Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Coronavirus Covid-19


caolila

    Recommended Posts

    Mes méthodes ne sont pas pire ou meilleurs que les tiennes qui éludent gentiment chaque questions qui dérange.

     

    Et au moins elles font sourire une partie des lecteurs.

    • J'aime 2
    • Haha 1
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 4 minutes, Lioson a dit :

    Mes méthodes ne sont pas pire ou meilleurs que les tiennes qui éludent gentiment chaque questions qui dérange.

    exemple ?

    le mot complotiste n'est pas un argument. 

    Utiliser cette méthode démontre l'absence d'arguments et la faiblesse d'esprit de ta part.

    Link to comment
    Share on other sites

    C'est surtout du à une lassitude de te voir répondre les mêmes banalités ou inexactitudes depuis plusieurs mois.

     

    Je vais pas passer le 300 pages mais régulièrement des posts avec plusieurs questions te sont adressés et tu répond en général à la plus convenue voire tu revoie son auteurs vers les 300 pages (si tu ne dis pas que c'est pas ton travail)

     

    Donc mieux vaut traiter tes réponses ou absence de réponse avec humour, c'est en tous cas le parti que j'en ai pris aujourd'hui

     

     

    • J'aime 4
    Link to comment
    Share on other sites

    à l’instant, whodive a dit :

    Quoi répondre à l absence du rien...

    Allez je te laisse à voir des complotistes partout

    toi, tu vois des complotistes,

    moi, je vois des ignares et fiers de l'etre et d'y rester...

     

     

     

    • J'aime 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 3 heures, whodive a dit :

     

     

    de 0 à 29 ans les morts représentent 9% (57/636)

     

    donc face au 91% des plus de 30 ans oui ça fait peu.

     

    Sur ces 57 cas combien ont des comorbidités ?

    10%, c'est pas beaucoup...

    Décimer, tu connais le terme ?

    Ça vient des armées romaines; en cas de révolte ou de mutinerie, on alignait les hommes et 1 sur 10 était exécuté...

    Je suis persuadé que ce 10%, ça semblait beaucoup au survivants comme au 10e...

    • J'aime 2
    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 2 heures, christophe 38 a dit :

    toi, tu vois des complotistes,

    moi, je vois des ignares et fiers de l'etre et d'y rester...

     

     

     

    Toi tu ne sais décidément pas lire 

    il y a 59 minutes, nics a dit :

    10%, c'est pas beaucoup...

    Décimer, tu connais le terme ?

    Ça vient des armées romaines; en cas de révolte ou de mutinerie, on alignait les hommes et 1 sur 10 était exécuté...

    Je suis persuadé que ce 10%, ça semblait beaucoup au survivants comme au 10e...

    Une population qui représente que 10% ce n'est pas beaucoup par rapport à une population qui représente 90%.

    C'est des maths.

    Après l'histoire personnel de chaque individu c'est une autre histoire.

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 4 minutes, nics a dit :

    Tant que tu es dans les 90%, ton raisonnement (doux euphémisme) tient presque la route...

    En fait là que tu soit parmi les 10 ou les 90% c'est deux mauvaises nouvelles...

    C'est cool de prendre une conversation en route et d'attaquer les gens 👏

    Link to comment
    Share on other sites

    Evolution des cas positif sur 7 jours...  les choses sont claires... non ?

     

    image.png.d6f74b810f0bb70a3d5dd7a09226cd9a.png

     

     

    Intéressant

     

    Covid-19 : pourquoi le variant Delta est si contagieux (msn.com)

     

     

    Citation

    Tout simplement parce qu’il aurait acquis « un avantage » a priori anodin mais déterminant : une personne contaminée serait contagieuse deux jours plus tôt qu’avec la souche originelle. 

     

    Citation

    Une charge virale 1 260 fois supérieure à celle de la première souche

    Citation

     il ne faut que quatre jours en moyenne avec le variant Delta, contre six pendant l’épidémie de 2020, pour contaminer d’autres personnes.

     

     

    Donc ... ben on est dans la m...e   le tsunami arrive, ça va faire mal... très mal...et surtout très vite...

     

    10% ne sont pas protégés par les vaccins... ça en fait  du monde sans compter tous ceux qui n'en veulent pas du vaccin...    

     

    j'ai comme un mauvais présentiment :(

     

     

     

    Link to comment
    Share on other sites

     

     

    Une nouvelle "comorbidité" découverte 

     

    Covid-19. Les troubles mentaux augmentent les risques de développer une forme grave de la maladie (msn.com)

     

    Citation

    Cet article, qui fait la synthèse de 33 études publiées sur le sujet dans 22 pays, conclut que les patients souffrant de troubles mentaux ont un risque deux fois plus élevé de mourir du Covid en cas d’infection par rapport aux autres patients.

    Cette association se retrouve en particulier pour les troubles psychotiques, les troubles de l’humeur, les addictions et les retards mentaux, mais pas pour les troubles anxieux.

    Le fait de recevoir un traitement d’antipsychotiques, d’anxiolytiques ou d’antidépresseurs est associé à un fort risque de surmortalité (multiplié par 3,7, 2,6 et 2,2 respectivement).

     

     

    Je me demande si les "anti-vax" prennent ce genre de traitement  "antipsychotiques, d’anxiolytiques ou d’antidépresseurs"

     

    Euhhh  il y en a qui sont "graves"...

     

    Les attaques contre plusieurs centres de vaccination anti-Covid inquiètent le gouvernement (msn.com)

     

    Certains parlent de leur liberté de ne pas se faire vacciner... mais la ils empêchent ceux qui veulent, de le faire...      ils font quoi de la liberté des autres...

     

     

     

     

    Link to comment
    Share on other sites

    @whodive

     

    Depuis le début tu fais trop rapidement le liens entre le risque de morbidité (donc issue fatale) et le risque symptomatique (c'est a dire de développer les symptômes). La seule corrélation à ce jour c'est que tous ceux qui ont eu une issue fatale ont eu des symptômes, tous ceux qui ont des symptômes ne sont pas mort (heureusement ....). (on est sur une lapalissade quand même ....)
    Une personne symptomatique avec des comorbidité vas malheureusement avoir plus de risque d'avoir une issue fatale, c'est assez logique, on est d'accord la dessus, par contre ça ne veut absolument pas dire qu'une personne asymptomatique (ou quasi asymptomatique, c-a-d développant moins de 5 symptôme connus de façon légère) sans comorbidité, ne vas pas avoir de séquelles (c'est le raccourcis que tu fais). C'est la que tu exaspère fortement ton auditoire (et tu en joue parfaitement ....). Tu pars du principe que l'inversion de tes arguments est forcement vraie. 

    Donc oui, avoir des commorbiditée, ne vas pas aider a avoir une issue heureuse, mais ne pas en avoir ne te protège pas à coups sûr de l'issue (même si elle est statistiquement moins sure, cela n'est pas nulle). De plus tu mélange, les statistiques à ta guise, de contamination déclarée et pistée, de mortalités, de symptomatiques, d'asymptomatiques, et de séquelles (long/court terme), ça ne fonctionne pas comme ça.

    Allez quelques chiffres tu aimes ça
    Depuis le 1 mars 2020 la part par tranche d'age 

    15-44 ans ->5% des hospitalisés -> 8% en réanimation

    45-65 ans ->20% des hospitalisés -> 37% en réanimation

    65-74 ans -> 21% hospitalisés -> 36% en réanimation

    75 ans et plus -> 54% des hospitalisés -> 19% en réanimation.

     

    (tu noteras que ya aucune stat sur les comorbidité hein, ou sur les conséquences des ces hospi/réa ... donc qui dit pas de chiffes, ben pas de chiffres.)

     

    • J'aime 1
    • Merci 3
    Link to comment
    Share on other sites

    Je dois avoir du mal avec les calculs.
    Par rapport au tableau mis en PJ si je calcule les %, je tombe sur des chiffres effectivement bas de l'ordre de 0,11 % de DCD dans la tranche 0 - 29 ans par rapport au total des DCD toutes tranches d'âge confondues.
    Et le chiffre brut c'est un peu moins de 100 morts. Comorbidité ou pas.
    Si 100 morts sont anecdotiques pour certains, moi ça me touche.
    Et j'espère très sincèrement que vous amis plongeurs, ceux touchés par un covid long alors qu'ils sont jeunes et en bonne santé pourront retrouver la capacité respiratoire et la possibilité de rebuller sans connaître les affres de la mise au sec définitive pour cause de poumons HS (et je sais de quoi je parle pour le coup de perdre l'aptitude aux grands fonds).

    • J'aime 2
    Link to comment
    Share on other sites

    Le 17/07/2021 à 10:37, caolila a dit :

    J'suis dégouté, mais j'avoue etre egalement trop naïf.. Je pense toujours que l'Homme est bon.... 

     

    Coronavirus : Un réseau vendait sur Snapchat de vrais certificats de vaccination (msn.com)

     

     

    https://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/cest-la-honte-une-jeune-pharmacienne-arretee-apres-la-decouverte-de-50-faux-pass-sanitaires-19-07-2021-QCOIRL2OTVFO5JKHUUFQZJW7HY.php?ts=1626777023460

     

    "

    «C’est la honte» : une jeune pharmacienne arrêtée après la découverte de 50 faux pass sanitaires

    En contrôlant un habitant de Bagnolet (Seine-Saint-Denis) le 16 juillet, les policiers ont saisi sur lui 46 certificats de vaccination contrefaits. Quatre autres se trouvaient à son domicile. Ces attestations bidon ont été émises par une vaccinatrice officiant dans un centre de L’Haÿ-les-Roses (Val-de-Marne). Tous deux ont été mis en examen.

    AbonnésVotre abonnement vous permet d’accéder à cet article.
    L'Haÿ-les-Roses (Val-de-Marne), ce lundi. La vaccinatrice qui serait impliquée dans l'affaire travaillait notamment au sein de ce centre de vaccination. LP/S.D.
    L'Haÿ-les-Roses (Val-de-Marne), ce lundi. La vaccinatrice qui serait impliquée dans l'affaire travaillait notamment au sein de ce centre de vaccination. LP/S.D. 
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Par Marie Briand-Locu et Sylvain Deleuze 
    Le 19 juillet 2021 à 21h58

    Les policiers de la BAC (brigade anticriminalité) de Montreuil (Seine-Saint-Denis) ont fait une sacrée découverte lors d’un banal contrôle d’identité vendredi 16 juillet à Bagnolet. Un jeune homme, visiblement nerveux, a tenté de se débarrasser d’une pochette cartonnée. Celle-ci contenait 46 faux pass sanitaires. Le suspect transportait aussi 2 600 euros sur lui.

    Durant le week-end, les enquêteurs de la sûreté territoriale de Seine-Saint-Denis ont réussi à remonter jusqu’au fournisseur de ces faux documents. Il s’agit d’une jeune diplômée en pharmacie qui travaille dans un centre de vaccination à L’Haÿ-les-Roses (Val-de-Marne).

    Ce lundi, une information judiciaire a été ouverte pour atteinte à un système de traitement automatisé de données, participation à une association de malfaiteurs, blanchiment en bande organisée pour la jeune femme et détention de faux documents administratifs pour le jeune homme. Les deux mis en cause ont été mis en examen et placés en détention provisoire.

    «Elle avait l’air sérieux. Elle va tout perdre : son travail ici et celui à la pharmacie»

    Les 46 faux certifications de vaccination découverts vendredi soir, de même que les quatre autres sur lesquels les policiers ont mis la main lors d’une perquisition au domicile de l’habitant de Bagnolet, mentionnaient le nom d’une même vaccinatrice. Les enquêteurs sont vite remontés jusqu’à cette femme diplômée en pharmacie née à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne). Depuis mai, elle travaillait dans différents lieux de vaccination dont celui de L’Haÿ-les-Roses. La jeune femme partageait son accès aux données du centre à des vacataires. Une façon de multiplier le nombre de fausses attestations émises.

    Ce lundi en fin d’après-midi, les employés de la structure oscillaient entre surprise et consternation. « C’est grave, réagit l’une des collègues de la vaccinatrice mise en cause. Elle avait l’air sérieux. Elle va tout perdre : son travail ici et celui à la pharmacie. » « Je suis furieuse, lâche une autre membre de l’équipe, qui compte une quinzaine de personnes entre le personnel administratif, les médecins et les infirmières. Lors de la première vague, on nous applaudissait, et ça, c’est la honte. »

    «Je me suis fait vacciner car je n’ai pas le choix. J’aurais pu être intéressée (NDLR : par un faux pass sanitaire)

    Selon la mairie de L’Haÿ-les-Roses, qui a collaboré avec les services de police durant le week-end afin d’identifier l’employée à l’origine de ces contrefaçons, cette dernière « œuvrait au sein de plusieurs centres de vaccination dont celui de L’Haÿ-les-Roses, où elle réalisait des renforts d’effectifs en tant que vacataire au travers d’une présence hebdomadaire ponctuelle ».

    En moyenne, 400 personnes sont vaccinées quotidiennement à L’Haÿ-les-Roses. Pascal était de ceux-là ce lundi. « Je le fais car je ne veux pas perdre mon travail, raconte cet homme en tenue d’ambulancier. Mais je ne vois pas l’intérêt de truander. »

    Ludwig et Delphine, un couple de trentenaires, ont tous les deux déjà été infectés par le virus. Ils sont venus recevoir leur unique injection. « J’aurais préféré que la vaccination soit obligatoire, confie Delphine. Mais je n’aurais jamais pensé à tricher. » À la sortie du centre, une autre jeune femme livre un point de vue opposé : « Je me suis fait vacciner car je n’ai pas le choix. J’aurais pu être intéressée (NDLR : par un faux pass sanitaire) si j’avais su comment faire. »

    Des attestations contrefaites auraient été payées 250 euros

    En réaction à cette arnaque aux certificats de vaccination, la municipalité « a renforcé ses mesures de traçabilité en mettant en œuvre une signature des attestations ainsi que des registres de fonctionnement supplémentaires. En outre, la Ville a demandé à la CPAM (Caisse primaire d’assurance maladie) que chaque vaccinateur en centre puisse bénéficier d’une carte d’identification personnelle propre, même lorsqu’il s’agit d’internes ou de retraités. »

    newsletter-seinesaintdenis-logo.png
    Newsletter L'essentiel du 93
    Un tour de l'actualité en Seine-Saint-Denis et en l'IDF
     

    Selon nos informations, la jeune femme mise en cause se présente comme « ouvertement antivaccin ». C’est par son profil qu’ont été enregistrées les 50 attestations contrefaites. Parmi les personnes « faussement vaccinées » mentionnées sur ces documents, quatre ont été entendues par les enquêteurs. Deux d’entre elles ont affirmé avoir payé leur faux certificat 250 euros par le biais de l’application Snapchat. Selon une source proche du dossier, la jeune vaccinatrice recevait « sûrement une grosse partie de la somme » en plus de celle reçue par la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) à chaque attestation établie.

    Les enquêteurs épluchent l’application Snapchat

    Les enquêteurs tentent désormais de retrouver d’autres personnes impliquées. Car le jeune homme interpellé à Bagnolet a déclaré aux policiers qu’il devait donner la pochette contenant les fausses attestations « à un homme ». Peu loquace, il a indiqué « avoir très peur de représailles ». Des sommes importantes ont circulé sur son compte alors qu’il gagne très peu d’argent. Son lien avec la diplômée en pharmacie n’a pas pu être clairement établi. Il est même probable que les deux mis en cause, dont le casier judiciaire est vierge, ne se connaissent pas.

    « Le travail conjoint des unités de la BAC de Montreuil, des policiers du commissariat des Lilas et de ceux de la sûreté territoriale chargée de l’enquête ont permis de stopper très vite la diffusion de ces faux pass sanitaires», se félicite une autre source proche du dossier. Les enquêteurs essayent désormais de retrouver tous les acteurs du réseau par le biais de l’application Snapchat. Une piste complexe : ce réseau est connu pour la possibilité d’envoyer des messages qui disparaissent."

     

     

     

    certains, qui ne veulent pas se faire vacciner vont se retrouver au chomage

    et certains qui se croyaient malin vont les y retrouver..

     

    Pour cette personne, quelles sont ses chances de retrouver un emploi, dans un futur proche ??

    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 14 minutes, christophe 38 a dit :

    certains, qui ne veulent pas se faire vacciner vont se retrouver au chomage

    et certains qui se croyaient malin vont les y retrouver..

     

    Pour cette personne, quelles sont ses chances de retrouver un emploi, dans un futur proche ??

     

    Il me semble que pour obtenir le diplôme de pharmacien il faut un minimum de "jugeote" ...  visiblement elle avait épuisé son quota... parce qu'il faut vraiment être con, inconscient pour faire un truc pareil.... 

     

    Que la justice fasse sont boulot tout comme l'ordre des pharmaciens en la radiant, c'est tout ce qu'elle mérite.

    Link to comment
    Share on other sites

    • Matt locked this topic
    • Matt unlocked this topic

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now

    ×
    ×
    • Create New...