Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

    Messages recommandés

    il y a 14 minutes, whodive a dit :

    Mais ce vaccin n'est pas obligatoire, et faut remettre dans le contexte de l'époque.

    Ces comparaisons n'ont pas lieu d'être.

    Avec une météorite encore moins, j'ai loupé le vaccin contre ces dernières...

    De plus la france s'est débarrassée de ce virus que en 2001, puis 2015 après une petite reprise.

    ce que j'ai du mal à comprendre (et je ne te vise pas), c'est que quand il n'y avait pas de masques, il fallait des masques (amsi, que quand ils furent là, les memes refusaient de les porter)

    que quand il y a eu le premier confinement, c’était la dictature, l'atteinte à la liberté d'aller et venir,

    que quand il y a eu le second confinement, il était trop lâche, il ne servait à rien,

     

    qu'il fallait un vaccin et maintenant que le vaccin se profile, il y a Bill Gates et les nanoparticules activées par la 5G dans ce vaccin, je refuse (dit une partie des Gaulois)... (et une part non négligeable des Français se disent je ne porte pas toujours le masque et je triche tant que je peux avec les autorisations de déplacement etc)..

     

    donc, comment peut on faire pour convaincre ??

     

    et, concernant le virus, je me permets de retranscrire une contribution d'ailleurs :

    Citation

     

     

    Citation

    Cette méthode de l'entre-deux montre quand même ses limites. Elle ne freine pas vraiment l'épidémie, les écoles et bons nombres de lieux de contamination restant ouvert... et torpille quand même l'économie.


    Il est pourtant bien certain que la solution est simple et évidente. D’ailleurs tous les autres pays l’appliquent, n’est-ce-pas (... ou pas).

     

    Bizarrement, ça se passe comment en Suisse ? Parce qu’entre les recommandations de plus en plus fortes du fédéral, des cantons qui suivent seulement s’ils en ont l’envie et des suisses qui passent dans le canton voisin pour boire et manger parce que les restaurants et bars du canton d’à côté n’y sont pas fermés ?
    La solution te semble meilleure ?

    Bref, tout le monde pilote à vue, parce qu’il n’y a pas de formule magique.

    Il était évident dès octobre qu’on réouvrirait en décembre pour éviter les émeutes et faire un peu tourner l’économie, et qu’on reconfinerait juste derrière pour gérer les conséquences de Noël et du Nouvel An où les gens par définition vont faire n’importe quoi (soupape indispensable, inconscience ou bêtise, ou tout cela à la fois, mais dans tous les cas les conséquences de Thanksgiving ne sont une surprise pour personne, et ça sera pareil chez nous) en essayant autant que possible de sauver aussi les vacances de février. Et vive ensuite le reconfinement en mars pour 3 semaines.

    Quant aux écoles, sacrifier 1 année est inenvisageable à l’échelle d’une nation, et les cours à distance ne peuvent être réalisés sur une telle échelle.
     

     

    Une grande part de la maitrise de la diffusion du virus tient aux individus : les mesures collectives servent à endiguer la propagation et limiter son explosion, à chacun ensuite à son niveau de faire le nécessaire pour ne pas être contaminé ou diffuser la maladie. Et c’est essentiellement là que le bât blesse, peu importe les mesures prises par ailleurs.
    Sinon la seule autre mesure pour arrêter la propagation est le confinement total pendant 3 mois avec une économie qui crève, la mise à l’écart de tous les contaminés et toutes frontières fermées pendant 6 à 10 mois derrière pour éviter toute réapparition.

    Alors savourons, c’est la vraie démocratie, la démocratie participative directe, où chacun doit avoir conscience de son influence sur le bon fonctionnement de la société dans son ensemble, et où chaque individu qui n’en tient pas compte retarde d’autant la sortie du tunnel pour l’ensemble de la société.

     

     

    Citation

    qu'y a t'il de plus proche de l'anarchie, comme utopie, qu'une démocratie directe où chacun mesure et assume pleinement sa part de responsabilité ?

    Et c'est là que les vrais anarchistes, les sincères, ceux qui ont un vrai projet au delà de la destruction des idoles et des symboles, devraient réaliser à quel point les mentalités sont loin de pouvoir accepter leurs principes. Je pense qu'ils peuvent écraser une larme sur la pureté de leurs idéaux

     

    Modifié par christophe 38
    • Like 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • Réponses 4,6k
    • Created
    • Dernière réponse

    Top Posters In This Topic

    Top Posters In This Topic

    Popular Posts

    Un avis, c'est comme une certaine partie de notre anatomie: tout le monde en a un.   L'équation dans cette crise n'est en soi pas si compliquée : pour limiter la propagation du virus, il fau

    A défaut de voyage et de plongée, je vais vous écrire un compte rendu d'un voyage en covidie fait en famille. Il y a environ 3 semaines, le voyage a commencé par une bonne rhinite et deux nuits i

    Tu n'es pas personnel mais tu es volontier polémique.   Personne n'a dit qu'il était dangereux d'aller marcher tout seul dans la forêt. On t'as juste dit que c'était interdit. A mon sen

    Posted Images

    il y a 4 minutes, christophe 38 a dit :

    que j'ai du mal à comprendre (et je ne te vise pas),

     

    Perso je ne suis pas d'avis de tout ce qui suit cette phrase.

     

    Pour moi la gestion de crise c'est des janvier fermeture du pays, tester isoler.

    Pas de confinement.

     

    Et dans le cas où ces mesures ne sont pas prise, ben tu sauve les meubles, tu fais du stop and Go car tu as toujours un train de retard, bref tu subis.

    Et la forcément il n y a pas d adhesion.

     

    Un vaccin je ne suis pas contre, mais je m'oppose à melanger vitesse et précipitation (balance bénéfice/risque) pour les personnes non à risques.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 2 heures, whodive a dit :

     

    Perso je ne suis pas d'avis de tout ce qui suit cette phrase.

     

    Pour moi la gestion de crise c'est des janvier fermeture du pays, tester isoler.

    Pas de confinement.

     

    Et dans le cas où ces mesures ne sont pas prise, ben tu sauve les meubles, tu fais du stop and Go car tu as toujours un train de retard, bref tu subis.

    Et la forcément il n y a pas d adhesion.

     

    Un vaccin je ne suis pas contre, mais je m'oppose à melanger vitesse et précipitation (balance bénéfice/risque) pour les personnes non à risques.

     

    Le bénéfice peut être important s'il était établi que le vaccin peut empêcher la transmission. On verra. 

     

    Pour le moment, le gouvernement a choisi de faire de la com' sur les dizaines de vaccinés. 

     

    Si ça dure, nous, conjoint de personnel soignant, on va commencer à râler. La non vaccination de cette population est une absurdité. Au moins pour les protéger. 

     

    41G9eHxKpmL._SX319_BO1,204,203,200_.jpg

    • Like 2
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 1 heure, whodive a dit :

    Sauf qu il y a des soignants qui ne veulent pas se faire vacciner.

     

    Pas faux. J'ai entendu ce discours dans mon milieu familial :) Après, c'est effectivement une question de rapport à la science d'un point de vue individuel (j'y adhère sans réserves). D'autres vaccins viendront dans quelques mois (en retard pour plusieurs), après quelques autres déclarations de ministres et du président et  après quelques autres restrictions de nos libertés. C'est à mon sens toute la question :) 

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Le 28/12/2020 à 22:21, whodive a dit :

    En gros les vaccinations qui sont faites actuellement servent juste à apporter des connaissances sur le dit vaccin.

    NON, les vaccinations qui sont faites actuellement servent à protéger les vaccinés de la maladie.

     

     

    Le 28/12/2020 à 22:21, whodive a dit :

    Il est donc toujours en phase de test et la population sert de cobaye.

    "Cobaye" ... tout de suite ... les grands mots pour dramatiser et faire peur.

     

    Le vaccin de Pfizer/BioNTech a passé la phase 3 avec succès, il accède donc à la mise sur le marché, tout cela est très classique. Ca se passe comme ça pour des milliers de médicaments.

     

    Pour être plus précis, la phase 3, c'était quand même presque 22 000 personnes vaccinées et autant qui ont reçues le placebo. Si tu tiens absolument à ton terme de "cobaye", ce sont ces 44 000 personnes qui pourraient être assimilées à tes "cobayes". Des individus volontaires qui ont acceptés de participer à l'essai clinique et de recevoir 2 injections, sans savoir s'il s'agissait du candidat vaccin ou du placebo. C'est grâce à eux que l'ont peu à présent avoir une idée assez précise de l'efficacité et de la la tolérance de ce vaccin (avec un recul limité pour le moment). Tu devrais remercier ces gens plutôt que de colporter le terme de "cobaye" à tort et à travers ...

     

    Partant de là, le vaccin étant à présent autorisé et déployé, on ne peut plus vraiment parler d'essai, de test ou de "cobayes". Evidemment, il va rester sous surveillance (comme tout médicament qui arrive sur le marché). Avec son usage à grande échelle, on pourra avoir ultérieurement des données sur son impact épidémiologique, sur d'éventuels effets très rares, sur des sous-populations particulières ... mais il n'y a là absolument rien d'anormal.

    • Like 1
    • Thanks 7
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Cayai on peut fusionner les sujets vu qu'on parle plus que de vaccination 😂 .

     

    Histoire d'essayer de vaguement rapprocher ça de la plongée (sur un malentendu on sait jamais) : combien de plongeurs dans la phase 3 ? Influence de la plongée ?

    Modifié par benbulle
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 5 heures, Scubaphil a dit :

    Le vaccin de Pfizer/BioNTech a passé la phase 3 avec succès, il accède donc à la mise sur le marché, tout cela est très classique. Ca se passe comme ça pour des milliers de médicaments.

    Processus classique... mais la vitesse est inédite et doublé de la forte pression des dirigeants de tout bords pour accélérer et approuver au plus vite.

     

    Comme déjà dit :

    Si il y a un voyant en orange dans le dossier qui en temps normal aurait demandé une étude complémentaire donc un report de plusieurs mois .... dans le cas présent et sous la pression on a pu dire ok quand même.

    De même dans les usines de prod, il y a des non conformités tous les jours, dans ce cas on se réunit et on dit : non conformité acceptable ou pas .... et sous la pression actuelle j'ai peu de doute que plus que d'habitude on classe acceptable des non conformités qui hier ne l'aurait pas été.

    • Like 1
    • Thanks 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Bon ben un article intéressant d'Axel Kahn  par rapport à la stratégie de vaccination.. pour lu iil y a une nouvelle erreur du gouvernement.

    Axel Kahn pointe "une très importante erreur stratégique" sur la vaccination en France (msn.com)

    Citation

    Si le généticien rappelle qu'il y a en France entre 30 et 35% de "vaccino-sceptiques" pour lesquels "on ne pourra rien", il appelle à cibler les "personnes terriblement hésitantes". "Et pour ces personnes, il faut certainement leur apporter la vérité et la transparence, mais également de l’enthousiasme, que diable !", s'emporte Axel Kahn. "Ça n’est pas en avançant à tout petit pas, qu’on arrivera à les convaincre, au contraire. On va les convaincre qu’en effet, si on va si lentement, c’est qu’on n’est pas sûr de soi et qu’il y a un danger."

     

    Citation

    "Il est normal de demander le consentement. C’est vraiment profondément ma culture et le consentement est au centre de ma réflexion Mais il ne faut pas exagérer !", s'agace une nouvelle fois le généticien. "Pour obtenir le consentement, on peut le faire avec la clarté, avec ce sens de l’enthousiasme que j’évoquais. Ou alors avec une procédure d’une lourdeur administrative qui finit par être dissuasive. Je suis atterré qu’avec cette procédure de consentement, sur 200 personnes dans un Ehpad, 70 personnes simplement aient consenti. Il faut savoir raison garder", conclut le médecin. 

     

     

    Personnellement je l'ai déjà dit je me ferais vacciner dès que possible ( la aujourd'hui si on me le propose)

     

    :gagon: quoi que 

    Pourquoi ne pas laisser ceux qui veulent se faire vacciner et ce qui ne veulent pas ben... "y passer". C'est leur choix, ils sont libres mais qu'ils ne viennent pas pleurer par la suite.

     

    On appel cela "l'Evolution", la sélection naturelle. Les êtres vivants les mieux adapté survivent les autres n'ont pas de descendants...  nous (l'espèce humaine) en sortirons plus fort.

     

     

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Article concernant le Grand Est

    Covid-19 : quelle est la situation dans le Grand Est, où certains élus réclament des reconfinements locaux ? (msn.com)

     

    j'aime bien 

    Citation

    Patrick Vogt, médecin généraliste à Mulhouse (Haut-Rhin), qui avait alerté les autorités sanitaires au début de la première vague, appelle toutefois à la prudence : "Les facteurs d'hospitalisation ont changé depuis mars. On hospitalise plus rapidement à présent. Et on a peu d'informations sur le profil de ces personnes : est-ce que ce sont des personnes à risque, des personnes âgées ou pas."

     

    et surtout 

     

    Citation

    Des causes incertaines

    Mais comment expliquer une telle aggravation du tableau épidémiologique dans une région qu'on pensait relativement épargnée par la deuxième vague ? En octobre, les professionnels de santé et experts se réjouissaient des indicateurs du Grand Est, louant le respect plus important des gestes barrières et du port du masque et évoquant pour certains une potentielle meilleure immunité de groupe. Deux mois plus tard, les discours et les indicateurs diffèrent complètement. "Ce virus n'en fait qu'à sa tête", estime Patrick Vogt, qui assure ne pas avoir observé de relâchement de la population à l'approche des fêtes. "Le 1er octobre, on a eu une montée assez rapide des indicateurs en France, mais chez nous c'était calme, rappelle le médecin.Et c'est arrivé le 10-15 novembre, alors qu'on était en plein confinement. C'est à n'y rien comprendre."

    Certains évoquent un "rattrapage" des zones de la région ayant été peu touchées lors de la première vague, d'autres une météo plus hivernale contribuant à faire circuler davantage le virus, ou bien encore une proximité avec l'Allemagne où le virus est très actif en ce moment. Mais toutes ces pistes présentent des contre-exemples. Pour Emmanuel Rusch, "on n'a pas de réponses très scientifiques sur le sujet actuellement. Il y a beaucoup d'explications qui sont avancées, sur la temporalité (...), le lien avec les métropoles (...) Certains auteurs parlent également d'aspects culturels et mettent en avant des habitudes de regroupements familiaux plus intenses." Rien ne permet toutefois de privilégier une de ces hypothèses : "Les choses évoluent et on ne comprend pas bien pourquoi. Il y a probablement une conjonction de facteurs qui joue sur la dynamique épidémique", conclut l'épidémiologiste.

     

    Les prochains jours seront déterminant...  

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Cobaye c'est pas un grand mot qui fait peur.

    Le vaccin a peut-être passé des étapes il n'en demeure pas moins des inconnus et des questions sans réponses. Encore pire sur le long terme.

    Donc oui cobaye est toujours d'actualité tant qu'on observe les résultats sur les gens pour obtenir des réponses.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...