Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Covid-19 et Virucide pour le matériel de plongée


    Messages recommandés

    Quid de l'élimination du virus Covid-19 dans les centres de plongée qui prêtent et louent du matériel de plongée ?

    Une communication de la ffessm du 10/03 tente une orientation qui serait intéressante d'analyser et de préciser les produits qui répondent à la norme virucide.

    Changez vous vos habitudes de ce point de vue ?

     

    Une information importante du Docteur Fred DI MEGLIO, médecin du Comité Directeur National de la F.F.E.S.S.M.

    Attention : Certains produits biocides de désinfection de contact, vendus dans le commerce, ne respectent pas la VIRUCIDIE nécessaire. A savoir pour la destruction des virus (type hépatite, herpès, influenza, hiv...). Souvent ce terme n'est pas noté dans la notice technique du produit (classique pour les produits servant à la fois pour désinfecter vêtements et embouts de détendeurs ou tubas). Ou bien n'a validé que la norme virucide EN 14476 qui nécessite un temps d'application de 1 heure (classique pour les nettoyages sanitaires de surface). Dans le contexte épidémique actuel, sans tomber dans la dramaturgie, la norme virucide EN 13610, qui valide un temps de contact optimal de 15 mn, semble beaucoup plus adaptée à notre pratique d'activité.

    L'obligation du Code du Sport Art A 322-81 (Désinfection des embouts avant chaque plongée en cas de changement d'utilisateur) trouve ici sa pleine application.

    L'épidémie actuelle de COVID-19 met en exergue notre responsabilité de protection et d'hygiène pour éviter cette transmission virale (comme tous les autres virus d'ailleurs) en cas de matériel respiratoire partagé (comme pour les baptêmes ou en séance de groupe) et en cas de protocole de désinfection mal adapté.

    En 2016, en tant que médecin du CDN avec l'appui de la Commission Médicale j'avais travaillé sur ce sujet avec la recherche d'un biocide désinfectant non toxique pour l'homme, non agressif pour le matériel, non polluant pour l'environnement (sécurité écologique de biodégradabilité). Le peroxyde d'hydrogène avait été choisi (Ecosterix H2O). J'avais à l'époque exigé en plus du laboratoire la norme plus restrictive EN 13610. 

    Et donc un labo indépendant (institut de recherche microbiologie) avait réalisé un essai scientifique début 2017 qui s'était révélé concluant, permettant le choix conseil final de la FFESSM pour ce produit et la désinfection des embouts de détendeur et de tuba. 

    Donc VERIFIEZ la virucidie du produit que vous utilisez...

    • Like 2
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • Réponses 36
    • Created
    • Dernière réponse

    Top Posters In This Topic

    Top Posters In This Topic

    Popular Posts

    Quid de l'élimination du virus Covid-19 dans les centres de plongée qui prêtent et louent du matériel de plongée ? Une communication de la ffessm du 10/03 tente une orientation qui serait intéres

    La plongée solo parait propre à remplir à la fois les conditions d'isolement et de sécurité du matériel. 

    On devrait aller plus loin que l'amende : non respect du confinement = perte du droit à bénéficier de soins intensifs en cas d'infections grave à Coronavirus. Vous ne jouez pas collectif, la coll

    Copie Info DAN:

    RESTEZ EN SÉCURITÉ : MESURES DE PROTECTION DE BASE CONTRE LE NOUVEAU CORONAVIRUS


    À la lumière de la récente épidémie du nouveau coronavirus (COVID-19), l'équipe médicale de DAN Europe vous suggère de prendre bien soin de votre santé et de protéger les autres en suivant quelques recommandations de base, notamment:

    • Lavez-vous les mains fréquemment
    • Maintenir la distance sociale
    • Évitez de toucher les yeux, le nez et la bouche
    • Veillez à respecter les règles d’hygiène respiratoire et à ce que les personnes autour de vous en fassent autant. En cas de toux ou d’éternuement, il faut se couvrir la bouche et le nez avec le pli du coude, ou avec un mouchoir et jeter le mouchoir immédiatement après. Pourquoi ? Les gouttelettes respiratoires propagent des virus. En respectant les règles d’hygiène respiratoire, vous protégez les personnes autour de vous de virus tels que ceux responsables du rhume, de la grippe ou de la COVID-19.
    • Si vous avez de la fièvre, de la toux et des difficultés respiratoires, consultez un médecin au plus tôt
    • Restez informé et suivez les conseils donnés par votre professionnel de la santé

    La situation épidémiologique est en constante évolution.

    Restez à jour sur les nouveaux développements et découvrez toutes les mesures de protection contre le nouveau coronavirus sur le site Web de l'OMS, ou consultez les ressources mises à disposition par le Ministère de la Santé dans votre pays de résidence.

     

     

    DÉSINFECTEZ CORRECTEMENT VOTRE MATÉRIEL DE PLONGÉE


    En ce qui concerne l'épidémie de COVID-19, des questions se sont posées dans la communauté des plongeurs sur la transmission des maladies lors de l'utilisation d'équipement de location.

    Avec la menace du coronavirus dans tous les esprits, les plongeurs veulent savoir quelles précautions sont prises contre la propagation de la maladie. Des informations préliminaires suggèrent que le nouveau Coronavirus peut survivre quelques heures sur les surfaces.

    Dans tous les cas, un équipement de désinfection adéquat est primordial, en particulier :

    • Embout de deuxième étage / détendeur
    • Tuba
    • Inflateur oral gilet
    • L'intérieur de votre masque


    Gardez à l'esprit ce qui suit :

    • Les nettoyants ménagers sont aussi efficaces contre COVID-19 que contre les virus du rhume et de la grippe courants. À cet égard, nous recommandons l'utilisation d'une solution de solution aqueuse à 1% d'hypochlorite de sodium (eau de javel) avec un temps d'application > 15 minutes, en veillant à ce que la solution atteigne chaque partie (immersion totale). Assurez-vous d'utiliser le produit en suivant les instructions du fabricant et de rincer à l'eau douce.
    • Pour les surfaces courantes (tables, poignées, interrupteurs, chaises, etc.), nous recommandons d'utiliser uniquement des produits approuvés pour la désinfection des surfaces, tels que des sprays, des lingettes ou des désinfectants appropriés.


    Faites attention :

    • Les produits couramment utilisés pour nettoyer l'équipement de plongée mais qui sont inefficaces contre le coronavirus comprennent les bains de bouche ou les vaporisateurs antibactériens et à la chlorhexidine.
    • Rien n'indique que l'application d'eau savonneuse chaude soit efficace pour la désinfection, sauf à des températures > 40°C et pour des temps d'application > 20 minutes (par exemple, lavage en machine).
    • L'utilisation de produits de désinfection de surface approuvés, tels que des sprays, des lingettes, etc., avec des procédures autres que l'immersion totale dans une solution d'hypochlorite de sodium comme indiqué ci-dessus, ne garantit pas la désinfection du matériel de plongée.

     

    RESSOURCES SUPPLÉMENTAIRES


    Germophobie : un terme qui mérite réflexion dans le contexte de la plongée // Alert Diver Magazine

    Entretenir un équipement de plongée : rincer et nettoyer un équipement de plongée // Alert Diver Magazine

    Lignes directrices sur la décontamination de l'équipement de plongée - Manuel de sécurité de la plongée de l'EPA (en anglais)

    • Like 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    DAN a aussi posté un article à ce sujet il y a quelques jours. 

     

    DAN ENCOURAGES DIVERS AND DIVE OPERATORS TO PROPERLY DISINFECT DIVE GEAR

    In light of the recent outbreak of the novel coronavirus (COVID-19), questions have arisen in the dive community about disease transmission when using rental equipment, especially regulators. With the threat of coronavirus on everyone's minds, divers want to know what precautions are being taken against the spread of disease. Properly sanitizing equipment is paramount. Keep the following in mind:

    According to the CDC, household cleaners are as effective against COVID-19 as they are against the common cold and flu viruses. Therefore, cleaning and disinfecting equipment meant for personal use (such as second-stage regulators, masks, snorkels and BCD oral inflators) is very important.
     
     
    27960_m.jpg
    Equipment can be effectively sanitized by submerging it in a 10% bleach solution or using a cleaning product such as Steramine™ tablets or any other quaternary ammonium compound. Be sure to use these products according to the manufacturer's directions and then rinse the gear with fresh water.

    Products that are commonly used to clean dive gear but are ineffective against coronavirus include antibacterial and chlorhexidine mouthwashes or sprays. Hot soapy water must be paired with mechanical action such as scrubbing with a soft toothbrush to be effective.
     
     
    If you're a diver using rental gear and would like to take extra steps to protect yourself from transmissible diseases, thoroughly wipe the following equipment with a household disinfecting wipe and then rinse with fresh water before use:

    • Regulator mouthpiece
    • Snorkel
    • BCD oral inflator
    • The inside of your mask

    If you do not have access to wipes, you may wish to ask the shop you're diving with to properly sanitize the equipment before you take it with you.
     
     
    For a list of household cleaning products effective against the coronavirus, see the American Chemistry Council Center for Biocide Chemistries' list of products that have an "emerging viral pathogen claim" from the Environmental Protection Agency. When using a household cleaning product, it might be prudent to change the active ingredient every so often to avoid breeding resistant strains.

    As always, frequent hand-washing (with soap for at least 20 seconds), regularly cleaning high-traffic objects and areas (bathrooms, door handles, countertops, etc.), avoiding contact with people who are sick, and staying home when you are ill are some of the best ways to stop the spread of disease. For more information, see the CDC's coronavirus page.
     
     
    27963_m.jpg
    You can also check out the EPA's diving safety manual for its guidelines on decontaminating scuba equipment.

    If you have any questions, please contact RiskMitigation@DAN.org.
    Modifié par MomZo
    Nos messages se sont croisés
    • Like 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Heu sinon le plus simple ce serait pas d'utiliser son propre matos ? Et d'être le seul à le toucher ? 

     

    En tout cas ici, ils ont simplifié : interdiction d'ouvrir pour les clubs de plongée. Je devais aller sous l'eau demain mais le club m'a prévenu ce matin du nouvel arrêté (je crois qu'ils ont quand même pu faire les sorties d'aujourd'hui).

    Le plan maintenant c'est de voir pour s'organiser une sortie depuis le plage en dehors de toute structure. Reste à voir si on pourra gonfler les blocks.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 11 heures, generalpingouin a dit :

    En tout cas ici, ils ont simplifié : interdiction d'ouvrir pour les clubs de plongée. Je devais aller sous l'eau demain mais le club m'a prévenu ce matin du nouvel arrêté (je crois qu'ils ont quand même pu faire les sorties d'aujourd'hui).

     

    Dans quel coin, cet arrêté d'interdiction d'ouvrir pour les clubs de plongée ?

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    Il y a 19 heures, MomZo a dit :

    Equipment can be effectively sanitized by submerging it in a 10% bleach solution or using a cleaning product such as Steramine™ tablets or any other quaternary ammonium compound. Be sure to use these products according to the manufacturer's directions and then rinse the gear with fresh water.

     

    10% bleach solution, pour en savoir plus, un guide de préparation sur le lien suivant :

    https://sugarresearch.com.au/wp-content/uploads/2019/01/Instructions-for-making-bleach-solution_RSD_2019_F.pdf

     

    Attention aux % de dilution. Bien vérifier auprès de plusieurs sources si vous vous lancez dans la préparation de solutions de désinfection. 

     

    Il y a 19 heures, brochet a dit :

    Gardez à l'esprit ce qui suit :

    • Les nettoyants ménagers sont aussi efficaces contre COVID-19 que contre les virus du rhume et de la grippe courants. À cet égard, nous recommandons l'utilisation d'une solution de solution aqueuse à 1% d'hypochlorite de sodium (eau de javel) avec un temps d'application > 15 minutes, en veillant à ce que la solution atteigne chaque partie (immersion totale). Assurez-vous d'utiliser le produit en suivant les instructions du fabricant et de rincer à l'eau douce.

     

    Par contre, cette information sur le fait que les nettoyants ménagers (habituels ?) soient efficaces contre le Covid-19 posent question par rapport à d'autres commentaires ? Si vous avez des informations à ce propos, ce serait intéressant.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Bonjour,

    Même si ce n'est pas dit dans les médias dans des termes aussi clairs, toute activité et tout regroupement  non nécessaire sont à éviter, y compris de loisirs, afin de limiter la propagation. Du simple bon sens et de la solidarité  face à une réalité scientifique .

     

    Infos reçu ce matin par mail  et propre au secteur de la plongée confirmant

    "

    Bonsoir à toutes et à tous,
    
    Le Premier ministre, Edouard Philippe, a annoncé samedi 14 mars au soir la fermeture dès minuit (heure de Paris) de tous les « lieux recevant du public non indispensables à la vie du pays », dans le cadre de la lutte contre le coronavirus.
    
    Les établissements d'APS (dont la plongée, l'apnée et les autres activités associées), entrent d'évidence dans le cadre de cette décision, en France métropolitaine, comme dans les départements et régions d'outre-mer (DROM), régis par l'article 73 de la Constitution : Guadeloupe, Guyane, Martinique, Mayotte, La Réunion.
    
    La question des Collectivités d'Outre-Mer (COM, article 74 de la Constitution), à savoir Polynésie française, Saint-Barthélemy, Saint-Martin, Saint-Pierre-et-Miquelon et Wallis-et-Futuna se pose, car la communication du Premier ministre n'aborde pas la question. Mon avis est qu'il n'y aura pas d'exception au vu de la gravité des événements et des mesures barrières à prendre.
    
    Les structures commerciales de la plongée vont, bien évidemment, être impactées de plein fouet, particulièrement dans les zones où l'activité tourne à plein régime, c'est à dire en outre-mer (en Métropole, c'est l'hiver).
    
    Principales mesures concernant les employeurs :
    
    - Si un salarié de votre entreprise doit garder son enfant de moins de 16 ans concerné par une mesure de fermeture de son établissement scolaire et si le télétravail est impossible (cas majoritaire en plongée), le salarié peut être placé en arrêt de travail et indemnisé. Pour cela, son arrêt est à déclarer sur le site https://declare.ameli.fr. Le salarié doit adresser à son employeur une attestation dans laquelle il s’engage à être le seul parent qui demande le bénéfice d’un arrêt de travail pour garder l’enfant à domicile (modèle d’attestation joint). L’employeur applique alors le complément employeur prévu par le code du travail.
    Je vous invite à vous rendre sur le site du Ministère du travail qui reprend un ensemble de questions/réponses en lien avec l’impact du CORONAVIRUS sur l’environnement professionnel.
     
    Si votre entreprise connait des difficultés financières, plusieurs mesures sont d’ores et déjà opérationnelles :
    - Report des échéances fiscales : un formulaire a été spécialement établi par l’administration pour effectuer dès à présent une demande de délai de paiement.
    - Report des échéances URSSAF : les agents de l’URSSAF ont reçu des consignes pour traiter les demandes de report en lien avec le CORONAVIRUS en priorité et appliquer de façon systématiques les remises de majoration.
    - Recours au chômage partiel renforcé : Pour faire face à vos difficultés, vous pouvez en tant qu’employeur réduire temporairement le temps de travail de vos salariés en versant à ces derniers une indemnité horaire représentant 70% du salaire brut. En contrepartie, vous bénéficierez d’une allocation forfaitaire cofinancée par l’Etat et l’Unedic, pouvant aller jusqu’à 7.74€ par heure chômée. La saisine de la demande d’activité partielle et d’ouverture de votre dossier s’effectue directement en ligne sur le site internet dédié.
    - Obtention ou maintien d’un crédit bancaire avec l’appui de l’Etat et de la Banque de France via Bpifrance, qui se portera garant de tous  les prêts de trésorerie dont les entreprises pourraient avoir besoin à cause de l’épidémie.
    - Pour les travailleurs indépendants : il est dès à présent possible de demander une anticipation de la régularisation annuelle afin d’obtenir un recalcul des cotisations cohérent avec la santé de l’entreprise, et d’obtenir un nouvel échéancier de paiement des cotisations provisionnelles.
    
    Tout cela ne règle pas tout, bien évidemment.
    
    Les impacts économiques vont être considérables.
    Ayant participé chez moi à une réunion de crise avec la CCI et la Préfecture ce mercredi, un délai de 12 semaines de crise est avancé ... (je sais, c'est catastrophique !).
    
    Nous entrons dans une période difficile pour tous.
    
    Courage à toutes et à tous,
    
    Alain Foret
    Auteur des livres et supports pédagogiques Plongée Pliaisr
    Gérant de la structure Téthys - Formation en plongée
    
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a une heure, TiKaouane a dit :

     

    Infos reçu ce matin par mail  et propre au secteur de la plongée confirmant

    Ca c'est la vision de Monsieur Foret.

    L'article 1 de l'arrêté du 14 mars 2020 vise les établissements sportifs couverts.
    Du coup, peut-être que la plongée sout...

     

     

    Modifié par pmk
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Le 15/03/2020 à 12:17, Amore a dit :

     

    Dans quel coin, cet arrêté d'interdiction d'ouvrir pour les clubs de plongée ?

     

    tiens m'a réponse a disparu?... ou alors elle n'est jamais partie de mon côté ?

    Bon ben je disais que c'était en Catalogne, et qu'ils avaient simplement fermé toutes les activités de loisirs par décret.

     

    Apparemment ça commence à être un peu pareil en France, non ?

     

    Je pensais partir plonger en autonomie complète avec mon binôme habituel depuis la plage le weekend prochain... Mais vu comment ça part au niveau contrôle des gens dehors, je crois qu'on va rester chacun dans sa maison...

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 14 minutes, Chat Noir a dit :

    La plongée solo parait propre à remplir à la fois les conditions d'isolement et de sécurité du matériel. 

    Déplacements brefs à proximité du domicile liés à l'activité physique individuelle des personnes à l'exclusion de toute pratique sportive collective....

     

    Il ne faut pas aller à des kilomètres de la maison; donc faut plonger dans les égouts en face de chez soi :D:fou:

     

    A 38€ l'amende qui devrait passer à135€, ça fait cher la plongée.

     

    Mais, c'est curieux que dès qu'il faut mettre la main au portefeuille, ça en calme beaucoup.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    • Dernières Discussions

    • Discussions similaires

      • 0
        Bonjour à tous,   Une petite question... Je suis nouveau sur le forum... Je suis un plongeur de 41 ans, je possède une certification PADI OWSI et une autre CMAS 3***.   Je suis installé à Tahiti depuis plusieurs mois et je recherche du boulot dans le secteur de la plongée (mais pas plongée loisirs), le souci c’est que la plupart des offres d’emploi demandent un niveau DPP1 ou un diplôme INPP Classe 0 Mention B (ou plus).    Je n’arrive pas à savoir s’il sera
      • 48
        Elle m'a été suggérée par un ami à qui je n'ai pas trop su quoi répondre pour le convaincre.   Quelqu'un a-t-il déjà vécu une inondation totale de son étanche ? Par exemple à la suite d'une (large) ouverture accidentelle du zip au cours de la plongée. Il pense que la flottabilité du plongeur est alors fortement modifiée et qu'il est ainsi en danger.   Pour ma part, il me semble que cela ne changera pas grand chose de ce point de vue.   Merci de vos retours d'ex
      • 61
        Salut ! Ca fait maintenant quelques mois que je suis sur Tahiti (mi-juillet) et je plonge régulièrement en club (environ 30 plongées depuis mon arrivée).   Je me demandais s'il y avait des plongées du bord envisageable ? Je n'ai pas de bateau ni le permis, donc ça limite les possibilités hors-structure.   Mauruuru comme on dit ici
      • 286
        Premières alertes sur l'activité plongée :   En Guadeloupe (Malendure), la nautique semble informer les clubs de plongée de la nouvelle doctrine sanitaire : pas plus de 6 personnes par bateau, pilote, sécu et encadrement compris ...  
      • 27
        Salut,   Je cherche un pack detendeur (c'est les soldes!) à prix plancher. C'est pour plonger uniquement en fosse <5m. Donc la fiabilité n'est pas prépondérante. Mon critère principal est le prix. J'ai trouvé des pack basés sur Beuchat V first vraiment pas cher. Ce détendeur a-t-il  des tares? D'autres propositions? Merci d'avance.
    ×
    ×
    • Créer...