Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

    Messages recommandés

    En effet, c'est clairement embêtant... :(

    Je pense (en fait, on est plusieurs à le penser) qu'on paye un peu pour nos liens trop forts avec nos amis new-yorkais... 

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Le 08/05/2020 à 14:48, Nicolas Duguay a dit :

    mais en même temps, de discréditer le professionnalisme et l'objectivité du NEJM dans ces moments où on a justement plus que jamais besoin d'eux, je trouve ça encore plus malsain et dangereux. D'où ma réaction passablement épidermique. :)

     

    Oui. Pour ceux qui connaissent pas. Le NEJM c'est un canard qui a un impact factor (indicateur qui estime indirectement la visibilité d'une revue scientifique) de 70 je crois. En fait, c'est 70 fois l'IF du journal où le marseillais se fait publier avec l'assentiment de ses potes qui sont aux commandes. Là, c'est plus sérieux. 

     

    Normalement, le NEJM n'aurait pas publié le papier en question car ils ne font que du RCT (randomized controlled trial, essai avec groupe contrôle randomisé), là c'était de l'observation. Mais c'était juste une alerte pour dire que ce type de traitement devrait être réservé aux essais et pas à la médecine de ville. Bref, en ce moment ça tombe tout les jours ce genre d'avertissement, c'est pas toujours dans des canards aussi prestigieux, mais c'est clairement pas à la gloire de la "recherche" en France (suivez mon regard).  

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Je n’ai jamais entendu parler de faute inexcusable dans les forces armées. Dans ce contexte, la communication est pure logique. La suite juridique sera sans doute techniquement intéressante. 

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Bah ! On va bien nous apposer un bon vieux " secret défense" ...

    • Like 1

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 10 heures, berny a dit :

    Je n’ai jamais entendu parler de faute inexcusable dans les forces armées. Dans ce contexte, la communication est pure logique. La suite juridique sera sans doute techniquement intéressante. 

    parce que tu crois qu'il y aura une suite juridique ??

    quel préjudice ?

    quelle infraction commise ?

    qui déposera plainte ?? contre sa hierarchie ???

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Ai-je dit que je crois à une suite favorable à une action? Par contre il va bien y avoir une suite, fut-ce une non suite. 

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Posté(e) (modifié)
    il y a 9 minutes, berny a dit :

    Ai-je dit que je crois à une suite favorable à une action? Par contre il va bien y avoir une suite, fut-ce une non suite. 

    quand tu vois les suites des essais nucléaires en Algerie au début des années 60, alors qu'il y avait des victimes.. et combien de temps apres

    quand tu vois les suites des essais nucléaires en Polynesie, alors qu'il y a eu des morts egalement et des suites médicales... et combien de temps apres,

     

    donc, des suites judiciaires pour ça ? alors que les consignes données étaient, entre autres, de ne pas aller dans les familles ou au restaurant, choses qui ont été faites...

     

    qui est responsable ? le chef parce qu'il est chef ou celui qui a fait les conneries ??

    et apres, on veut que l'état n'infantilise pas ses citoyens ???? lesquels se dépechent de faire ce qui est interdit ???

    Modifié par christophe 38
    • Like 2

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    C'est comme pour les militaires ayant participes a des championnats à Wuhan en Octobre : une athlete a commencé à parler puis plus tard...plus rien....aucune nouvelle...

    "Tu rentres dans le bureau du chef avec ton avis puis t'en ressort avec l'avis du chef..."

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 5 minutes, brenique a dit :

    C'est comme pour les militaires ayant participes a des championnats à Wuhan en Octobre : une athlete a commencé à parler puis plus tard...plus rien....aucune nouvelle...

    "Tu rentres dans le bureau du chef avec ton avis puis t'en ressort avec l'avis du chef..."

    surtout qu'aujourd'hui, on ne sait vraiment pas ce qu'ils ont eu ....

    le covid ? quelle force ?

    autre chose ???

     

     

    c'est certain qu'avec l'obscurité de l'armée et celle de la dictature chinoise, pour savoir des choses, à l'insu de leur plein gré, ce ne sera pas facile ...

    (prise de sang pour analyse fine ??)

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a une heure, christophe 38 a dit :

    surtout qu'aujourd'hui, on ne sait vraiment pas ce qu'ils ont eu ....

    le covid ? quelle force ?

    autre chose ???

     

     

    c'est certain qu'avec l'obscurité de l'armée et celle de la dictature chinoise, pour savoir des choses, à l'insu de leur plein gré, ce ne sera pas facile ...

    (prise de sang pour analyse fine ??)

    T'es pas obligé de les croire mais ils ont communiqué.

    environ 1000 personnes affectées sur 1700. 1 seule personne (de plus de 50ans) est allée en réanimation et en est ressortie.

     

    Donc on est loin des personnes touchées par les essais nucléaires en Algérie ou Polynésie.

     

    Après il y a peut-être eu des négligences, mais début mars personne ne savait vraiment le niveau de contagiosité du virus. Après une fois à bord, qui pourrait me dire comment éviter la propagation sur un navire militaire en mission opérationnelle avec des espaces très réduits

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 3 minutes, Norman76 a dit :

    T'es pas obligé de les croire mais ils ont communiqué.

    environ 1000 personnes affectées sur 1700. 1 seule personne (de plus de 50ans) est allée en réanimation et en est ressortie.

     

    Donc on est loin des personnes touchées par les essais nucléaires en Algérie ou Polynésie.

     

    Après il y a peut-être eu des négligences, mais début mars personne ne savait vraiment le niveau de contagiosité du virus. Après une fois à bord, qui pourrait me dire comment éviter la propagation sur un navire militaire en mission opérationnelle avec des espaces très réduits

    je partage ton point de vue

     

     

    et, si je parlais des victimes des essais nuke en Algerie ou en Polynésie, c'est pour répondre à Berny que des proces, avec des vraies victimes (puisque des morts) ont eu lieu des dizaines d'années plus tard.

     

    Là, il y a eu des malades, certes, mais, combien d'entre eux auront des sequelles et de quel ordre ?

    autrement écrit, y a t il matière à procès ?

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 4 minutes, christophe 38 a dit :

    autrement écrit, y a t il matière à procès ?

     

    On n'est malheureusement pas à l’abri.

     

    Il y a bien de procès pour savoir si les coqs ont le droit de chanter ou les cloches de sonner

    • Sad 1

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 5 minutes, Norman76 a dit :

    Il y a bien de procès pour savoir si les coqs ont le droit de chanter ou les cloches de sonner

     

    Pov' France… :(

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...