Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Perdrix et altitude


yannig29
 Share

    Recommended Posts

    Bonjour,

    en voulant potasser le mode d’emploi de mon perdix, je l’ai allumer à mon travail (pendant ma pause bien sûr), et j’ai l’item  O2/HE qui clignote en rouge (pas bon signe), en rentrant le soir à la maison, je le rallume et ça ne clignote plus. En le rallumant au boulot, re clignotement rouge.

    donc soit mon ordi n’aime pas mon boulot, soit c’est la différence d’altitude (env 1000m à la maison, env 1350m au boulot) seule différence que je vois. 

    Si quelqu’un a une idée, je suis curieux de savoir et surtout comprendre.

    merci

    yann

    B0C4A84A-860A-414B-BFCA-73FA7F7C76EF.jpeg

    Link to comment
    Share on other sites

    C'est la ppO2 qui est trop basse du fait de l'altitude. A 1350m, et selon la météo, elle doit parfois être inférieure à 0,18bar, et de ce fait, l'air commence à être limite hypoxique.

     

    Un petit Nitrox 32 et l'affaire est réglée :D

    Edited by Harold_S
    • J'aime 1
    • Haha 2
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a une heure, Harold_S a dit :

    C'est la ppO2 qui est trop basse du fait de l'altitude. A 1350m, et selon la météo, elle doit parfois être inférieure à 0,18bar, et de ce fait, l'air commence à être limite hypoxique.

    L'idée est bonne, mais on ne descend pas à 0.18 ATM à 1350m d'altitude... Le problème ne vient certainement pas que de ça. 

    Link to comment
    Share on other sites

    ce n'est pas ce que Harold a écrit
    A 1350m, la pression atmosphérique est en moyenne 14,5% plus basse (865Hpa) qu'en mer (1013Hpa).
    La ppO2 est donc affectée du même ratio.

    Ce qui veut dire qu'un mélange à 21% d'O2 au niveau de la mer est équivalent à moins de 18% à 1350m

    • J'aime 2
    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Guest Invité
    Il y a 5 heures, MomZo a dit :

    L'idée est bonne, mais on ne descend pas à 0.18 ATM à 1350m d'altitude... Le problème ne vient certainement pas que de ça. 

     

    Non, mais on descend bien à 0,18 bar de ppO2 (et même un peu moins).

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 39 minutes, MomZo a dit :

    Merci de vos explications. 

     

    @yannig29 Peux-tu s'il te plaît nous montrer l'écran qui affiche la ppO2 lorsque l'affichage est au rouge ?

    je m'occupe de ça demain, j'ai oublié de le prendre avec moi aujourd'hui. merci pour vos contributions.

    quand au réglage d'altitude, il est sur auto.

    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 16 heures, MomZo a dit :

    L'idée est bonne, mais on ne descend pas à 0.18 ATM à 1350m d'altitude... Le problème ne vient certainement pas que de ça. 

    Non, lis bien, je parlais de la ppO2 et non de la pression absolue.

     

    Il y a 15 heures, bardass a dit :

    ce n'est pas ce que Harold a écrit
    A 1350m, la pression atmosphérique est en moyenne 14,5% plus basse (865Hpa) qu'en mer (1013Hpa).
    La ppO2 est donc affectée du même ratio.

    Ce qui veut dire qu'un mélange à 21% d'O2 au niveau de la mer est équivalent à moins de 18% à 1350m

    Merci pour tes éclaircissements, je ne m'étais pas embêté à donner les valeurs de pression atmosphérique pour étayer mes dires.

     

    Il y a 11 heures, shapeshifter a dit :

     

    Non, mais on descend bien à 0,18 bar de ppO2 (et même un peu moins).

    En effet, la limite de normoxie est de 0,18bar sur les Shearwater, si c'est rouge c'est que la ppO2 est inférieure.

     

    Imaginez donc à 3000m d'altitude (au ski par exemple), une ppO2 à 0,147bar!! On est en dessous de la norme française de la normoxie (>0,16bar). Là le Perdrix doit exploser! :petard:

     

    Link to comment
    Share on other sites

    Guest Invité
    il y a 41 minutes, Harold_S a dit :

     

     

    En effet, la limite de normoxie est de 0,18bar sur les Shearwater, si c'est rouge c'est que la ppO2 est inférieure.

     

    Imaginez donc à 3000m d'altitude (au ski par exemple), une ppO2 à 0,147bar!! On est en dessous de la norme française de la normoxie (>0,16bar). Là le Perdrix doit exploser! :petard:

     

     

    Effectivement, les limites de hypoxie en plongée sont placées assez hautes.

     

    C'est plutôt vers les 4000m qu'on commence à voir vraiment les effets prononcés sur les skieurs et là on doit être plus dans les 0,13 bar de ppO2.

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share

    • Dernières Discussions

    • Similar Topics

      • 1
        À la recherche de sensations à la fois douces et fortes, de bien-être et d’adrénaline ? Envie de faire une plongée en apnée insolite ? Pourquoi ne pas essayer l’apnée sous glace ? Et venir découvrir ses incroyables paysages, ses jeux de lumières et son ambiance féerique. C’est ce que vous propose Aude & Dan, les instructeurs professionnels de l’école d’apnée FIFTY SHADES OF BLUE !    video :  
      • 29
        Bonjour, Un article court, avec photos, sur 2 gars qui plongent en altitude et en autonomie. Succinct mais un documentaire serait en vue. https://www.lequipe.fr/Adrenaline/Aventure/Actualites/Une-expedition-de-plongee-dans-un-lac-en-haute-altitude-en-argentine/
      • 16
        Bonjour à tous   Je souhaite avoir un avis ou un retour d'expérience sur le cas suivant : "J'habite actuellement à une altitude avoisinant les 1 100M d'altitude, en temps normal quand je plonge je passe quelque jours a coté de la mer et je démarre le lendemain de ma dernière plongée pour rentrer chez moi.   Je me demande si par exemple  je peux  faire une plongée la matinée  ( immersion à 20 M maximum pour une durée de 30 min environ ) et repartir chez moi ( a 1 100 M d'altit
      • 6
        Bonjour,   Tout le monde le sait, il ne faut pas prendre l'avion après la plongée. “No fly” de 12 heures après une plongée sans décompression, “No fly” de 24 heures après une série de plongée et/ou après une plongée avec décompression.   Les avions étant actuellement pressurisés avec une altitude de rétablissement de 1 800 m environ (des fois un peu plus), je me dis en toute logique qu'il faudrait éviter l'ascension d'une montagne de plus de 1 800 m (allez, disons 2 000 m) moins de 24 heures
      • 21
        Bonjour,   Retournant bientôt plonger à Ténérife, je suis toujours tiraillé en plonger et randonner (à 1800 - 2400 m environ).   Je me pose la question de plonger un jour (le matin) et pouvoir randonner le lendemain (pas le jour même)   Je ne réalise pour l'instant que des plongées à moins de 20 m.   - Quand je plonge une seule fois dans la matinée, pas de problème le lendemain (au bout de 12h en fait) dixit l'ordi de plongée.   - Par contre quand je réalise un matin deux plongées
    ×
    ×
    • Create New...

    Bonjour,

     

    logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

     

    L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

    Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.