Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Question casque et ski alpin (aucun rapport avec la plongée!)


    Messages recommandés

    Bonjour,

     

    Je regardais des vidéos de certains de vos magnifiques domaines skiables - Val Thorens notamment - et un détail m'a sauté aux yeux: pleins de skieurs dévalent les pentes avec une simple tuque sur la tête... 

    Dites donc, c'est quoi, selon vous, le pourcentage de port de casque chez les skieurs européens? Je pose la question, car ici, on doit être à 90% - voire davantage - de taux d'adoption du casque. En fait, c'est rendu que lorsqu'on voit quelqu'un skier sans casque, il se fait un peu dévisager...

    Je croyais sincèrement que c'était semblable chez vous; c'est le cas?

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Alors il y a quinze ans c'était proche de 0 sauf les enfants.

     

    Maintenant je dirais quelques dizaines de % mais je ne ski pas autant que je voudrais...

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    en 2000, le port du casque dans nos stations était réservé aux compétitions et arrivaient ches les plus jeunes. Moi-même, j'en avais 2 que j'utilisais uniquement pour les courses de free-ride et derbys.

    en 2000, je suis parti dans ton pays à Whisthler-Blackombe pour un trip de 10 jours en station et déposes hélico. 
    Le premier jour, on a tous alluciné : la quasi totalité des skieurs locaux portaient un casque, du plus jeune au plus vieux. On s'était dit : c'est la Mecque du free-ride, ils envoient tous du gros. Mais non, c'était dans la culture locale, depuis le débutant jusqu'aux riders pro.

    Il faut dire aussi que skier à fond entre les arbres de forêts préparées imposaient le port du casque.

    On s'est donc retrouvés comme des cons sans casque, qu'on est partis louer.

     

    Aujourd'hui, 90% des skieurs sur les pistes françaises portent un casque.

    Mes filles , nées ne 2000 et 2003 ont appris à skier avec un casque et ne peuvent envisager de skier sans.
    De même, qu'elles portent sur elles un DVA, pelle et sonde dans leur sac.

     

    Il reste encore qlq irréductibles sans casque, dont je fais partie, désolé.

    Le casque me rappelle des mauvais souvenirs, je préfère de loin skier sans. je ne le porte quae lorsque les conditions l'imposent : trop de monde sur les pistes avec des jobards lors des vacances ou pistes bétonnées.

    Pour tout dire, je reviens d'une semaine de rêve, avec pas loin de 1m20 de poudre tombée dans la semaine, seule zone scolaire au ski : pas de casque de la semaine pour moi.

    • Like 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Bref, si 90% des skieurs français portent un casque, c'est sensiblement comme ici alors. :)

     

    PS: c'était comment, l'héliski à Whistler? Mon fils de 9 ans me harcèle pour qu'on fasse ça l'an prochain, pendant la relâche scolaire d'hiver... 

     

     

     

    Modifié par Nicolas Duguay
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    salut

    pas convaincu que le pourcentage soit si élevé :

    lors démontre récent séjour à risoul (alpes du sud) : je dirais autour de 60 % (peut être 70, je ne pense pas 80..mais bon je n'ai pas vraiment pensé à ça avant mon accident.)

    perso je n'en portais pas jusqu'ici mais vu ce qui m'est arrivé j'en porterais un désormais (chute à la con sur piste verglacée à cause d'une racine et de mon inattention, épaule doublement fracturée, arcade ouverte, visage en sang...)

    en effet je pense que si ma tête avait tapé en premier au lieu de mon épaule, je ne serais pas actuellement en train de taper ce message de la main gauche mais encore à l'hôpital....en tout cas la première chose à laquelle j'ai pensé en me relevant a été : jamais plus sans casque !

     

    Modifié par terentius
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 13 minutes, Nicolas Duguay a dit :

    Bref, si 90% des skieurs français portent un casque, c'est sensiblement comme ici alors. :)

     

    PS: c'était comment, l'héliski à Whistler? Mon fils de 9 ans me harcèle pour qu'on fasse ça l'an prochain, pendant la relâche scolaire d'hiver... 

     

     

     

     

    fantastique, un de mes plus beaux souvenirs de ski.
    Attention, il faut un certain niveau de ski car les hauteurs de neige fraiche sont impressionnants. Même avec des skis larges. A l'époque, nos Bandits 3X étaient ce qui se faisaient de plus larges, mais ils seraient ridicules aujourd'hui.
    L'intérêt de l'héclico est de pouvoir enchainer des rotations, car les dénivellés sont assez courts. Là où ton fils risque d'être comblé, toi tu risques de reter sur ta faim.


    Je ne connais pas le niveau de ski de ton fils, mais déjà, rien que les stations de Whistler et Blackcombe offrent un domaine non damé impressionnant avec tous les niveaus possibles. Il y a donc de quoi s'amuser.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    En Italie ou je me réfugie pendant les vacances scolaires depuis 10 ans , on ne doit pas être loin des 90%

    J'en porte un systématiquement, par contre je suis chiant sur le choix du modèle. Les gosses l'on tout le temps également

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 5 minutes, terentius a dit :

    salut

    pas convaincu que le pourcentage soit si élevé :

    lors démontre récent séjour à risoul (alpes du sud) : je dirais autour de 60 % (peut être 70, je ne pense pas 80..mais bon je n'ai pas vraiment pensé à ça avant mon accident.)

    perso je n'en portais pas jusqu'ici mais vu ce qui m'est arrivé j'en porterais un désormais (chute à la con sur piste verglacée à cause d'une racine et de mon inattention, épaule doublement fracturée, arcade ouverte, visage en sang...)

    en effet je pense que si ma tête avait tapé en premier au lieu de mon épaule, je ne serais pas actuellement en train de taper ce message de la main gauche mais encore à l'hôpital....en tout cas la première chose à laquelle j'ai pensé en me relevant a été : jamais plus sans casque !

     


    je vais donc rectifier : je connais mal les alpes du sud.

    Bien mieux les alpes du nord et l'oisans : si tu vas à la Grave ou la Meige, la totaliét des skieurs portent un casque. A Serre Chevalier, comme dans les 3 vallées ou Tignes-Val d'isère, le taux de 90% est à mon avis assez proches de la réalité.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 33 minutes, Nicolas Duguay a dit :

    Bref, si 90% des skieurs français portent un casque, c'est sensiblement comme ici alors. :)

     

    PS: c'était comment, l'héliski à Whistler? Mon fils de 9 ans me harcèle pour qu'on fasse ça l'an prochain, pendant la relâche scolaire d'hiver... 

     

     

     

     

    Deux photos pour illustrer :
    la première, c'est le premier jour, on a du pot : soleil (pour faire simple, 10h de soleil cumulé en 10 jour, le reste du temps, il a neigé). Pas de casque, parce que pas encore loué.

    Une des plus belles pistes : Spanky's
    mais il ne faut pas entendre le mot piste comme en France : là bas, c'est jamais dammé
     
    La deuxième, c'est lors d'un trip héliski
    là aussi pas de casque, ça sert à rien vu les conditions.
    juste pour dire qu'on peut parfaitement se faire palisir sur le domaine sans utiliser l'hélico.

     

    Spankys.jpeg

    Laurent assis.JPG

    • Like 2
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Le casque j'y suis venu bien tard (genre cette année en fait). Je trouve ça chiant puisque ça alourdi sur la nuque. J'ai cédé à la mode. Je me suis payé un nombre impressionnant de buches, avec fractures diverses et tassements de vertèbres, jamais aucun trauma crânien, surtout en freeride, et un peu en slalom.

    Je pense que ça sert surtout quand on ne sait pas tomber en fait, ou quand on se fait faucher.

    Mais bon, ça tient chaud aux oreilles, c'est le bon point.

     

    Et je dirais plutôt 50-60%. A Serre Che ou je vais beaucoup. Hors piste quasi 100%. 

    Modifié par Lagos
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 2 heures, Nicolas Duguay a dit :

    Bonjour,

     

    Je regardais des vidéos de certains de vos magnifiques domaines skiables - Val Thorens notamment - et un détail m'a sauté aux yeux: pleins de skieurs dévalent les pentes avec une simple tuque sur la tête... 

    Dites donc, c'est quoi, selon vous, le pourcentage de port de casque chez les skieurs européens? Je pose la question, car ici, on doit être à 90% - voire davantage - de taux d'adoption du casque. En fait, c'est rendu que lorsqu'on voit quelqu'un skier sans casque, il se fait un peu dévisager...

    Je croyais sincèrement que c'était semblable chez vous; c'est le cas?

    Mon frère est moniteur ESF, champion universitaire, il a 56 piges aujourd'hui... Il a adopté le casque il y a 30ans. Je sais pas si c'est le BEES :)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Moi sur les pistes j'aurais plutôt dit 30% mais ça doit être parceque je ne ski plus beaucoup depuis quelques années.

     

    Évidemment en hors piste c'est du quasi 100% mais le profil n'est pas le même.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    bizarrement, je me suis mis à porter un casque (quand je faisais du ski) après une triple fracture du bras gauche, dans des circonstances inconnues à cause du trauma crânien.
    je me demande s'il y a une raison objective ?

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Je skie aussi (un peu) en Suisse et en Autriche, ou le port du casque ne fait aucun débat, genre 99% des skieurs. Il n'y a qu'en France, qu'il y a un léger retard, je ne sais pas si on a atteint 90% comme le suggère Bardass, mais on commence doucement à s'en rapprocher.

     

    Perso j'y suis passé il  y a déjà une dizaine d'année, je n'envisage pas une seconde de skier sans.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Il y a aussi l'aspect "democratisation" du ski.

    Je ski depuis mes 3ans, j'en ai 48 et je trouve que le nombre de personnes a explosé....le risque de choc du coup aussi.

    Le niveau des pistes a aussi resséré la population : à mes 12 ans, je disparraissais completement entre deux bosses du mur des chavanettes...aujourd'hui la plupart des "noires" se font tout droit. Du coup il y a aussi beaucoup plus de gens dessus.

    Il y a aussi bcp plus de choix de modeles de casques, ça aide à la démocratisation. Moi j'ai toujours du mal mais le casque m'a sauvé une paire de fois en moto. Mon pere (77 ans) est passé au casque il y a 5 ou 6 ans mais il ski aussi quasi tous les WE d'hiver.

    Modifié par cassenoisettes
    • Like 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant
    • Dernières Discussions

    • Discussions similaires

      • 26
        Je vous livre un petit comparatif à enrichir, par vos soins, au sujet de 2 masques qui corrigent la vision de prêt, avec les corrections qui s'appliquent sur la partie basse du verre.   Le principe de correction est différent selon la marque. Dans un premier cas (Beuchat), on remplace le verre d'origine, par un verre trempé qui possède lui même un autre verre collé dessus (polymérisé ?). Donc le verre droit et le verre gauche sont à remplacer, en fonction de la correction souhai
      • 11
        Bonjour à tous et toutes Monde de Neptune,  Brièvement  je me présente car je suis nouveau dans le forum, ma spécialité c'est l'histoire des appareils plongeurs depuis le commencement, Depuis l'âge de mes 15 ans  je m'étais dis qu'un jour je ferais l'historique des inventions qui ont permis à l'homme de conquérir les fonds marins, et croyez moi, l'homme est un inventeur, rien ne l'empêche d'essayer tous ce qu'il invente. Avec l'un de mes confrères Charles Daigneault, ingénieur maquettiste,
      • 41
        Plongée solo En 2015 j’avais fait un document sur la plongée « solo ». Je viens de faire une mise à jour importante. J’ai ajouté deux chapitres ·        Estimation du degré d’engagement de la plongée ·        Analyse des risques avec comparaison des méthodes « Kinney » et matricielle (HSE) Bonne lecture http://www.jctdive.be/page-version2004/chargement/plongee_solo_vers2_mai2015_protege.pdf
      • 23
        Bonjour à toutes et tous !    Etant donné que c'est mon premier message sur le forum, il est d'usage que je me présente.  Du coup, Barbichou, 38 ans, plongeur 2 étoiles Lifras/ Cmas.  Deux ans d'expérience principalement en carrières belges et en Zélande.  Un peu moins de 100 plongées au compteur.  Bref, je me considère comme un débutant confirmé à la recherche d'expérience et qui commence tout doucement à trouver ses marques.   Je vous prie de bien vouloir m'excuser si ce su
      • 207
        C'était attendu, fin officielle pour 2021, du Salon de la Plongée Encore une victoire pour le Covid   Le Salon de la Pongée de Paris de janvier 2021 est officiellement annulé "C’est avec regret, tristesse et émotion que je suis obligée de vous annoncer le report de la 23ème édition du Salon International de la Plongée Sous-Marine qui devait se tenir en Janvier prochain à Paris. Les dernières directives du gouvernement liées à l’état d’urgence sanitaire nous o
    ×
    ×
    • Créer...