Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

La plongée en solo, ça vous dit quoi???


    Messages recommandés

    Je viens tout juste de commencer la partie théorique d'un cours SDI Solo Diver. Hyper intéressant à date! 
     

    Y en a d'autres ici qui ont une formation similaire? Ça s'inscrit comment dans le singulier cursus qui est le votre, en France? C'est perçu comment? Vous plongez solo avec ou sans formation? 

     

    Bref, plein de questions! :)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • Réponses 128
    • Created
    • Dernière réponse

    Top Posters In This Topic

    Top Posters In This Topic

    Popular Posts

    Salut à tous. Pour ma part, j'ai longtemps plongé solo par nécessité: mes binômes historiques me lâchant au fur et à mesure. Ne voulant pas arrêter, je me suis donc équipé pour pratiquer solo et en to

    Si tu plonge "solo" avec un certificat médical de ton psy comme quoi tu as une double personnalité tu est toujours en binôme, non?

    Le touch and go existera toujours et pas que dans la plongée française. Il y a 30 ans on faisait ça à l'air car les mélanges n'étaient pas  disponibles et oui parfois c'était juste pour la frime, main

    Posted Images

    il y a 37 minutes, Nicolas Duguay a dit :

    J'avais compris, mais je trouve ça un brin court. Ça fait obtus et pas très intelligent, je trouve.

     

    Normal, la ffessm et cie n'ont pas encore inventé la carte "plongée intelligente" en France 🙂

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Salut à tous. Pour ma part, j'ai longtemps plongé solo par nécessité: mes binômes historiques me lâchant au fur et à mesure. Ne voulant pas arrêter, je me suis donc équipé pour pratiquer solo et en toute autonomie (gaz, compresseur, booster, stick nitrox, blocs,...). Pour ce faire j'ai profité de l'arrêt de mes différents bibi pour leur racheter le matos qui me manquait. 

    En matière de pratique, à l'époque je plongeais en OC avec systématiquement un bi. Pour la redondance, mon pont de robinetterie était toujours fermé et chaque détendeur était équipé avec un mano. Ma wing avait 2 DS qui étaient connectés. Peu familié à l'époque avec les valve drill (auto-formation oblige), je partais du principe que si je givrais (plongées en gravière et en lac essentiellement), j'utilisais le contenant du second bloc pour remonter puis basculer sur ma déco. Pour ce faire tous mes blocs et bi étaient toujours bien "tassés" au niveau gonflage (en général 245-250b à froid). 

    Pour les déco, elles étaient grées de façon traditionnelle mais avec un flexible DS supplémentaire. 

    En matière de pratique, je ne m'interdisais aucune limite de profondeur. Disposant d'oxy puis d'hélium j'évitais de plonger à l'air au delà de 50m en favorisant toujours des nitrox même pauvres pour ces profondeurs: mon principe était qu'un NX 25 c'est toujours mieux que de l'air. 

    En 2012, j'ai découvert le sidemount sur ce forum. Grâce aux longs échanges sur le sujet, animé par Santi et d'autres, je me suis équipé (trouvant cette configuration particulièrement adaptée à la pratique solo pour l'accessibilité des blocs). Le réglage de la config a été long et les méthodes très empiriques (dépose d'un miroir lesté en zone peu profonde pour voir à quoi ressessemblait ma config, dépose d'une gopro et passage devant dans tous les sens puis réglages dans la foulée) et nécessitait des sorties de l'eau incessantes avec la caisse à outil au bord de l'eau. Une fois arrivé à un résultat satisfaisant, j'ai rajouté des déco avec plus ou moins de bonheur en matière d'accessibilité. Gréer mes déco avec du bungee c'est très vite imposé (manipulation avec gants étanches et gros sous-gants). 

    Pour la pratique enfin, je ne plongeais qu'en Allemagne ou en Suisse où on te fout la paix en matière de réglementation. J'ai également profité d'une croisière en Égypte pour me faire plaisir en solo et en SM, durant un maximum de plongée (y compris de nuit, un souvenir particulier du Thistlegorm de nuit seul au monde dans les cales 😍😍😍) car le reste des gens étaient peu motivés au niveau plongée, privilégiant la fête, les grasses mat et les apéro à rallonge. 

    Voilà, j'espère avoir répondu à une partie de tes questions. 

    Enjoy your next solo dive. Elles ont toujours un goût différent. 

    Modifié par spielou
    • Like 5
    • Thanks 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 5 heures, Typhon a dit :

    En France, la plongée solo est interdite en structure, et ceux qui plongent solo hors structure se foutent en général pas mal de la carte sdi.

    Je n'ai pas trouvé où c'etait écrit .... expressément écrit, j'entends... si tu as un extrait, un article de loi, pas la coutume, pas la rumeur, un texte.

     

     

    je vais recommencer : dans la vie, on peut avoir des groupes.... imagine des groupes de 2, ça fait un duo, de trois, ça fait un trio, .... mais, dans certaines activités (c'est bidon, mais, c'est pour l'illustration), on peut trouver des groupes de quatre, mais jamais dépasser cinq. Nul part, dans mon énumération, il est inscrit qu'il est interdit d'etre seul.

     

    je reprends dans le mode plongée ; j'entends par là les textes officiels, pas les textes de la 2 F.

    On te dit qu'une palanquée commence à 2 plongeurs, que tu peux avoir des palanquées de 3, de 4 voire de 5.

    Mais nulle part, il est expressément écrit qu'il est interdit de plonger solo.

    Et, je te rappelle qu'en droit français, tout ce qui n'est pas expressément écrit est autorisé.

     

     

    apres, que cela ne se pratique pas, je le conçois : c'est une question de confiance : ne pas merder, remonter en respectant les parametres demandés, et (surtout) ne pas ouvrir de porte qui faille que d'autres qui n'ont pas le niveau le demandent à leur tour.

    Je l'ai pratiqué, en structure (et pas qu'une fois). Merci au patron,

    • Like 1
    • Thanks 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 2 heures, Nicolas Duguay a dit :

    J'avais compris, mais je trouve ça un brin court. Ça fait obtus et pas très intelligent, je trouve.

    En France les gens plongent solo depuis longtemps, bien avant l’apparition de la carte solo diver chez tdi et même bien avant la création iantd ,   tdi et tout les autres . Donc une formation payante supplémentaire, super mais pourquoi faire? Un certain nombre de plongeurs solo , plongent solo pour être tranquille pas pour afficher une carte supplémentaire qui ne leur servirait à rien( apprendre 1 ou 2 astuce en plus ). Comme je l’ai déjà écrit , la plongée solo c’est un problème d’état d’esprit, j’appartiens à une fédération où la plongée solo est la norme : on se rend bien compte que même parmi les plongeurs speleo tout le monde n’est pas capable de plonger solo. Ça demande vraiment un mental particulier. Je serai curieux de connaître la pratique réelle des plongeurs certifié solo . Quand tu auras ta carte tu nous feras un petit retour. Si c’est pour plonger solo sur un bateau avec d’autres plongeurs pourquoi pas, pour moi la plongée solo c’est autre chose, c’est vraiment du solo, il n’y a personne.

    • Like 3
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 5 heures, Typhon a dit :

    En France, la plongée solo est interdite en structure, et ceux qui plongent solo hors structure se foutent en général pas mal de la carte sdi.

    la carte, c'est pour donner une formation.

    C'est un peu comme si tu disais "les mecs plongent hors structure, ils se foutent de ne pas apprendre les bons gestes en formation".

     

    Maintenant, si tu veux barboter dans 5 metres d'eau, en effet, ça te suffira de te jeter dans l'eau, comme ça.

    Mais, si tu décides de plonger plus serieusement, de faire de la déco et que tu ne veux pas dire en sortant "ouf, je suis encore vivant".... un peu de connaissance, ça ne nuit pas (et quand tu lis ici le nombre de personnes qui adoptent le mode de calcul de bardass pour le volume de gaz necessaire pour remonter d'une plongée, tu vois que l'innée, c'est pas ça, et que pour l'acquis, ce sera plus tard.

     

    Darwin at work.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 5 heures, Typhon a dit :

    En France, la plongée solo est interdite en structure, et ceux qui plongent solo hors structure se foutent en général pas mal de la carte sdi.

     

    Tu peux trouver des endroits où elle est interdite, en effet, comme le lac du Bourget. Le prefet, dans son arreté de reglementation au sujet du lac l'interdit expressément. C'est écrit paragraphe 6.2, page 7 http://www.savoie.gouv.fr/content/download/14939/111231/file/AP_reglement_police_navigation_lac_bourget.pdf

     

     

    Ailleurs, ce n'est pas précisé... donc pas interdit, donc autorisé.

     

    @ Nicolas : ce qui fait la différence chez nous, c'est qu'il n'y a pas de décharge de responsabilité. C'est le directeur de plongée qui est responsable du choix du site et, parfois, du déroulement de la plongée.

    Dans ce cas, on pourrait lui reprocher de ne pas avoir mis tous les moyens pour proteger la victime, éviter un accident...

    ça s'etudie, ça se plaide, mais, les patrons de centre ont autre chose qu'à prendre des coups pour nos envies.

     

     

    @ la Philoche : pour la plongée sous plafond, il faut un mental. La plongée solo necessite quand meme d'avoir un mental aussi.... nous sommes seuls face au probleme et devons nous débrouiller. Autour de nous, beaucoup de pratiquants n'ont pas ce mental...

    Modifié par christophe 38
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Heu, je m'interroge tout de même Christophe 38...

    Dans le code du sport, l'annexe III-16b donne un effectif maximal de la palanquée (pas mini c'est vrai). MAIS, l'article A.322-73 donne la parfaite définition de cette palanquée : "Plusieurs plongeurs"(...)

    Plusieurs, c'est au moins deux.

    C'est ma lecture.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Les formations "plongée solo" sont des formations qui rassurent les plongeurs qui ont besoin d'avoir une carte pour s'autoriser quelques choses, se sentir en droit et capacité de le faire et  surtout enrichissent et fidélisent les "commerçants".

    Dans les faits et la réalité de la plongée dite "loisir", tous les encadrants reçoivent une formation de "super plongeur solo" car ils doivent en plus de s'occuper d'eux gérer les autres...

     

    Il faut arrêter de refuser de voir la réalité, dans un binôme ou une palanquée il y a souvent un plongeur qui prendrait moins de risque à plonger seul...

     

    Depuis 30 ans que je plonge avec beaucoup de plongées solos en clubs et plus de 2000 plongées d'encadrement, les seules fois où je l'ai échappé belle sans avoir volontairement couru un risque c'était à cause d'un autre plongeur.
     

    Pour moi il y a une question qu'on devrait se poser en plongeant en autonomie:

    - Je suis là, en binôme ou en palanquée, mais seul serais-je capable d'y être?

    Cette question vaut mieux que toutes les formations commerciales de pseudo "plongeur solo"...

     

    Modifié par Bloop
    • Like 3
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 6 minutes, NTD a dit :

    Heu, je m'interroge tout de même Christophe 38...

    Dans le code du sport, l'annexe III-16b donne un effectif maximal de la palanquée (pas mini c'est vrai). MAIS, l'article A.322-73 donne la parfaite définition de cette palanquée : "Plusieurs plongeurs"(...)

    Plusieurs, c'est au moins deux.

    C'est ma lecture.

    Le bon chiffre pour une palanquée est nécessairement impair.

    Et trois c'est déjà trop...

     

    Pour ma part et plus sérieusement, la plongée est une activité que je préfère partager. Mais quand j'ai besoin/envie de faire de nouveaux réglages et que mes équipiers habituels ne sont pas dispo, j'y vais seul et sans aucune appréhension.

    Pour info, cela concerne la plongée sous plafond que je pratique toute l'année. Mes blocs sont entièrement séparés et j'ai quatre sources lumineuses.

    J'ai reçu la formation standard de la FFESSM (version sout', toujours en petit comité). La plongée solo n'y est pas encouragée mais elle est envisagée et chacun fait comme il veut ensuite.

    • Like 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 34 minutes, NTD a dit :

     

    Dans le code du sport, l'annexe III-16b donne un effectif maximal de la palanquée (pas mini c'est vrai). MAIS, l'article A.322-73 donne la parfaite définition de cette palanquée : "Plusieurs plongeurs"(...)

    Plusieurs, c'est au moins deux.

    C'est ma lecture.

     

    Si tu plonge "solo" avec un certificat médical de ton psy comme quoi tu as une double personnalité tu est toujours en binôme, non?

    • Haha 5
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    • Dernières Discussions

    • Discussions similaires

      • 41
        Plongée solo En 2015 j’avais fait un document sur la plongée « solo ». Je viens de faire une mise à jour importante. J’ai ajouté deux chapitres ·        Estimation du degré d’engagement de la plongée ·        Analyse des risques avec comparaison des méthodes « Kinney » et matricielle (HSE) Bonne lecture http://www.jctdive.be/page-version2004/chargement/plongee_solo_vers2_mai2015_protege.pdf
      • 207
        C'était attendu, fin officielle pour 2021, du Salon de la Plongée Encore une victoire pour le Covid   Le Salon de la Pongée de Paris de janvier 2021 est officiellement annulé "C’est avec regret, tristesse et émotion que je suis obligée de vous annoncer le report de la 23ème édition du Salon International de la Plongée Sous-Marine qui devait se tenir en Janvier prochain à Paris. Les dernières directives du gouvernement liées à l’état d’urgence sanitaire nous o
      • 224
        Comme je suis au top du In j'ai un compte google+   Et comme je suis encore plus au top 1337 ! J'ai Torvalds dans mes cercles...   Il se trouve qu'il est plongeur ... si !   Et donc il suit et contribue à un logiciel de log plongée, qui s'appelle : subsurface   Et devinez quoi, forcément Linus, il contribue, on trouve ça sur Github là   Pour l'instant on a des ports que sur des *nix (opensuse, fedora ...) mais si on sait ou on a envie on peut compiler les sources.   Parraît q
      • Invité
        1 048
        Vous en avez marre de vos posts censurés ? Quand vous interrogez la modération, on vous répond que c'est hors sujet ! Alors postez ici, si vous y êtes censuré, vous êtes , au moins sûr que ce n'est pas pour un hors-sujet! Moi, en tous cas, je ne fermerais pas ce post. Je vous encourage à quoter des pots censurés afin d'y obtenir des réponses de vos interlocuteurs . Faites vivre ce post c'est le votre
      • 15
        Bonjour,   Habituellement, pour mon certificat médical annuel, je passe par un médecin fédéral qui est prêt de chez moi donc agréé FFESSM.   Je souhaite savoir si cela est obligatoire, ou un généraliste suffit (non fédéral) pour que le certificat soit valable (formation niveau 2, 3 et explo) ?   Merci par avance,
    ×
    ×
    • Créer...