Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Temps de plongée sans palier.


    Messages recommandés

    il y a 10 minutes, Nicolas Duguay a dit :

    Bref, est-ce qu'une étude a été rédigée sur la question pour asseoir cette prétention et est-ce que cette étude a été publiée dans une revue selon le protocole reconnu par la communauté scientifique? Parce qu'en s'entend que suggérer qu'on évite les plongées trimix sans avoir une réelle base objectivable, c'est soit fort de café, soit loufoque, soit complètement irresponsable. 

    Mais bon, si personne veut en parler, soit, mais faudrait d'emblée éviter de lâcher dans la nature des trucs comme ça si on estime que "ça se passe de commentaires". Enfin, je crois, non?

    Et sinon, pour la question posée, as-tu une réponse pertinente ?

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • Réponses 58
    • Created
    • Dernière réponse

    Top Posters In This Topic

    Top Posters In This Topic

    Popular Posts

    Ben ils ne regardent que rarement le nombre de minutes qu'ils peuvent faire à 45m avant de sortir de la zone No deco... Hein... 😏

    Finalement à lire tout ça les "Tek" nous font "iech grave". Avant eux on ne se posait pas de questions....

    Pour revenir à la question initiale : Même si ces 2 procédures reposent sur un modèle de saturation/désaturation haldanien, elles ne sont pas rigoureusement identiques. Par exemple, le Peregrin

    Posted Images

    il y a 7 minutes, DuboisP a dit :

    Et sinon, pour la question posée, as-tu une réponse pertinente ?

    Ben la 1e partie de sa 1e réponse (2e message du fil), non ?

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Je suis un praticien, pas un chercheur.

    Je suis rigoureusement les protocoles mis en place grâce aux travaux des chercheurs et ça me conviens très bien. C'est d'ailleurs pour cette même raison que je m'intéresse, dans la mesure du possible et de ma compréhension, aux travaux desdits chercheurs et que je serais curieux d'en apprendre davantage sur ces surprenantes recommandations qui ont eu bien peu d'échos jusqu'ici. 

     

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 2 minutes, Nicolas Duguay a dit :

    Je suis un praticien, pas un chercheur.

    Je suis rigoureusement les protocoles mis en place grâce aux travaux des chercheurs et ça me conviens très bien. C'est d'ailleurs pour cette même raison que je m'intéresse, dans la mesure du possible et de ma compréhension, aux travaux desdits chercheurs et que je serais curieux d'en apprendre davantage sur ces surprenantes recommandations qui ont eu bien peu d'échos jusqu'ici. 

     

    Bonjour Nicolas , cela pourrait être interessant d'ouvrir un sujet sur nos diverses pratiques , concernant entre autres l'utilisation des gaz fonction des plongées et des profondeurs . Les raisons de nos propres choix , issus de nos pratiques , et pas forcément de nos organismes de formations . je te dis ça c'est juste une idée ...

    • Like 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Le 22/08/2020 à 15:20, Exca a dit :

    Bonjour, 

     

    Dans la planification de plongée de mon Peregrine il est marqué que l'on peut plonger 7 minutes à 45m sans faire de palier, mais sur les tables mn90 on est à 5 minutes. 

     

    Pourquoi cette différence ? 

     

    Merci. 

     

    Pour revenir à la question du fil de discussion : une suggestion peut-être.

     

    Il est possible que le shearwater fonctionne comme subsurface en mode planification (tu confirmes que tu n'utilises pas le menu NDL ?). Quand tu indiques 7min, il prendrait en compte un temps de descente d'environ 2min (selon la vitesse de descente non paramétrable dans le Teric que j'ai devant les yeux), et on retombe plus ou moins sur nos pattes avec 5min de temps fond.

     

    D'après le manuel du Teric on trouve d'ailleurs :

    Le planificateur de décompression du Teric fait les hypothèses suivantes :

    • La vitesse de descente est de 18 m/min (60 pi/

      min) et la vitesse de remontée est de 10 m/min

      (33ft/min).

     

    Cela me semble donc être une hypothèse solide pour répondre à la question :)

    Modifié par VincentD
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Surtout, je crois me souvenir que les tables présupposent que tu soient d'emblée à la profondeur max, ce que le planificateur ici ne fera pas. C'est un autre facteur de différentiation.

    Surtout, je crois me souvenir que les tables présupposent que tu soient d'emblée à la profondeur max, ce que le planificateur ici ne fera pas. C'est un autre facteur de différentiation.

     

    il y a 3 minutes, vincent moen a dit :

    je pense que la réponse à la question a été donnée . Les MN90 ce n'est pas du pur Bühlmann . Les Shearwater s'appuient eux sur du Bülhlmann 16 compartiments , d'où les variations .

     

    J'imagine que les deux aspects doivent jouer.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Pour revenir à la question initiale :

    Le 22/08/2020 à 09:20, Exca a dit :

    Dans la planification de plongée de mon Peregrine il est marqué que l'on peut plonger 7 minutes à 45m sans faire de palier, mais sur les tables mn90 on est à 5 minutes. 

     

    Pourquoi cette différence ? 

    Même si ces 2 procédures reposent sur un modèle de saturation/désaturation haldanien, elles ne sont pas rigoureusement identiques. Par exemple, le Peregrine utilise un modèle Bühlmann à 16 compartiments, alors que la MN90 est calculée sur la base de 12 compartiments. Les périodes des compartiments sont différentes pour 11 d'entre eux (autrement dit, il n'y a que le compartiment 5' qui soit commun aux 2 modèles), les valeurs de sursaturation critique de chaque compartiment sont différentes, les vitesses de remontées sont différentes, les choix des profondeurs d'arrêt peuvent être différentes ...

     

    Bref, c'est comme la sauce vinaigrette : il y a des principes de base pour la distinguer d'une sauce hollandaise ou d'une béarnaise, il n'empêche qu'il y a autant de vinaigrettes différentes que de cuisiniers.

     

    Juste pour illustrer au delà de ton exemple de temps maxi sans palier à 45 m, j'avais fait ce petit tableau comparatif il y a quelques années pour illustrer tout à la fois la variété et la constance des procédures de désaturation.

     

    1361046549_Capturedcran2020-08-2319_26_20.thumb.jpg.d0da49201acd20ccea71674160d49ce6.jpg

     

     

     

    Il y a 9 heures, brenique a dit :

    Finalement à lire tout ça les "Tek" nous font "iech grave". Avant eux on ne se posait pas de questions...

    C'est surtout que le tek, c'est devenu un vrai business. Alors si par nos pratiques tu démontres que c'est parfois un peu "too much" ...

    Halte au troll : j'ai bien dit "parfois".

    Modifié par Scubaphil
    • Like 2
    • Thanks 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 10 heures, vincent moen a dit :

    je pense que la réponse à la question a été donnée . Les MN90 ce n'est pas du pur Bühlmann . Les Shearwater s'appuient eux sur du Bülhlmann 16 compartiments , d'où les variations .

    Donc on peut fermer 😇

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 7 heures, Scubaphil a dit :

    Bref, c'est comme la sauce vinaigrette : il y a des principes de base pour la distinguer d'une sauce hollandaise ou d'une béarnaise, il n'empêche qu'il y a autant de vinaigrettes différentes que de cuisiniers.

     

     

    une sauce hollandaise ou une sauce béarnaise n'est pas une vinaigrette.

    Escofier, reviens.

     

    vade retro, mcdonald

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 9 heures, Scubaphil a dit :

    Pour revenir à la question initiale :

    Même si ces 2 procédures reposent sur un modèle de saturation/désaturation haldanien, elles ne sont pas rigoureusement identiques. Par exemple, le Peregrine utilise un modèle Bühlmann à 16 compartiments, alors que la MN90 est calculée sur la base de 12 compartiments. Les périodes des compartiments sont différentes pour 11 d'entre eux (autrement dit, il n'y a que le compartiment 5' qui soit commun aux 2 modèles), les valeurs de sursaturation critique de chaque compartiment sont différentes, les vitesses de remontées sont différentes, les choix des profondeurs d'arrêt peuvent être différentes ...

     

     

     

    En fait, les k et M0 des MN90 et ZHL16C ne sont pas très différents:

     

     

     

    K.png

    M0.png

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Le 22/08/2020 à 23:15, Nicolas Duguay a dit :

    On peut tourner ça de l'autre sens: un peu inutile, non, de risquer potentiellement sa vie pour juste 7 minutes à 45 mètres. Si c'est pour aller voir une épave ou un truc du genre, 7 minutes, c'est trop court et c'est une perte de temps et d'air; si c'est juste pour "dire" qu'on a été à 45 mètres, ça se passe de commentaire.

     

    Ben ça dépend du profil de la plongée aussi. Ici par exemple on a un site qu'on appelle "la faille" : Une espèce de falaise/faille qui descend profond, et dont l'intérêt est justement de la suivre.

    Sauf que quand t'arrive à ta profondeur prévue, ben, t'as rien d'autre à faire que de remonter doucement pour en profiter dans l'autre sens.

    Ca nous fait donc des plongées  en "touch and go" (mais à vitesse de descente et remontée lente), dont cette  caractéristique est dictée par le profil du site.

     

     

     

    Le 23/08/2020 à 09:55, DuboisP a dit :

    Les apneistes qui plongent à 45 m auraient-ils aussi besoin de deco, redondance, hélium , puisque la profondeur est le problème, selon toi ?

    Alors, pour le coup, oui, s'ils pouvaient ! D'ailleurs Herbert Niesch a eu un accident de décompression lors de sa tentative de record en no limit. Narcosé, il a raté son palier (et oui, il avait prévu un palier...en apnée !!! ), à percé, et à fait un ADD sévère (hémiplégie je crois).

    En compèt', ils prennent souvent de l'O2 pour récupérer d'une descente profonde.

     

    Le 23/08/2020 à 11:31, caolila a dit :

    Après si c'est une 45 m max pourquoi ne pas se faire un petit Nx 27 % 

    Cas typique du France à Annecy que je fais avec un Nx28 et de l'oxy en déco, pour une trentaine de minute de temps fond à 40 mètres.

     

    Après pour cinq minutes...

     

    Modifié par val74700
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 2 heures, DuboisP a dit :

    une sauce hollandaise ou une sauce béarnaise n'est pas une vinaigrette.

    Escofier, reviens.

     

    vade retro, mcdonald


    Anyway, on fout tout ça dans le thermomix et ça sort parfait...

    • Haha 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 2 heures, DuboisP a dit :

    Donc on peut fermer 😇

    cela revient à s'étonner que les différents ordis du marché présentent une courbe de décompression .............. différente, les uns par rapport aux autres..accentuées par le fait que le proprio puisse y envoyer les doigts et modifier les GF

     

    étonnant, non ?

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 2 heures, val74700 a dit :

     

    Ben ça dépend du profil de la plongée aussi. Ici par exemple on a un site qu'on appelle "la faille" : Une espèce de falaise/faille qui descend profond, et dont l'intérêt est justement de la suivre.

    Sauf que quand t'arrive à ta profondeur prévue, ben, t'as rien d'autre à faire que de remonter doucement pour en profiter dans l'autre sens.

    Ca nous fait donc des plongées  en "touch and go" (mais à vitesse de descente et remontée lente), dont cette  caractéristique est dictée par le profil du site.

     

     

    Oui, oui, je vois très bien; on a ce genre de plongées ici aussi.

     

    Par contre, à moins que tu ne me dises que la faille en question est vraiment plus intéressante dans sa portion inférieure que dans sa portion supérieure, ne serait-il pas plus intelligent de suivre ladite faille jusqu'à une profondeur adaptée au matériel dont on dispose - si c'est un mono-cylindre sans redondance rempli d'air, alors rendu vers 30 mètres, on vire de bord et en remonte lentement, non? C'est plus sécuritaire et ça permet de profiter de plus de temps pour l'observer, la fameuse faille.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...