Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Présentation BSAC sur problème liés à la densité des gaz


    Messages recommandés

    il y a 31 minutes, christophe 38 a dit :

    ), je le vois dans la vitesse de remontée ! c'est entre 6 et 9 metres par minute ! 10m, par simplification étant la vitesse maxi !

    C'est bien des contraintes physiologiques dont je voulais parler .

    il y a 31 minutes, christophe 38 a dit :

    , autant les bulles d'air coincées ont des protocoles maitrisés par les caissons hyperbares, autant ça ne marche pas à tous les coups avec le trimix.

    Le centre hyperbare de Fort De France ( Martinique ) avait d'ailleurs lancé une alerte sur les centres de plongée en déconseillent fortement la plongée Trimix. La raison évoquée étant entre autre le caractère incertain voire hasardeux du traitement hyperbare au decours d'accidents liés à ce type de plongée.

    Modifié par pparis
    • Thanks 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • Réponses 61
    • Created
    • Dernière réponse

    Top Posters In This Topic

    Top Posters In This Topic

    Popular Posts

    re,     ces préconisations ou restrictions m'ont été apportées lors de mon stage trimix hypo, dans une conversation. Tu peux comprendre qu'il a fallu des années, des moutons et des

    La prise de risque, chacun met bien le curseur où bon lui semble. Qu'est-ce que c'est chiant ce "ramolissement" de la société, où plus aucun risque n'est acceptable...     Hey, sin

    parce que les connaissances ont évolué. quand Cousteau a "inventé" la plongée sous-marine, ils (l'équipe) ont essayé beaucoup de choses. même eux ont fini par admettre que 100m à l'air n'éta

    Posted Images

    Il y a 2 heures, christophe 38 a dit :

    enfin, autant les bulles d'air coincées ont des protocoles maitrisés par les caissons hyperbares, autant ça ne marche pas à tous les coups avec le trimix.

     

    C'est la première fois que je lis cela. (Je n'ai pas de formation Trimix)  

    Quelqu'un peut-il en dire plus sur ce point? Ou il faut simplement accepter que l'on a pas le droit a l'erreur, sans savoir pourquoi ? ;)

    Il y a 2 heures, pparis a dit :

    Le centre hyperbare de Fort De France ( Martinique ) avait d'ailleurs lancé une alerte sur les centres de plongée en déconseillent fortement la plongée Trimix. La raison évoquée étant entre autre le caractère incertain voire hasardeux du traitement hyperbare au decours d'accidents liés à ce type de plongée.

     

    Hummm je comprend que le Trimix c'est réservé a  une élite entrainée et que le nombre d'accident lié a son utilisation n'est pas nul.   

     

    Donc si on impose le Trimix a partir de 40, et bien cela va etre une catastrophe vu les "champions du monde" qui plongent et que nous tous avons déjà croisé.

     

     

    :gagon:

    Bon après "Darwin" va faire son taf et dans quelques générations la sélection naturelle aura fait son œuvre

    Modifié par caolila
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Je vais un peu sortir du cadre de la plongée. J'habite en montagne.

    Ici c'est comme sous l'eau. En été t'as les pinpin qui montent en tongues sur les glaciers et qui appellent l'hélico dès qu'ils se cassent un ongle, et à l'autre bout tu as les "freerider" (et entre les deux toute une gamme d'activité et de risques consentis), qui ont une activité à haut risque, mais calculée, réfléchie...et à fort potentiel létal.

     

    Ici la culture du risque "calculé" est fort présente. Regardez les films "la nuit de la glisse" par exemple 😉

     

    Perso' j'ai fait des choses où le risque létal était vraiment présent. J'y suis allé en connaissance de cause.

    J'ai fait du solo en escalade, de la cascade de glace jusqu'au 6 et en glace fine (sous entendu, tu tombes..t'es mort), du VTT DH, du circuit moto, de l'artfi' A4 pendu sur des crochets et des plombs, où tu transpires quand tu lâches le marteau....

    Mais à chaque fois que je me suis lancé dans un truc comme ça, c'était calculé, après un long entraînement, qu'il soit physique ou mental, et une accumulation d'expérience.

    Parfois j'ai "pété de trouille", mais c'était en connaissance de cause.

     

    Cette liberté là,  celle de faire de ma vie ce que bon me semble, quitte à la perdre, je souhaite la garder.

     

    Alors les Ayatollah ( 'dixit Tof'38) qui veulent me retirer mon libre arbitre, comment dire...

     

     

    • Like 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Je te rejoins totalement @val74700, J'ai fait de la montagne (rando, alpi, ski de rando, escalade) mais a un degré moindre que toi, en sachant qu'il y a toujours un risque (même en rando simple avec une pierre qui peut te tuer, par malchance) Bref chacun est libre de ses choix. Lors de mes expériences j'ai parfois été proche de l'accident, de la mort... j'ai eu un peu de la chance je suis encore la.

    Mais toujours j'ai essayé de minimiser les risques  par l'entrainement, par la connaissance des techniques etc.... mais  il faut etre conscient que le risque Zéro n'existe tout simplement pas.

     

    J'ai de magnifiques souvenirs seul entre amis, avec mon fils tout jeune a l'époque... pour rien au monde ne je ne regretterai ces risques pris tant ces souvenir sont forts.

     

    J'appel cela vivre.

     

    image.thumb.png.70247702dfcfdd3c81796609333b7b2e.png

     

    image.thumb.png.7056e42ceb566100a669362301f6a290.png

    image.thumb.png.f333f057764e00345ea264610696df25.png

     

    image.thumb.png.3a386c1d7b53227fd51a39658487788a.png

     

    Ces moments marquent, mon fils a présent grimpe avec des potes a lui...  quel bonheur de savoir que je lui ai donné le gout a cela.

     

    Oui il y avait des risques.... mais calculés....

     

     

     

    • Thanks 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 4 heures, caolila a dit :

     

    C'est la première fois que je lis cela. (Je n'ai pas de formation Trimix)  

    Quelqu'un peut-il en dire plus sur ce point? Ou il faut simplement accepter que l'on a pas le droit a l'erreur, sans savoir pourquoi ? ;)

     

    Hummm je comprend que le Trimix c'est réservé a  une élite entrainée et que le nombre d'accident lié a son utilisation n'est pas nul.   

     

    Donc si on impose le Trimix a partir de 40, et bien cela va etre une catastrophe vu les "champions du monde" qui plongent et que nous tous avons déjà croisé.

     

     

    :gagon:

    Bon après "Darwin" va faire son taf et dans quelques générations la sélection naturelle aura fait son œuvre

    re,

     

     

    ces préconisations ou restrictions m'ont été apportées lors de mon stage trimix hypo, dans une conversation.

    Tu peux comprendre qu'il a fallu des années, des moutons et des cochons dans des caissons pour recomprimer correctement à l'air.

    Or l'hélium, c'est pire, ça diffuse plus vite, c'est à dire que ça va dans le sang plus vite et quand on remonte "trop" vite, ça bulle plus vite que l'air.

    Tu as peut etre entendu des vitesses de remontées "variables", rapides en dessous de 40 (autour de 20 m/min), moins rapides jusqu'à 20 et 12 m / min au dessus...

    là, tu n'as pas le droit de te louper ; peinard, c'est 6 m par minute, tu peux pousser à 9 ou 10 m/min mais, c'est le maxi du maxi et sur tout le range d'altitude.

     

    donc, pour vulgariser (volontairement, je n'ai pas employé "démocratiser"), il faudrait imperativement que la population cible soit rigoureuse dans ses checks (pour éviter les incidents qui amenent à l'accident), sur les protocoles, sur les vitesses de remontée (selon les tables MT 92, tu dois mettre 1 minute de remontée entre les différents paliers et entre le dernier et la surface)... regarde autour de toi qui respecte..

     

    dernier point, et non des moindres : un ADD à l'air peut se rattraper sans trop de sequelles, pas au trimix ; sequelles garanties.

     

    alors, démocratiser la plongée en nivellant le niveau par le bas, je ne suis pas convaincu que ce soit une bonne idée.

    • Like 2
    • Thanks 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a une heure, christophe 38 a dit :

    ...sur les protocoles, sur les vitesses de remontée (selon les tables MT 92, tu dois mettre 1 minute de remontée entre les différents paliers et entre le dernier et la surface)... regarde autour de toi qui respecte..

    C'est clair ils sont rares, même très rare a le faire je sors quasi toujours en dernier ... et large.

     

    Combien de fois je fais la morale en expliquant qu'il "faut" remonter très doucement... je ne les comptes plus.  Je fatigue.. L'argument le plus fréquent mais pas le seul, j'arrive pas je suis entrainé vers la surface...  pour moi une excuse.

     

     

    • Thanks 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Le 14/07/2020 à 17:18, Adentrotter a dit :

     

    Pour les bilingues, une petite présentation que j'ai trouvé très intéressante sur les problèmes liés aux densités de gaz en profondeur.

    Risque accru d’œdème pulmonaire d'immersion et de rétention de CO2 amenant d'autres soucis:

    - Toxicité CO2

    - Toxicité O2

    - Narcose

    - Risque d'accident de désaturation

     

    Il y est conseillé par BSAC d'utiliser une densité de MIX inférieure à 5.2 g/L (avec max absolu de 6.3 g/L).

    Cette présentation est basée sur les recherches effectuées par Simon Mitchell et Gavin Anthony en 2015.

     

     

    Merci pour ce sujet qui va sans doute aider à améliorer la sécurité de la plongée.

     

    Ça fait plaisir de voir des résultats des recherches en matière de sécurité s'intégrer aussi vite dans les préconisations des agences de formation.

    Modifié par McLean
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 24 minutes, McLean a dit :

     

    Ça fait plaisir de voir des résultats des recherches en matière de sécurité s'intégrer aussi vite dans les préconisations des agences de formation.

     

    Maintenant, ce qui est plus long - quelques décennies tout au plus - c'est d'intégrer ça dans la pratique quotidienne des purs descendants de Cousteau qui eux, messieurs, n'avaient pas besoin de ces règles de chochotte pour enfiler les profondes à l'air le jour et les profondes tout court la nuit...

    Il y a 22 heures, VincentD a dit :

     

    @Nicolas Duguay, je crois que les précédents posts illustrent assez bien ce que la "liberté de pensée" peut amener de bon. J'aurais plutôt parlé de "capacité à bien utiliser son cerveau" pour faire sa petite analyse de risque.

    Je vois là deux personnes qui savent qu'ils prennent des risques (je fais pareil, ce qui n'est pas un argument) mais qui cherchent à aller dans le bon sens à partir de ce que l'on sait désormais et dans la limite des moyens disponibles, tout en étant conscient des limites de l'approche.

    Ça me semble quand même furieusement aller dans la même direction que toi, même si tout le monde ne va pas jusqu'au même point d'arrivée.

     

    Je serais sincèrement curieux d'avoir ton avis sur cette façon de voir la question :) 

     

    Je pense que la liberté de pensée, ça n'a de sens que si cette liberté repose sur quelques principes fondamentaux: l'ouverture à intégrer des données nouvelles, la flexibilité à modifier nos pratiques en fonction desdites nouvelles données et l'humilité à reconnaître que la tradition n'est pas gage de bonne pratique et que les "anciens", ben, ils étaient peut-être (souvent) dans le champs... 

    Je constate qu'on confond fréquemment - et c'est malheureux - libre penseur et esprit borné.

    Quand plusieurs études suggèrent de modifier une pratique car il est avérée qu'elle est inutilement risquée et qu'on me dit "bof, moi j'suis un libre penseur", je comprends plutôt "bof, moi j'suis un con borné coincé dans mes certitudes qui ne reposent que sur la tradition".

    C'est pas mal mon avis sur la question.

    Mais pour répondre plus explicitement à la question quand à savoir si "deux personnes qui savent qu'ils prennent des risques, mais qui cherchent à aller dans le bon sens à partir de ce que l'on sait désormais et dans la limite des moyens disponibles, tout en étant conscient des limites de l'approche" vont dans la même direction que moi, j'dirais oui, je le crois bien.

    • Like 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    En lisant certains ici, en mode "on a bien le droit, puisqu'on a toujours fait comme ça, mais pas tout à fait...", je me prends à imaginer les manifs de plongeurs revendiquant leur droit à plonger au delà des recommandations emisent par tous les organismes de certification (sauf la Gauloise ) le jour où une loi interdisant la plongée à l'air au dessous de 40m* serait promulguée...

    Vous auriez de la gueule, en défilant "Bastille-Nation" avec vos banderolles en fenzies et avec votre tuba au mollet...

     

    🤣

     

     

     

    *comme en Italie, par exemple où c'est interdit, mais on peut aller jusqu'à 60 si on a une bouteille de nitrox pour la déco..

    • Haha 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 3 heures, nics a dit :

    ", je me prends à imaginer les manifs de plongeurs revendiquant leur droit à plonger au delà des recommandations emisent par tous les organismes de certification (sauf la Gauloise ) le jour où une loi interdisant la plongée à l'air au dessous de 40m* serait promulguée...

    J'ose même pas imaginer la tronche de nos amis Suisses en déplacement sur nos côtes à l'affût d'une petite escapade à l'air au delà des 40m fatidiques...

    Modifié par pparis
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Euh @Suisses   Il me semble qu'il n'y a pas de réglementation concernant la plongée en Suisse.

     

    "Juste" que si on dépasse 40 m (ou 30 ?)  si jamais il y a un accident les séquelles seront moins bien indemnisé  ?

     

    Merci de me rafraichir la mémoire et de faire un update concernant la situation actuelle.

     

    Cela fera peut etre avancer le débat .... (j'ai un doute  ;)

    • Haha 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 25 minutes, caolila a dit :

    Euh @Suisses   Il me semble qu'il n'y a pas de réglementation concernant la plongée en Suisse.

     

    "Juste" que si on dépasse 40 m (ou 30 ?)  si jamais il y a un accident les séquelles seront moins bien indemnisé  ?

     

    Merci de me rafraichir la mémoire et de faire un update concernant la situation actuelle.

     

    Cela fera peut etre avancer le débat .... (j'ai un doute  ;)

    Exactement :

    un alinéa dans la loi sur les assurances...

    et comme on dit: c'est celui qui paie qui commande...

     

    il y a une heure, pparis a dit :

    J'ose même pas imaginer la tronche de nos amis Suisses en déplacement sur nos côtes à l'affût d'une petite escapade à l'air au delà des 40m fatidiques...

     

    je vais donc le dire plus fort pour les durs de la feuille :

    LE MONSIEUR PARLE DE PLONGER À PLUS DE 40M À L'AIR UNIQUEMENT !

     

    ça va, c'est compris ?

     

    signé  Nics, plongeur suisse qui revient de 2 semaines en Italie durant lesquelles il a été profondément traumatisé par une honteuse limitation de ses droits humains par une scandaleuse limitation...

     

     

    • Thanks 1
    • Haha 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 15 minutes, caolila a dit :

    Si c'est pas trop indiscret, tu dépasses les 40 ?    

    En Italie ?

    En vacances, uniquement à l'air: non

    En sortie à Arenzano pour aller voir la plus belle des épaves : oui, mais du coup, pas uniquement à l'air ...

     

    En Suisse, oui aussi... mais pas tellement et rarement uniquement avec de l'air...

    • Thanks 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Donc en Suisse à l'air.. 

     

    en vacances à l'air non... :  c.à.d. ? avec déco  ou avec nitrox leger ?  ou Trimix? 

     

    pourquoi ?

    il y a 3 minutes, nics a dit :

    En Italie ?

     

    il y a 38 minutes, nics a dit :

    signé  Nics, plongeur suisse qui revient de 2 semaines en Italie durant lesquelles il a été profondément traumatisé par une honteuse limitation de ses droits humains par une scandaleuse limitation...

    Tu peux préciser stp

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    • Dernières Discussions

    • Discussions similaires

      • 1
        Bonsoir a tous.   Je recherche une assurance (plongée ET voyages) suite a ma décision de ne plus reprendre l'assurance Lafont pour la saison 2021.   J'ai étudié un peu DiveAssure.. 124 € pour un couple dans le monde entier pour l'assurance plongée.   Pour l'assurance annulation de voyage c'est en fonction du prix que l'on veut assurer. Il y a des options "sympas". Par contre le prix grimpe rapidement. Elle inclus il faut le dire une couverture "COVID-19".  
      • 70
        Bonjour,   Avec ma conjointe nous avons comme projet de partir en Guadeloupe pendant les vacances de février 2020, puisque les billets ne sont pas encore trop chers. Nous ne sommes jamais allé en Guadeloupe voilà pourquoi je viens vous demander conseils.   J'ai cru comprendre (corrigez moi si je me trompe) que: - Les 2 îles principales sont assez grandes, et qu'il n'est pas vraiment recommandé de loger à un endroit central pour ensuite rayonner d'un bout à l'autre de l'île. - Grande-
      • 198
        Bonjour à tous,   Comme vous le voyez, le site nouvelle version est en ligne !   Coté site (hors forum), tout n'est pas encore parfaitement mis en place mais on va mettre en fonction progressivement : - La carte des spots de plongée, et des centres (avec des fiches de centre très enrichies). - La fonction carnet de plongée (avec reprise de l'historique pour les petits copains de PL, ca reste à faire mais ca devrait etre fait bientot). - La partie bio avec la li
      • 16
        Bonjour,   Je souhaiterais savoir s'il existe un site ou base de données indiquant les températures de l'eau de mer en fonction des lieux, saisons, mois et profondeur ?   Mon besoin est d'étudier la faisabilité pour plonger en France (corse comprise) fin janvier, ou début février là où l'on se caille le moins...   Car à priori certains centres de plongée fonctionnent (à confirmer).    Si vous avez des infos, suis preneur.
      • 5
        Ça date un peu, mais je crois bien que si ce n'est pas déjà fait, tout plongeur recycleur devrait avoir au moins jeté un oeil sur ce document:     2012_Rebreather_Forum_3.pdf
    ×
    ×
    • Créer...