Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

covid-19 histoire et interrogation sur la médecine infectieuse


FMR50

    Messages recommandés

    Le 14/07/2020 à 04:57, Scubaphil a dit :

    voici une interview fort intéressante sur les relations entre la science et le politique

     

    Merci pour le partage, l'interview est passionnante (à part Demorand qui m'énerve par moments...)

    De mon côté j'en ai retenu les relations entre connaissances et croyances et le bon et le mauvais relativisme.

    Si nous, collectivement, acceptions des personnages publics comme Etienne Klein qu'ils ne sachent pas et qu'ils le revendiquent sans se masquer derrière des croyances, ce serait une belle avancée.

     

    D'ailleurs je vous propose un intermède afin de "parler pour ne rien dire": écrit en 1979 mais toujours aussi actuel!

    https://fresques.ina.fr/en-scenes/fiche-media/Scenes00235/raymond-devos-parler-pour-ne-rien-dire.html

     

     

    • J'aime 1
    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    • 4 mois après...

    je me faisais il y a peu une réflexion que je vous soumet:

     

    1: Tout le monde a un avis sur la médecine et la biologie qui est une science (pas la médecine) et le partage

    2: Le fait qu'aujourd'hui tout information scientifiques est complétement noyée dans ce flot d'opinion.

    Ces 2 points ont tendance à faire dire aux gens du domaine que la possibilité offerte à tous de s'exprimer sur des choses qu’ils ne comprennent pas n'est pas bénéfiques pour l'humanité et ainsi rejoindre la maxime sur le triomphe des imbéciles d'Umberto Eco.

     

    Et bien finalement je pense que le soucis n'est pas que les "non expert" s'expriment! Le problème c'est que dans un monde où la quantité d'information double trop vite pour que même le spécialiste d'un domaine puisse tout suivre les gens parlent de ce qu'ils n'ont pas  lu, écouté ou vu!

     

    Combien parmi les défenseurs ou critiques de Raoult  ont lu les papiers qu'il a publiés, seul véritable données opposables? Combien de journalistes ont fait ce travail?

     

    Dans un monde ou la quantité de données doubles trop vite, nous avons l’impression de garder le contrôle en lisant des synthèses de synthèses etc Mais ça n'est qu'une illusion, il faut accepter que l'ont ne peut ni tout suivre, ni avoir un avis sur tout.

    Et en science, il faut toujours revenir au papier princeps publié avec les données brutes, il peut contenir des erreurs, voir même être bidonné mais au moins on peut le critiquer, refaire les manips recalculer etc car on a de l’info opposables, vérifiables, concrètes pas du "je dit que..." sur un plateau télé ou dans un journal grand public.

     

    J'adore le cinéma et donc en parler, mais il ne me viendrait pas à l'idée de parler de film sans les avoir vu juste au travers du prisme d'un article lu dans Télérama, d'une critique par un Youtubeur ou que sais  je... Il n'y a qu'à voir ce que des gens qui n'ont pas vu des films ont pu colporté comme fausses idées qui parfois sont toujours la pensée dominante: 

    Rambo I: un film pro guerre Reaganien

    Massacre à la tronçonneuse: un film gore

    Conan le barbare: un film bourrin et décérébré.

    • J'aime 2
    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...