Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Perte de palanquée et paliers


autrichon gris

Recommended Posts

I'm back !

 

Les débats font rage dans notre club autour de ce sujet au moins autant qu'ici.

 

Les (autres) DP avec qui j'ai plongé depuis ce que je raconte au post 1 insistent désormais sur faire les paliers en cas de perte de palanquée en se signalant chacun par parachute qui est donc individuel.

 

J'ai eu une longue et amicale discussion avec le DP qui professe le choix de "je ne fais pas mes paliers". Il me dit et je crois que ça peut s'entendre: il y a un risque, certes faible que la perte de palanquée soit due à un gros pépin et que le binôme soit remonté et agonise la tête dans l'eau la bave aux lèvres en flottant à la surface. Si la notion de binôme est celle à laquelle je crois et si il y a encore une chance de le sauver, tu dois  y aller dit-il. Si y a rien on se réimmerge tous en moins de 3 minutes c'est une procédure acceptable, si tu sauves quelqu'un en danger de mort c'est top, si tu fais tes paliers et que le plongeur en danger en surface meure pendant que tu fais tes paliers, tu expliqueras à sa famille pourquoi tu as choisi cette option me dit-il à nouveau.

Sur le risque de coincer une bulle en skippant les paliers, beaucoup plus probable que de trouver le binôme mourant à la surface il me dit: certes, mais nous sommes dans une grande ville, les secours peuvent venir très vite (et le fait est qu'à la GDF ils arrivent très vite en général), et qu'aller tous au caisson 1 jour est finalement moins grave que de déplorer un mort dans le club ce qui va marquer tout le monde pour le restant de leur vie."

 

Ca devient cornélien...

Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, autrichon gris a dit :

Ca devient cornélien...

Pas vraiment.

J'estime que la probabilité que la perte de ton binôme soit due à un malaise et qu'il est donc entrain de mourir en surface est faible, en tout cas bien plus faible que de faire un ADD si tu zappes un stop obligatoire.

Dans ces conditions, la procédure MN90/fédé de se réimmerger dans les trois minutes (qui repose d'ailleurs sur pas grand chose de scientifique...), c'est sans moi.

 

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, autrichon gris a dit :

I'm back !

 

Les débats font rage dans notre club autour de ce sujet au moins autant qu'ici.

 

Les (autres) DP avec qui j'ai plongé depuis ce que je raconte au post 1 insistent désormais sur faire les paliers en cas de perte de palanquée en se signalant chacun par parachute qui est donc individuel.

 

J'ai eu une longue et amicale discussion avec le DP qui professe le choix de "je ne fais pas mes paliers". Il me dit et je crois que ça peut s'entendre: il y a un risque, certes faible que la perte de palanquée soit due à un gros pépin et que le binôme soit remonté et agonise la tête dans l'eau la bave aux lèvres en flottant à la surface. Si la notion de binôme est celle à laquelle je crois et si il y a encore une chance de le sauver, tu dois  y aller dit-il. Si y a rien on se réimmerge tous en moins de 3 minutes c'est une procédure acceptable, si tu sauves quelqu'un en danger de mort c'est top, si tu fais tes paliers et que le plongeur en danger en surface meure pendant que tu fais tes paliers, tu expliqueras à sa famille pourquoi tu as choisi cette option me dit-il à nouveau.

Sur le risque de coincer une bulle en skippant les paliers, beaucoup plus probable que de trouver le binôme mourant à la surface il me dit: certes, mais nous sommes dans une grande ville, les secours peuvent venir très vite (et le fait est qu'à la GDF ils arrivent très vite en général), et qu'aller tous au caisson 1 jour est finalement moins grave que de déplorer un mort dans le club ce qui va marquer tout le monde pour le restant de leur vie."

 

Ca devient cornélien...

Salut

 

j'ai envie de te dire qu'il n'y a pas de solution toute faite. 

Si je rebondis sur ce que tu écris, quelles sont les chances que tu sauves ton binôme si il est dans l'état que tu nous décris ? quasiment nul .

Point suivant, tu remontes de 20 mns à 70M en recycleur trimix ou de 30 mns à 10M à l'air ?

Etc, etc

 

Chacun fais ces choix, le tout c'est que ce soit clair et accepté par la palanquée avant le plongée, qu'il n'y ait pas d'interprétations ou de questionnement au moment du pepin.

 

A+

 

🍻

 

  • J'aime 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a ici même sur le forum un DP qui plus d'une fois en arrivant sur place et vu les conditions nous a dit. 

 

Vous plongez si vous voulez, mais c'est hors club... je n'assure pas le rôle de DP vu les conditions.

 

C'est donc en toute connaissance de cause que nous plongions. 

Je ne juge pas et j'ai accepté comme les autres.  La seule question dans un cas de figure comme celui ci, est qu'en penserait la justice.

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, caolila a dit :

Moi je propose un truc... 

:gagon:   quoi que pas totalement ON.

 

La longe reliant les plongeurs militaires....  

1) pas de risque de perte de palanqué

2) ben plus de 2 puisque  plus de perte de palanqué.

 

HS

La longe.....j'ai vu ça avec des plongeurs norvegiens lors d'une plongée à la Gabiniere .

Vu la place que prenait ces malabars et leur matos  nous avions decide avec Mme d'attendre leur mise à l'eau pour y aller . On saute à l'eau et on arrive sur un plateau ; il y avait de veritables tranchées parmi les branches de gorgones nous en avons suivi une pour constater qu'elle etait consecutive au raclage du fond par une de ces longes .

 

Il y a prescription vu le paquet d'années donc puis je donner le centre de plongée?

  • Triste 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, brenique a dit :

j'ai vu ça avec des plongeurs norvegiens lors d'une plongée à la Gabiniere

 

 

Les norvégiens ils savent pas plonger tout le monde le sait.... :D

 

Et le problème c est pas la longe mais bien ces 2 plongeurs...

 

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 17 minutes, cosmosaure a dit :

Pas vraiment.

J'estime que la probabilité que la perte de ton binôme soit due à un malaise et qu'il est donc entrain de mourir en surface est faible, en tout cas bien plus faible que de faire un ADD si tu zappes un stop obligatoire.

Dans ces conditions, la procédure MN90/fédé de se réimmerger dans les trois minutes (qui repose d'ailleurs sur pas grand chose de scientifique...), c'est sans moi.

 

 

De plus cette procedure etait decrite pour la situation de rupture de paliers (panne d'air...) parce que 3 mn en surface pour prendre en charge un pb de santé grave puis rejoindre la mi-profondeur ben....pas facile (stress, eventuel essouflement ...)

il y a 2 minutes, caolila a dit :

 

 

Les norvégiens ils savent pas plonger tout le monde le sait.... :D

 

Et le problème c est pas la longe mais bien ces 2 plongeurs...

 

 

Ah mais non ils etaient une douzaine...on a juste choisi de suivre une des tranchées...

Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, brenique a dit :

De plus cette procedure etait decrite pour la situation de rupture de paliers (panne d'air...) parce que 3 mn en surface pour prendre en charge un pb de santé grave puis rejoindre la mi-profondeur ben....pas facile (stress, eventuel essouflement ...)

 

Sans oublier que le gars n'est pas forcement en état de redescendre.

il y a 3 minutes, brenique a dit :

Ah mais non ils etaient une douzaine...on a juste choisi de suivre une des tranchées...

 

Je connais un plongeur de son petit nom "Wildschwein"  ( sanglier)   quand tu vois les dégâts qu'elles peuvent faire ces bêtes la cela donne une idée de la facilité avec laquelle vous avez pu suivre la trace :D

 

Donc si je comprends bien c'était une harde de norvégiens   

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 33 minutes, autrichon gris a dit :

I'm back !

 

Les débats font rage dans notre club autour de ce sujet au moins autant qu'ici.

 

Les (autres) DP avec qui j'ai plongé depuis ce que je raconte au post 1 insistent désormais sur faire les paliers en cas de perte de palanquée en se signalant chacun par parachute qui est donc individuel.

Ce qui peut tout à fait sembler logique...

 

il y a 33 minutes, autrichon gris a dit :

J'ai eu une longue et amicale discussion avec le DP qui professe le choix de "je ne fais pas mes paliers". Il me dit et je crois que ça peut s'entendre: il y a un risque, certes faible que la perte de palanquée soit due à un gros pépin et que le binôme soit remonté et agonise la tête dans l'eau la bave aux lèvres en flottant à la surface.

Mouais...

Mais imaginons...

il y a 33 minutes, autrichon gris a dit :

 

Si la notion de binôme est celle à laquelle je crois et si il y a encore une chance de le sauver, tu dois  y aller dit-il. Si y a rien on se réimmerge tous en moins de 3 minutes c'est une procédure acceptable, si tu sauves quelqu'un en danger de mort c'est top, si tu fais tes paliers et que le plongeur en danger en surface meure pendant que tu fais tes paliers, tu expliqueras à sa famille pourquoi tu as choisi cette option me dit-il à nouveau.

Pourquoi je n'ai pas choisi le suraccident ?

Pourquoi j'ai préféré "sauver ma peau" en finissant mes paliers plutôt que de risquer un accident pour aller voir où était l'autre (qui si ça se trouve faisait ses paliers quelques mètres plus loin, mais hors de ma vue)?

 

il y a 33 minutes, autrichon gris a dit :

Sur le risque de coincer une bulle en skippant les paliers, beaucoup plus probable que de trouver le binôme mourant à la surface il me dit: certes, mais nous sommes dans une grande ville, les secours peuvent venir très vite (et le fait est qu'à la GDF ils arrivent très vite en général), et qu'aller tous au caisson 1 jour est finalement moins grave que de déplorer un mort dans le club ce qui va marquer tout le monde pour le restant de leur vie."

Et ailleurs ?

On applique en fonction d'un facteur de combien ?

Le ratio minutes de paliers vs. minutes pour les secours est de combien ?

 

il y a 33 minutes, autrichon gris a dit :

Ca devient cornélien...

Non...

Link to comment
Share on other sites

Salut,

 

Toujours pas convaincu par le raisonnement du DP, qui semble expliquer la prise de risque de zapper les paliers par deux éléments :

- On a une chance de sauver le binôme dans un cas (très hypothétique) où il serait remonté et serait mal en point en surface

- Si on zappe les paliers :

  1. C'est pas très grave (il utilise le terme "acceptable") si on se réimmerge en moins de 3 min
  2. Si on fait un ADD, on a des caissons.

 

Je ne suis pas d'accord pour les raisons suivantes :

  1. La réimmersion en <3' est une procédure d'urgence ne garantissant pas le même niveau de sécurité que le respect des paliers.
  2. On dirait qu'il pense qu'un ADD c'est pas très grave et que ça se soigne bien, ce qui est faux. Déjà car cela nécessite une prise en charge rapide (pas toujours facile).
    De plus, je ne suis pas un spécialiste des ADD, mais on m'a appris qu'un ADD, même bien traité, laissait souvent des séquelles.

Bref cela confirme l'analyse générale : il s'agit d'augmenter significativement le risque de sur-accident, pour une tentative sauvetage extrêmement hypothétique, qui sera sans objet 99% du temps.

 

Quant à sa remarque:

Citation

"si tu fais tes paliers et que le plongeur en danger en surface meure pendant que tu fais tes paliers, tu expliqueras à sa famille pourquoi tu as choisi cette option"

 

On peut lui répondre: "En tant que DP, si un plongeur zappe ses paliers pour retrouver en surface un binôme qui s'était juste perdu, et que suite à cela les 2 se retrouvent au caisson avec un ADD grave, tu expliqueras à leurs familles pourquoi tu as choisi cette option"

  • J'aime 2
Link to comment
Share on other sites

Au fait, si on shunte les paliers, selon la théorie de l'autre farfelu, on peut se ré-immerger dans les 3 minutes...

Ok...

Et si le copain est dans le coltard on fait 2min 45 de tentative pour le ramener au bord de ou de réanimation et après, ben on repart faire nos paliers ?

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, cosmosaure a dit :

Dans ces conditions, la procédure MN90/fédé de se réimmerger dans les trois minutes (qui repose d'ailleurs sur pas grand chose de scientifique...), c'est sans moi.

Cette procédure n'est pas totalement farfelue !

Pour faire court, quand apparaissent les bulles pathogène les symptômes d'ADD ne sont pas encore présents. Dans cette phase le processus est réversible d'ou l'intérêt d'une réimmersion rapide . Dans le "Broussolle" on y trouve également des éléments plus précis.

 

A voir également cet article d'Alain forêt

https://www.plongee-plaisir.com/fr/3-minutes-justification/

Link to comment
Share on other sites

Tout à fait, mais comme dit également dans cet article il n'y a rien de scientifique derrière le chiffre de 3'. En réalité, il faut agir le plus vite possible.

 

Ils ont fixé la limite à 3 min par convention, et cela aurait très bien pu être 2 ou 5 min.

Et comme il le résume si bien:

Citation

Le délai de 3 minutes présenté dans les procédures exceptionnelles ou anormales est une indication qui n’offre aucune garantie.

 

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.