Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Erreurs (?), ADD et caisson


    Messages recommandés

    Il y a 1 heure, clic a dit :

    Je pense que la leçon est apprise (dans la douleur) pour tous les deux : essoufflement égal à je me repose, et vous m'attendez.


    Le meilleur réflexe pour un encadrant ou un binôme, en cas d’essoufflement, il faut sortir l’assisté de la zone profonde. Donc à 40 m, il faut remonter. D’autant que si la personne est à 100b, il va falloir lui donner les moyens de faire sa deco sur son propre bloc.
    Et surtout, il ne faudra jamais redescendre. Soit on finit tranquillement dans la zone des 10, soit la personne a du mal à récupérer et c’est fin de plongée.

     

    Mais tu as largement compris qu’il y a du travail. Et finalement, pourquoi pas vous lancer sur une bonne formation N2 couplée avec des explos. Il vaut parfois mieux être en autonomie contrôlée que mal accompagné, cela vous apporteraient la théorie qu’il vous manque.

    Essayez de trouver un bon moniteur qui pourra vous accompagner.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • Réponses 111
    • Created
    • Dernière réponse

    Top Posters In This Topic

    Top Posters In This Topic

    Popular Posts

    Et après ça, on me demande pourquoi je suis farouchement opposé à votre système des PE40... 25 plongées,  de la peine à se stabiliser et on les envoie par 40m de fond dans le bleu...  @clic,

    Bonjour,   Merci de rapporter ici cette histoire.   Comme @la philoche, j'aurais quelques doutes sur la réalité de l'ADD, mais la conduite à tenir a été la bonne.   Par c

    Et si je dis ce que j'en pense, de cette affaire, on va encore m'accuser de foutre le bordel dans le forum...   

    Merci @clic pour le partage, heureux que cela se soit terminé relativement bien. 

     

    C'est aussi très instructif et ça rappelle des situations similaires vécues. @Matt dit "A l’avenir, en tant que plongeur, apprenez à dire non" il a évidemment raison mais en tant que plongeur "lambda" on est souvent pour le moins intimidé, et puis son propre niveau (N1, N2) nous fait penser que l'on a rien à dire justement devant un DP qui collectionne les niveaux. J'ai vécu deux situations similaires: l'une exemplaire à mon sens, ma binôme en essoufflement, le GP la maintient quelques minutes pour qu'elle se calme, l'empêche de palmer en la rassurant par des gestes, bref elle se calme et on remonte tranquillement. L'autre avec un DP du style "j'allais pas vite, tu as un pb, etc." le genre qui te fait les gros yeux quand tu lui dis que tu es à 100b, ce qui te stresse et te fais consommer encore plus. Il te donne l'impression que tu lui gâches "sa" plongée alors que je croyais que c'était la mienne 😉 bref, deux attitudes  à l'opposé.  

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 7 minutes, Joe06 a dit :

    le genre qui te fait les gros yeux quand tu lui dis que tu es à 100b, ce qui te stresse et te fais consommer encore plus. Il te donne l'impression que tu lui gâches "sa" plongée alors que je croyais que c'était la mienne 😉 

     

    Bon ce point m'amène a poser une question.

    @clic le GP c'est un pro ou un bénévole ?

     

    Si pro.. (a coté du fait qu'il ne l'est pas vraiment a mes yeux)  il est a ton "service" c.à.d qu'il Guide ta Palanquée et tu payes pour il est la pour que TOUT se passe bien.

     

    Si bénévole il plonge aussi un peu pour lui… il donne de son temps, des ses compétences afin que TU puisses plonger….   Il a par contre les même obligation que le pro il doit veiller a se que tout se passe bien.  Après je comprends que si il n'a envie de faire une plongée précise… il l'ait un peu mauvaise si IL DOIT t'encadrer… mais la c'est a lui de dire NON… Il DOIT faire le choix entre encadrer ou plonger pour lui… c'est ainsi...

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 1 minute, caolila a dit :

     

    Bon ce point m'amène a poser une question.

    @clic le GP c'est un pro ou un bénévole ?

     

    Si pro.. (a coté du fait qu'il ne l'est pas vraiment a mes yeux)  il est a ton "service" c.à.d qu'il Guide ta Palanquée et tu payes pour il est la pour que TOUT se passe bien.

     

    Si bénévole il plonge aussi un peu pour lui… il donne de son temps, des ses compétences afin que TU puisses plonger….   Il a par contre les même obligation que le pro il doit veiller a se que tout se passe bien.  Après je comprends que si il n'a envie de faire une plongée précise… il l'ait un peu mauvaise si IL DOIT t'encadrer… mais la c'est a lui de dire NON… Il DOIT faire le choix entre encadrer ou plonger pour lui… c'est ainsi...

    Pro, E4, DEJEPS...

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a une heure, Joe06 a dit :

    Merci @clic pour le partage, heureux que cela se soit terminé relativement bien. 

     

    C'est aussi très instructif et ça rappelle des situations similaires vécues. @Matt dit "A l’avenir, en tant que plongeur, apprenez à dire non" il a évidemment raison mais en tant que plongeur "lambda" on est souvent pour le moins intimidé, et puis son propre niveau (N1, N2) nous fait penser que l'on a rien à dire justement devant un DP qui collectionne les niveaux. J'ai vécu deux situations similaires: l'une exemplaire à mon sens, ma binôme en essoufflement, le GP la maintient quelques minutes pour qu'elle se calme, l'empêche de palmer en la rassurant par des gestes, bref elle se calme et on remonte tranquillement. L'autre avec un DP du style "j'allais pas vite, tu as un pb, etc." le genre qui te fait les gros yeux quand tu lui dis que tu es à 100b, ce qui te stresse et te fais consommer encore plus. Il te donne l'impression que tu lui gâches "sa" plongée alors que je croyais que c'était la mienne 😉 bref, deux attitudes  à l'opposé.  

     

    Ça fait parti des biais qui mènent au carton, il faut savoir les repérer (liste non-exhaustive de biais non techniques) :

     

    - Pression du groupe

    - Pression de l'enjeu (meilleurs spot du coin, hyper secret, une chance inouïe, avec en plus une équipe qu'on est pas près de pouvoir réunir à nouveau)

    - Pression du aux moyens déjà investis qui seront perdus si on annule

    - Pression due moniteur qui est une sommité dans le domaine avec un charisme passif intimidant

    - Autocensure de peur de passer pour un idiot/lâche

    - Surestimation de ses capacités

    - Surestimation des capacités de ses collègues

    - Sur pondération de l’expérience (ça marchait bien jusque là, y'a pas de raison)

    - etc. etc.

     

    Il faut savoir les repérer... Et garder à l'esprit qu'ils influent sur nos décisions.

    Et là, l'exemple détaillé est édifiant. On a un bouquet bien garni dans le cas présent.

     

    Comme dit Scubaphil dans un premier temps et jusqu'à savoir planifier une plongée en décompression et gaz, je resterai dans les 15 min de DTR, voire même en No-Deco. D'ailleurs, je ne suis même pas sur d'avoir déjà vu des N2 envoyés en plongée avec 15 minutes comme paramètre pour leur GP.

    @clic Si tu peux, procure toi le bouquin "plongée plaisir niveau 2", et lit le, ça te permettra de voir tout ce que tu aurais du au moins survoler pour engager une plongée à 40 en dérivante et avec déco (ensuite tu pourras approfondir).

    Mon point de vue sur la consommation de ta compagne; c'est normal. Vous devriez avoir un conso correcte vers 50-60 plongée, le temps justement d'apprendre à palmer efficacement (bon timing, bonne puissance, jouer avec les courants, ré-armer le mouvement sans forcer, etc.), le temps de se stabiliser proprement, le temps d'éliminer tous les mouvements parasites qui sont très consommateurs, limiter sa traînée dans l'eau. 

     

    Dernier point : Il ne faut pas avoir peur de ne pas faire confiance au DP. Ils ont leurs expériences, leurs biais et subissent des pressions que tu peux ne pas connaitre (je me rappelle d'un cas vécu ou le club devais a tout prix sortir pour avoir assez de cash et payer la réparation de son bateau, on a été le seul bateau sorti du port ce jour là).

    Le seul et dernier juge qui dit si tu plonges ou pas, c'est toi, et il faut se donner les moyens de comprendre les enjeux.

     

    Modifié par Lagos
    • Like 2
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a une heure, caolila a dit :

     

    Que veux tu dire par cette remarque ?

    Je croyais que tu me posais la question rapport à mon exemple du DP qui te regarde de travers quand tu fais le signe 100b. Mais tu posais la question @clic je crois. Désolé.

    • Thanks 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    J'approuve, tu n'as rien à te reprocher.

     

    Par contre à ce que tu racontes ta formation PE40 a été un peu light (même si je ne suis pas sûr que ça ait changé grand chose). Contrairement à ce que ce qui a été dit il y a normalement une vraie formation théorique dans le PE40. Tu peux voir ce qui est attendu du formateur dans le cadre de la formation PE40 dans le MFT (en tout cas côté fédéral).

    https://plongee.ffessm.fr/mft

     

    Petite précision rapport aux interrogations de certains. Les plongées en Polynésie sont réputées faciles ce qui a d'ailleurs entraîné une exception de la part des autorités polynésiennes pour permettre aux N1 de plonger à 30m et aux PE40 à 50m. Ce qui peut sembler très engagé à un habitué de la Manche est en fait une promenade de santé pour un habitant de Papetee.

     

    Tu as beau avoir respecté ce que te donne ton ordi pour autant tu ne peux pas dire que la procédure à été respecté. Ta remonté pour aller chercher ta femme est une faute (au sens de la procédure de remontée, pas de reproché bien sûr pour avoir aidé ton binôme). Il est même pour habitude de dire que 80% des ADD ont lieux alors que les procédures ont été respecté. Peut être aurait-il fallu passer un peu de temps à mi profondeur? A voir en fonction de la distance et de la vitesse de la remontée. 

     

    Très difficile de dire quelque chose sur le DP et le GP puisqu'on n'était pas là.

    Je vais quand même partager une expérience qui m'est arrivé la semaine dernière en tant que GP (de l'autre côté du mirroire). J'emmène 3 N1 que je ne connaissais pas. C'était leur deuxième plongée de leur séjour mais sinon ils avaient assez peu d'expérience un n'avait pas plongé depuis 20 ans. Avant d'aller à l'eau ils me préviennent qu'ils consomment beaucoup. Plutôt que des les emmener loint (qui aurait fait une plus jolie plongée) je choisis de leur faire un petit tour d'un côté, de revenir et d'aviser ensuite pour savoir jusqu'où je pourrais allé de l'autre côté. À savoir que le site offre assez peu de chose à moins de 12m.

    En revenant vers le bateau 2 me préviennent qu'ils sont à 100 bars (merde déjà, est-ce que j'ai foiré quelque part ? Aurais je pu passer plus de temps 2m plus haut?). Bon pas grave je me dis on va tourner un peu en dessous du bateau, le plus haut possible. Sauf qu'arrivé sous le bateau, 3min plus tard, ils m'annoncent 50 bars. (Pas possible) je vérifie les manos, ce que je n'avais pas fait avant, ils sont bien à 50. Là je panique un peu dans ma tête, mais reste calme dans mes gestes pour faire style pas de problème (sont-ils parti sur un essouflement? Dans ce cas pourquoi, moi je n'ai pas éprouvé de difficulté particulière? M'ont ils menti sur les 100bars et ils étaient plutôt à 80 à ce moment là?). Dans le doute je décide de mettre fin à la plongée. Résultat plongée de 34min palier de sécu compris. Alors forcément une fois le matériel rangé je prodigue quelques conseils sur l'utilisation de la stab et le palmage (ce qui n'était pas du luxe). Mais ce qu'ils n'ont pas vu c'est qu'ensuite j'en ai discuté avec d'autres personnes beaucoup plus expérimentés que moi. Car de mon point de vu j'ai merdé quelque part, pas sur la sécurité, mais sur le guidage. 

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Perso j'approuve tout ce qui a été dit !

     

    ... et me rappelle que ma femme jusque la réfractaire à la plongée avait tenté de faire la première plongée de son N1 à Moorea ou nous étions en touristes, eau chaude et claire oblige.

     

    Le club avait un moniteur bénévole, retraité qui vivait dans le coin, qui l'a emmené direct à 6m après 5 minutes d'explications rapides (je plongeai plus loin depuis un bateau). Au bout de 40 minutes à 6m. ma femme est sortie de l'eau en me disant à mon retour de bateau: c'est bien ton activité, mais est ce que c'est normal d'avoir autant mal aux oreilles c'est vraiment douloureux !

    Bim chez le médecin, vous arrêtez tout de suite la plongée votre tympan est devenu une peau de tambour !

    Je n'ai jamais su si elle s'était pas faite comprendre du moniteur pour les oreilles, ou si il était aussi dilettante qu'il en avait l'air, mais voila un évènement qui fera qu'elle ne plongera jamais. Les mecs du club se sont tous défossés sur elle, et je n'y retournerai plus c'est certain.

    Tout ça pour dire que la plongée à Tahiti ou les prérogatives et les tolérances sont supérieures reste assez spécifique.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Je plonge aussi avec ma femme. Elle est N1.

    Vous imaginez bien que la stab, surtout sur les premiers plongées était ...très approximative.

    En l'accompagnant, malheureusement, j'ai souvent remarqué que l'attention de l'encadrant était très très limite (vitesse de réaction aux changement brutaux de profondeur, distance trop importante, palmage trop rapide...)

    J'ai résolu le problème à l'époque (et je continue même si le besoin est moindre) : je fais sa sécu moi même, je reste scotché a un mètre et je plonge pour elle. Ou elle va je suis...

    Ceci étant dit avec 25 plongées, pas facile de gérer une seconde personne surtout quand tous les parametres ont déjà explosé et à 40m sous plafond.....

    Il y a 3 heures, Lagos a dit :

    Le seul et dernier juge qui dit si tu plonges ou pas, c'est toi,

     

     

    +1

    Modifié par cassenoisettes
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    en phase avec beaucoup de réponses déjà données.

     

    Juste une petite astuce, vu que tu as l'air (comme moi :D) de ne pas aimer les palmeurs: quand quelqu'un de ta palanquée palme trop à ton goût, arrête toi et farfouille autour de toi pour trouver des bestioles.

     

    Tu verras rapidement que le mec va revenir vers toi, surtout s'il est GP.

    L'idéal est quand même de signaler avant la plongée que tu es plutôt du style "contemplatif", il sera pas surpris sous l'eau :D

     

    Et au moins comme ça tu limiteras l'essoufflement et les plongées "commandos/randonnées sportive subaquatique"

     

    Perso j'annonce systématiquement que je suis lent et contemplatif en plongée, soit le mec aime pas ça et change de palanquée, soit il vient quand même et quand il te verra t'arrêter sous l'eau il comprendra et t'attendra ou reviendra.

    Et quand il s'agit d'un guide pro, tu l'as prévenu, à lui de s'adapter à TA plongée ;) 

     

    Quoiqu'il en soit, forcer à suivre coûte que coûte n'est pas une bonne idée, et tu en as fait la malheureuse expérience

    Modifié par iove
    • Like 1
    • Thanks 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Faire 20 minutes de DTR à l'air, j'ai du mal sur le principe. Passé quelques minutes de déco', je trouve beaucoup plus safe d'avoir une déco' surox'.

     

    Les DP qui palment non stop, pareil, j'ai du mal. Faire une pause de temps en temps permet de s'assurer, en statique que la stabilisation des PE est bonne.

    J'ai souffert de ça  aussi lors de ma formation : A peine la palme dans l'eau qu'on partait pleine balle s'en s'arrêter avant de sortir la tête de l'eau.

     

    Avec toute la déco' que vous aviez, et avec l'incident de la remontée de ta compagne, il me semble que rallonger les paliers n'aurait pas été superflu.

     

    Sinon tu as super bien géré le truc je trouve, chapeau pour ta gestion de l'incident.

     

     

     

     

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Je n’ai malheureusement pas le temps de lire les 3 pages, juste la première.

    désolé si ma réponse vient en doublon.

     

    La première règle pour traiter les accidents, c’est de ne pas en avoir, donc de les anticiper ...

    Or planifier des plongées avec 10, voire 20 minutes de paliers obligatoires (si j’ai bien lu la suite), avec des plongeurs débutants (qu’ils soient pe20 ou pe40, avec 25 plongées, on reste débutant) est une aberration et une mise en danger du plongeur.

    Un débutant ne sait pas gérer ses efforts, sa ventilation n’est pas encore adaptée à la plongée, sa stabilisation est très largement perfectible.

    Comment planifier des paliers obligatoires si longs avec de tels plongeurs ? 
    voire planifier le moindre palier obligatoire ?
    c’est pour moi une hérésie même si l'eau est chaude et limpide.

     

    heureusement, les conséquences sont minimes.

    afin que de plonger encore longtemps, il faut vraiment que ta compagne et toi changiez votre approche.

    • Thanks 2
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    • Dernières Discussions

    • Discussions similaires

      • 14
        Voici le cas d’un plongeur traité par oxygénothérapie pour une douleur au pouce.   Contexte : ce plongeur recycleur plonge 3 fois durant un week-end : 2 plongées en diluant air dans la zone des 30 à 40m le samedi , la dernière plongée dimanche matin au diluant trimix dans la zone des 55m. Pas de plongée l’après-midi. Les gaz sont conformes aux profondeurs, les protocoles de remontée et de désaturation sont tous respectés. 2 à 3 h après la sortie de l’eau, le pl
      • 2
        https://www.varmatin.com/technologie/les-applications-sont-multiples-un-caisson-hyperbare-pliable-et-autonome-mis-au-point-a-bandol-657536   🐓🇫🇷
      • 3
        Salut   Ci dessous une visite virtuelle du Caisson Hyperbare de Brest par le Dr Anne Henckes et une présentation sur les ADD traités à Brest sur les 10 dernières années (Stat 2010-2018). Très bonne vidéo !    Vidéo faite dans le cadre du salon virtuel de la plongée du Cibpl Comité Ffessm Bretagne - Pays de la Loire        
      • 55
        Bonjour,  Je souhaite investir dans du nouveau matériel photo à savoir caisson + appareil. En appareil, je compte prendre un Sony rx 100, sûrement le 5, mais pour le caisson j'hésite encore entre deux modèles.  Lequel me conseilleriez vous entre le caisson nauticam et le caisson isotta?  Merci par avance 
      • 19
        Bonjour,    Je sais que ce sujet à déjà été traité plusieurs fois mais je n'ai pas trouvé mon bonheurs dans les différents posts. Je viens de recevoir un Olympus TG-6 (merci papa noël), du coup je vais devoir investir dans un caisson. Je suis novice en matière de photo sous-marine, je me pose donc la question de savoir vers quel caisson m'orienté. Sachant que je plonge essentiellement en Bretagne et que vu la visibilité qui nous arrive d'avoir de temps en temps je pense que je vai
    ×
    ×
    • Créer...