Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

    Messages recommandés

    Il y a 7 heures, Nicolas Duguay a dit :

    L'expérience s'acquière par l'accumulation de gestions de situations variées, pas par l'accumulation de situations similaires. 

    La capacité à réagir efficacement à une situation donnée est idéalement inscrite dans un automatisme acquis par la répétition et nécessairement réactivé périodiquement ...

    • Like 2
    • Thanks 1

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Voilà un sujet qui revient périodiquement, enchainement rapide des formations vs. une évolution plus lente enrichie d'une réelle expérience, la plus variée si possible.

     

    Dans le cas présent, 30 plongées dont 15 en autonomie, il est difficile de parler d'une réelle expérience propice à commencer un niveau 3.

     

    Un baptême, suivi d'un niveau 1, c'est environ 5 plongées minimum pour quelqu'un de très aquatique.

    Le niveau 2, c'est un minimum de 8 à 10 plongées dans les mêmes conditions.

    On est déjà à 15 plongées sur 30, partagées entre technique et exploration dirigée.

    Disons donc qu'au mieux les 15 autres ont été réalisées en autonomie et si possible dans des conditions variées (ce qui n'apparait pas être le cas ici).

     

    Variées, cela veut dire des binômes différents, des sites (fosses ou carrières, mer, calme, un peuples agitée, au départ du bord, d'un pneumatique ou d'autres bateaux). A nouveau je crains qu'ici ce soit peu le cas.

     

    Si on est dans le cadre fédéral, il ne faut pas oublier le RIFAP, notre ami n'en a jamais parlé qui est un pré-requis pour le Niveau 3. Pour @Nicolas Duguay (que je remercie pour ces excellentes interventions ici) le RIFAP c'est "un peu" comme le RESCUE. En fait c'est la prise en charge du plongeur depuis la surface jusqu'à l'arrivée des secours.

     

    J'aurais moi aussi plus confiance à un plongeur récemment formés qu'un vieux routier qui refuse toujours de faire de la technique. Mais cela dépendra aussi de la réelle expérience du plongeur. Une bonne discussion, voir le carnet de plongée peuvent rapidement dissiper les doutes.

     

    @forum_eric, tu as déjà commencé t'a formation N3, félicitation déjà pour le début de te formation. Sauf à considérer que tu sois super aquatique, avec une capacité d'apprentissage exceptionnelle, il va falloir t'accrocher pour le N3. Je te souhaite de réussir. Selon ton programme et planning de formation, il serait bien de compléter celle-ci par des plongées en autonomie (de la planification au retour au bateau). Cela intègre, le briefing d'avant plongée, le Buddy Check, l'orientation etc.

     

    Il manque donc des informations sur ton réel parcours, formations passées associatives ou commerciales,  en stage ou sur la durée, RIFAP ou non, et enfin ton mode de formation N3 prévu et surtout qu'est-ce qui te motive pour passer le N3, plus que le PA40 ou de rester N2 le temps d'enrichir ton expérience.

    Tu pourrais aussi décider de faire une formation PADI ou équivalente afin de te confronter à d'autres choses.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Posté(e) (modifié)

    Salut Nicolas,

     

    D'accord et pas d'accord, j'ai vu des gars sortir de formation qui étaient tout sauf sécure et des gars qui n'avaient pas l'habitude de plonger dans certains coins se sortir de situations plutôt stressantes.

    C'est l'accumulation des 2 qui forgent vraiment ton expérience, répétitions et jouer en dehors de ta zone de confort, je dirais que l'un ne va pas sans l'autre.

     

    Et les "vieux plongeurs" eux aussi savent se remettre en cause et bouffer de la technique. 👍😜

     

    A+

     

    🍻

    Modifié par Jeff__06
    • Like 2

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Posté(e) (modifié)
    il y a 18 minutes, PlongeurSDF a dit :

    Si on est dans le cadre fédéral, il ne faut pas oublier le RIFAP, notre ami n'en a jamais parlé qui est un pré-requis pour le Niveau 3. 

     

    Tu as raison, Perso j'ai tout passé théorie et pratique pour le niveau 3... mais j'ai du attendre la session Rifap pour etre valider N3.

     

    L'essentiel c'est de plonger et plonger et encore plonger c'est la seul façon d'acquérir de l'expérience.

     

    Concernant "le trop vite"  ce n'est pas le nombre de plongées qui est important mais effectivement le parcours réel, les différents environnements, incidents etc que l'on va rencontrer.

     

    Merci de ne pas non plus négliger le "QI" de l'élève. Je suis désolé mais on dit bien qu'on ne fait pas un cheval de course d'un mulet…  en plongée c'est la même chose.

    Certains comprennent avec une demi explication, se documentent etc en savent peut etre plus que l'instructeur… d'autre n'y arriverons jamais… c'est ainsi…. nous ne sommes pas tous égaux et motivé de la même façon pour progresser.

     

    Avancer demande des efforts… certains l'oublient.

     

    J'ai contre vent et marrée (enfin surtout du président de mon club de l'époque) passé mon N4 en 22 mois   a partir de ma première plongée en milieu naturelle. Mais OUI c'était un sacré investissement en temps entrainement physique et plongées… ah non plongée = plaisir

     

     

    Toi qui est (encore saleté de Covid ;) ) en formation MF1… tu ne pourras que confirmer que pour en arriver ou tu es tu t'es investi énormément… et par la même acquis une expérience certaine.

     

     

    Modifié par caolila
    • Thanks 1

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 1 heure, pparis a dit :

    La capacité à réagir efficacement à une situation donnée est idéalement inscrite dans un automatisme acquis par la répétition et nécessairement réactivé périodiquement ...

    toutafé, d'autant que le vieux plongeur, le papy, saura, par experience, les trucs qui puent, que le jeune ne connaitra pas, le vieux n'aura pas besoin de briller, le jeune a besoin de montrer qu'il a des bolos...

     

    la zone de confort !

    quand je fais une profonde à l'air, expérimenté dans la zone, je suis, 😄 , on me colle des binomes... moins experimentés et je sers de chaperon.

    simplement, au briefing, je n'insiste que sur peu de choses : la pression de décollage, la durée max des paliers, pas en dessous de moi (déjà, je descends bas, donc dessous, ce sera trop bas, legalement) et qu'à partir de 45-50 on se rapproche ! plus on est bas, plus on est pres (pour etre pret)..

     

    hébé, au bout de 2-3 minutes dans la zone du fond, les mecs se cassent ; narcose (bien sur), oubli des consignes (narcose, bien sur)... mais, si je colle au tombant, ce n'est pas pour me mettre en plein courant à 15 m au large... et la sécurité des "jeunes" plongeurs, ce n'est plus moi qui l'assure...

    ils sont dans leur bulle de bien etre, tant que tout se passe bien....

    et si ça merde, je vais essayer de faire... mais, je ne vais pas mettre ni ma vie ni ma santé en péril.

     

    ces consignes ne sont pas démentes : certains les respectent, d'autres pas... quand je file le leadership à un équipier en lui demandant ce qu'il veut faire, il ne respecte meme pas les consignes qu'il m'a donné sur le bateau...

     

    donc, Nicolas, si toi tu te sens en sécurité avec un jeune breveté, moi, je dis qu'il pue entre 10 et 50 plongées apres l'acquisition de ses qualifs : juste apres, il serre les miches et applique les consignes.. puis, il prend un peu d'aisance et voit qu'il ne se passe rien, qu'il ne prend pas la foudre... et il prend encore plus de marge... jusqu'à la petite frayeur (et si elle n'est que petite, tant mieux)..

     

    comme tu le vois, autant d'avis que de plongeurs

    • Like 1
    • Thanks 4

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Posté(e) (modifié)

    @caolila, Oui, nous nous sommes vu et avons eu le plaisir de partager ensemble quelques bulles.

     

    Comme toi, on m'a parfois freiné, trop à mon goût. Parfois c'était justifié. Toujours difficile de faire la part des chose.

     

    Mais l'expérience variée est encore plus une exigence lorsque l'on souhaite "aller vite". Personnellement, je n'y suis pas opposé, mais pour cela il faut des qualités exceptionnelles physiques, intellectuelles.

    Dans le cadre de ma formation j'en ai déjà rencontré. Parfois même c'est rageant des les voir tout réussir du premier coup sans difficulté. Mais dans ces cas là lorsque l'échec arrive, il est souvent plus dévastateur que pour les autres et finalement, on en revient à faire autant de plongée qu'un programme classique.

     

    Dans mon club associatif, le N3 c'est 100 plongées mini. En structure commerciale, là où je suis en stage, en deçà de 50 plongées, c'est quasiment impossible de commencer un N3. Cela permet aux plongeurs de maitriser enfin la stabilisation, de stabiliser la consommation, d'être enfin autonome avec leurs instruments (du manomètre à l'ordinateur) et les procédures.

    Nous avons parfois des plongeurs qui plongent toutes les semaines, voir plusieurs fois. Dans ce cas la formation et l'expérience progresse rapidement.

     

    Donc je ne jette pas la pierre par avance à ce plongeur, en revanche, je l'invite à se poser les bonnes questions sur sa motivation et son profil d'apprentissage. Je faits confiance à son encadrement pour l'aider à se réaliser dans les meilleurs conditions.

     

    A l'opposé, j'ai rencontré récemment un jeune MF1 (pur produit fédéral, d'un seul club) avec 100 plongées (plongées techniques comprises di N1 au MF1). Il n'avait jamais plongé dans un autre club que le sien. Toujours les mêmes à l'eau ceux qui l'ont encadré et ceux qu'ils continuera à former (sans réelle expérience).

    Modifié par PlongeurSDF

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a une heure, PlongeurSDF a dit :

    Il manque donc des informations sur ton réel parcours, formations passées associatives ou commerciales,  en stage ou sur la durée, RIFAP ou non, et enfin ton mode de formation N3 prévu et surtout qu'est-ce qui te motive pour passer le N3, plus que le PA40 ou de rester N2 le temps d'enrichir ton expérience.

    il manque le nombres de plongée encadré à 40m aussi.

     

    il y a une heure, caolila a dit :

    J'ai contre vent et marrée (enfin surtout du président de mon club de l'époque) passé mon N4 en 22 mois   a partir de ma première plongée en milieu naturelle.

    ce qui peut en sortir un guide puceau de ce qu'est la mer...

    franchement aucun intérêt... et là je ne critique pas le coté technique mais la culture général du monde sous marin.

     

    il y a 59 minutes, christophe 38 a dit :

     

    ces consignes ne sont pas démentes : certains les respectent, d'autres pas... quand je file le leadership à un équipier en lui demandant ce qu'il veut faire, il ne respecte meme pas les consignes qu'il m'a donné sur le bateau...

    c'est exactement ce que je disais sur le fait de coller des jeunes N3 à un vieux N3.

    c'est pas un cadeau. Et encore toi tu fais ça bien, imagine le vieux N3 de base qui pense qu'a lui...

     

    il y a 42 minutes, PlongeurSDF a dit :

    Dans mon club associatif, le N3 c'est 100 plongées mini. En structure commerciale, là où je suis en stage, en deçà de 50 plongées, c'est quasiment impossible de commencer un N3.

    il ne se disait pas un truc comme quoi un plongeur devenait à l'aise et commençait à bien plonger au bout de 150 plongées ?

    • Thanks 2

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Posté(e) (modifié)
    il y a 17 minutes, whodive a dit :
    Il y a 1 heure, caolila a dit :

    J'ai contre vent et marrée (enfin surtout du président de mon club de l'époque) passé mon N4 en 22 mois   a partir de ma première plongée en milieu naturelle.

    ce qui peut en sortir un guide puceau de ce qu'est la mer...

    franchement aucun intérêt... et là je ne critique pas le coté technique mais la culture général du monde sous marin.

     

    Seulement a partir du moment ou j'ai commencé a plonger cela a été avec 3 ou 4 voyages plongées par an de 1 ou 2 semaines avec QUE de la plongée dans des conditions très diverses. Et je ne parle pas des plongées en gravières et lacs froid et sombres.

     

    Un des points était aussi que j'encadrais ma femme… et a cette époque en plongée c'était un electron libre que je devais surveiller comme le lait sur le feu… Les moniteurs/examinateurs etaient des anges a coté :D 

    Modifié par caolila

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 10 minutes, whodive a dit :

    ce qui peut en sortir un guide puceau de ce qu'est la mer...

     

    Ce n'est pas l'image que j'aurais à propos d'Hughes dit @caolila.

     

    Pour t'en convaincre, regarde la qualité de ses échanges autour de son compresseur et son installation qui m'échappe un peu.

     

    Son âge avancé (désolé Hughes, bien que plus jeune que moi) et sa jeunesse "plongistique" doublée d'une expérience certaine en fait une synthèse qui s'éloigne fortement du "puceau". Il réfléchi, se conduit raisonnablement en dehors et dans l'eau. Il sait écouté et s'adapter au contexte. Ce qui en fait un plongeur raisonnable.

    • Thanks 1

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a une heure, PlongeurSDF a dit :

    Dans le cadre de ma formation j'en ai déjà rencontré. Parfois même c'est rageant des les voir tout réussir du premier coup sans difficulté. Mais dans ces cas là lorsque l'échec arrive, il est souvent plus dévastateur que pour les autres et finalement, on en revient à faire autant de plongée qu'un programme classique.

     

    Tout a fait

    • Like 1

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Posté(e) (modifié)
    il y a 20 minutes, whodive a dit :

    il manque le nombres de plongée encadré à 40m aussi.

     

    ce qui peut en sortir un guide puceau de ce qu'est la mer...

    franchement aucun intérêt... et là je ne critique pas le coté technique mais la culture général du monde sous marin.

     

    c'est exactement ce que je disais sur le fait de coller des jeunes N3 à un vieux N3.

    c'est pas un cadeau. Et encore toi tu fais ça bien, imagine le vieux N3 de base qui pense qu'a lui...

     

    il ne se disait pas un truc comme quoi un plongeur devenait à l'aise et commençait à bien plonger au bout de 150 plongées ?

    d'accord sur l'ensemble du quote.

     

    Je m'éclate dans le compagnonnage ; mon obsession, c'est que l'élève dépasse le maitre... j'ai certainement des blocages, des lacunes, des limites ; si je peux amener/accompagner un minot au moins jusqu'à la limite de mon savoir en sécurité et faire qu'il aille plus loin,  je serai content.

     

    Jacques VETTIER, maitre J, citait Richard Pyle, en matiere de recycleur, lequel disait, en substance :

    "After my first 10 hours on a rebreather, I was a real expert. Another 40 hours of dive time later, I considered myself a novice. When I had completed about 100 hours of rebreather diving, I realized I was only just a beginner.".http://www.divesafety.net/ChoosingInstructor.html

     

    Le plongeur, qui a 300 plongées, a rencontré plus de problemes et de difficultés qu'il a du affronter et vaincre (que celui qui en a 30). Il est encore là... le petit nouveau, ce n'est pas dit qu'il y arrive.

    Pour les dinosaures qui sont sur le forum depuis l'an pebre, combien de copains avons nous vu coincer une bulle, se faire peur, cartonner, mourir, bref, ne plus etre parmi nous ?

    Modifié par christophe 38
    • Like 1
    • Confused 1

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a une heure, PlongeurSDF a dit :

    A l'opposé, j'ai rencontré récemment un jeune MF1 (pur produit fédéral, d'un seul club) avec 100 plongées (plongées techniques comprises di N1 au MF1). Il n'avait jamais plongé dans un autre club que le sien. Toujours les mêmes à l'eau ceux qui l'ont encadré et ceux qu'ils continuera à former (sans réelle expérience).

     

    ça c'est l'inverse de ce qu'il faudrait faire. :(

     

     

    • Like 1

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 5 minutes, PlongeurSDF a dit :

    Ce n'est pas l'image que j'aurais à propos d'Hughes dit @caolila.

    je n'ai pas dit que c'était son cas.

    Et puis tu l'as fréquenté combien de temps après ces début ? Il à forcement évoluer depuis.

     

    il y a 8 minutes, caolila a dit :

    Seulement a partir du moment ou j'ai commencé a plonger cela a été avec 3 ou 4 voyages plongées par an de 1 ou 2 semaines avec QUE de la plongée dans des conditions très diverses. Et je ne parle pas des plongées en gravières et lacs froid et sombres.

    c'est sur que cela aide, mais faut aussi s'y connaitre en bio, espèces etc pour être un guide intéressent.

    En deux ans c'est tendu, à moins de bouffer de la formation.

    Tous ceux qui font ce genre de chose (le N4 en 70 plongées) ne voyagent pas et accumulent pas comme toi tu l'as fait avec tes voyages.

    Combien de plongées avais tu lors du N4 ?

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 1 minute, whodive a dit :

    je n'ai pas dit que c'était son cas.

    Et puis tu l'as fréquenté combien de temps après ces début ? Il à forcement évoluer depuis.

     

    Récemment, donc déjà N4. Nous avons plongé cet hiver avec son épouse.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 1 minute, PlongeurSDF a dit :

     

    Récemment, donc déjà N4. Nous avons plongé cet hiver avec son épouse.

     

    et @caolila t'es N4 depuis deja des annees 5 ans non ?

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...