Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Coronavirus Covid-19


caolila

    Recommended Posts

    il y a 2 minutes, caolila a dit :

    Merci pour le partage et respect à ce monsieur pour un tel investissement. Pour le reste, ça ne doit surprendre, peut-être que les plus concernés d'alors... "Dès la fin août, on voyait une reprise de l'épidémie au niveau des jeunes, essentiellement les 20-29 ans."

    • J'aime 1
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 56 minutes, caolila a dit :

     

    J'ai un collègue qui a fait 2 grands voyages  en Chine en 2 ans il y était aussi il y a plus de 15 ans.... Il a été ébahi par ma modernité du pays, leur TGV et la propreté.... 

     

    Les chinois sont loin d'être des branquignols.

     

    Leur objectif c'est de devenir la première puissance mondiale.

     

    La Chine détient 17% de la dette souveraine américaine.

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 41 minutes, caolila a dit :

    Impressionant 

    image.thumb.png.3bb81d053756c7f3524ae6b2167b602f.png

     

    MAGA, il l'a fait 😞

     

    on a malheureusement bien progressé dans le classement lors de cette 2eme vague 😞😞😞

    https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2020/05/05/coronavirus-age-mortalite-departements-pays-suivez-l-evolution-de-l-epidemie-en-cartes-et-graphiques_6038751_4355770.html

     

    Edited by DuboisP
    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 15 heures, caolila a dit :

    Pour ceux qui doutaient encore que ce sont les jeunes les "coupables"

     

    Le problème est encore qu'on agglutine un catégorie "jeune". Pour mesurer les impacts de mesures de santé publique, il faudrait revoir les classifications d'âges et aussi arrêter de suivre certaines sociétés "savantes" qui ont fait de la com' en France, sur la base d'étude limitée en période de confinement sur un échantillon faible pour faire plaisir au ministre de l'éducation nationale. Sans préjugé du fait que les plus jeunes sont moins en cause que les étudiants... 

     

    Un article dans "nature" sur le sujet : https://www.nature.com/articles/s41562-020-01009-0/figures

     

    Link to comment
    Share on other sites

    Sincèrement, c'est passionnant (intellectuellement parlant) de vivre cette pandémie hors de France et d'Europe, mais tout en gardant les yeux rivés sur ce qui s'y passe. Ça aide a ne pas vivre cette épreuve "la tête dans le guidon" sans réelle analyse comparative possible. 

    Et sans remettre en question ou faire une critique politique des mesures appliquées par les dirigeants en France, il est indéniable que d'autres Pays on eu des approches différentes, avec des résultats pour l'instant pas si dramatiques question sanitaire, mais surtout diamétralement opposées socialement et économiquement. 

     

    Ca aidera peut-être certains ici a ouvrir les yeux sur ce qui se vie a la maison, et se demander si cela est consequence logique et unique a la pandémie actuelle ou lié a des choix d'approche face a cette crise ? 

     

    Je compare deux pays qui n'avaient pas les memes "armes" au départ : France, 5emme ou 6emme puissance économique mondiale, nation au système sanitaire faisant exemple a niveau international, population globalement en bonne santé a haute espérance de vie a la naissance... Le Mexique, pays en voie de développement, moitié de la population pauvre, second pays mondial en obésité et diabète... (Toutes les cartes pour souffrir une hécatombe !)

     

    Et les approches face a cette crise furent tres différentes :

    -- France, responsabilisation/culpabilisation individuelle (amendes, attestations de déplacement par individus), fermeture ponctuelle/partielle des frontières, confinement, relâche, couvre feu, puis re-confinement, toujours a niveau national...). Saturation hospitalière, relâche, re-saturation... Succession de pics violents accompagné de grandes mesures lourdes sur le quotidien de la population (moral, social, économique... )

    -- Mexique, 

    Plan clair et ligne a suivre sur vision a long terme dès le début : "ca va être très long", dès Mars la feuille de route allait deja vers 2021. Un confinement stricte au debut (dans un pays pauvre c'est tres dure économiquement et socialement), et depuis un seul et long deconfinement qui continue encore, par étapes clairement etablies, par région (Etat) et se succédant selon les résultats sanitaires localement. 

    Pas de fermeture des frontières.

    Et pas de culpabilisation individuelle de la population (bien évidement il y eu des excès de personnes par-ci par-là, mais ce n'étaient pas ces details qui détournaient l'attention publique). La décision fut de modifier les interactions sociales et leur structure intrinsèque (travail, education, lieux de réunion...) sans punir la personne. Pas d'amendes aux citoyens, pas de "permis individuels pour circuler"... C'est au niveau des entreprises, commerces, écoles, administrations que les règles furent appliquées et les contrôles réalisés. Ce qui change énormément le vécu au quotidien de cette épreuve sanitaire et sociale pour la population. (On savait qu'elle devait tenir sur le long terme)

    Les commerces faisaient appliquer au publique le port du masque, lavage de mains, limite de capacité, distances sociales, etc. Le citoyen respecte ou alors ne peut pas acceder/rester. 

     

    La pression sociale, psychologique, policière est totalement inversée ! 

    Les Français arrivant ici en vacances actuellement (et il y en a ! ) témoignent tous en ce même sens:

    -- Il y a plus de mesures sanitaires mises en oeuvre ici au Mexique, partout (aéroport, transports, commerces, restos...) et elle sont bien plus suivies par tous le monde.

    -- l'ambiance pourtant est bien plus détendue et relax a ce sujet en meme temps. 

    Ce qui paraît antinomique et pourtant... C'est le cas.

    Le vécu est tout autre: ici comme en France on subit une situation que tous détestent, mais la pression sociale, le vécu, l'ambiance, la peur sont diamétralement opposés. On craint une maladie, mais pas le "système" ou le policier qui passe. Les habitants des grandes villes peuvent partir en weekend a la plage, des touristes étrangers (peux nombreux) viennent ici en toute prudence et "vivent"...

    Aujourd'hui j'étais en famille dans un beach club, des places de parking (garés dans l'ordre d'arrivée) a ta table suivant un parcours déterminé et guidé, bain désinfectant des pompes a l'entrée, prise temperature, lavage de mains, port du masque pour l'accès, tables/transats amplement séparés les uns des autres, serveurs avec masques et visière, menus sur qr codes pour lecture sur téléphone, couverts jetables biodégradables en noyau d'avocat etc. En extérieur personne sans masque a moins de 2m de nous de toutes la journée, de manière relax, sans stress... C'est entré dans les mœurs, les commerces se sont adaptés, et on arrive a vivre cette nouvelle normalité, tous conscients que c'est notre survie économique et sociale qui en depend ! 

     

    Alors dit tout cela, qu'en est-il des résultats me direz-vous ? 

    Ici du coup pas trop de vagues, de pics, crises successives... Une seule longue courbe continue et mitigée au mieux, sans jamais avoir atteint les limites des capacités hospitalières (multipliées par 3 ces derniers mois pour lits en rea heureusement). Tres loin d'être épargnés par le virus, la mitigation fut continue, avec des résultats equiparables aux pays les plus développés du monde a la date, sans crises extremes, et un vécu totalement différent pour la population, ce qui je pense est aussi tres important ! (La catastrophe économique est indéniable, évidement) Ce qui est remarquable pour un pays en voie de développement sans système social (sante/chômage/maladie/education...) développé.

     

     

    Stats comparatives, (rapportées par population totale de chaque pays):

     

    -- pas de "deuxième vague" au Mexique, evolution constante et limitée/contrôlée (pour l'instant):

    1600419790_coronavirus-data-explorer(2).thumb.png.05441eaebb1c84955378883a1b75bb39.png

     

    1158256321_coronavirus-data-explorer(5).thumb.png.47bfe45175b75d2ab1c582d2136cdd83.png

     

    Pas de "pic" de seconde vague en cas positifs, comme en décès, une seule et meme crise linéaire... 

     

     

    Et en cumulé depuis le debut de l'année, évidement, le Mexique a souffert, mais limitant les dégâts pour un pays pauvre, et avec cette approche bien plus sociale qu'individuelle finalement:

    703677371_coronavirus-data-explorer(4).thumb.png.3ab9b1964f462ff30371baba6f2e6033.png

     

    1666908453_coronavirus-data-explorer(6).thumb.png.ff64c4610dcba1420adf3367f422d8b0.png

     

     

    En espérant que cela vous donne une autre perspective sur l'approche envers cette pandémie que nous souffrons tous.

    De quoi relativiser nos "certitudes"?

    Cette pression individuelle existant en France n'est pas forcément une evidence vu de l'extérieur... Sans que cela signifie la negation de la réalité, mais bien une stratégie socio-économique différente, et qui de surcroît inclue plus de mesures sanitaires pour tous, tout en cherchant a alléger au mieux les restrictions individuelles. 

     

    De la qu'ici, on peut vous inviter a venir plonger, tout en respectant la loi, les règles de sécurité sanitaire et les stats vont en ce sens ! Seule obligation pour vous: test PCR au retour. 

     

     

    Salut!

     

     

     

    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 59 minutes, Narcosis a dit :

    Aujourd'hui j'étais en famille dans un beach club, des places de parking (garés dans l'ordre d'arrivée) a ta table suivant un parcours déterminé et guidé, bain désinfectant des pompes a l'entrée, prise temperature, lavage de mains, port du masque pour l'accès, tables/transats amplement séparés les uns des autres, serveurs avec masques et visière, menus sur qr codes pour lecture sur téléphone, couverts jetables biodégradables en noyau d'avocat etc. En extérieur personne sans masque a moins de 2m de nous de toutes la journée, de manière relax, sans stress...

     

    Ça ressemble a ça :

     

     

    Un bateau de plongée avant la sortie :

     

     

    Au retour de plongée :

     

    Question distanciation sociale... Le metro-boulot-dodo parisien c'est tout bueno ! 😝

     

    L'eau est a 28°C.

     

    Salut!

     

     

    Edited by Narcosis
    • J'aime 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Il faut aussi savoir qu'au Mexique les populations les plus touchées par la pandémie sont à rechercher parmi les plus défavorisées représentant 50% des individus qui ne bénéficient d'aucune protection sociale et qui vivent dans la précarité. Pour eux, il n'est d'autre choix que celui de continuer leur activité pour vivre .Ainsi Les choix faits par le gouvernement sont probablement adaptés à cette situation. Maintenant, la France n'est pas non plus un état policier et l'on peut raisonnablement parler de mesures répressives plutôt douce à l'égard des récalcitrants des mesures de lutte "anti-covid". On a affaire à des situations foncièrement différentes au vu des situations géopolitiques, des contraintes sociales et économiques des états  induisant forcément une techerche de choix/solutions adaptées.

     

    Link to comment
    Share on other sites

    Merci @narcosis mais, je mets un gros mais, au  Mexique, il fait "beau et chaud" toute l'année donc les gens vivent plus dehors que chez nous, cela aide quand même pas mal a lutter contre la pandémie.

     

    Regarde le chiffre en France jusqu'a septembre....  

    Les pays qui doivent s'enfermer parce qu'il fait plus froid ont a mon avis tous une nouvelle vague, c'est mécanique. 

    Link to comment
    Share on other sites

    Nos vieux se laissent mourir, c'est triste :(

     

    Suisse romande: «Déprimés, nos résidents se laissent mourir» - 20 minutes

     

    «Déprimés, nos résidents se laissent mourir»

    Les cas de «syndrome de glissement», ou dépression des personnes âgées, se multiplient dans les EMS. Des soignants et des proches des pensionnaires âgés témoignent.

    • Merci 1
    • Triste 1
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a une heure, Lioson a dit :

    Nos vieux se laissent mourir, c'est triste :(

     

    Suisse romande: «Déprimés, nos résidents se laissent mourir» - 20 minutes

     

    «Déprimés, nos résidents se laissent mourir»

    Les cas de «syndrome de glissement», ou dépression des personnes âgées, se multiplient dans les EMS. Des soignants et des proches des pensionnaires âgés témoignent.

    Comme en France mais on dit que c'est la COVID 🤫 rappelez-vous les orphelinats en Roumanie !!!!

    • J'aime 1
    Link to comment
    Share on other sites

    • Matt locked this topic
    • Matt unlocked this topic

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now

    ×
    ×
    • Create New...