Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

    Messages recommandés

    Posté(e) (modifié)
    il y a 45 minutes, pparis a dit :

    En 2004...

    Nous parlions  du temps ou il fallait "percuter" le PA (la Fenzy) pour remonter un plongeur en difficulté, c'était au milieu du 20ième siècle....

     

    @pparis, mea culpa, il semblerait que tu ais raison...

     

    Les critères d’évolution (l‟exemple du gilet fait preuve) La sécurité Dans les années cinquante, les bouées collerettes sont inventées pour l'évacuation en urgence des sous-mariniers. Les plongeurs les adoptent dans un premier temps pour remonter rapidement vers la surface en cas d'incident. Puis elles se perfectionnent après 1960, notamment sous l'impulsion de la célèbre société de Monsieur Maurice Fenzy, qui réalise ses premières bouées destinées à la Marine Nationale en 1961, les PA 61 (précisons que PA voulait dire « plongeur autonome» et non « parachute ascensionnel »).

    Source  (page 14)

    Modifié par Bloop

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Posté(e) (modifié)

    @pparis Quoique (page 67):

     

    À l'époque, pas question de gaspiller son air pour modifier sa flottabilité. La bouée était réservée aux cas d'urgence. Seuls les plongeurs aguerris apprenaient à manipuler la PA : « je percute, remonte pleine balle, je m‟arrête, me stabilise à - 3 mètres ». Eh ! Oui c‟était « chaud

    Modifié par Bloop

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Ceci dit, ça ne nous dit pas pourquoi le gilet devrait être aux normes oxy pour un plongeur Nitrox simple...

    • Like 1

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Ni même, en quoi tout le matériel indiqué dans le mft doit être « aux normes oxygène » pour un plongeur nitrox de base

    • Like 2
    • Haha 1

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Malgré une opposition de la délégation française qui était la seule à demander une tolérance jusqu'à 40% d'oxygène, il a été admis par l'ensemble des délégations et par le CEN que tout matériel utilisé avec un mélange comportant plus de 21 % d'oxygène devait être qualifié "oxygène" par suite des risques liés à l'utilisation de l'O2 pur, à un moment donné, notamment lors de la fabrication du mélange et du chargement...

     

    Source

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 7 minutes, Bloop a dit :

    Malgré une opposition de la délégation française qui était la seule à demander une tolérance jusqu'à 40% d'oxygène, il a été admis par l'ensemble des délégations et par le CEN que tout matériel utilisé avec un mélange comportant plus de 21 % d'oxygène devait être qualifié "oxygène" par suite des risques liés à l'utilisation de l'O2 pur, à un moment donné, notamment lors de la fabrication du mélange et du chargement...

     

    Source

    Mon club est équipé d'un compresseur à membrane qui fonctionne parfaitement et aucune utilisation d'O² pur dans le club ...

     

    Je ne comprends pas ...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 2 minutes, NetGear a dit :

    Mon club est équipé d'un compresseur à membrane qui fonctionne parfaitement et aucune utilisation d'O² pur dans le club ...

     

    Je ne comprends pas ...

    Pareil mais avec un stick...

    Les utilisateurs sont passés d'un jour à l'autre du gonflage air à un gonflage Nx32...

    Je n'ai jamais vu quelqu'un prendre des détendeurs spécifiques pour aller en croisière au cours de laquelle on plongera systématiquement au nitrox...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 23 minutes, Bloop a dit :

    Malgré une opposition de la délégation française qui était la seule à demander une tolérance jusqu'à 40% d'oxygène, il a été admis par l'ensemble des délégations et par le CEN que tout matériel utilisé avec un mélange comportant plus de 21 % d'oxygène devait être qualifié "oxygène" par suite des risques liés à l'utilisation de l'O2 pur, à un moment donné, notamment lors de la fabrication du mélange et du chargement...

     

    Source

    @Bloop  ta source date de 2002 ... soit il y a 18 ans ...

     

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 5 minutes, NetGear a dit :

    @Bloop  ta source date de 2002 ... soit il y a 18 ans ...

     

     

    Et c'est qui monsieur Montagnon ?

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Woaw !!!

    C'est bien, vous savez lire...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 2 heures, Bloop a dit :

    @pparis Quoique (page 67):

     

    À l'époque, pas question de gaspiller son air pour modifier sa flottabilité. La bouée était réservée aux cas d'urgence. Seuls les plongeurs aguerris apprenaient à manipuler la PA : « je percute, remonte pleine balle, je m‟arrête, me stabilise à - 3 mètres ». Eh ! Oui c‟était « chaud

    Et à l’origine de cela: la collerette en tant qu’outil de plongée (avec bouteille à percuter) trouve son origine dans la volonté de la marine nationale de filmer la sortie des torpilles des tubes de sous-marins. Il fallait garantir la possibilité pour l’opérateur militaire d’évacuer la trajectoire de l’engin en cas de déviation de trajectoire de celui-ci. D’où l’ajout d’une bouteille a percuter. 

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Posté(e) (modifié)
    il y a une heure, bardass a dit :

    Ni même, en quoi tout le matériel indiqué dans le mft doit être « aux normes oxygène » pour un plongeur nitrox de base

    @LGF

    Je n'ai pas lu que le matériel devait être aux normes O², juste:

    Entretien courant : interdiction de mélanger du matériel air (blocs, détenteurs, PA et raccords) et du matériel Nitrox.

    Modifié par Bloop

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 17 minutes, nics a dit :

    Et c'est qui monsieur Montagnon ?

    Un directeur administratif (Si m’a mémoire est bonne sur sa fonction officielle) de la FFESSM. Il a, entre autres, représenté la France a une réunion de la CMAS en compagnie de Jean-Marc BRONER à Reykjavik dans les années 2000 sur la question, notamment, de l’harmonisation des normes techniques. 

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Merci !

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...