable pour la survie du plongeur (ou alors il a été mal formé).

     

    C’est un élément de confort.

     

    Confronté à la contrainte d’avoir le visage dans l’eau chacun doit trouver une réponse adaptée à cette situation, en prenant en compte l’environnement, la qualité du masque, ses propres réactions au stress, la palanquée, etc.

     

    Il n’y a pas une réponse universelle, mais un grand nombre plus ou moins adaptées, la première étant de ne pas remettre son masque. [...]

     

    Je ne veux pas polémiquer, ni t'insulter, mon bon nanobulle, mais ce que tu écris ci-haut, c'est vraiment, mais vraiment n'importe quoi... 

    Link to comment
    Share on other sites

    lors de ma formation Nitrox Advanced, j'ai du faire un exercice de suivi de fil dans les 10 m d'eau (froide) sans le masque….  cela te remet les idées en place…. (mais put...n que cela peut faire mal le froid… ) depuis je plonge toujours avec un masque de secours dans une des poches de mon étanche… :)

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    ×
    ×
    • Create New...