Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

    Messages recommandés

    Le 30/05/2020 à 12:34, Jeff__06 a dit :

    Lors de ma formation JJ, 3 choses essentielles m'ont été rabâchées en permanence :

     

    C'est tout à ton honneur. Je la suis jamais, la check list...  :)

     

    Le 30/05/2020 à 12:34, Jeff__06 a dit :

    - on vérifie en permanence sa pp o2, avant la plongee en respirant sur ta boucle et en attendant que la pop o2 se stabilise, à la mise à l'eau et pendant la descente,  idem quand tu bascule sur ton sp haut, tu vérifies que ça monte et idem quand tu bascules en sp bas, on vérifie que ça descend toujours et en permanence.

     

    Oui, le HUD est un plus pour ces contrôles. Mais, je pratique encore mes procédures mCCR artisanales alors que j'ai un eCCR plutôt "safe". Je suis plutôt partisan de la tête du plongeur. Mais je pense que toi aussi.

     

    Tu dois vérifiez ta ppo2 à des points critiques (3, 6, 9) et d'autres, c'est une question de planifications. La lecture de la ppO2 fait partie de ma planification. Après ça dépend de la plongée. On a eu trop d'accidents avec des cellules qui montaient pas. L'avantage d'avoir plongé avec une machine (joki) qui est en mode dégradée en permanence par rapport à un CCR classique :) Même si j'ai fait plein de conneries avec... 

     

    Le 30/05/2020 à 12:34, Jeff__06 a dit :

    - on plonge toujours avec des blocs pleins

     

    Oui. Ou au moins avec l'O2 nécessaire. 

     

    Le 30/05/2020 à 12:34, Jeff__06 a dit :

    - on suit toujours les check list à la lettre même si on est pressé, check list pour la préparation de la machine, check list avant mise à l'eau. Et quelques soient les  circonstances, on ne shunt rien !! Et surtout on se concentre à ce moment là en demandant aux collègues de nous oublier 5 mns.

     

    ça ne marche pas vraiment dans tout les cas ? Les check list sont des trucs faits pour que ne puissent pas les suivre à chaque fois. Je trouve ça dommage, c'est pas intelligent, c'est de l'assurance légale ? Perso, je ne la suis jamais. Je trouve ça inutilement compliqué chez ISC. Mais je ne me prononce pas sur les autres. 

     

    Le 30/05/2020 à 12:34, Jeff__06 a dit :

    Perso, je fais la guerre à tout forme de pression avant plongée et j'encourage autant mes élèves que mes collègues a ne pas hésiter a demander ou a dire quand ça ne va pas.

     

    Bah quand t'es en position d'enseignant, c'est indiscutable.

     

    Le 30/05/2020 à 12:34, Jeff__06 a dit :

    J'ai gardé cette attitude de l'époque où je faisais de la profonde a l'air et c'est peut etre pour cela que je suis encore là. Cela serait dommage de changer maintenant  👍😜

     

    Je ne suis pas complètement d'accord, le CCR ce n'est pas que des procédures, c'est aussi penser la machine. A la FFS, on dit "piloter la machine". Je ne suis pas complètement d'accord non plus car je considère que l'électronique apporte un plus qui permet au moins une rechap ou un avertissement par un moyen ou un autre (hud, son, sonde o2). 

     

    Bref, c'est compliqué ces petites choses :biere:

     

    • Like 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • Réponses 50
    • Created
    • Dernière réponse

    Top Posters In This Topic

    Top Posters In This Topic

    Popular Posts

    Mais depuis une fâcheuse tendance à oublier certains trucs de la vie courante...       Remarquez, moi, perso, je crois avoir battu le record de l'hypoxie la plus conne de l'histoire de

    Je propose plutôt, dans un esprit de collaboration franco-canadienne et sachant que j'ai mené l'expérience avec l'argon, de te laisser le champs libre pour expérimenter avec l'hélium. D'ailleurs, j'ai

    Voici l’analyse d’un décès survenu lors d’une formation recycleur. Le problème n’est pas technique. Comme dans la quasi totalité des cas, l’erreur est humaine : le plongeur a oublié d’ouvrir s

    Posted Images

    Un document qui date un peu ( Le PDF ) mais qui reste malgré tout intéressant, en particulier la 3ème partie qui traite des "statistiques et analyse des accidents en recycleur".

     

    https://www.cpalb.fr/accidents-lies-a-la-pratique-des-recycleurs-en-plongee

    Modifié par pparis
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 22 heures, stef75 a dit :

    C'est tout à ton honneur. Je la suis jamais, la check list...  

    Je n'ai rien à faire sur ce sujet, mais je souligne, néanmoins, que tous les sportifs ont des "routines" .

    Tu regardes un buteur au Rugby et si tu es néophyte tu te fouts de sa gueule !

    Moi, j'ai toujours mes routines avant quelle que plongée que ce soit !

    Et je ne plonge pas en circuit fermé ....

    Modifié par Invité
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 13 heures, nics a dit :

    On parle aussi de cet incident ou pas ?

     

     

    Je l'ai regardé jusqu'au bout même si c'était carrément chiant. 

     

    Résumons, c'est un accident hypoxique en CCR ISC (meg ou pathfinder), je n'ai pas compris. Ça change pas grand chose. Ce sont d'excellentes machines. Après, on nous parle de militaires, de professionnels de la plongée en formation CCR, du contexte de groupe, d'organisation foireuse du stage. Ok. Je vais pas dire que c'est pas un problème. Je connais en sout'

     

    C'est bien construit mais c'est aussi le problème. Le documentaire part d'une grille d'analyse du risque avec des fenêtres. Erreurs collectives (de groupe), erreur de supervision (de l'instructeur), erreurs individuelles (température, étanche, mise à l'eau précipitée, facteurs psychologiques). Dacodac. C'est un  peu la base en analyse de risques. On nous casse les b.... au taf avec ça toutes les semaines, mais ça n'amène pas nécessairement à plus de sécurité. Ça accentue plus le coté subordination et respects des procédures. Donc on est en plein dans le sujet. Ca fait pas avancé l'intelligence ni dans ma boite ni dans le monde de la plongée ? Le problème c'est de comprendre comment ça marche et d'adapter ce que l'on fait à la rationalité d'une pratique. 

     

    De quoi est il mort ? Selon, les faits relatés, d'une hypoxie causé par un CCR en SP "pre-breath"(0.2 de ppO2 au départ) dans l'eau avec un bloc O2 fermé. Il s'est mis à l'eau. Moi, je veux bien qu'on cherche des failles dans plein de choses mais c'est pas autorisé par le manuel ISC. Donc, il y a un truc qu'il avait pas compris. 

     

    Encore une fois, la seule procédure valable pour moi, c'est la vérification au sec et dans l'eau de la ppO2 donc à 100% de f02. Ce qui ne permet pas ce genre d'accident. Je précise que je suis instructeur TDI et CMAS en sout' mais pas en CCR. Je suis peut être dans le beurre là. 

     

    La checklist était inutile et a peut être participé du décès conjugué à d'autres facteurs de groupes, de supervision et individuel ? Mais la procédure était pourrie. Je ne sais pas quel centre est en cause, ni l'instructeur concerné, mais j'ai de plus la désagréable impression que cette vidéo n'est pas neutre (elle fait appel à des éléments d'empathie avec sa copine). Peut être pour une affaire en cours ? 

     

    Si vous avez plus d'infos, on peut en discuter. J'aime bien avoir tord :)

     

     

     

     

    • Thanks 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 10 heures, pparis a dit :

    Un document qui date un peu ( Le PDF ) mais qui reste malgré tout intéressant, en particulier la 3ème partie qui traite des "statistiques et analyse des accidents en recycleur".

     

    https://www.cpalb.fr/accidents-lies-a-la-pratique-des-recycleurs-en-plongee

    je l'ai lu vite fait en travers, c'est vraiment pas terrible comme document. Il y a des erreurs dans certaines descriptions de machines, les stats de la marine nationale n'ont rien à voir avec le sportif, etc ...

    • Like 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Le 01/06/2020 à 01:01, stef75 a dit :

     

    C'est tout à ton honneur. Je la suis jamais, la check list...  :)

    Salut @stef75

    Bah, ne me dit pas que tu n'as pas une check list minimale avant de preparer et plonger avec ta machine.

     

    Le 01/06/2020 à 01:01, stef75 a dit :

     

    Oui, le HUD est un plus pour ces contrôles. Mais, je pratique encore mes procédures mCCR artisanales alors que j'ai un eCCR plutôt "safe". Je suis plutôt partisan de la tête du plongeur. Mais je pense que toi aussi.

    Il est indeniable que le HUD apporte un plus en terme de confort d'utilisation, Perso, si j'avais pas d'autres à acheter plus urgent, je me paierai bien un nerd, c'est quand même top ce truc !!

    Et  tout à fait d'accord avec toi, il est important de connaitre sa machine et de savoir réfléchir par rapport à un incident. J'en parlerai un peu plus tard car il m'est arrivé un truc dans ce genre ce week end  qui peut être un bon exemple pour les plongeurs debutants CCr ou pour ceux qui se pose la question d'y passer.

    Le 01/06/2020 à 01:01, stef75 a dit :

     

    Tu dois vérifiez ta ppo2 à des points critiques (3, 6, 9) et d'autres, c'est une question de planifications. La lecture de la ppO2 fait partie de ma planification. Après ça dépend de la plongée. On a eu trop d'accidents avec des cellules qui montaient pas. L'avantage d'avoir plongé avec une machine (joki) qui est en mode dégradée en permanence par rapport à un CCR classique :) Même si j'ai fait plein de conneries avec... 

    Perso, je vérifie régulièrement mors de ma plongée, mais sans être non plus en permanence dessus. Les 2 seuls moments ou je fais vraiment plus attention, c'est à la descente, à la remontée et quand je bascule sur SP Haut ou SP bas, je verifie toujours que ça se stabilise correctement.

    Le 01/06/2020 à 01:01, stef75 a dit :

     

     

    Oui. Ou au moins avec l'O2 nécessaire. 

    🙂

    Le 01/06/2020 à 01:01, stef75 a dit :

     

    ça ne marche pas vraiment dans tout les cas ? Les check list sont des trucs faits pour que ne puissent pas les suivre à chaque fois. Je trouve ça dommage, c'est pas intelligent, c'est de l'assurance légale ? Perso, je ne la suis jamais. Je trouve ça inutilement compliqué chez ISC. Mais je ne me prononce pas sur les autres. 

    Perso la mienne est simple, ouverture bloc O2, lecture mano O2, Verfication injecteur O2, pareil pour le diliant, injection diluant dans FP, purge FP, Injection DS, purge DS, ouverure BO, lecture mano, inspiration sur détendeur 4 fois, passge sur boucle, bascule sur SP bas 0,7, on stabilise et plouf !!

    Bon avant, il y a la procédure de calibration de l'ordi et du hud que je fais toujours 2 fois, une fois la veille quand je prepare mon matos et une fois sur le bateau apres avoir remonte mes blocs. 

    Le 01/06/2020 à 01:01, stef75 a dit :

     

     

    Bah quand t'es en position d'enseignant, c'est indiscutable.

    Même entre collégues autonomes, j'aime bien le rappeler.

     

    Le 01/06/2020 à 01:01, stef75 a dit :

     

    Je ne suis pas complètement d'accord, le CCR ce n'est pas que des procédures, c'est aussi penser la machine. A la FFS, on dit "piloter la machine". Je ne suis pas complètement d'accord non plus car je considère que l'électronique apporte un plus qui permet au moins une rechap ou un avertissement par un moyen ou un autre (hud, son, sonde o2). 

    Tout à fait d'accord avec toi, mais je dirais que ça vient aussi avec l’expérience de ta machine. Perso, j'en apprends encore pas mal et cela régulièrement et pas plus tard qu'hier 🥴.

    Le 01/06/2020 à 01:01, stef75 a dit :

     

    Bref, c'est compliqué ces petites choses :biere:

     

    C'est clair, mais c'est tellement du bonheur !!

     

    A+

     

    🍻

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Il est vrai que la plongée est un sport extrême et qu'il faut respecter les règles de base pour garantir notre sécurité.

    Une fois c'est règles de bases respectées, la sécurité est garantie, le danger réduit et le plaisir de cette passion prend vie.

    • Confused 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 15 heures, stef75 a dit :

    De quoi est il mort ? Selon, les faits relatés, d'une hypoxie causé par un CCR en SP "pre-breath"(0.2 de ppO2 au départ) dans l'eau avec un bloc O2 fermé. Il s'est mis à l'eau. Moi, je veux bien qu'on cherche des failles dans plein de choses mais c'est pas autorisé par le manuel ISC. Donc, il y a un truc qu'il avait pas compris. 

     

    En fait j'utilise tellement pas ce truc que je n'avais jamais compris à quoi ça servait : "The 0.2 set point is an artificial set point of 0.20 and attempts to maintain a loop
    PO2 of .20 (Air) at all times. It is not for surface swimming, or diving!! Assuming
    the oxygen cylinder is on, the 0.2 is a failsafe set point to avoid
    hypoxia, and for pre-diving the CCR to avoid wasting oxygen and battery power
    through solenoid injection.
    "

     

    Le pre-breath c'est avec le SP bas à 0.7 minimum : "INSURE THE OXYGEN VALVE IS TURNED ON WHEN GEARING
    UP AND THE BREATHING LOOP PO2 SET POINT IS SET FOR AT LEAST 0.7.
    "

     

     

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 11 minutes, stef75 a dit :

     

    En fait j'utilise tellement pas ce truc que je n'avais jamais compris à quoi ça servait : "The 0.2 set point is an artificial set point of 0.20 and attempts to maintain a loop
    PO2 of .20 (Air) at all times. It is not for surface swimming, or diving!! Assuming
    the oxygen cylinder is on, the 0.2 is a failsafe set point to avoid
    hypoxia, and for pre-diving the CCR to avoid wasting oxygen and battery power
    through solenoid injection.
    "

     

    Le pre-breath c'est avec le SP bas à 0.7 minimum : "INSURE THE OXYGEN VALVE IS TURNED ON WHEN GEARING
    UP AND THE BREATHING LOOP PO2 SET POINT IS SET FOR AT LEAST 0.7.
    "

     

     

    On a ça sur le JJ avec un set  point 0.19 que tu ne peux activer qu'en surface.

    A verifier si en passant à l'eau à 0.19, ton SP passe automatiquement à 0.7. Mais normalement tu as fait ta pré respiration à 0.7 et tu ne passes pas à l'eau si ça ne monte pas.

    Donc, y'a pas à dire, grosse erreur de procédure.

     

    A+

     

    🍻

    Modifié par Jeff__06
    • Like 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Le 29/05/2020 à 16:12, bardass a dit :

     

    non, ma procédure est orale, je la dis à haute voix.
    Et souvent, je fais un check pré-plongée avec mon équipier.

    dans le cas de mon hypoxie, les circonstances étaient tout autre : j'étais en phase d'exercice, remontée sur bail out avaec arrêt à 5m, puis redescente après avoir ouvert le diluant et l'oxy.

    j'ai ouvert le diluant et pas l'oxy => à la descente, je me suis senti partir loin ... loin ... les symptômes de la perte de connaissance

    C'est une sensation que je ne connaissais pas, ce qui m'a donné l'alerte : j'ai vite regardé le monox, j'était à 0,05 (5%) d'oxy sur les 3 cellules.

    J'ai jeté la boucle, pris le 2e étage de bail out sous mon cou (il restera là à vie ...) et respiré comme un goret. Car la 2e sensation, c'est l'essoufflement.
    J'ai ensuite fermé la boucle (qui a pris l'eau), reprs une ventilation normale, remis la boucle à un 1b de ppO2 et je suis retourné dessus sur la boucle pour rejoindre mes camarades à 40m qui venait d'arriver à 40m. Ils ne se sont aperçus de rien.

    J'ai continué la plongée pendant 45 minutes ensuite comme si de rien n'était : je ne voulais pas avouer mon erreur ...

    Je l'ai quand même dit à mon équipier à la sortie de l'eau et j'ai nettoyé la machine au 3/4 noyé sur le quai.

    La fermeture des blocs (notamment O2) est une procédure soumise à questions dans beaucoup d'organismes de certification. Je ne veux pas rentrer dans ce débat. Par contre je rentre dans un autre débat: celui de la surveillance de l'élève par l'instructeur (mais je ne sais pas si tu étais accompagné lors de ta "phase d'exercice"). Dès lors que je demande à un élève de fermer son bloc d'O2 (je pense qu'il faut se prêter à cet exercice), cela a 1 pré-requis: je suis seul avec lui et une conséquence: sa survie est de ma responsabilité et je reste extrêmement concentré sur lui. Il en va de même pour la gestion manuelle du diluant à la descente, c'est moins chaud, mais je fais super attention à l'élève quand même: il vaut mieux intervenir une fois de trop.

    Le 02/06/2020 à 14:09, mathis.dauriat a dit :

    Il est vrai que la plongée est un sport extrême et qu'il faut respecter les règles de base pour garantir notre sécurité.

    Une fois c'est règles de bases respectées, la sécurité est garantie, le danger réduit et le plaisir de cette passion prend vie.

    P'tain qu'est ce que tu parles bien j'savais pas que j'étais un sportif, surtout de l'extrême 😜

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • 2 weeks later...

    Merci Bardass pour le lien vers ce documentaire qui m’a bcp touché...

    je viens de passer mon niveau 2 et je pense que c’est bien de se rappeler de bien s’écouter avant chaque plongée. 
     

     

    et question de novice : pourquoi n’est il pas possible de se desequiper dans ce type de situation avant de perdre connaissance et juste après qu on ait réalisé qu on a pas d’air ?

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Le plongeur ne manque pas d’air, mais d'oxygène, nuance

    toute la difficulté est de s’apercevoir du manque d’oxygène avant de s'évanouir

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...