Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Coronavirus Covid-19


caolila

    Recommended Posts

    Je bosse pour l etat.

     

    J observe tout les jours l incompetences des décideurs.

    Les guéguerres de petits chefs.

    Il y a trop de chefs. Une pyramide inverse voila ce qui tue le système.

     

    Le milieu hospitalier en fait aujourd' hui la preuve.

    il y a 10 minutes, christophe 38 a dit :

    sur quels sites ?

    combien de personnes impactées ?

    quelle durée ?

     

    Tt ça est déjà prévu dans des scénarios qu il suffit d appliquer plutôt que d improviser.

     

    Seulement quand il faut planter une tente on se rends compte que depuis 15 ans qu on a réduit les exercices pour faire des économies et bien on ne retrouve même plus les sardines.

    Que la clé du hangar n est pas la bonne quand elle n a pas été perdue.

    Et qu il faut tout reconditionner.. 

     

     

     

    Il est affligeant de voir sur les chaînes de désinformation des spécialistes faire le comparatif entre le nuage de tchernobyl soumis aux vents et un virus vehiculer par l'homme pour discréditer les frontières.

     

    Avec de tels raisonnements on comprend vite que la bataille est perdue.

    Edited by whodive
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 2 minutes, iove a dit :

     

    Sans vouloir minimiser l'épidémie et les conséquences sanitaires de celle-ci, j'ai peur que le plus grand drame à venir est surtout cet arrêt brutal d'une grande partie des pays/économies du monde.

     

    Les conséquences et les morts (entreprises, emplois, suicide suite aux plans sociaux, ...) de ce désastre économique ne sont pas encore visible, mais ça va faire mal, et très mal, et à tout le monde ou presque.

     

    Donc je ne suis pas forcément contre à ce que le gouvernement essaye de protéger en partie notre économie, en même temps que d'essayer de limiter l'épidémie.

     

    Le problème c'est qu'on ne saura jamais ce qu'aurait été le résultat avec d'autres mesures que le confinement.... Mais en l’état il est sur que le prix social et économique a payer est absolument énorme.

    La vague fiscale qu'on va manger l'année prochaine sera la deuxième lame... (et il faudra bien rembourser).

     

    La seule certitude, c'est qu'avec assez de masques et de tests de dépistage la crise aurait pu être gérée en coutant quasiment rien à la société... (cf exemple taiwanais) Mais on a fait des économies de bout de chandelle et on en paie les conséquence.

     

    Après, assumer le choix de plusieurs dizaines de milliers de morts pour éviter de perdre quelques points de PIB n'est absolument pas possible dans nos sociétés. Les seuls qui l'ont tenté (Johnson, Trump) sont largement revenus en arrière.

    Si on regarde ce n'est même pas possible en Chine puisqu'il est de plus en plus évident que le chiffre officiels de morts la bas est sous estimé d'au moins un facteur 100 à 1000.

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 3 minutes, whodive a dit :

    Mais c'est leurs boulot. Ils l ont voulu. Fait assumer. Ils sont grassement payés pour décider.

    Ton deuxième liens montre bien les fautes professionnels.

     

    Bien sûr que c est possible de fermer les frontières.

    Sauf que ça fait facho c'est ça le problème.

     

    Pour le retour des nationaux j ai déjà dit comment faire.

     

    Les recommandations de l OMS ont été tout simplement ignores concernant les tests de dépistage.

     

    il y a 10 minutes, whodive a dit :

    Mais c'est leurs boulot. Ils l ont voulu. Fait assumer. Ils sont grassement payés pour décider.

    Ton deuxième liens montre bien les fautes professionnels.

     

    Bien sûr que c est possible de fermer les frontières.

    Sauf que ça fait facho c'est ça le problème.

     

    Pour le retour des nationaux j ai déjà dit comment faire.

     

    Les recommandations de l OMS ont été tout simplement ignores concernant les tests de dépistage.

     

    concernant les tests, je vais la faire simple et clair !

    Citation

    simple calcul on avait 5000 tests / jour sur l'ensemble du territoire  sur 38 hopitaux habilités (soit 120-130 tests / hôpitaux / jour -avant réduction pour cause de rupture de réactifs)

     

    donc, explique nous, comment, avec si peu de tests, tu ferais !

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 12 minutes, iove a dit :

     

    Sans vouloir minimiser l'épidémie et les conséquences sanitaires de celle-ci, j'ai peur que le plus grand drame à venir est surtout cet arrêt brutal d'une grande partie des pays/économies du monde.

     

    Les conséquences et les morts (entreprises, emplois, suicide suite aux plans sociaux, ...) de ce désastre économique ne sont pas encore visible, mais ça va faire mal, et très mal, et à tout le monde ou presque.

     

    Et devine ce qui fait fonctionner notre système de santé déjà mal en point? Bah oui, l'économie, entre autre, sinon tu les payes comment les soignants et leurs formation, le matériel, ...

     

    Donc je ne suis pas forcément contre à ce que le gouvernement essaye de protéger en partie notre économie, en même temps que d'essayer de limiter l'épidémie.

     

    L economie est une arnaque.

    La bourse est une arnaque.

    Les crises économiques sont une arnaques

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 2 minutes, Matt a dit :

     

    Le problème c'est qu'on ne saura jamais ce qu'aurait été le résultat avec d'autres mesures que le confinement.... Mais en l’état il est sur que le prix social et économique a payer est absolument énorme.

    La vague fiscale qu'on va manger l'année prochaine sera la deuxième lame... (et il faudra bien rembourser).

     

    La seule certitude, c'est qu'avec assez de masques et de tests de dépistage la crise aurait pu être gérée en coutant quasiment rien à la société... (cf exemple taiwanais) Mais on a fait des économies de bout de chandelle et on en paie les conséquence.

     

    Après, assumer le choix de plusieurs dizaines de milliers de morts pour éviter de perdre quelques points de PIB n'est absolument pas possible dans nos sociétés. Les seuls qui l'ont tenté (Johnson, Trump) sont largement revenus en arrière.

    Si on regarde ce n'est même pas possible en Chine puisqu'il est de plus en plus évident que le chiffre officiels de morts la bas est sous estimé d'au moins un facteur 100 à 1000.

    as tu vu le lien que j'ai mis, page précédente, pour les masques ??? (je ne dis pas que ce que tu écris est faux)

    https://www.franceculture.fr/politique/penurie-de-masques-les-raisons-dun-scandale-detat

    Edited by christophe 38
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 2 minutes, christophe 38 a dit :

     

     

    concernant les tests, je vais la faire simple et clair !

     

    donc, explique nous, comment, avec si peu de tests, tu ferais !

    Mais c'est absolument pas normal d avoir si peu de tests.

     

    Il suffit de voir actuellement par rapport a l Allemagne qui fait 6 fois plus de tests.

     

    Bizarrement ils ont peu de morts...

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 12 minutes, whodive a dit :

    Mais c'est absolument pas normal d avoir si peu de tests.

     

    Il suffit de voir actuellement par rapport a l Allemagne qui fait 6 fois plus de tests.

     

    Bizarrement ils ont peu de morts...

    tu ne réponds pas à la question : je ne demande pas un avis, est ce normal d'avoir si peu de tests, mais comment ferais tu avec 131 tests par hopital par jour ? (et à qui les destinerais tu ? tester les futurs sortants? des lever de doute ? les VIP ?)

    La normalité ? c'est que nous manquons de revelateur, fabriqué en Allemagne et aux USA et qui les reservent d'abord pour leurs citoyens. C'est la principale raison : ils peuvent tester 500 000 personnes par semaine, où nous, nous sommes à 35 000

    Citation

    L'Allemagne a augmenté le nombre des dépistages de la Covid-19 à 500.000 par semaine, cette détection précoce aidant en partie à maintenir le nombre des morts à un niveau relativement bas, a déclaré un virologue ce jeudi.

    "La raison pour laquelle l'Allemagne compte si peu de décès par rapport au nombre des personnes infectées peut s'expliquer par le fait que nous faisons beaucoup de diagnostics en laboratoire", a expliqué au cours d'une conférence de presse Christian Drosten, un virologue de l'hôpital de la Charité à Berlin.

    "Nous effectuons un demi-million de tests chaque semaine en Allemagne", a-t-il précisé.

    Un taux de mortalité extrêmement faible

    L'Allemagne, pourtant fortement touchée par la pandémie provoquée par le nouveau coronavirus avec actuellement officiellement 36.508 cas répertoriés, ne compte en revanche que 198 morts de la maladie.

    De fait, ce pays connaît l'un des taux de mortalité des personnes souffrant de la Covid-19 les plus faibles au monde avec 0,5% alors qu'il atteint 5,2% en France et 7% en Espagne par exemple.

    Le directeur de la Charité, Heyo Kroemer, a quant à lui ajouté que l'Allemagne avait également commencé à effectuer des tests plus tôt que les autres pays touchés par la pandémie.

    Prise de conscience rapide

    M. Drosten a en outre expliqué que l'important maillage de laboratoires sur tout le territoire allemand avait aussi facilité la prise de conscience rapide face au virus et la nécessité d'effectuer des tests de manière massive et le plus rapidement possible.

    https://www.latribune.fr/economie/international/covid-19-pourquoi-le-taux-de-mortalite-en-allemagne-est-l-un-des-plus-faibles-au-monde-843432.html

     

     

    quant aux morts allemands, attend un peu : le virus est arrivé chez eux par leur touristes qui sont allés au ski en Autriche et en Italie en janvier...

    "pas" de souci, ils ont une population vieillissante, une cible de choix pour le virus.... faut voir où ils en sont par rapport au pic.

    Edited by christophe 38
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 2 minutes, christophe 38 a dit :

    ne réponds pas à la question : je ne demande pas un avis, est ce normal d'avoir si peu de tests, mais comment ferais tu avec 131 tests par jour ?

     

    Et moi je te réponds qu il faut hausser le nombre de tests.

    Donc fabriquer sois même les tests.

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 30 minutes, Matt a dit :

     

    Le problème c'est qu'on ne saura jamais ce qu'aurait été le résultat avec d'autres mesures que le confinement.... Mais en l’état il est sur que le prix social et économique a payer est absolument énorme.

    La vague fiscale qu'on va manger l'année prochaine sera la deuxième lame... (et il faudra bien rembourser).

     

    La seule certitude, c'est qu'avec assez de masques et de tests de dépistage la crise aurait pu être gérée en coutant quasiment rien à la société... (cf exemple taiwanais) Mais on a fait des économies de bout de chandelle et on en paie les conséquence.

     

    Après, assumer le choix de plusieurs dizaines de milliers de morts pour éviter de perdre quelques points de PIB n'est absolument pas possible dans nos sociétés. Les seuls qui l'ont tenté (Johnson, Trump) sont largement revenus en arrière.

    Si on regarde ce n'est même pas possible en Chine puisqu'il est de plus en plus évident que le chiffre officiels de morts la bas est sous estimé d'au moins un facteur 100 à 1000.

     

    Ah mais je ne dis pas que j'aurais pris des mesures différentes, à vrai dire j'en sais rien.

    Je ne suis juste pas choqué que l'état/gouvernement essaye en parallèle de la gestion sanitaire, de préserver un peu notre économie.

     

    il y a 29 minutes, whodive a dit :

     

    L economie est une arnaque.

    La bourse est une arnaque.

    Les crises économiques sont une arnaques

     

    Les conséquences (entreprise en défaut ou tout simplement coulé, hausse/explosion du chômage, hausse des impôts sur les derniers actifs pour payer le "quoi qu'il en coûte", ...) ne seront pas une arnaque mais bien une réalité, ou alors j'ai raté un détails et je veux bien une explication :) 

    Edited by iove
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 15 minutes, whodive a dit :

     

    Et moi je te réponds qu il faut hausser le nombre de tests.

    Donc fabriquer sois même les tests.

    pas faux ! Merieux en propose... mais, les siens vont avec ses machines, tres cheres et qui n'acceptent pas les autres tests..

    et sinon, ça ne se fait pas en 30 secondes ; ce qui bloque, c'est le revelateur, que les Allemands et Americains produisent, mais d'abord pour eux !!!

    donc, tu peux fabriquer autant de tests que tu veux, mais si tu n'as pas le produit qui parle, ça ne sert à rien.

     

    Pour les autres fabricants, ils sont étrangers, produisent donc pour leurs propres pays, en priorité

    il y a 56 minutes, christophe 38 a dit :

    non :

    tu as vu les Italiens ?

    ils ont découvert le covid mi fevrier alors qu'il était là 45 jours plus tot, début janvier.

    Fermer les frontieres ??

    et tes nationaux qui sont hors du pays et qui veulent rentrer chez eux ?? comment fais tu ? (maintenant, je sais comment nous allons faire, chez moi, mais, à ce moment là, il n'y avait pas de solution politiquement acceptable)

    qui, mi janvier ou en fevrier, aurait accepté de telles mesures ????

    je te rappelle la remarque du second personnage de l'Etat, le président du Senat, mi mars, pour le report du 1er tour des municipales ? un coup d'Etat !

    donc, un mois avant, tu crois que ça serait passé ?

    un mois et demi avant, aussi ???

     

     

    c'est facile de refaire l'histoire apres coup et quand on n'est pas décideur.

     

     

    je m'autocite, cémal, je sais, mais c'est en complément du post :

    https://www.lemonde.fr/blog/huet/2020/03/26/le-coronavirus-en-italie-des-le-1er-janvier-2020/

     

    je vous laisse apprécier, soit dessous, soit par le lien, avec les graphiques

    Citation

    Le COVID-19 en Italie dès le 1er janvier 2020

    L’article des médecins italiens est disponible sur arxiv.org , il n’a donc pas encore été revu par des pairs, mais l’urgence de la situation entraîne sa prise en compte immédiate.

    Devant la peste médiévale, le conseil efficace était de «partir tôt, loin et de revenir tard». Le premier terme du trio – « tôt » vient de recevoir une forte confirmation pour le COVID-19, la maladie provoquée par le coronavirus ARS-CoV-2.  Non pour partir, bien sûr, mais pour prendre des mesures contre la propagation du virus par contacts humains.

    Cette idée ressort d’une publication, pour l’instant disponible sur un site de pré-publication avant revue par les pairs, d’une équipe de médecins italiens. Elle vient confirmer que les pays qui ont pris le plus tôt les mesures de restriction des contacts physiques et des voyages ont eu raison car le virus est arrivé bien plus vite hors de Chine que ce que l’on pensait jusqu’à présent. Leur argument ? En remontant la chaîne de contamination des premiers patients atteints en Lombardie, et surtout en prenant en compte la durée parfois longue entre la contamination d’un individu et l’apparition de signes cliniques puis l’identification de la maladie, ils ont découvert que la circulation du virus en Italie a commencé dès le début janvier 2020. Bien longtemps avant la première identification en milieu hospitalier, survenue le 20 février.

    Pour arriver à ce résultat, l’équipe a patiemment collecté et analysé les données épidémiologiques sur 5830 cas confirmés et leurs contacts proches, la date des symptômes, les faits cliniques, les données hospitalières… Les auteurs de l’article proposent des chiffres pour le nombre de contaminations par contaminant et notent qu’il n’y a pas de différence significative dans les charges virales (le nombre de virus collectés par prélèvement nasal) pour les cas symptomatiques et les asymptomatiques (les porteurs du virus non malades).

    Les auteurs ont reconstruit la véritable chronologie de l’apparition des cas symptomatiques à partir de l’interview de cas confirmés et de leurs proches. L’épidémie a commencé bien avant la première identification survenue le 20 février en milieu hospitalier.

    La localisation des premiers cas symptomatiques en Lombardie.

    En Italie, le début officiel de la crise sanitaire est l’identification d’un malade de 38 ans, à l’hôpital de Codogno (Lombardie) le 20 février. Une personne qui était en bonne santé auparavant, ne revenait pas de voyages en pays contaminés et n’avait pas eu de contacts avec des personnes provenant de telles régions et identifiées comme porteuses. Alors que le patient zéro de la région demeurait inconnu, la rapide expansion du nombre de malades en Lombardie – 530 cas détectés le 28 février et 5830 le 8 mars, avec un démarrage à Codogno, Bergamo et Cremona – révèle que le virus circulait déjà à grande vitesse dans la population. En effet, en calculant les écarts entre le moment de la contamination et l’apparition de symptômes puis la détection, les médecins en concluent que, dans cette cohorte, la première apparition de symptômes remonte au plus tard au 14 janvier. En outre, les délais de transmission des informations au début de l’épidémie, font remonter au tout début janvier l’apparition du virus dans le nord de l’Italie.

    Arrivée silencieuse

    Leur conclusion principale est que la transmission potentielle du virus est très élevée, et surtout que l’arrivée silencieuse du virus en Italie démontre l’intérêt des «stratégies agressives» visant à stopper la propagation du virus, même en l’absence de signes évidents de sa présence.

    Les médecins italiens se gardent bien d’aller au delà dans leurs conclusions. Mais ce travail démontre que les autorités publiques qui ont démarré tôt de telles mesures seront donc à féliciter, en revanche celles qui ont retardé ces mesures, sous des prétextes divers et variés, parfois politiciens, auront probablement à rendre des comptes en fonction de l’état des connaissances au moment de leur prise de décision.

     

    Edited by christophe 38
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 16 minutes, christophe 38 a dit :

    as tu vu le lien que j'ai mis, page précédente, pour les masques ??? (je ne dis pas que ce que tu écris est faux)

    https://www.franceculture.fr/politique/penurie-de-masques-les-raisons-dun-scandale-detat

     

    Oui j'ai vu, c'est toujours pareil : tu fais des stocks dont on n'a pas besoin on te critique, tu fais pas de stock et on en aurait eu besoin, on te critique.

    Sur le fond,créer des établissement public pour gérer ces sujets est souvent a double tranchant. Ces établissement finissent souvent par une armée mexicaine de mecs qu'on a mis la par hasard et qui ne savent pas quoi, avec des dirigeants grassement rémunérés au passage...

    Dans le cas cet EPRUS a démarré a 17 ETP en 2007 pour monter a 35 en 2009.

     

    Citation

     

    La rémunération annuelle brute moyenne par ETP s’établit à 34 227 € en 2009.

    La rémunération annuelle brute en 2009 est de 96 920 € en moyenne pour les cinq principales rémunérations avec un écart de près de 60 % entre les deux situations extrêmes.

    source : https://www.vie-publique.fr/sites/default/files/rapport/pdf/194000068.pdf

     

    De la à conclure que le dirigeant émarge tranquillement à 180k€ il n'y a qu'un pas...

    Le dirigeant est à ce moment Thierry Coudert, directeur de cabinet d'hortefeux avant ca.

     

    Bref, qu'a un moment on ait voulu réduire le cout du truc qui gère les stocks c'est pas forcément choquant, en revanche il aurait mieux valu réduire les couts de fonctionnement que le stock.

    On remarque d'ailleurs qu'il n'y a plus de stock mais qu'il y a toujours autant d'employés...

     

    Dans mon passé de consultant on disant souvent : "tu mets 2 fonctionnaires dans un bureau avec rien à faire, tu reviens un an plus tard ils sont 15 et ils sont débordés". C'est caricatural mais pas forcément complétement faux :)

    • Haha 1
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 10 minutes, Matt a dit :

     

    Dans mon passé de consultant on disant souvent : "tu mets 2 fonctionnaires dans un bureau avec rien à faire, tu reviens un an plus tard ils sont 15 et ils sont débordés". C'est caricatural mais pas forcément complétement faux :)

     

    😂

    Link to comment
    Share on other sites

    Le pire c'est que ca s'explique très facilement : les mecs ont vraiment une volonté de bien faire et d'etre utile. Ils vont finir par trouver un truc à faire en se disant "ca serait vraiment pas mal", ils vont se lancer dedans, rameuter du monde, et a la fin ...

    • Haha 2
    • Paumé 1
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a une heure, Matt a dit :

    Quel pays ayant fermé ses frontières s'en est bien sorti ?

    Les épidémiologistes sont très clairs : fermer les frontières ne sert à rien, les gens qui veulent passer finissent toujours par trouver un moyen, la seule différence c'est que tu n'es même pas au courant...

    C'est ce qu'a fait le Vietnam dès le début de l'épidémie au mois de Janvier. 

     

    Ils ont d'abord fermé les frontières avec la Chine, puis avec la Corée, l'Italie, l'Iran... avec l'Europe, et maintenant avec le monde entier.

     

    Ils ont même fermé les frontières aux Vietnamiens qui revenaient en nombre chaque jour, infectés, pour profiter des soins gratuits qui leur étaient accordés (contrairement aux étrangers qui doivent payer leurs frais) 

    La raison est que même si le nombre de cas reste contenu, il y a des dizaines de milliers de personnes en quatorzaine, et que les capacités de ces centres sont quasiment à leur maximum. 

     

    Au final, nous n'avons que 163 cas confirmés et 0 mort.

    Le Vietnam a même reçu les félicitations de l'OMS pour sa gestion de la crise. 

     

    Les écoles/universités sont fermées depuis mi Janvier, tous les lieux publics regroupant plus de 10 personnes (bars, restaurants, cinéma, salon de coiffure, de massage...) sont fermés, les transports en commun sont réduits de 80%, le port du masque est obligatoire dès qu'on sort de chez soi, et les gens respectent en très grande majorité toutes les règles qui leur sont imposées par le gouvernement communiste du pays. 

     

    Au final, contrairement à ce qui se dit en France, fermer les frontières et prendre les bonnes mesures au plus tôt, ça marche ! 

    Link to comment
    Share on other sites

    • Matt locked this topic
    • Matt unlocked this topic

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now

    ×
    ×
    • Create New...