Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Plonger à l'air avec un ordi réglé sur Nitrox


jeanmif
 Share

    Recommended Posts

    il y a 2 minutes, generalpingouin a dit :

     

    Sinon l'autre question est : est-ce une bonne idée ?

    Dans le cas de figure que tu mentionnes, je pense que ce serait seulement acceptable si tu te rends compte super vite que tu as la config du gaz erronée (genre en commençant la descente, la 1ere fois où tu regardes l'ordi).

     

     

    Exact. Et dans le cas contraire, on annule tout simplement la plongée. 

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 21 minutes, Nicolas Duguay a dit :

     

    Exact. Et dans le cas contraire, on annule tout simplement la plongée. 

    Il edt fou ce garçon... c'est la seule explication plausible !

    L'ordinateur indique la profondeur et le temps ?

    Ben tu te cales au dessus de ton binôme et ça se passera bien...

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 2 minutes, nics a dit :

    Il edt fou ce garçon... c'est la seule explication plausible !

    L'ordinateur indique la profondeur et le temps ?

    Ben tu te cales au dessus de ton binôme et ça se passera bien...

     

    C'est effectivement une possibilité, mais du coup, ça revient à plonger avec un seul ordi pour l'équipe, ce qui est plutôt "hors standard", non? Anyway, on parle pas ici de Navy Seal qui doivent remplir une mission, mais uniquement de plongeurs loisirs qui s'amusent le week-end: pourquoi couper les coins ronds au niveau de la sécurité? C'est si important que ça de rester sous l'eau et de continuer la plongée? On ne peux pas juste remonter, ajuster ce qui doit l'être correctement et redescendre tranquille en se gardant une contingence? 

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a une heure, jeanmif a dit :

    En fait la question initiale était : est ce que je peux passer mon ordinateur d'un mode à un autre quand je suis en plongée ?

    😉

    C'est une info qui ne figure pas dans le manuel du nemo wide.

     

    La procédure de changement de gaz est décrite à la page 13 du manuel.

     

    Il est précisé notamment que les caractéristiques des mélanges gazeux doivent être rentrés avant la plongée.

     

     

    • J'aime 1
    • Haha 2
    Link to comment
    Share on other sites

    Le 19/04/2020 à 15:25, Nicolas Duguay a dit :

    Comment est-ce que quelqu'un peut SE TROMPER DE CYLINDRE???

     

    Deux plongeurs expérimentés en sont encore morts l'année dernière ; erreur gaz ou bloc ...

     

    Le 19/04/2020 à 12:48, titi33600 a dit :

    Oui tu as raison, d'ou la lourdeur des briefings

     

    Sur le bateau que je pratique,une copine est venue

    Elle n'a pas appliqué une procédure

    .......... elle n'est jamais revenue !

     

    Tu l'as viré, c'est bien ça ? Sans juger de la pertinence car je n'y étais pas 🙂 , ça parait un peu extrême.

    A part, bien entendu, si c'est un cas désespéré qui ostensiblement se refuse à appliquer des consignes de sécurité.

    Edited by Amore
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 53 minutes, Amore a dit :

     

    Deux plongeurs expérimentés en sont encore morts l'année dernière ; erreur gaz ou bloc ...

     

     

    Tu l'as viré, c'est bien ça ? Sans juger de la pertinence car je n'y étais pas 🙂 , ça parait un peu extrême.

    A part, bien entendu, si c'est un cas désespéré qui ostensiblement se refuse à appliquer des consignes de sécurité.

    j'en ai vu, des comme ça...

     

    des N3 brevetés dans la structure d'à coté qui voulaient faire LA profonde (55 m, 10 minutes fond pour observer les requins sur un spot)

     

    comment dire ..... la structure fait des plongeurs piedanslo, en gros, ne les accoutume pas aux profondes (chez moi, profond, c'est en dessous de 50 m), les fait sortir en 40 minutes max (et ils trouvent le moyen de torcher les blocs) et ne les habitue pas à s'équilibrer, palmer.

     

    Donc, sur le trajet, briefing par le patron : on est largué au dessus du site, départ pleine eau, le fond est à 48 à cet endroit. Vu que les minutes sont comptées et qu'il y a un peu de courant rentrant, on s'immerge gilet vide, rendez vous à 6 m (ce qui sous entend de bien se verifier sur le bateau, vider sa stab (je respire sur le DS pour la vider), avoir nettoyé le masque..

    Les blocs sont à 230 à froid ; on prévient à 130, à 110, on se casse. On suit le fond à 40 pendant 2-3 minutes puis on monte en biais, jusque vers 15-20m en suivant un cap qui nous fait rentrer (porté par le courant) ; on trouve le tombant et on continue sur le platier jusqu'à la bouée, lieu de rendez vous. Distance de palmage 500 m (nous faisons cette plongée, au moins une fois par mois depuis plus de 13 ans, c'est dire que c'est realisable sans etre un commando )

     

    entre celles qui ont eu mal aux oreilles (l'appréhension ?) et celles qui n'ont pas saisi qu'il fallait descendre vite  (pas plus de 20 m/min pour les touristes, pour nous, nous sommes au delà de 30 m/min)

     

    départ du spot à 8 minutes ; il y en avait qui étaient déjà à 110 bars.

     

    Vers la 25° minute, l'une d'elles a chopé un essoufflement, s'est arretée, posée sur le fond, à 20 m, avec une de ses copines, attendant que ça passe.. pourquoi essoufflement ? mauvais équilibrage ? mauvais palmage ? manque d'endurance ? pourtant, les difficultés sont annoncées avant la plongée (et il y en avait une autre, plus soft en meme temps)

     

    Pour la faire courte, sur les 4 copines, une seule n'a pas eu besoin de gaz... (nous en avions et, pour ma part, je sers de citerne.... normalement, j'arrive au tombant, apres 12-15 minutes de palmage, avec 100 bars, au moins dans le 15 l).

     

    Bilan ? erreur de casting ! elles n'avaient pas le niveau, ni technique, ni l'experience pour faire ce genre de plongée ; elles ont voulu, elles ont vu... (nous n'avons jamais cherché à les dégouter, mais une telle densité de "petits" plongeurs finit par plomber l'homogénéité du reste )

    Link to comment
    Share on other sites

    Descriptif très réaliste. Les frais N3 ou plongeurs peu fréquents sont ceux qui sont souvent surveillés de près. Quand à la compréhension d'un groupe, des consignes données, le % de perte en ligne est régulièrement énorme.

    Souvent je considère qu'en structures associatives ou commerciales, on doit se coltiner ce type de cas. ça fait partie du job pour les encadrants et c'est bien de ne pas les éliminer d'office malgré les désagréments que ça procure en organisation tant que ça n'induit pas de risques sécu.

    Pour les plongeurs expérimentés, il faut une gestion à part pour ne pas leur faire subir ces situations qu'en général, on voit arriver déjà sur la quai 🙂

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 18 minutes, caolila a dit :

    Elles étaient au moins mignonnes pour compenser un peu ? Parce que moi je me ferais pas pomper.. l'air par n'importe qui … 

     

    Ok Ok  :jesors:  

    l'avantage, avec la sharskin, c'est que ma fermeture est sur le devant...

     

    mais, la contrarité a supplanté le plaisir...

    départ à la 8°, arrivée au fond à la 3°, c'est presqu'un touch and go... frustrant...

    c'est celle là qu'un des moniteurs veut faire avec moi, des décos... 30 minutes fond... ça commence à causer serieux.

    • Triste 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Si le N3 était fraîchement obtenu, cela veut dire qu'elles n'ont fait que des plongées explo/exercices dans la zone des 40m maximum, il me semble.

    Peut être même qu'elles n'avaient jamais été à plus de 40m avant cette plongée. 

    Avec l'excitation, le stress, voire l'angoisse, de faire cette plongée engagée, elles ont pu perdre leur moyen, ce qui n'est pas si surprenant. 

    Et puis le coup des 500m de palmage après une pointe à 50+, c'est quand même pas le quotidien de tous les plongeurs... 

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 1 minute, MomZo a dit :

    Si le N3 était fraîchement obtenu, cela veut dire qu'elles n'ont fait que des plongées explo/exercices dans la zone des 40m maximum, il me semble.

    Peut être même qu'elles n'avaient jamais été à plus de 40m avant cette plongée. 

    Avec l'excitation, le stress, voire l'angoisse, de faire cette plongée engagée, elles ont pu perdre leur moyen, ce qui n'est pas si surprenant. 

    Et puis le coup des 500m de palmage après une pointe à 50+, c'est quand même pas le quotidien de tous les plongeurs... 

    non, nous sommes en zone tropicale et les seules distractions, ici, c'est le lagon, dessus, dessous..

     

    elles avaient déjà plongé, mais, pas forcement en autonomie (et là, elles ne l'étaient pas), pas forcement si longtemps (le DP, dans le centre où elles ont été formées fixe 40 minutes max, avec des 15 l), si profond... mais, elles ne voulaient pas faire la 40 en derivante à la place..

     

    enfin, la durée normale de plongée, dans ce centre, c'est 70 minutes...

    certes, tu peux faire moins, mais, si tu es moniteur et que tu sors à 35 minutes ou 40 minutes (j'ai binomé un moniteur d'une ile voisine qui pompait comme une forge et qui m'a fait faire 2 demies plongées), tu ne vois pas tout "le programme" ; il en manque...

    Link to comment
    Share on other sites

    Je comprend ta déception, surtout sur cette plongée que tu sembles affectionner tout particulièrement.

    Mais encore une fois, tout le monde n'a pas les même capacités sous l'eau, surtout pour des jeunes diplômées N3, ne connaissant pas bien ces plongées profondes, le club et le GP du jour. 

    C'est en plongeant qu'on devient à l'aise, surtout à forte profondeur, et ça passe par des phases où l'on ne fait pas tout ce qu'il faut correctement. 

     

    Comment s'est passé le débriefing post-plongée ?

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 2 minutes, MomZo a dit :

    Je comprend ta déception, surtout sur cette plongée que tu sembles affectionner tout particulièrement.

    Mais encore une fois, tout le monde n'a pas les même capacités sous l'eau, surtout pour des jeunes diplômées N3, ne connaissant pas bien ces plongées profondes, le club et le GP du jour. 

    C'est en plongeant qu'on devient à l'aise, surtout à forte profondeur, et ça passe par des phases où l'on ne fait pas tout ce qu'il faut correctement. 

     

    Comment s'est passé le débriefing post-plongée ?

    il a eu lieu

     

    le DP/patron qui guidait la palanquée (de toutes les manières, nous étions tous dans un rayon de 10 m de distance, au cas où et avons tous fait la même durée, pour ne pas surcharger le boss et lui filer des coups de stress) a fait le débriefing en précisant bien qu'ils avaient fait ce qui était annoncé avant voire moins, que certaines n'avaient pas le niveau technique (le raté de stabilisation qui amène à l'essoufflement et à la sur consommation), sa copine qui reste à coté d'elle, posées sur le fond à 20 m (ce n'est pas ça qui fait diminuer le CO2), l'absence de forme physique (ne tient pas le palmage, courant dans le dos (et ce n'etait pas un palmage soutenu))...

     

    Pour moi, client, le souci, c'etait le nombre de maillons faibles ; quand tu en as un, tu le binomes ; 2, tu les prends avec toi, quatre, elles forment un groupe solidaire, "étanche" contre les intrus (les "non-du groupe") et c'est plus difficile.

    Apres, il restait une derniere solution, l'envoi du para et le palier sous le fil, mais, meme là, je ne suis pas sur qu'elles auraient eu le savoir faire de se tenir, de ne pas faire le yoyo, de ne pas palmer...

     

     

    c'est comme à l'école, il y a des premiers et des derniers à avoir des brevets... (pour ne pas parler des repechés)

    mais, quand ce sont nos équipiers, c'est chi*nt !

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    ×
    ×
    • Create New...

    Bonjour,

     

    logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

     

    L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

    Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.