Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Assistance panne d'air


    Messages recommandés

    Sans en être sûr, mais il me semble que les config' DIR (donc GUE) sont issues de la sout' dans le contexte particulier des cavités américaines, avec des volumes importants, donc où le travail en équipe est possible. Donc bi ouvert et mutualisation des gaz.

    Cette config' a ensuite été "exportée" en eau libre pour la plongée tek...mais est bien d'origine sout'.

     

    Dans le cas des cavités plus étroites, ça passe au sidemount, qui par définition est un bi fermé.

     

    Et en France/Europe, où les cavités sont souvent plus étroite, la règle c'est le bi fermé, car assistance du supposé coéquipier bien plus difficile/aléatoire...donc on se démerde tout seul.

     

    J'ai juste chef ? :D

     

    Maintenant si l'on ne considère que "l'eau libre", sans être "corrompu" par les origines sout' de ces config', qu'en est-il ???

     

    Est-ce si important que ça ?

     

     

     

    • Like 2
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • Réponses 218
    • Created
    • Dernière réponse

    Top Posters In This Topic

    Top Posters In This Topic

    Popular Posts

    Voilà je voulais remercier le forum et surtout val qui a partagé son histoire et tout ceux qui ont contribué à ce fil car j´ai vécu la même chose avec mon fils ce dimanche (heureusement vers les 20m m

    Avant lamise à l'eau verifier l'ouverture des robinets en inspirant sur les detendeurs en regardant le comportement des manos devrait etre un reflexe....qui m'a parfois ete utile...

    Encore plus simple et rapide : quand tu es en butée, tu ne peux pas te tromper de sens, que ce soit pour ouvrir ou pour fermer

    Posted Images

    il y a 5 minutes, val74700 a dit :

    Sans en être sûr, mais il me semble que les config' DIR (donc GUE) sont issues de la sout' dans le contexte particulier des cavités américaines, avec des volumes importants, donc où le travail en équipe est possible. Donc bi ouvert et mutualisation des gaz.

    Cette config' a ensuite été "exportée" en eau libre pour la plongée tek...mais est bien d'origine sout'.

     

    Dans le cas des cavités plus étroites, ça passe au sidemount, qui par définition est un bi fermé.

     

    Et en France/Europe, où les cavités sont souvent plus étroite, la règle c'est le bi fermé, car assistance du supposé coéquipier bien plus difficile/aléatoire...donc on se démerde tout seul.

     

    J'ai juste chef ? :D

     

    Maintenant si l'on ne considère que "l'eau libre", sans être "corrompu" par les origines sout' de ces config', qu'en est-il ???

     

    Est-ce si important que ça ?

     

    GUE a viré toute référence au DIR (sauf vieux manuels).

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Ma (très) modeste expérience en plongée tek: pendant toutes les certifs tek TDI que j'ai fait, mes instructeurs m'ont toujours dit isolateur ouvert. Après c'était en eau libre, jamais fait de cave/sout 

     

    J'imagine que le rationnel quand ton plongé avec bi + 1 ou 2 déco (pas de plongée avec déco sans au moins un bloc de déco) c'est que même si un flexible MP pète, tu isolés d'abord pour être sûr d'avoir encore au moins 50% du gaz restant, si tu peux tu fermes le robinet qui pose problème, et après tu remontes fissa jusqu'à la MOD de ta première déco.

     

    Après si on se met dans un cas de plongée en bi mais sans bloc de déco, un isolateur fermé peut se défendre j'imagine

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 39 minutes, val74700 a dit :

    Sans en être sûr, mais il me semble que les config' DIR (donc GUE) sont issues de la sout' dans le contexte particulier des cavités américaines, avec des volumes importants, donc où le travail en équipe est possible. Donc bi ouvert et mutualisation des gaz.

     

    C'est un peu une légende urbaine, le coup "la Floride c'est l'autoroute et la France c'est du super étroit couillu". Quand tu vois que l'immense majorité des plongées en France se font dans une petite dizaine de cavités assez énormes :)

     

    il y a 39 minutes, val74700 a dit :

    Cette config' a ensuite été "exportée" en eau libre pour la plongée tek...mais est bien d'origine sout'.

     

    Il s'agit surtout de plongée sans plafond ou avec plafond physique (grotte, épave) ou physico-chimique (décompression). 

     

    il y a 39 minutes, val74700 a dit :

     

    Dans le cas des cavités plus étroites, ça passe au sidemount, qui par définition est un bi fermé.

     

    La logique d'assistance en gaz en sout' c'est surtout une procédure particulière avec une position de plusieurs plongeurs et l'assisté qui sécurise le tuyau long et le fil dans la même main prévenant ainsi une situation de perte des deux en cas de dégradation de visibilité. 

     

    il y a 39 minutes, val74700 a dit :

    Et en France/Europe, où les cavités sont souvent plus étroite, la règle c'est le bi fermé, car assistance du supposé coéquipier bien plus difficile/aléatoire...donc on se démerde tout seul.

     

    C'est surtout la question du portage non ? L'avantage du bi sans manifold c'est surtout la possibilité de transporter chaque bloc dans un kit pour le transport en fond de trou. Ce qui se justifie. Il faut être pragmatique :)

     

    Perso, en stage, je plonge en ouvert, en SM avec un tuyau long. Je ne me vois pas ne pas ramener un élève par idéologie. 

    • Like 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 3 heures, McLean a dit :

     

    Il me semble que ta conclusion "isolateur fermé" découle assez logiquement de ton raisonnement.


    Mais c'est justement là le problème. Pour choisir une configuration il faut tester toutes les configurations, dans toutes circonstances, accidents et incidents comprises pour comprendre leurs avantages et inconvénients et ensuite prendre une décision.

     

    Une raisonnement basée ses propres impressions, quelques centaines de plongées où tout se passe bien et le fait d’être surpris que ceux qui ont vraiment validé leur configurations fassent autrement me semble - pour le moins - incomplet.

     

    Je ne saurait être plus en accord avec cette explication. C'est valable dans le domaine de la plongée et ça l'est dans une multitude d'autre.

     

    Il y a 3 heures, McLean a dit :

     

    Je n'ai pas choisi ma configuration (hogarthienne); j'ai délégué cet choix à l'école qui m'a formé et qui depuis des décennies a évalué toute sorte de configuration et fait évoluer ses recommandations et protocoles en fonction des divers retex.

     

    Idem.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 7 heures, tristan92 a dit :

    Ma (très) modeste expérience en plongée tek: pendant toutes les certifs tek TDI que j'ai fait, mes instructeurs m'ont toujours dit isolateur ouvert.

     

    Question : Quel est l'intérêt et/avantage par rapport au fermé  ? 

     

    Mon analyse de la plongée avec un bi  est la suivante (je répète je plonge en mono) 

    Si fermé --> Principal qui fuit/merde/tuyau coupé etc... je ferme ce coté et lorsque j'ai plus d'air je switch sur le secours.   J'aurais sauvé si tout va bien une partie de l'air du coté ou ça a foiré. et 100% de l'autre.

    Si "simple" givrage  le détendeur est réutilisable après un peu d'attente... 

     

    Si plus grave. J'ouvre l'isolateur histoire lorsque j'aurais atteint une pression équivalente dans les 2 blocs et je pourrais a partir de la commencer a utiliser le reste du bloc 1... 

     

     

    J'ai juste ? 

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 7 heures, Lagos a dit :

     

    GUE a viré toute référence au DIR (sauf vieux manuels).

    Logique, comme tout organisation commerciale, ils ont besoin de grossir et d’élargir leur marché. Tu ajoutes à ça , les insultes, le mot »stroke » (pour désigner tous les blaireaux qui ne font pas comme eux) , les pages de forums de disputes sans fin ( je vous assure on est des gentils ici), leur reniement technique : le ccr, le sidemount, il valait mieux faire disparaître les références au DIR 

    • Like 1
    • Haha 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 39 minutes, la philoche a dit :

    Logique, comme tout organisation commerciale, ils ont besoin de grossir et d’élargir leur marché. Tu ajoutes à ça , les insultes, le mot »stroke » (pour désigner tous les blaireaux qui ne font pas comme eux) , les pages de forums de disputes sans fin ( je vous assure on est des gentils ici), leur reniement technique : le ccr, le sidemount, il valait mieux faire disparaître les références au DIR 

    🤣

    CCR ils en sont revenus. Sidemount pour moi la seule question est celle de l'interoperabilité. Stroke, le mot n'apparaît plus mais bon, 'unsafe diver', ne vaut pas bien plus.

    Ils ont surtout viré DIR pour ne pas être comparé aux UTD et inner space je pense. Et aussi pour couper avec la douce époque de Trey. Et je ne parle pas de Azathoth.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 1 heure, caolila a dit :

    Question : Quel est l'intérêt et/avantage par rapport au fermé  ? 

     

    Intérêt: tes cylindres sont équilibrés, pas besoin de changer de détendeur tout les x bars (sinon a la limite autant faire du SM :) )

    Inconvénient: évidemment en cas de problème, le temps d'isoler... Après quand tu n'as pas de plafond physique au dessus de la tête, et que tu as 1 ou 2 décos je pense que le risque est limité

     

    Le fermé: tu inverses mes commentaires ;)

    • Thanks 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 1 heure, caolila a dit :

     

    Question : Quel est l'intérêt et/avantage par rapport au fermé  ? 

     

    Mon analyse de la plongée avec un bi  est la suivante (je répète je plonge en mono) 

    Si fermé --> Principal qui fuit/merde/tuyau coupé etc... je ferme ce coté et lorsque j'ai plus d'air je switch sur le secours.   J'aurais sauvé si tout va bien une partie de l'air du coté ou ça a foiré. et 100% de l'autre.

    Si "simple" givrage  le détendeur est réutilisable après un peu d'attente... 

     

    Si plus grave. J'ouvre l'isolateur histoire lorsque j'aurais atteint une pression équivalente dans les 2 blocs et je pourrais a partir de la commencer a utiliser le reste du bloc 1... 

     

     

    J'ai juste ? 

    Oui.

     

    L’intérêt de le laisser ouvert et bien mis à part "un choix à l'école qui m'a formé et qui depuis des décennies a évalué toute sorte de configuration et fait évoluer ses recommandations et protocoles en fonction des divers retex", je le cherche encore depuis 14 pages 😅

    Comme visiblement il n'y en a pas vraiment d'autre, je vais continuer à le laisser fermer et ainsi être un "unsafe diver"🤣

     

    Je taquine un peu hein ne vous excitez pas de trop!

    • Haha 2
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 24 minutes, Perfoben a dit :

    Oui.

     

    L’intérêt de le laisser ouvert et bien mis à part "un choix à l'école qui m'a formé et qui depuis des décennies a évalué toute sorte de configuration et fait évoluer ses recommandations et protocoles en fonction des divers retex", je le cherche encore depuis 14 pages 😅

    Comme visiblement il n'y en a pas vraiment d'autre, je vais continuer à le laisser fermer et ainsi être un "unsafe diver"🤣

     

    Je taquine un peu hein ne vous excitez pas de trop!

    l'inconvénient de plonger fermé? 

    T'oublies de switcher (comme lu dans un autre thread sidemount), tu perds ta redondance. Après faudrait parler du routage du longhose et sa position 'prêt à donner' quand tu ne l'as pas en bouche. Et la je ne vois pas non plus de bonne solution. Ton détendeur déconnes sur un des deux blocs, tu perds la moitié de ton gaz (si t'as bien équilibré tout le temps) respirer en ouvrant fermant? 'Task loading', plongée normale, 'taskloading'. T'as deux analyses et deux gonflages à faire. Tu passes ta vie à checker tes pression et à équilibrer.

    Tu ajoutes du 'task loading' sous l'eau et ça, on sait depuis longtemps que ça tue des plongeurs.

     

    Du coup, j'ai un point de vue inverse au tient. Je ne comprend pas pourquoi et surtout comment (en restant dans un esprit plongée d'équipe), plonger avec un Bi séparé. Si c'est dans une logique solo c'est pas ma came, et ça tient plus de l'idéologie on est d'accord.

     

    Donc, le sidemount, oui, pour du franchissement, ou si nécessaire. Le bi séparé? Aucun intérêt. Pour tout le reste? Bi Isolable. :D

     

    J'espere que tu comprends mieux mon point de vue :D.

    Modifié par Lagos
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 17 minutes, Lagos a dit :

    l'inconvénient de plonger fermé? 

    T'oublies de switcher (comme lu dans un autre thread sidemount), tu perds ta redondance. 

    Ok sur ce point

    il y a 17 minutes, Lagos a dit :

    Après faudrait parler du routage du longhose et sa position 'prêt à donner' quand tu ne l'as pas en bouche. Et la je ne vois pas non plus de bonne solution.

    Je n'ai pas de longhose, j'ai deux flexible de longueur moyenne je sais c'est pas l'idéal.

     

    il y a 17 minutes, Lagos a dit :

    Ton détendeur déconnes sur un des deux blocs, tu perds la moitié de ton gaz (si t'as bien équilibré tout le temps). T'as deux analyses et deux gonflages à faire.

    Seulement si je n'arrive pas à fermer le robinet qui fuit. Et dans ce cas si tu as l'isolateur ouvert, la ou je ne dois que fermer un robinet, avec l'isolateur ouvert tu dois d'abord fermer celui ci , puis fermer le bon robinet, donc plus de manipulation à faire et donc de temps à passer, et pendant ce temps et bien tu as du gaz qui s'en va... Et si tu foires et bien c'est pas 50 pourcent de gaz que tu perds mais 100 pourcent.

    C'est cette unique raison qui me fait penser qu'il est logique de plonger avec l'isolateur fermé

     

    il y a 17 minutes, Lagos a dit :

    lT'as deux analyses et deux gonflages à faire. 

    Ben non quand tu gonfles tu ouvres l'isolateur et quand tu analyse aussi

    il y a 17 minutes, Lagos a dit :

    Tu passes ta vie à checker tes pression et à équilibrer.

    Tu ajoutes du 'task loading' sous l'eau et ça, on sait depuis longtemps que ça tue des plongeurs.

     

    En gros je switche toute les 5/10 min, c'est la même gymnastique qu'en SM et j'en ai pris l'habitude. L'interet est que comme j'ai deux détendeurs principaux, les deux sont toujours parfaitement fonctionnels (pas comme beaucoup de détendeurs de secours qui servent une fois par an...)

    il y a 17 minutes, Lagos a dit :

     

     

    Du coup, j'ai un point de vue inverse au tient. Je ne comprend pas pourquoi et surtout comment (en restant dans un esprit plongée d'équipe), plonger avec un Bi séparé. Si c'est dans une logique c'est pas ma came, et ça tient plus de l'idéologie on est d'accord.

    Je plonge avec l'isolateur fermé mais je peux l'ouvrir sous l'eau je penses que tu as du confondre ou t'emmêler un peu (cf tes remarques sur les gonfalges). Un bi complètement séparé en effet je te rejoins c'est pas top de mon point de vue.

     

    Modifié par Perfoben
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 5 minutes, Perfoben a dit :

    Ok sur ce point

    Je n'ai pas de longhose, j'ai deux flexible de longueur moyenne je sais c'est pas l'idéal.

     

    Seulement si je n'arrive pas à fermer le robinet qui fuit. Et dans ce cas si tu as l'isolateur ouvert, la ou je ne dois que fermer un robinet, avec l'isolateur ouvert tu dois d'abord fermer celui ci , puis fermer le bon robinet, donc plus de manipulation à faire et donc de temps à passer, et pendant ce temps et bien tu as du gaz qui s'en va... Et si tu foires et bien c'est pas 50 pourcent de gaz que tu perds mais 100 pourcent.

    C'est cette unique raison qui me fait penser qu'il est logique de plonger avec l'isolateur fermé

     

    Ben non quand tu gonfles tu ouvres l'isolateur et quand tu analyse aussi

    En gros je switche toute les 5/10 min, c'est la même gymnastique qu'en SM et j'en ai pris l'habitude. L'interet est que comme j'ai deux détendeurs principaux, les deux sont toujours parfaitement fonctionnels (pas comme beaucoup de détendeurs de secours qui servent une fois par an...)

    Je plonge avec l'isolateur fermé mais je peux l'ouvrir sous l'eau je penses que tu as du confondre ou t'emmêler un peu (cf tes remarques sur les gonfalges). Un bi complètement séparé en effet je te rejoins c'est pas top de mon point de vue.

     

     

    Avec un bi, tu fermes seulement le coté qui merde. Comme en séparé. Devoir fermer le pont, c'est que tu connais une merde que peu on connus.

     

    Si tu n'as pas de longhose et n'est pas dans une logique d'équipe, les système ne sont pas comparables.

     

    Pour moi séparer c'est compliquer 100% des plongées pour 0.001% de taux d'occurence.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 11 minutes, Lagos a dit :

     

    Avec un bi, tu fermes seulement le coté qui merde. Comme en séparé. Devoir fermer le pont, c'est que tu connais une merde que peu on connus.

     

    Si tu n'as pas de longhose et n'est pas dans une logique d'équipe, les système ne sont pas comparables.

     

    Pour moi séparer c'est compliquer 100% des plongées pour 0.001% de taux d'occurence.

    Il me semblait avoir lu plus haut que dans certaines écoles de tekkies on vous apprends à fermer en premier le pont, puis le robinet qui fuit.

    J'ai pas de longhose car, pour le coup, je trouves ça chiant (j'ai essayé) et finalement, vu que je ne fais pas de sout' l'intérêt est quand même assez limité.

    On peut dire en effet que ça complique un peu la plongée, enfin quand le skill '"lacher reprise d'embout"est maîtrisé, ça se gère bien quand même😅

     

    Plus sérieusement je comprends que vous soyez attaché à la façon dont on vous a appris de faire, maintenant on peut tous être d'accord sur dire qu'au final ouvert ou fermé, c'est kifkif dans 99 pourcent des cas.

    Ceci dit je maintiens qu'en cas de couille, si t'es profond, qu'il fait noir et froid et que t'es un peu pété et bien perso savoir que je suis fermé et que "j'ai le temps " de réagir pour fermer le robinet en question ça me tranquillise psychologiquement. Quand je plonge seul, y a pas débat je veux une redondance totale donc c'est fermé obligatoire.

    • Like 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    • Dernières Discussions

    • Discussions similaires

      • 4
        Voici un incident lié à une panne d'air que je viens de recevoir via la Newsletter DAN.   Même si tout s'est bien terminé au final, j'ai du mal à comprendre que le gars n'ait pas échangé son tank quand il s'est rendu compte qu'il était à moitié vide (ça aurait dû être sa priorité) Pire encore, pourquoi n'a t'il jamais regardé son manomètre de toute la plongée avant de tomber en panne d'air.   Ce sont quand même des sacrés fautes de débutant... @Ma
      • 6
        Bonjour, J'ai recherché sur internet et sur le forum mais rien trouvé de parlant pour moi sur le sujet. A part celui de devoir remonter à la surface, y a-t-il un risque en cas de panne du détendeur BP si celui-ci laisse passer l'air sous pression à 10 bar jusqu'à la bouche du plongeur. Va t'on simplement laisser échapper l'embout ou y a-t-il un risque de "surpression" dans les voies respiratoires ?   Je vous explique le pourquoi de mes interrogations : je compte utiliser un p
      • 3
        Ola todos Quelqun aurait un olympus Tg5? Nouveau détenteur d'un Tg5 de moins de 6 mois, on le disait robuste, le mien vient bizarrement de me lâcher!   Pourriez vous me dire en branchant le câble de charge usb (sans la batterie dans l'appareil) si il se passe quelque chose, voyant on/off ou affichage écran? Ça me permettrait de confirmer si ça vient de la batterie.   Un grand Merci d'avance. Et bonne photos
      • 9
        Bonjour,   Sur cet autre fil , j'ai signalé une panne de ma sonde Uwatec sur un Galileo Luna.   Les intervenants ont fort logiquement pensé à un problème de pile, mais après échange des deux piles, celle de l'émetteur et celle de l'ordi le problème subsiste.   Les symptômes : - à l'allumage l'indication de pression n'est transmise qu'à la condition de mettre en contact l'ordi avec la sonde. - si l'on maintient la sonde à une distance normale entre 50 cm et 1 m, la transmission ne
      • 2
        Bonjour,   Voilà, j' ai une stab Subgear back pure (Achetée Planet plongée) . Elle a environ une centaine de plongée (j' entretien mon matériel). A deux reprise elle s' est mise en gonflage continu. C' est le poussoir de l' inflateur qui était bloqué. Après lecture des archives du forum je la démonte: rien, pas de saleté rien. Je fais néanmoins tremper dans du vinaigre puis je remonte: le poussoir ne remonte pas totalement. je pense que c' est le ressort qui est défectueux et ne remplis plus
    ×
    ×
    • Créer...