Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Coronavirus Covid-19


caolila

    Recommended Posts

    Il y a 10 heures, whodive a dit :

    La personne fragile devrait être vaccinée

    Là nous sommes d'accord.

     

    Il y a 11 heures, whodive a dit :

    si ce n'est pas le cas c'est qu'elle accepte ce risque.

    A priori, oui. Mais beaucoup sont mal informés et intoxiqués par de fausses informations qui biaisent leur raisonnement et les conduisent à ne pas se vacciner.

     

    Il y a 11 heures, whodive a dit :

    Ce n'est pas la faute des autres.

    Lorsque la non-vaccination résulte de fausses informations, si, c'est bien la faute des autres.

     

    Par ailleurs, ton raisonnement oublie tous ceux qui ont été vaccinés mais pour lesquels l'immunité n'est pas acquise, en raison soit de leur condition médicale (infection à VIH, certains cancers ...), soit des traitements qu'ils prennent (corticoïdes prolongés, chimiothérapies, immunosuppresseurs ...). Et ces cas sont fréquents en milieu hospitalier.

    J'en sais quelque chose, mon domaine de spécialité comporte beaucoup de patients immunodéprimés.

     

    Il y a 11 heures, whodive a dit :

    Donc non le soignant n'est pas obligé de se vaccinéer

    Tenant compte des éléments précédents, au contraire, le soignant doit être vacciné.

     

     

    Il y a 11 heures, whodive a dit :

    surtout si cela n'empêche ma transmission

    Même si la transmission virale n'est pas empêchée à 100%, une diminution du risque de 80 ou 60% est toujours bonne à prendre face à des patients très fragiles.

     

    • J'aime 3
    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 32 minutes, erics91 a dit :

    Je pense qu'un vaccin est bien plus étudié que toutes les saloperies qu'il y a de rajouté dans la bouffe sans parler de ce que l'on respire à longueur de journée

    Oui c'est vrai il n'y a jamais eu aucun soucis venant de la pharmacologie..🤔

    il y a 7 minutes, Scubaphil a dit :

    Par ailleurs, ton raisonnement oublie tous ceux qui ont été vaccinés mais pour lesquels l'immunité n'est pas acquise, en raison soit de leur condition médicale (infection à VIH, certains cancers ...), soit des traitements qu'ils prennent (corticoïdes prolongés, chimiothérapies, immunosuppresseurs ...). Et ces cas sont fréquents en milieu hospitalier.

    J'en sais quelque chose, mon domaine de spécialité comporte beaucoup de patients immunodéprimés

     

    il y a 7 minutes, Scubaphil a dit :

    Même si la transmission virale n'est pas empêchée à 100%, une diminution du risque de 80 ou 60% est toujours bonne à prendre face à des patients très fragiles.

     

    Oui enfin les chiffres des études sont bien plus bas de l'ordre de 60-40%

     

    Ce taux est bien faible pour l'imposer.

    A 80-95% ça avait du sens, mais là...

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 19 minutes, whodive a dit :

    Oui enfin les chiffres des études sont bien plus bas de l'ordre de 60-40%

     

    j'suis désolé mais 60 à 40 % de malades en moins c'est toujours bon a prendre...  parce que potentiellement cela fait autant de mort en moins. 

     

     

     

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 16 minutes, caolila a dit :

     

    j'suis désolé mais 60 à 40 % de malades en moins c'est toujours bon a prendre...  parce que potentiellement cela fait autant de mort en moins. 

     

     

     

    Oui mais les morts c'est soit disant que des non vaccinés donc c'est pas grave

    • Paumé 1
    Link to comment
    Share on other sites

    whodive, t'es sérieux(se) là ??? (je connais pas ton sexe, homme ou femme).
    " les morts c'est soit disant que des non vaccinés donc c'est pas grave"

     

    Sinon tu sais que les stockages de fruits se font en atmosphère inerte avec des composés  chimiques (cherche tu trouveras), que pendant des années l'essence au plomb a été utilisée (saturnisme, ça te dis ?), que l'amiante (je connais pas ton âge), a été et est encore présent dans certains coins, ne parlons pas du tabac et autres pollutions  globales (va parler de chlordécone aux Antillais).

    Par rapport aux contraintes draconiennes des fabrications de médicaments et de vaccins (oui je sais il y a eu le médiator, etc, etc) ce que tu consommes TOUS LES JOURS et sans le savoir a un impact beaucoup plus important que le vaccin injecté. Et pour le vaccin cela reste à démontrer avec des preuves et pas des on-dit.

    Allez bonne nuit

     

    Edited by FREDOX
    • J'aime 2
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 7 minutes, FREDOX a dit :

    whodive, t'es sérieux(se) là ??? (je connais pas ton sexe, homme ou femme).
    " les morts c'est soit disant que des non vaccinés donc c'est pas grave"

    Ben c'est la teneur des propos de ceux qui leurs en veulent

    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 3 heures, whodive a dit :

    Oui enfin les chiffres des études sont bien plus bas de l'ordre de 60-40%

    1- Si tu pouvais sourcer ton propos, ce serait intéressant.

    2- Et après ? 40% de risque de contamination en moins, c'est à négliger ?

    • J'aime 3
    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Quelques éléments avec leurs limites et leurs cadre d'interprétation bien expliqués :

     

    https://www.vidal.fr/actualites/27828-quelle-contagiosite-pour-les-personnes-vaccinees-infectees-par-le-variant-delta.html

     

     

    Citation

    QUELLE CONTAGIOSITÉ POUR LES PERSONNES VACCINÉES INFECTÉES PAR LE VARIANT DELTA ?

    Par Stéphane KORSIA-MEFFRE - date de publication : 14 septembre 2021
     
    Résumé
    Dans les pays où une proportion importante de la population est vaccinée, la question de la contagiosité des personnes vaccinées et néanmoins infectées est centrale à la gestion de la pandémie de COVID-19. Elle l'est d'autant plus depuis la prédominance du variant Delta, plus virulent et plus transmissible.

    Selon les études récemment disponibles portant sur Delta, il semble que les patients vaccinés et infectés asymptomatiques présentent une charge virale très inférieure à celle des personnes non vaccinées. Néanmoins, l'apparition de symptômes semble être corrélée à la présence d'une charge virale identique à celle des personnes non vaccinées, probablement pour une durée significativement plus courte.

    Pour l'instant, il semble difficile de se prononcer sur le fait que les sujets vaccinés produisent des particules moins infectieuses (même si des signes vont dans ce sens). Par ailleurs, des données semblent indiquer que la charge virale des personnes vaccinées et infectées pourrait augmenter avec le délai depuis la dernière injection de vaccin, mais il est trop tôt pour en tirer des conséquences.

    Dans ce contexte, il est compréhensible que les autorités de santé aient décidé de maintenir le respect des gestes barrières lorsque le risque infectieux est avéré, y compris pour les personnes vaccinées, en attendant que la couverture vaccinale soit suffisamment importante pour fortement réduire ce risque infectieux.

     

     

    En conclusion
    Considérant que la plupart des contaminations ont lieu au tout début de l'infection, en particulier avant et au début des symptômes, il est peu probable que la diminution plus rapide de la charge virale chez les personnes vaccinées ait un effet majeur sur leur contagiosité, en particulier lorsque celles-ci sont symptomatiques (charge virale initiale aussi élevée que chez les non vaccinés). De la même manière, il est pour l'instant délicat de miser sur la production de virus moins infectieux par les personnes vaccinées.

    Par contre, une donnée solide, qui persiste variant après variant, est que les personnes symptomatiques, vaccinées ou non, présentent des charges virales plus élevées et plus durables que les personnes asymptomatiques et sont donc très probablement plus contagieuses. Parce que la vaccination réduit efficacement le pourcentage de personnes infectées symptomatiques, y compris en cas d'infection par Delta, il est raisonnable de poser l'hypothèse que, globalement, les personnes vaccinées infectées sont moins contagieuses que les personnes non vaccinées infectées.
    Néanmoins, l'absence de certitudes sur ce sujet justifie la décision des diverses autorités sanitaires de maintenir les gestes barrières lorsque la probabilité de transmission est élevée, par exemple dans les lieux clos ou lors de rassemblements, y compris pour les personnes vaccinées.

     

     

     

    C'est pas tout blanc ni tout noir mais c'est la vie... (suivez mon regard...) mais ça va quand même dans le sens de VACCINEZ-VOUS BORDEL !

     

    :biere:

    • J'aime 3
    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 8 heures, Scubaphil a dit :

    1- Si tu pouvais sourcer ton propos, ce serait intéressant.

    Ça été annoncé par le gouvernement 66%.

    Le pdg de moderne annonce 40 à 50%

     

    Il y a 8 heures, Scubaphil a dit :

    - Et après ? 40% de risque de contamination en moins, c'est à négliger ?

    Pour qqun qui n'a aucun risque avec ce virus, ces chiffres ne penchent pas en faveur de la vaccination.

    Aucun intérêt de courrir le moindre risque

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 2 minutes, whodive a dit :

    Pour qqun qui n'a aucun risque avec ce virus,

     

    Et c'est quoi le critère pour dire que quelqu'un n'a aucun risque

     

    c.à.d une certitude à 100% qu'il n'aura rien si il choppe la COVID?

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 11 minutes, pparis a dit :

    Ça m'intéresse. Un lien pour chacune de ces annonces SVP !

    https://www-futura--sciences-com.cdn.ampproject.org/v/s/www.futura-sciences.com/alternative/amp/actualite/92312/?amp_js_v=a6&amp_gsa=1&usqp=mq331AQKKAFQArABIIACAw%3D%3D#aoh=16316876557900&referrer=https%3A%2F%2Fwww.google.com&amp_tf=Source %3A %1%24s&ampshare=https%3A%2F%2Fwww.futura-sciences.com%2Fsante%2Factualites%2Fvaccin-anti-covid-efficacite-vaccins-pfizer-moderna-descend-66-variant-delta-selon-cette-etude-92312%2F

     

    Le mr vaccin du gouvernement avait annoncé ces chiffres il y a peu.

    il y a 16 minutes, caolila a dit :

     

    Et c'est quoi le critère pour dire que quelqu'un n'a aucun risque

     

    c.à.d une certitude à 100% qu'il n'aura rien si il choppe la COVID?

    Tu prends le taux d'asymptomatiques par tranche d'âge.

    Link to comment
    Share on other sites

    • Matt locked this topic
    • Matt unlocked this topic

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now

    ×
    ×
    • Create New...