Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Franchement décourageant!


    Messages recommandés

    C’est l’humain…

    C’est l’humain qui créé la demande, la demande au moindre coût…

     

    Le problème c’est l’humain qui provoque la course au « moins cher » au « plus rentable » et engendre les monstres financiers sans scrupules puisque ils répondent à la demande des individus.

     

    Quand on voit le nombre de passagers croisiéristes qui augmente chaque année et qui pour répondre à leurs attentes entraîne la construction d’unités de plus en plus grosses et de plus en plus polluantes, avec la meilleure rentabilité pour proposer des tarifs attractifs et toujours moins chers on comprend que l’humain est à l’origine de tous problèmes.

     

    Il suffirait que l’humain croisiériste accepte de payer plus cher une croisière moins polluante au détriment des plus gros pollueurs pour que tous se mettent à faire la chasse à la réduction de  la pollution.

     

    Tous autres discours n’est que « politique » et démagogue car il est plus facile d’accuser un système que de remettre en cause son comportement individuel…

    • Like 3
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • Réponses 66
    • Created
    • Dernière réponse

    Top Posters In This Topic

    Top Posters In This Topic

    Popular Posts

    Je préfère la froide lucidité du 'on est trop cons,  va tous crever, mais on va bien se marrer', balayer devant sa porte et admirer le désastre. J'ai aucun espoir qu'on redresse quoi que se soit,

    Oh moi, j'ai une confiance sans limite en la vie, tous les matins le soleil se lève et se lèvera avec ou sans nous....

    Pas concerné: je plonge majoritairement en eau douce, et en plus je suis venu à la plongée pour les filles (Je me suis aperçu par la suite que l’équitation était plus au top pour ça). 

    L’humain doit être plus fort que le financier. Le concept est politiquement très à go-gauche 🧐 mais il en est de la survie de la planète et de l’humanité sur la planète. 

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    de toute façon ce mode de vie arrivera, à un moment donné, à sa limite.

    L'espece humaine trinquera, la nature elle s'en remettra 

    Modifié par whodive
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 3 minutes, whodive a dit :

    L'espece humaine trinquera, la nature elle s'en remettra 

     

    Je ne suis pas inquiet pour la nature et la planète, quand nous ne serons plus là elle se remettra…

    L’écologie ne vise pas vraiment la défense de la nature mais plus égoïstement à préserver l’humain et éviter son extinction…

    • Thanks 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 4 heures, Bloop a dit :

    Il suffirait que l’humain croisiériste accepte de payer plus cher une croisière moins polluante au détriment des plus gros pollueurs pour que tous se mettent à faire la chasse à la réduction de  la pollution.

     

    Tous autres discours n’est que « politique » et démagogue car il est plus facile d’accuser un système que de remettre en cause son comportement individuel…

     

    Sans être démagogue ou politique, peut-on soumettre l'idée que la recherche d'une profitabilité maximum est peut-être aussi, en partie, responsable du mode économique engagé et des prix de vente constaté ?

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 11 minutes, Amore a dit :

     

    Sans être démagogue ou politique, peut-on soumettre l'idée que la recherche d'une profitabilité maximum est peut-être aussi, en partie, responsable du mode économique engagé et des prix de vente constaté ?

     

    Bien sûr que nous pouvons le penser.

    Mais aucun mode économique concurrentiel ne peut se construire s’il ne répond pas à une demande…

    Au final, c’est l’œuf ou la poule ?

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 5 heures, berny a dit :

    L’humain doit être plus fort que le financier. Le concept est politiquement très à go-gauche 🧐 mais il en est de la survie de la planète et de l’humanité sur la planète. 

    Trop tard

     

    en 1900, 1.5 milliard d'habitants,

    en 2050, 9.5 milliards.

    Derriere ce chiffre, plus de la moitié vivent durement sous le seuil de pauvreté ; l'écologie est un souci de riche pour celui qui a faim.

    Et tous ces gens n'aspirent qu'à notre confort, notre niveau de vie.

    Et, si nous faisons notre bilan carbone, personnel, entre les vêtements achetés par effet de mode (mais qui sont gros consommateurs d'eau ou d'énergie), nos loisirs (auxquels nous n'avons pas envie de renoncer), notre confort (l’énergie, le chauffage, nos appareils électriques ou electroménagers dont le recyclage, apres l'obsolescence programmée se fait à des centaines de km de chez nous), nos petits plaisirs (le dernier Iphone ou un autre objet sensationnel mais fabriqué à l'autre bout de la planete), not' bagnole (qui est un moyen de s'identifier socialement et surtout le gage d'une liberté d'aller et venir à notre aise), nos fausses bonnes idées (l'éolien dont le bilan carbone du début à la fin est horrible, les voitures électriques avec des batteries qui ne se recyclent pas..), nos voyages (en avion comme en bateau (https://www.bfmtv.com/economie/les-paquebots-geants-en-europe-polluent-beaucoup-plus-que-les-voitures-denonce-une-ong-1705757.html )

    eh bien, tous ces pauvres gens du tiers monde aspirent à notre confort... mais, ils ont une démographie... elevée (j'ai des collegues qui ont entre 8 et 21 enfants avec 3 femmes ; allez leur expliquer que si chacun des 21 enfants en fait aussi 21, que ceux là en font autant, il y aura 8 000 descendants en 3 générations... qui vont trouver où l'eau, le terrain pour faire pousser les legumes ou les fruits, qui vont consommer, produire des GES...)

    c'est trop tard.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     Brut de forme, mais historiquement vérifiable: Quand trop de poulets s’entassent dans le poulailler, un facteur de régulation naturel intervient: guerres, peste, .............coronavirus? 
     

    • Like 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 1 minute, berny a dit :

     Brut de forme, mais historiquement vérifiable: Quand trop de poulets s’entassent dans le poulailler, un facteur de régulation naturel intervient: guerres, peste, .............coronavirus? 
     

    pas faux... mais, l'explosion démographique a eu lieu apres 1950, qui a dépassé les 5 milliards d'habitants.

    depuis, nous n'avons plus de guerre, heureusement, les progres médicaux font reculer la mort (chez nous, en France, en 30 ans, nous pouvons esperer vivre une douzaine d'années de plus), les malades sont mieux traités..

    Bref, meme si une épidémie fait des ravages, ce sera à la marge ; en Chine, cela représente 2% de la population...

    il y a 3 minutes, whodive a dit :

    tout cela est juste

     

    Il aurait fallu réglementer le taux de reproduction humain depuis bien longtemps

    et quand bien meme, tu te donnes un bilan carbone annuel personnel à ne pas dépasser, tu seras bon... mais, si autour de toi, ce n'est pas respecté, le bateau coulera quand meme...

     

    (et pourtant, un bilan carbone personnel... ne serait pas une mauvaise idée)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 7 minutes, christophe 38 a dit :

    et quand bien meme, tu te donnes un bilan carbone annuel personnel à ne pas dépasser, tu seras bon... mais, si autour de toi, ce n'est pas respecté, le bateau coulera quand meme...

     

    (et pourtant, un bilan carbone personnel... ne serait pas une mauvaise idée)

     

    je ne m'arrête pas au bilan carbone, faut prendre en compte les ressources de la terre. Arrêter de vivre à credit sur le dos de la nature, lui laisser le temps de ce recycler.

     

    le bon chiffre pour la population mondiale c'est celui qui lui permet de ne plus avoir de jour du dépassement.

     

    Si on respect ça, le bilan carbone s'en comportera mathématiquement mieux

    Modifié par whodive
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 13 minutes, berny a dit :

     Brut de forme, mais historiquement vérifiable: Quand trop de poulets s’entassent dans le poulailler, un facteur de régulation naturel intervient: guerres, peste, .............coronavirus? 
     

    mais, cela, je l'ai déjà à Mayotte :

    ici, dans l'archipel des Comores, la population est musulmane. Coté français, la polygamie est interdite depuis 2005, mais, les anciens, qui sont polygames le sont toujours et les jeunes le sont devant le cadi (le curé) mais pas devant le maire.

    Dans les autres iles, la polygamie est la regle ; cela veut dire quoi ? que la pilule, l'avortement sont interdit ou ignoré. Culturellement, faire un enfant, c'est faire un cadeau.

    Donc, je vais etre sec mais clair : le mec qui va pecho dans la vallée d'à coté a des chances mettre enceinte une nana... qui se dépechera de se marier avec un gars (pas forcement le géniteur).

     Le fruit défendu, arrivé à 14 ans, ira pecho dans la vallée d'à coté... et collera enceinte sa soeur, mais il ne le sait pas...

    au bilan, à 14 ans, ici, à Mayotte, nous avons des fillettes qui en sont à leur premier ou leur second minot (en 2018, 480 filles de moins de 16 ans ont accouché ; les 3 plus jeunes avaient 12 ans... stat INSEE). Donc, nous nous retrouvons avec des gamins qui ont 60 de QI, des gamins qui ont la maladie des enfants de la Lune (1 cas par million en Europe, 1 cas pour 100 000 dans les iles et nous en avons une vingtaine à Mayotte, espérance de vie une trentaine d'années avant le cancer généralisé), nous avons des albinos et des retardés mentaux.. (beaucoup).

    Donc, le poulailler surpeuplé aura peut être des épidémies, mais, je penche plus une fin comme Neandertal.. Dégénérescence.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Vu la situation, nous sommes mal parti.

    Il ne reste "plus que", un bon virus, une bonne guerre, catastrophe naturelle (genre astéroïde, gros volcan)… pour remédier a la situation… 

     

    Bon c'est pas joyeux tout cela, mais c'est mathématique… nous sommes allé trop loin.. nous n'avons pas su nous réguler… la constatation est amer mais il faut l'accepter 

    • Like 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 19 minutes, whodive a dit :

    Il aurait fallu réglementer le taux de reproduction humain depuis bien longtemps

    Et sur quels critères ?

    Avec quels résultats ?

    Comme en Chine ou au Japon ?

     

    il y a 9 minutes, whodive a dit :

    je ne m'arrête pas au bilan carbone, faut prendre en compte les ressources de la terre. Arrêter de vivre à credit sur le dos de la nature, lui laisser le temps de ce recycler.

    En Inde, New Delhi, la ville la plus polluée du monde.

    Va expliquer à des gens qui ont du mal à se nourrir qu’il faut arrêter de prendre le Gange pour une décharge publique…

    Modifié par Bloop
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Et … inévitablement, si cela perdure, maladies et guerres referont de la place.

     

    Il est inimaginable de demander aux pays émergents de se restreindre ou de ne pas prétendre au niveau de vie occidentale si ils le souhaitent. Les pays de l'ouest doivent ralentir et laisser les anciennes colonies se mettre à niveau pour ensuite avoir une gestion concertée d'égal à égal.

     

    Mais non, je déconne. On reste les Maîtres du monde et on liquide tous ceux qui bougent une oreille, en coulant avec le bateau jusqu'au dernier.

    Modifié par Amore
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...