Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

COVID 19 et reprise des plongees


    Messages recommandés

    Il y a 2 heures, Amore a dit :

    ça c'est ton rêve secret et mouillé

    La FFESSM ne fait pas partie de mes rêves secrets et mouillés.

     

    Il y a 2 heures, Amore a dit :

    Tu as lu un éloge !? ... Anosmie et Agueusie sont des symptômes de Covid. La lecture en diagonale en est peut-être un autre

    Absolument, oui. Puisque tu parles de lecture en diagonale, je t'invite à relire, dans l'axe, mon propos, qui mentionnait "l'éloge de ce que devrait être la fédération". Noter l'usage du conditionnel pour le verbe "devoir".

    Je reprends ce passage notamment, dans lequel tu écris clairement ce que tu attendrais d'un organisme comme la fédération :

    Il y a 11 heures, Amore a dit :

    ... qu'importe. Une structure fédérale ou un groupement de ce type, représentatif, actif et dynamique, se fait fort de ne pas attendre et de se positionner rapidement par le biais de ses propres réseaux afin de récolter des infos, influer, orienter, et informer sa communauté.

     

     

     

    Il y a 2 heures, Amore a dit :

    Par contre "attentiste", ça c'est toi qui le dit, sans raison à part faire marrer tes potes qui font du gras devant leur ordi.

    Très honnêtement, le titre d'amuseur public colle assez mal à ma personnalité, tous ceux qui me connaissent pourront te le dire.

    Je n'ai pas utilisé le qualificatif "attentiste" sans raison. Quand tu dis :

    Il y a 9 heures, Amore a dit :

    Si les plages ou le littoral ne sont pas considérés comme des lieux de grands rassemblements et si la baignade y compris sous marine sont autorisées de nouveau ... rien n'est moins sûre même en solo

    tu fais tout simplement référence à ce qui sera autorisé ou non par l'Etat. En celà, tu te ranges en position d'attentiste des décisions de l'autorité publique. Ca n'a rien de péjoratif.

     

     

    Il y a 2 heures, Amore a dit :

    La communication de la 2F n'est pas au niveau mais celle du gouvernement pas plus.

     

    Il y a 2 heures, Amore a dit :

    Certains prônent

     

    Il y a 2 heures, Amore a dit :

    Une information qui ne reflète pas mon opinion.

     

    Il y a 2 heures, Amore a dit :

    Mais pour une cohérence dans les choix des priorités d'ouverture et une logique sur les motivations qui guident ces choix, oui.

    Mais alors, clairement, quelles sont tes idées et tes propositions pour le secteur de la plongée après le 11 mai ?

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • Réponses 546
    • Created
    • Dernière réponse

    Top Posters In This Topic

    Top Posters In This Topic

    Popular Posts

    "Le plus important n’est pas la plongée, mais c’est surtout la survie."  (je cite l'article de Wetnotes)? Ca ne vous frappe pas cette assertion ?!   Très intéressant article cité par Bardass

    Bonjour les amis des profondeurs!    si ça peut aider à donner des perspectives, voici la prise de position de la branche en Suisse et les recommandations, avec un pragmatisme tout helvétique..

    Je pense pas avoir dit que c'est du flan ce qu'un épidémiologiste raconte mais quand on voit le numéro d'équilibriste des divers gouvernements ici ou ailleurs entre les intérêts sanitaires et les inté

    Posted Images

    Les fantasmes, c'est très perso. Vraiment, je ne veux pas m'en mêler 🙂 Tu me cherches des poux, je t'ai répondu. Ni attentisme ni éloge ne correspondent à tes illustrations dans mes propos.

    Relis soigneusement les posts précédents sans envie de polémiquer au niveau perso ... j'ai déjà exprimé des opinions et rapportés des propositions.

     

    Pour le reste, je trouve que l'initiative publique de l'anmp et d'autres, pour le moment, est bien plus affirmée et volontariste que la posture de la ffessm sur la question de la gestion de la reprise pour le secteur de la plongée. En revanche, sur la question de l'analyse des arrêtés concernant le matériel sous pression, la ffessm assure un suivi et une information utiles en temps et en heure qui est à noter. C'est tout aussi important pour les acteurs de ce milieu, particuliers comme entités.

     

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 1 heure, LA LOUBINE a dit :

    C'est clair qu'il faut consulter des professionnels de l'activité.

    oui mais non
    quand on entend le patron du Medef, il vaut mieux que certains professionnels ne prennent pas les décisions
    "produisez, produisez, vous valez moins chers et être plus nombreux et remplaçables que nos actionnaires"

    • Thanks 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    L'ordre des médecins vient d'exprimer son désaccord pour rouvrir les écoles le 11 mai et laisser les parents libres d'aller au turbin. Pas coopératifs ces médecins ... 🙂  J'espère que Sibeth aura une bonne explication.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    Il y a 1 heure, DuboisP a dit :

    oui mais non
    quand on entend le patron du Medef, il vaut mieux que certains professionnels ne prennent pas les décisions
    "produisez, produisez, vous valez moins chers et être plus nombreux et remplaçables que nos actionnaires"

    Dans le cas de la plongée, qui est un loisir, on est libre d'y aller ou pas, ou de s'organiser.

     

    De toute façon il y aura toujours les gestes barrières à pratiquer.

     

     

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 4 heures, Amore a dit :

    L'ordre des médecins vient d'exprimer son désaccord pour rouvrir les écoles le 11 mai et laisser les parents libres d'aller au turbin.

    Plus précisément, le Président de l'Ordre a exprimé son incompréhension. Sauf que l'Ordre est une institution administrative et juridictionnelle, sans aucune compétence scientifique sur le fond. Cette institution n'a pas vocation à donner des avis scientifiques ou épidémiologiques.

    • Like 2
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a une heure, Scubaphil a dit :

    Plus précisément, le Président de l'Ordre a exprimé son incompréhension. Sauf que l'Ordre est une institution administrative et juridictionnelle, sans aucune compétence scientifique sur le fond. Cette institution n'a pas vocation à donner des avis scientifiques ou épidémiologiques.

     

     

    hummm

    je pense que l'Ordre prefererait, professionnellement, que (par exemple) tout le monde reste confiné jusqu'à decouverte d'un vaccin

    et que ceux qui gère l'économie prefereraient que ça redémarre rapidement..

     

     

    et sinon, avez vous une idée de ceux qui ne pourront pas redémarrer mi mai ?

    les bars, les restau, les cinés, ...

     

    mine de rien, ça en fait du monde qui va mourir économiquement

    • Like 2
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Bonjour,

     

    Egalement les campings sont dans le flou le plus total

    Donc, vu de ma localisation, la cote va ètre complètement sinistrée

     

    Modifié par titi33600
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 3 heures, christophe 38 a dit :

    hummm

    je pense que l'Ordre prefererait, professionnellement, que (par exemple) tout le monde reste confiné jusqu'à decouverte d'un vaccin

     

    J'ose espérer que l'ordre n'espère pas des hypothétiques vaccins dont rien ne prouve qu'ils verront un jour le jour ni quand , même si c'est l'espoir de tous.

    De plus on voit de plus en plus des retard de prise en charge d'autres pathologies par peur des gens d'aller aux urgences (infarctus de 7J et AVC de 6J, les deux avaient trop peur pour sortir) ça aussi c'est à prendre en compte bref énormément de paramètres à intégrer.

     

    Comme la dit scubaphil:

    Il y a 4 heures, Scubaphil a dit :

    l'Ordre est une institution administrative et juridictionnelle, sans aucune compétence scientifique sur le fond. Cette institution n'a pas vocation à donner des avis scientifiques ou épidémiologiques.

     

    Le problème est que malheureusement il le donne  souvent leur avis! Ce qui aux yeux des gens à valeurs d'opinion scientifique d'autorité alors que c'est clairement ce qu'elle n'est pas!

    Cf conseil de l'ordre et l' homéopathie il y a peu...

    • Like 2
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    au delà des autorisations légales, il risque d'y avoir les autorisations médicales ...

    C’est pas gagné pour retourner dans l’eau ...
     

    Articles très intéressant sur les potentiels séquelles du poumon après une infection au Covid19 et l'impact potentiel sur une reprise de la plongée par la suite.

    Il s'agit des observations d'un médecin urgentistes et médecin de plongée actuellement sur le front du Covid au Tyrol, publié dans le magazine de plongée technique allemand Wetnotes.

    https://www.wetnotes.eu/tauchen-nach-covid-19-erkrankung/?fbclid=IwAR3GesFNfPJLQtGNTrDmNEIN2aCnewei_vOnLBqFxqWur6RKESOMLPJy4Dg

    Voici la traduction de l'article:

    Le Poumon - plongée après la maladie de Covid 19 ?

    Dr. Frank Hartig dirige le service des urgences d'Innsbruck (Tyrol) et se trouve dans un point chaud de la pandémie Du Covid19. Son équipe est confrontée à de nombreuses énigmes, notamment en ce qui concerne les changements massifs observés dans les poumons.

    Six plongeurs infectés et guéris ont néanmoins reçu une mauvaise nouvelle préliminaire en ce qui concerne leur aptitude à la plongée.

     

    Chers lecteurs de WETNOTES,

    La pandémie corona fait désormais partie de la vie quotidienne et les attentes pour normaliser le plus rapidement possible à tous les niveaux deviennent de plus en plus impatientes. Pour nous plongeurs, cependant, je voudrais dériver quelques observations importantes de la réalité et de la recherche. Comme vous le savez peut-être, je ne suis pas seulement médecin de plongée, mais également médecin en soins intensifs et d'urgence, pendant de nombreuses semaines j’étais au milieu de la ligne de front. Je ne veux pas sauter sur le train des soi-disant experts. J'écris tellement que les soi-disant experts du Corona n'existent pas du tout, car nous apprenons tous de nouvelles choses chaque jour et de nombreux livres doivent être réécrits. Les virologues ou épidémiologistes ne peuvent actuellement nous aider que très peu, même s'ils sont cités quotidiennement dans des interviews et des articles. Nous serons tous plus intelligents dans le futur seulement. Les innombrables rapports reflètent un réel éventail qui va des rapports sérieux aux théories du complot.

    Des faits troublants

    Cependant, en tant que médecin COVID-19, qui n'est certainement pas un expert, je voudrais attirer votre attention sur quelques faits passionnants mais aussi inquiétants qui nous affecteront nous les plongeurs.Au cours des dernières semaines, nous avons eu des patients COVID-19 de tous âges, du disséminateur sans symptômes aux patients en soins intensifs de réanimation. Les poumons sont l'un des nombreux organes cibles, ce qui nous intéresse clairement, nous les plongeurs.

    Six plongeurs actifs faisaient partie des infectés

    Après avoir dû attendre jusqu'à 32 heures pour les résultats des tests dans les premiers jours (ce que l'on appelle le test PCR), les radiologues ont observé qu'une tomodensitométrie des poumons montrait des changements typiques et similaires. Ils ont donc rapidement fait ce scanner thoracique en plus du test PCR. La tomodensitométrie a réussi même chez les patients sans toux ni essoufflement avec seulement de la fièvre et des contacts COVID suspects. Dans le cas de changements typiques, le patient atteint de pneumonie corona a été admis en surveillance jusqu'au résultat du test. Dans l'intervalle, ces connaissances ont également été publiées et le diagnostic ne nécessite pas toujours un test PCR positif, mais de nos jours l'image CT typique est souvent suffisante.

    Il était et est intéressant de constater qu'il existe une différence remarquable entre les résultats et le ressenti du patient. Des jeunes, en meilleur âge de plonger, se rendent à l'urgence à pied, ont des signes vitaux normaux et n'ont subjectivement pas besoin d'oxygène. Et puis ils ont ces impressionnants infiltrats bilatéraux dans leurs poumons qui ressemblent à quelque chose comme si on mettait une ou deux lingettes dans un seau d'huile avant de les suspendre au mur. D'autres patients ont la même image et viennent à la clinique avec une sous saturation en oxygène. À l'exception d'une augmentation de la fréquence respiratoire, que les patients ne remarquent guère, ils vont bien selon les circonstances, même s'ils ont des niveaux de gaz sanguins si mauvais que, selon le manuel, on devrait immédiatement penser à l'intubation. Si vous leur donnez ensuite 2 litres d'oxygène, la saturation en oxygène sera un peu meilleure, mais quelques heures plus tard, beaucoup d'entre eux sont en unité de soins intensifs avec intubation et insuffisance pulmonaire sévère. De nombreux collègues ont le sentiment que l'oxygène déclenche une cascade. Aucun de nous ne sait exactement ce qui se passe ici. Cela fait souvent peur. Mais n'oublions pas environ 80% des patients tout se passe très bien.

    L’une des raisons premières de mon article est la contribution récente de l'un des experts phares de la médecine de la plongée, qui a prétendu que l’on pouvait guérir le Covid en traitant des personnes avec une thérapie en chambre hyperbare. Cela montre que certains collègues, bien qu’ils ne veulent que notre bien à tous, sont tout de même à des milliers de kilomètres du patient et de la réalité du terrain.

    Les premiers contrôles de ces six plongeurs, arrivés aux contrôles cliniquement sains après 5 à 6 semaines, sont maintenant très intéressants.

    Chez deux d'entre eux, nous avons constaté une carence en oxygène importante en situation de stress, signe typique d'un shunt pulmonaire persistant.

    Deux avaient les bronches encore très irritables pendant l'effort, comme c’est le cas chez les asthmatiques.

    Quatre des six plongeurs présentait au scanner encore des changements pulmonaires impressionnants.

    Il est maintenant clair ou est-ce que je veux en venir:

    -Aucun des six plongeurs ne peut recevoir de validation médicale pour la plongée pour le moment malgré son bien-être apparemment.

    -Les jeunes, remis d’un COVID qui veulent plonger à nouveau rapidement et semblent en bonne santé au premier abord pourraient échapper à la vigilance du médecin traitant lors d’un control médical.

    -Les shunts pulmonaires visibles des consolidations pulmonaires ne sont pas bons pour la plongée.

    -L'hyperexcitabilité bronchique / l'asthme ne sont pas bons pour la plongée.

    -L'hypoxémie physique n'est pas bonne pour la plongée.

    -Une sensibilité accrue à la toxicité pulmonaire de l'oxygène n'est pas bonne pour la plongée.

    -Et les infiltrats / consolidations (zones pulmonaires qui ne sont pas correctement ventilées) sont de toute façon des contre-indications strictes pour la plongée de toute nature.

    Bien entendu, ces effets s'appliquent également à l'apnée et à la plongée loisir.

    Dommages à long terme?

    La mesure dans laquelle les effets à long terme restent sur les poumons n'est pas claire et n’est actuellement que très spéculative. Nous ne savons pas combien de temps ces changements persisteront. En regardant les résultats, il est souvent difficile de croire à une guérison complète et totale, même sur le long terme.

    Ce qui est certain, c'est que les plongeurs qui, dans l'ensemble, se sentent à nouveau en bonne santé, ont manifestement des séquelles sérieuses, même après plusieurs semaines, ce qui ne conduit en aucun cas à l'aptitude à la plongée.

    Au cours des prochains mois, ces examens devront également être discutés au sein des médecins plongeurs, à savoir si les plongeurs doivent être examinés différemment ou plus en détail après une infection COVID.

    Avec ce petit nombre de cas, tout est actuellement encore hypothétique et de nouvelles études apporteront plus de clarté l'année prochaine. Mais nous sommes très vigilants.

    Ne soyez pas téméraires

    Mon évaluation personnelle est que le plongeur actif après une infection COVID survivante doit être examiné très attentivement par un médecin de plongée expérimenté du point de vue médical de la plongée. Et encore mieux: tout professionnel de la plongée doit faire tout son possible pour éviter de tomber malade du COVID-19 par simple négligence, donc les plongées de groupe / excursions de plongée avec le commentaire « En fait tout, sauf les exercices avec échanges d’embouts » ne sont en aucun cas recommandées et pas vraiment professionnel.

    Malheureusement, nous avons également au Tyrol un grand nombre de jeunes patients dans l'unité de soins intensifs. Les plus important n’est pas la plongée, mais c’est surtout la survie.

    Nos observations sont actuellement en ligne avec les publications, et nous en saurons certainement plus à ce sujet dans d'autres groupes de recherche l'année prochaine.

    Que ce soit un fort ressenti de manque de la plongée, ou même dans le pire des cas la ruine financière pour un professionnel, l’idée que cela nous sauveras d’une catastrophe encore plus grande et potentiellement tragique nous aidera peut-être et sera une consolation.

    Bonnes bulles où que vous soyez

    Frank Hartig

    • Thanks 3
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 5 minutes, caolila a dit :

    Merci  @bardass   pas réjouissant du tout cette affaire..

    Nous n'avons pas de données donc forcément  c'est difficile de pondre des recos pour plongeurs.

    La société de médecine avait interdit le train au femme enceinte quand il a été inventé...  C'est normal, il va falloir attendre d'avoir des datas plus solides et du recul sur les gens allant plonger post covid pour avoir des infos.

    Ainsi va la science.

     

    Les recos, en l'absence de données scientifiques sont souvent basées sur le principe de précaution:

    pas de données = risques =interdiction.

    Il s'agit là d'un "choix de société" et pas une données scientifiques. (Pas de remise en cause de ma part la dedans).

     

    Pour les encadré, et mono, pas trop de discussion à avoir, les recos sont qu'on le veuille ou non les recos.

    En revanche pour les autonomes entre eux pour moi l'important est de savoir avec qui on plonge et ce qu'on a mutuellement accepté!

    On accepte de plonger avec qui? Un post covid bénin? un post grippe grave? un asthmatique? un fumeur? un homme de 55ans hypertendu? et pour soi même?

     

    Je laisse chacun seul juge des risques qu'il fait prendre aux autres et à soi même. L'important c'est de savoir où on se situe et son binone par rapport aux données scientifiques et aux recos.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    La question qui se pose est la nécessité d'un document d'information dans les centres de plongée pour déconseiller la plongée à toutes personnes post-covid à quelques niveaux que ce soit et pour attester de la prise de mesure de sécurité sanitaire sur ce point de faire signer un document déclaratif aux plongeurs confirmant qu'ils ont été informé ou une déclaration sur l'honneur qui atteste qu'à leur connaissance (pas de dépistage) ils n'ont pas été soufrant de cette affection.

    Pas de validité légale mais un élément de plus pour exposer une situation claire face à une juridiction si besoin.

     

    Entre autonomes, la question est sensible aussi mais devrait peut-être se mettre en place aussi entre plongeurs de bonne composition pour se protéger les uns les autres.

     

    Ce n'est qu'une réflexion parmi d'autres eut égard aux alertes qui arrivent de différentes communautés scientifiques pour la plongée.

    Modifié par Amore
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • LGF locked this sujet
    • LGF unlocked this sujet

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    • Dernières Discussions

    • Discussions similaires

      • 18
        Salut tout le monde   Je suis passé en combi étanche depuis 10 plongées et j'utilise exclusivement la combi pour la flottabilité   Souvent vers le milieu de plongé, j'ai un sensation bizarre d'air au niveau des pieds qui me dérange un peu (s'est dur a expliquer, j'ai l'impression d'avoir plus de mal a palmer..) Est-ce que sa viens du fait que les bottes de la combi étanche sont pas mal plus grand que ma pointure? J'utilise des chaussons Fourthelement dessous.  
      • 3
        Ce 19 avril les frontières belges seront à nouveau ouverte. Il sera donc possible (en théorie) d’aller plonger en Zélande  Les sites d'informations n’étant pas très clair concernant les quarantaines. J'ai envoyer un mail (en néerlandais) à l'ambassade des Pays-Bas afin d'avoir un avis officiel et éviter de propager des "fakes news"   Dès que j'ai une réponse, je vous tiendrais informé 
      • 19
        Et ben ça y est ,   J'ai reploufé !! Donc samedi dernier, reprise avec des collègues,  tous en recycleur à notre fameux spot du Lido !! D'ailleurs, si quelqu'un à trouvé un spool et un para marqué Jeff, merci de m'informer.   Contacté le vendredi dans l'après-midi par un collègue suite à l'annonce des 30 Kms, je remonte en catastrophe le JJ-Ccr que j'avais entièrement démonté pour peinture, vérification des blocs, Aîe, Aîe, 50 bars Oxy, et 70 bars diluant, va falloi
      • 18
        Bonjour,   J’ai toujours un billet pour Genève/Hurghada pour le mois de juin.   Test PCR 48h avant le départ et avant le retour. L’egypte n’est pas sur la liste OFSP, donc pas de quarantaine d'après ce que j’ai compris.   Mais du coup, ça se passe comment côté Suisse? Y a t il d’autres contraintes particulières à l’heure actuelle?   Je vous remercie       Merci de ne n’intervenir QUE pour  la demande concernée, ce qu’il se passe en
      • 4 894
        Bonjour,   Le weekend dernier je voulais acheter nos billets pour l'Egypte, mais au vu de l'évolution de la situation concernant le Covid-19, j'ai fait le choix d'attendre.   Je crains que dans les 2 mois divers destinations deviennent inaccessibles. Que je me retrouve coincé sur place parce que les vols sont annulés...   Que pensez vous de la situation et surtout de l'influence de cette épidémie sur notre passion/loisir.   Merci
    ×
    ×
    • Créer...