Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Coronavirus Covid-19


caolila

    Recommended Posts

    il y a 50 minutes, christophe 38 a dit :

    canicule en approche..

     

    combien de décès, avec la canicule ?? (on ouvre un autre fil ?)

    En combinant les "effets" de la Covid ET de la canicule?  J sais pas va falloir faire une étude. Un groupe avec "juste" la Covid un autre "juste" la canicule et bien sur les gagnants qui auront les :D

     

     

    :jesors:

    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 16 heures, caolila a dit :

    par contre j espère que la science et la chance nous fournira les moyens de nous prémunir de conséquences graves (eco, santé etc ) 

    Bah, c'est déjà fait. Les vaccins permettent d'éviter la plupart des formes sévères de Covid, même avec les variants Omicron.

     

    Il y a 16 heures, caolila a dit :

    Certains cumulent les contaminations d'autres ont encore le compteur bloqué a 0 (c'est mon cas et de la majeure partie de mon entourage proche) 

     

    bref je reviens sur le facteur humain qui n'est vraiment pas au point. c'est lui le principale responsable de l'étendu de l'épidémie. Si chacun y mettait de la bonne volonté on s en serrait beaucoup mieux tiré.

    Oui mais ... cette pensée s'appliquait parfaitement aux années 2020 et 2021, jusque vers septembre-octobre.

     

    Après, avec la vaccination massive puis l'apparition et la prédominance des variants Omicron, nettement moins virulents (bien qu'encore capable de donner des formes sévères, notamment chez les publics fragiles), pour des personnes non-fragiles (à faible risque de formes graves), vaccinées de surcroit, l'exposition au risque de contamination (absence de masque, rassemblements ...) pose peu de problème (quelques jours de symptômes tout au plus) et participe finalement au renforcement de l'immunité vaccinale.

     

    La réserve à cette stratégie c'est de bien maintenir une mise à jour vaccinale ET des mesures barrières sur et autour des sujets à risque.

    Autrement dit, prendre le bus sans masque quand on est jeune, en pleine santé et vacciné, pas de souci. Mais quand on va voir mamie à l'EPHAD ou tonton qui est diabétique et obèse, on met un masque.

     

    On voit aujourd'hui les limites de la stratégie "zéro Covid" (celle que tu appliques Caolila). En Chine, à force de confinements durs et répétés, l'épidémie a été contenue, mais la population a finalement été peu exposée au virus, et peu vaccinée. Dès que les mesures barrières baisse, l'épidémie repart de plus belle avec pas mal de victime. On a du mal à voir comment ils peuvent s'en sortir sans recourir à la vaccination de masse. A moins de faire du confinement pendant des années ... A comparer avec notre situation actuelle où on laisse circuler le virus, ce qui nous permet de revivre à peu près "normalement", avec finalement assez peu de victime actuellement.

    • J'aime 1
    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 1 heure, Scubaphil a dit :

    On voit aujourd'hui les limites de la stratégie "zéro Covid" (celle que tu appliques Caolila

     

    Non du tout. C'est mon choix personnel de ne pas le chopper en me vaccinant, en faisant un minimum attention a mes actions. 

     

    Perso cela fait des années que je n'ai pas eu la grippe la dernière ca doit bien faire 15 ou 20 ans  et je n'apprécie pas particulièrement la semaine qui s'en suis...  donc si je peux m'éviter une semaine de Covid ben cela me va.

     

    Il est évident que j'ai toute les  chances de le chopper un jour mais en attendant je vie très bien, et si tout va bien je vais pouvoir voyager cet été sans test-PCR.

     

     

     

    Par contre je n'ai jamais pensé que la stratégie Zero-Covid était la bonne  et la situation actuelle en Chine est bien la preuve que cela ne marche pas 

     

    La vaccination est l'outil principal de la lutte si la population avait été plus responsable les dégâts auraient été moindre et c'est là que le facteur humain a joué un grand rôle avec tous les réfractaires

    Link to comment
    Share on other sites

    Pour les "vaccino-resistant"

     

    Les vaccins contre le Covid-19 auraient évité près de 20 millions de morts en 2021, selon une modélisation (msn.com)

     

    20 000 000  ça commence a en faire du monde 

    Citation

    « Nos résultats montrent que des millions de vies ont probablement été sauvées en mettant des vaccins à la disposition des gens partout dans le monde », a déclaré le Dr Oliver Watson, auteur principal de l’étude, de l’Imperial College de Londres, cité dans le communiqué de la revue. « Cependant, on aurait pu faire plus. »

     

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 49 minutes, caolila a dit :

    Pour les "vaccino-resistant"

     

    Les vaccins contre le Covid-19 auraient évité près de 20 millions de morts en 2021, selon une modélisation (msn.com)

     

    20 000 000  ça commence a en faire du monde 

     

    https://lejournaldemayotte.yt/2022/06/24/7-habitants-de-mayotte-sur-10-ont-ete-atteints-par-la-covid-selon-un-rapport-de-lars/

    https://www.lindependant.fr/2022/06/23/covid-16000-morts-a-cause-de-lhydroxychloroquine-on-a-peut-etre-prive-de-chance-des-gens-qui-se-croyaient-proteges-regrette-le-professeur-fontanet-10391620.php

    https://www.lejsl.com/sante/2022/06/23/l-hydroxychloroquine-a-t-elle-tue-plus-de-16000-personnes-debut-2020-comme-l-affirme-une-etude

    https://www.leparisien.fr/societe/sante/covid-19-lhydroxychloroquine-a-t-elle-vraiment-fait-16000-morts-dans-le-monde-durant-la-premiere-vague-22-06-2022-7WIX7XKU6FBN7HRBCI5EPOYWPU.php?ts=1656064844135

    Par Nicolas Berrod 

    Le 22 juin 2022 à 12h20

    Traitement miracle selon le Pr marseillais Didier Raoult, chimère d’après de très nombreux scientifiques, l’hydroxychloroquine aurait entraîné la mort de 16 274 personnes dans huit pays durant la première vague de Covid-19. C’est ce qui ressort d’une étude réalisée par l’université de Lyon, présentée au congrès de la Société française de pharmacologie et de thérapeutique (SFPT) et rapportée par la très sérieuse agence APMnews jeudi 16 juin.

    Cette étude n’est pas encore accessible au public car elle est « en cours de relecture » (on peut simplement en trouver un résumé sur le site de la maison d’édition spécialisée John Wiley & Sons), mais Le Parisien s’en est procuré une version provisoire. Les scientifiques ont voulu « estimer le nombre de décès causés par l’hydroxychloroquine dans le monde », comme indiqué sur une affiche présentée au congrès de la SFPT. « On a voulu reconstruire a posteriori l’impact de la prise d’hydroxychloroquine », nous indique l’un de ses auteurs, le Pr Jean-Christophe Lega, reconnaissant s’être attaqué à un sujet « sensible ».

    Surmortalité de 11 % avec l’hydroxychloroquine

    Tout part du nombre de patients Covid hospitalisés du début de la pandémie jusqu’à mi-juillet 2020, et du taux d’utilisation de l’hydroxychloroquine dans chacun des huit pays examinés. Celui-ci est estimé à partir de différents essais cliniques. Il « varie considérablement d’un pays à l’autre », dans une fourchette comprise entre 6 % et 97 %.

    Ensuite, les scientifiques ont utilisé le taux de mortalité « toutes causes confondues » lié à l’hydroxychloroquine calculé par un groupe de chercheurs britanniques, dont les conclusions sont parues dans Nature communications en avril 2021. Il s’agit d’une meta-analyse, c’est-à-dire une synthèse de plusieurs études déjà publiées (en l’occurrence, 26). La prise de cette molécule augmenterait de 11 % le risque de mourir, sans que l’on puisse établir l’impact précis de chaque facteur (surrisque cardiaque, pulmonaire etc.).

    Toutes ces données ont été passées à la moulinette d’un calcul mathématique. Au final, il y aurait eu dans chaque pays entre 6 décès dus à l’hydroxychloroquine au Brésil et 10 821 aux Etats-Unis (fourchette comprise entre 3 127 à 14 384). Le faible nombre pour le Brésil s’expliquerait par le fait que « seules 3 082 hospitalisations Covid ont été officiellement recensées sur la période d’étude » par les autorités, indique Alexiane Pradelle, coautrice de l’étude et interne en pharmacie.

    En France, le nombre de décès associés à l’hydroxychloroquine durant le premier semestre 2020 est estimé entre 115 et 293. À titre de comparaison, à la mi-juillet, la barre des 30 000 décès dus au Covid était déjà dépassée en France. « En termes de santé publique, ce nombre (de décès liés à l’hydroxychloroquine) ne semble pas très élevé. Mais en tant que médecin, ce sont entre 115 et 293 décès de trop », décrit Jean-Christophe Lega.

    newsletter-coronavirus-logo.png
    Newsletter Coronavirus
    Le point sur l'épidémie de Covid-19
     

    Au total, dans ces huit pays, « la surmortalité liée à l’hydroxychloroquine est estimée à 16 274 décès lors de la première vague de Covid-19 ». Au niveau mondial, ces résultats sont « probablement sous-estimés en raison du manque de données dans la plupart des pays », écrivent les auteurs. Sur l’affiche présentée au congrès de la SFPT et dans la version initiale du résumé, figurait pourtant un total de 9 484 décès. Les auteurs nous indiquent que des données ont été réajustées entre-temps.

    De nombreuses limites

    Contactés, plusieurs scientifiques - selon lesquels l’hydroxychloroquine est inefficace contre le Covid - appellent d’ailleurs à prendre avec prudence ces résultats, en raison de plusieurs limites que l’équipe de Lyon reconnaît elle-même. « On ne cherche pas à produire un résultat exact, on voulait surtout montrer quelles peuvent être les conséquences concrètes lorsque l’on prescrit un médicament potentiellement toxique », dit Jean-Christophe Lega.

    Tout d’abord, « on ne connaît pas les taux de prescription réels par pays, car ils seraient impossibles à établir », reconnaît le Pr Lega. Les cohortes des essais cliniques ne sont pas forcément représentatives de la « vie réelle », que ce soit pour le taux d’utilisation du médicament ou pour la dose administrée. Par ailleurs, « on n’a pas pris en compte toute l’incertitude liée à d’autres paramètres », ajoute le médecin.

    « Ils ont utilisé une méthode classique pour estimer l’excès de décès liés à un médicament ou à une exposition environnementale ou nutritionnelle, mais elle dépend de chacun des paramètres utilisés », décrit de son côté Mahmoud Zureik, directeur d’Epi-phare. Le taux de surmortalité de 11 %, tout d’abord, comporte un intervalle de confiance compris entre 2 % et 20 %. Ce qui peut fortement impacter les résultats finaux. L’épidémiologiste se dit également « très étonné » des taux d’exposition très élevés dans certains pays, comme l’Espagne et l’Italie. « Le niveau d’exposition et les caractéristiques des personnes exposées en termes d’âge, de sexe, de facteurs de risque, etc. sont les deux points majeurs pour tempérer le résultat de l’étude », précise-t-il.

    Tout en estimant que « la méthode pourra toujours être discutable », le pharmacologue Mathieu Molimard estime de son côté qu’il faudrait de toute façon « rajouter les morts indirects, à savoir ceux qui ont cru qu’il y avait des traitements efficaces sans risque et donc que ce n’était pas la peine de prendre le risque d’une soi-disant thérapie génique (les vaccins à ARN, NDLR) ».

    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Bon et maintenant c'est quoi la suite ?

     

    CARTES. Covid-19 : quels départements sont les plus touchés par la reprise épidémique ? (msn.com)

     

    image.png.e53ca9368b1d8fca791607c30cb078f4.png

     

    Citation

    Les nouvelles infections ne sont pas les seules à repartir à la hausse : les admissions à l'hôpital de patients atteints du Covid-19 ont presque doublé en deux semaines et le nombre de personnes positives en réanimation semble amorcer une légère hausse depuis quelques jours, pour atteindre 898 malades au 28 juin. Mais tout le territoire français est-il touché de la même manière ? Quels sont les départements les plus concernés par cette reprise de l'épidémie ? Franceinfo fait le point en cartes.

     

     

     

    Ma futur belle-fille (quasi) médecin urgentiste dans un hôpital de l'Est m'a dit en sortant d'une garde..(dimanche). que la réa était pleine (rattrapage  de grosses opération souvent reporté pour cause de Covid) et que le nombre de patient arrivant aux urgences suite à la Covid explosait....   elle n'est pas très optimiste pour la suite.

     

     

     

     

    Link to comment
    Share on other sites

    la suite ? 
    - continuer à ne voir personne ou que des personnes de confiance
    - on va remettre le masque quand il faut.
    - la 4eme dose, c'est fait . du coup, j'ai testé aussi le Pfizer, après AZ et Moderna. même pas mal.

    Link to comment
    Share on other sites

    après .... on vas surement s’orienter vers une stratégie du vivre avec, avec un suivi des hospitalisations, en espérant fortement que cela fera comme la grippe. Les vaccinoscpetique, seront les premiers a encombrer les urgences, et malheureusement les plus fragiles aussi. Le vaccin, vas faire partis des 11 vaccinations déjà obligatoires ...

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 42 minutes, LA LOUBINE a dit :

    Martin Blachier s'agace au sujet de la 7éme vague.

     

    https://www.femmeactuelle.fr/actu/news-actu/covid-19-lepidemiologiste-martin-blachier-sagace-au-sujet-de-la-7e-vague-2137316

     

    "Le vivre AVEC est un fait, plus qu'une stratégie"

     

     

    Il n’est pas épidémiologiste, il est consultant en recherche de boulot. Il a rêvé être ministre, bin c’est raté.  Le vivre avec c’est un faux problème, on n’a pas le choix, donc on vit avec. 

    • J'aime 2
    Link to comment
    Share on other sites

    En attendant, ça y est, Fredoxette (vacc X3) est antigénopositif au retour de notre trip aux Îles Féroé.
    Demain test PCR pour confirmer.
    Ce merdier dans la situ personnelle où nous sommes.
    Le positif, ce sont les symptômes d'un rhume, nez encombré, voix en berne, mal de gorge
    Si ça va pas plus loin ?!
    Moi (vaxxX4) cas contact (forcé depuis  42 ans de mariage :D ) je fais gaffe et je teste dans deux jours.
    J'ai cotoyé du très âgé et averti les personnes.
    Traitement : The Botanist (gin de Bruiddladitch, créateur du whisky Octomore) et rhum Savanna (Run).

     

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 26 minutes, FREDOX a dit :

    Traitement : The Botanist (gin de Bruiddladitch, créateur du whisky Octomore) et rhum Savanna (Run).

     

    Avec ces médocs, ça va passer coool ;)

     

    • Haha 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 13 heures, caolila a dit :

     

    Avec ces médocs, ça va passer coool ;)

     

    Bin, je crains que ce soit pas suffisant.
    La gorge chatouille, le nez est humide (bon ce sont des symptômes que j'ai souvent de par mes pathologies).
    Je m'autoteste demain.
    😐

    • Triste 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now

    ×
    ×
    • Create New...

    Bonjour,

     

    logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

     

    L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

    Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.