Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Féminisation (sondage)


    Féminisation  

    35 membres ont voté

    1. 1. Question 1: Etes-vous un homme ou une femme?

    2. 2. Question 2: Quelle est la proportion de femmes dans les structures dans lesquelles vous plongez?

      • < 10 %
        0
      • 10 a 20 %
      • 20 à 30 %
      • 30 à 40 %
      • 40 à 50 %
      • 50 à 60 %
        0
      • 60 à 70 %
        0
      • 70 à 80 %
        0
      • 80 à 90 %
        0
      • 90 à 100%
        0
    3. 3. Question 3: Que faire pour améliorer la féminisation de notre activité?

      • Moins de "gros lourds"
      • Infrastructure adapté (vestiaires, toilettes etc... )
      • Matériel adapté ( Stab, bloc 10 L, combi)
      • Rien


    Messages recommandés

    Dans ton sondage, la question 3 mériterait une 5ème proposition :  "autre", que l'on pourrait développer dans le texte.

     

    Je pense par exemple à des quotas minimum dans les comité directeurs ou dans les jurys d'examens, pour au temps, histoire de mettre en avant la féminisation. Ensuite, elle se fera d'elle même.

    Modifié par Scubaphil
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Bonjour bonjour!!

    Je trouve que la féminisation se fait tout de même de plus en plus. Dans mon ancien club, en l'espace de 5 ans, on est passé de trois femmes à une quinzaine, pour un club de soixante adhérents

    Après, la question n'est pas pourquoi une femme plonge, c'est pourquoi les autres ne le font pas^^

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • 2 weeks later...
    il y a 14 minutes, autrichon gris a dit :

     

    En danger ? 😲

     

    Avec guillemets.... ;)   voir le fil de discussion sur la féminisation de la plongée.

    Certaines ne veulent plus plonger en France a cause des "gros lourds" et des regards "appuyés"...

     

     

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Ah, même chose que le harcèlement de rue alors...

     

    Effectivement pas terrible...

     

    Me fait penser à l'histoire de cette journaliste française célibataire nommée à Berlin, qui a chroniqué pendant les 6 premiers mois sur la libération totale du harcèlement de rue et de la drague lourdingue, inexistant en Allemagne, se félicitant des moeurs locales effectivement nettement moins agressives outre Rhin qu'à Paris dans la sphère publique. Quelle respiration !

     

    Puis elle a constaté que finalement certes elle était libérée des lourdingues mais elle n'avait reçu aucune demande à aller boire un coup ou à diner, et les rares collègues qu'elle a convaincu de le faire en insistant se sont montré d'une telle exquise politesse froide que tout espoir d'aller plus loin était immédiatement retombé. Elle s'est demandé ce  qu'elle avait, elle était pourtant plutôt pas mal et pourquoi elle n'arrivait pas à séduire. 

     

    Solution: En Allemagne ce sont les femmes qui draguent et les hommes qui minaudent et fuient. A Berlin, encore plus qu'ailleurs ! Mais qui le sait à Paris ?

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 8 heures, autrichon gris a dit :

    ....

    Solution: En Allemagne ce sont les femmes qui draguent et les hommes qui minaudent et fuient. A Berlin, encore plus qu'ailleurs ! Mais qui le sait à Paris ?

    Une légende voudrait qu'au moment du carnaval, "les allemandes" soient les maitresses des lieux.

     

     

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant
    • Dernières Discussions

    • Discussions similaires

      • 522
        Je lance un sujet sur la parfois difficile féminisation de nos activités.  Question 1: Etes-vous un homme ou une femme? Question 2: Quelle est la proportion de femmes dans les structures dans lesquelles vous plongez? Question 3: Que faire pour améliorer la féminisation de notre activité?   Mes Réponses: 1: un homme 2: Je suis responsable associatif dans deux associations, une FSGT et une FFESSM.  à la FSGT nous avons délivré 15 licences féminines sur 33. (
      • 3
        Bonjour chère amatrice, cher amateur de plongée, Actuellement en 2ème année d’école d’ingénieur, je réalise une recherche concernant les sources de conflits d’usage qui peuvent affecter les activités de plongée en France. Pour info les conflits d’usage sont des oppositions entre acteurs dénonçant l’incompatibilité ou la concurrence potentielle entre certaines pratiques au sein d’un même espace. Le questionnaire prend 5 minutes top chrono ! Je vous remercie d'avance du temps que vous m’accorderez
      • 14
        Bonjour à tous...   Un p'tit sondage pour savoir pour vous, à quelle profondeur vous atteignez votre volume pulmonaire résiduel, là où la compensation ne passe  plus toute seule et nécessite de mettre en place des stratégies de "recharge" pour pouvoir continuer à descendre ?   Perso' ça commence à coincer vers 25-26 mètres.
      • 3
        Bonjour,   Je fais partie d'un groupe de 9 étudiants en génie mécanique de l'université de Sherbrooke (situé au Canada). Nous travaillons actuellement sur notre projet de fin de baccalauréat. Nous avons décidé de nous intéresser au ramassage de déchets sous l'eau. Nous pensons que le l'accumulation de plastique et de déchet dans nos océans est un des plus gros problèmes environnementaux actuels.   Nous sommes au courant que plusieurs plongeurs ramassent des déchets lors de pl
      • 3
        Qu'affichez vous sur vos ordinateurs de plongée (ceux paramétrables, j'entend) ?   DTR? Delta + 5? DTR + 5 minutes à même profondeur? Compas? etc.    
    ×
    ×
    • Créer...