Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine
L'acharné

L'aspirine de côté !

    Messages recommandés

    Bonjour à tous,

     

    Vous trouverez ci-dessous un copier-coller d'un post de "Médecine FFESSM" que j'ai vu sur un groupe Facebook

     

    L’aspirine et la plongée

    L’accident de désaturation est lié à un problème de bulles mal éliminées par l’organisme. Ce problème de bulles initie des réactions de l’organisme, que l’on peut regrouper sous le terme de « maladie de décompression » : activation et agrégation plaquettaire, réactions inflammatoires et immunitaire (activation notamment des globules blancs, les cellules de défense de l’organisme) , augmentation de la perméabilité des capillaires sanguins …
    Ainsi, à côté de la recompression thérapeutique (en caisson hyperbare !) et de la réhydratation, ont été proposés certains médicaments, dont l’aspirine. E
    Etant anti agrégant plaquettaire, l’idée est de lutter précocément contre la maladie de décompression. C’est une recommandation de type C dans le traitement de l’accident de désaturation (conférence de consensus de 1996 … il n’y a pas eu d’autres recommandations depuis !), c’est à dire qu’elle est optionnelle et repose sur un niveau de preuve scientifique faible.
    La CMPN a recommandé au CDN le retrait de l’aspirine des référentiels de secourisme fédéraux. En effet, les secouristes auront à faire face à différents types d’accidents de plongée, dont l’accident de désaturation, mais pas que … (par exemple, le plongeur peut présenter un œdème pulmonaire…)! Administré à mauvais escient, l’aspirine peut avoir des effets indésirables non négligeables, voire peut aggraver la situation du plongeur, notamment s’il ne présente pas d’ADD !
    Il vaut mieux donc que l’aspirine soit administré comme tout médicament : après évaluation médicale appropriée qui aura établi un diagnostic et l’absence de contre-indication à la prise de ce médicament.
    Un article sur le sujet est en préparation pour la revue fédérale …

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    oui, a priori le dernier comité directeur national a validé, l'aspirine sera donc retirée des recommandations FFESSM.

    Un anachronisme disparaît, c'est une bonne chose.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Je suis pas d'accord du tout. Faire disparaître l'aspirine qui est un anti plaquettaire évident. 

     

    "L'aspirine dont le nom scientifique est acide N-acétyl-salicylique possède en effet des vertus tout à fait spécifiques qui lui permettent de limiter la formation de caillots dans le sang à l'occasion des accidents de décompression." https://www.docvadis.fr/bo/documents/print/result/aspirine-et-plongee.pdf?w=56d47fdae4b07f2aa6cb960f

     

    L'aspirine dans le cas d'un oedeme est une catastrophe.

     

    Deux solutions ? On forme des secouristes capables de différentier les cas ? Profil ? Froid ? Nitrox ? antécédents cardio ou HPA ? Profondeur ? Durée ?

     

    Là on infantilise encore les plongeurs. Pt1, on avance pas :( 

    • Like 2

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    En France, on n'est jamais bien loin d'un secours médicalisé.

    Par le CROSS si c'est nécessaire.

    Donc un avis médical est toujours disponible.

     

    Le 1er geste de secours en plongée, semble plus l'apport d'oxygène.

    • Like 5

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 9 heures, stef75 a dit :

    Faire disparaître l'aspirine qui est un anti plaquettaire évident.

    Personne n'a remis en cause l'effet anti-agrégant de l'aspirine, qui est utilisée dans ce but par des millions de patients dans le monde, tous les jours.

     

    Il y a 9 heures, stef75 a dit :

    "... possède en effet des vertus tout à fait spécifiques qui lui permettent de limiter la formation de caillots dans le sang à l'occasion des accidents de décompression."

    C'est là qu'il manque une petite subtilité pour être exacte : "qui lui permettrait, en théorie, de limiter la formation de caillots dans le sang à l'occasion des accidents de décompression, bien qu'aucune démonstration de son intérêt thérapeutique dans ce domaine n'ait été apportée".

     

    Il y a 9 heures, stef75 a dit :

    On forme des secouristes capables de différentier les cas ?

    Inutile.

     

    Il y a 9 heures, stef75 a dit :

    Là on infantilise encore les plongeurs.

    Pas du tout.

    On simplifie une conduite à tenir inutilement complexe.

    Tout le monde sait qu'en situation de crise, d'urgence, plus c'est simple, mieux c'est.

    Et bien, pour une fois, on fait les choses dans le bon sens.

     

    Les recommandations françaises étaient les seules au monde à recommander l'aspirine en pré-hospitalier.

    Sur le terrain, depuis des décennies, cette histoire d'aspirine dans les ADD a malheureusement généré une certaine confusion dans les esprits de nombreux plongeurs, aboutissant à des prises sans administration d'O2 ni déclenchement de la chaine des secours, témoignant d'une inversion de priorité regrettable.

    Le retrait de l'aspirine des recommandations devrait permettre de passer un peu plus facilement le message que le médicament du plongeur, c'est l'O2, pas l'aspirine.

    • Like 2
    • Thanks 6

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Cette news tombe bien j'allais remplacer l'aspirine de mon kit de 1er secours plongée perso...

    :D

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Je crois que les autres organismes de par le monde ne le recommandaient pas ?

    Il y avait qu'en France où c'était recommandé.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 3 minutes, brochet a dit :

    Il y avait qu'en France où c'était recommandé

    Ça rappelle bizarrement d'autres choses 😆

    • Haha 4

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 2 heures, caolila a dit :

    Cette news tombe bien j'allais remplacer l'aspirine de mon kit de 1er secours plongée perso...

    :D

    Non non faut garder contre "le sd cerebrorectal"*

     

     

     

     

    Sd cerebrorectal (definition) : avoir la tête dans le cul le lendemain d'une bonne cuite .:hehe:

    • Haha 2

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Posté(e) (modifié)

    LA base du secourisme c'est Protéger Alerter Secourir (dans cet ordre)
    lorsqu'on passe un appel au Cross, pour un accident on nous passe directement le médecin régulateur qui nous dit ce quoi faire.. et tout est enregistré en cas de souci.

    bref si il dit de donner de l'aspirine j'en donne, si il dit non je n'en donne pas. c'est la responsabilité du toubib, pas la notre

    c'est pas plus compliqué que ca.. on est secouristes, pas médecins

     

    Modifié par phil des iles
    • Thanks 3

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 2 heures, phil des iles a dit :

    LA base du secourisme c'est Protéger Alerter Secourir (dans cet ordre)
    lorsqu'on passe un appel au Cross, pour un accident on nous passe directement le médecin régulateur qui nous dit ce quoi faire.. et tout est enregistré en cas de souci.

    bref si il dit de donner de l'aspirine j'en donne, si il dit non je n'en donne pas. c'est la responsabilité du toubib, pas la notre

    c'est pas plus compliqué que ca.. on est secouristes, pas médecins

     

    D'accord avec toi...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Est-ce que cela change vraiment grand chose... déjà on administre pas d'aspirine mais on la propose, c'est toute la différence puisque nous ne sommes pas médecin, donc on continuera de faire pareil et au pire comme déjà lu "en France on est jamais loin d'un médecin ou du Cross qui prendra les responsabilités."

    • Thanks 1

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    De l'aspirine sera renouvelé et gardé à bord en 2020.

    Il n'a jamais été question d'administrer de l'aspirine mais soit de le proposer soit de pouvoir en fournir en cas d'avis médical en ce sens. Ne pas en avoir, c'est réduire les possibilités d'intervention sans pour autant négliger l'apport d'O2, ni mélanger ni inverser les priorités. Ceci n'est pas un problème d'aspirine mais un problème de formation et de validation des compétences ou un manque de recyclage.

    Qui peut le plus, peut le moins ...

     

    Je suis d'accord qu'une meilleure formation en secourisme des moniteurs de plongée serait louable. Vu les responsabilités civiles, pénales et morales qui leurs sont attribuées dans tous les cas, une formation dans les domaines utiles à l'exercice de son métier ne peut que faire du bien dans ses choix et ses actions. Le secourisme en fait partie.

     

    Bien souvent, un acteur majeur d'un centre de plongée est sollicité pour porter secours en attendant les secours sur un bateau mais également à terre dans un port ou sur une plage où les habitants font appel à de l'aide. Cela s'est avéré de nombreuses fois utiles et parfois vitales.

    • Like 1

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    :+1: avec @Amore c'est pour cela que nous nous sommes inscrit a une session PSC1 fin du mois… enfin je commence a douter qu'elle aura lieu vu la situation dans le Haut Rhin

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 18 minutes, Amore a dit :

    De l'aspirine sera renouvelé et gardé à bord en 2020.

    Il n'a jamais été question d'administrer de l'aspirine mais soit de le proposer soit de pouvoir en fournir en cas d'avis médical en ce sens. Ne pas en avoir, c'est réduire les possibilités d'intervention sans pour autant négliger l'apport d'O2, ni mélanger ni inverser les priorités. Ceci n'est pas un problème d'aspirine mais un problème de formation et de validation des compétences ou un manque de recyclage.

    Qui peut le plus, peut le moins ...

     

    Je suis d'accord qu'une meilleure formation en secourisme des moniteurs de plongée serait louable. Vu les responsabilités civiles, pénales et morales qui leurs sont attribuées dans tous les cas, une formation dans les domaines utiles à l'exercice de son métier ne peut que faire du bien dans ses choix et ses actions. Le secourisme en fait partie.

     

    Bien souvent, un acteur majeur d'un centre de plongée est sollicité pour porter secours en attendant les secours sur un bateau mais également à terre dans un port ou sur une plage où les habitants font appel à de l'aide. Cela s'est avéré de nombreuses fois utiles et parfois vitales.

    +1

     

    par contre, concernant les responsabilités civiles, pénales et morales, combien y a t il de procès mettant en cause les secouristes, en plongée, par an ??? juste pour relativiser ?

    combien d'incidents necessitant l'appel au CROSS et combien de plongées annuellement ?

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...