Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Assistance panne d'air


    Messages recommandés

    Si tu fais le mouvement à chaque plongée, crois moi, rapidement, tu ne te trompes plus de sens.

    Encore plus si tu le fais, comme moi, plusieurs fois par plongée et à plusieurs profondeurs jusqu'au fond.

    Je fais ça pour être sûr de les atteindre, chose parfois difficile quand il n'y a pas assez d'air dans l'étanche et qu'elle "coince".

    Du coup, si c'est le cas, pschittt, un p'tit coup d'air et hop, ça passe !

     

    il y a 13 minutes, caolila a dit :

    Donc si ça bouge et hop en buté c'est dans l'autre sens, si ça ferme c'est que j'ai tournée dans le bon sens... 

    Sauf s'il est fermé ( / ouvert) moins un quart de tour. Dans ce cas là, si ça bloque dans un sens, tu vas tourner dans l'autre...et l'ouvrir ( / le fermer).

     

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • Réponses 218
    • Created
    • Dernière réponse

    Top Posters In This Topic

    Top Posters In This Topic

    Popular Posts

    Voilà je voulais remercier le forum et surtout val qui a partagé son histoire et tout ceux qui ont contribué à ce fil car j´ai vécu la même chose avec mon fils ce dimanche (heureusement vers les 20m m

    Avant lamise à l'eau verifier l'ouverture des robinets en inspirant sur les detendeurs en regardant le comportement des manos devrait etre un reflexe....qui m'a parfois ete utile...

    Encore plus simple et rapide : quand tu es en butée, tu ne peux pas te tromper de sens, que ce soit pour ouvrir ou pour fermer

    Posted Images

     

    il y a 20 minutes, caolila a dit :

    Oui mais lorsque je ferme mon bloc sous l'eau j'aime bien avoir un repère afin de tourner dans le bon sens. 

     

    Donc si ça bouge et hop en buté c'est dans l'autre sens, si ça ferme c'est que j'ai tournée dans le bon sens... 

     

     

    Encore plus simple et rapide quand tu es en butée, tu ne peux pas te tromper de sens, que ce soit pour ouvrir ou pour fermer

    Modifié par bardass
    • Like 4
    • Thanks 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 3 heures, Perfoben a dit :

     

    C'est ce que je fais avec mon bi, l'isolateur est toujours fermé et j'alterne sur mes détendeurs tous les 20b à peu près. J'ai un mano sur chaque bloc, évidemment. En effet je considère que c'est bien plus logique que de compter sur la capacité à  trifouiller le bon des 3 robinets en étant "bleu". Par contre je m’entraîne quand même à faire le V-drill de temps en temps.

     

    Ben en sidemount c'est pareil alors, si tu oublies de changer de détendeur. Une fois que tu as l'habitude d'alterner, tu choppes un automatisme et alors tu le fais sans même y réfléchir.

     

     

    Ce n'est pas vraiment une bonne pratique en twinset, que de plonger manifold fermé pour compenser une incapacité d'effectuer une valve drill, surtout en plongée sous plafond (physique ou déco).

    Mathématiquement, ça ne fonctionne pas: Supposons que tu commences ta plongée avec 2 cylindres isolés à 3000psi chacun. Tu vas te dire, parce que tu es prudent, que la règle des tiers est ton ami. Bref, tu vas alterner d'un cylindre à l'autre, comme en sidemount, jusqu'à ce que tu atteignes 2000psi dans chaque cylindre. Tu auras donc consommé, pour l'aller, 2000psi de gaz, soit le tiers de tes réserves initiales de 6000psi. Jusqu'ici, tout roule à merveille. En théorie, au retour, tu devrais avoir consommé un autre 2000psi et revenir à la surface avec 1000psi dans chaque cylindre, soit une réserve totale de 2000psi. 

    Mais là, la couille arrive au pire moment - c'est toujours là qu'elle arrive, merci monsieur Murphy - et tu expérimentes une perte complète du gaz d'un des cylindres alors que tu venais tout juste de rebrousser chemin vers le retour. Un freeflow que t'auras pas été capable d'arrêter parce que tu es incapable d'atteindre tes valves rapidement. Fiou! Tu te dis que c'était une bonne idée, finalement, de plonger manifold fermé! Pas vraiment... Car là, ta règle des tiers, elle vient d'être brusquée. Tu comptais revenir à la maison en consommant 2000psi sur une réserve totale de 4000psi répartis dans deux cylindres, mais tu viens juste de perdre un cylindre et les 2000psi qu'il contenait. Alors, si tu restes hyper calme - ce qui n'arrivera pas - tu vas être chanceux de revenir à la surface avec 0psi de gaz... 

    En Open Water, ça peux toujours aller, quoique; sous confinement, c'est potentiellement mortel de plonger avec un twinset, manifold fermé, sans maîtriser les valves drills. 

     

     

    • Thanks 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 16 minutes, Nicolas Duguay a dit :

     

    Ce n'est pas vraiment une bonne pratique en twinset, que de plonger manifold fermé pour compenser une incapacité d'effectuer une valve drill, surtout en plongée sous plafond (physique ou déco).

    Mathématiquement, ça ne fonctionne pas: Supposons que tu commences ta plongée avec 2 cylindres isolés à 3000psi chacun. Tu vas te dire, parce que tu es prudent, que la règle des tiers est ton ami. Bref, tu vas alterner d'un cylindre à l'autre, comme en sidemount, jusqu'à ce que tu atteignes 2000psi dans chaque cylindre. Tu auras donc consommé, pour l'aller, 2000psi de gaz, soit le tiers de tes réserves initiales de 6000psi. Jusqu'ici, tout roule à merveille. En théorie, au retour, tu devrais avoir consommé un autre 2000psi et revenir à la surface avec 1000psi dans chaque cylindre, soit une réserve totale de 2000psi. 

    Mais là, la couille arrive au pire moment - c'est toujours là qu'elle arrive, merci monsieur Murphy - et tu expérimentes une perte complète du gaz d'un des cylindres alors que tu venais tout juste de rebrousser chemin vers le retour. Un freeflow que t'auras pas été capable d'arrêter parce que tu es incapable d'atteindre tes valves rapidement. Fiou! Tu te dis que c'était une bonne idée, finalement, de plonger manifold fermé! Pas vraiment... Car là, ta règle des tiers, elle vient d'être brusquée. Tu comptais revenir à la maison en consommant 2000psi sur une réserve totale de 4000psi répartis dans deux cylindres, mais tu viens juste de perdre un cylindre et les 2000psi qu'il contenait. Alors, si tu restes hyper calme - ce qui n'arrivera pas - tu vas être chanceux de revenir à la surface avec 0psi de gaz... 

    En Open Water, ça peux toujours aller, quoique; sous confinement, c'est potentiellement mortel de plonger avec un twinset, manifold fermé, sans maîtriser les valves drills. 

     

     

     

    Il me semble que la règle des tiers en sout' est considérée 'hyper agressive', non? (Pataper, je ne fais pas de sout'). Prcequ'il me semble que dans le scénario, manifold ouvert je sais faire mes V-Drill, mon binôme fait de la merde, je vais l'aider on touille on brasse tout, on coupe le fil, on se régale, merde on sort par ou? Ah oui, on a retrouvé c'est par là, Le tiers vient de prendre une bonne tarte avant qu'on reparte dans la bonne direction..

     

    Modifié par Lagos
    • Like 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 11 minutes, Nicolas Duguay a dit :

    Un freeflow que t'auras pas été capable d'arrêter parce que tu es incapable d'atteindre tes valves rapidement. Fiou! Tu te dis que c'était une bonne idée, finalement, de plonger manifold fermé! Pas vraiment... Car là, ta règle des tiers, elle vient d'être brusquée. Tu comptais revenir à la maison en consommant 2000psi sur une réserve totale de 4000psi répartis dans deux cylindres, mais tu viens juste de perdre un cylindre et les 2000psi qu'il contenait. Alors, si tu restes hyper calme - ce qui n'arrivera pas - tu vas être chanceux de revenir à la surface avec 0psi de gaz... 


     

     

     

    Si tu n arrêtes pas le free flow et que tu as l  isolateur ouvert tu vides les 2 blocs puisque tu pars du principes que tu n arrives pas à fermer le bloc. 

    C, est pas une question polémique juste comprendre ce choix car il m'arrive de plongée en mer en bi totalement séparé en back mount. 

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 4 minutes, erics91 a dit :

    Si tu n arrêtes pas le free flow et que tu as l  isolateur ouvert tu vides les 2 blocs puisque tu pars du principes que tu n arrives pas à fermer le bloc. 

    C, est pas une question polémique juste comprendre ce choix car il m'arrive de plongée en mer en bi totalement séparé en back mount. 

     

    Sauf que si on plonge en Bi / Manifold et qu'on ne sait pas faire un V-Drill on fait parti de ce qu'on appelle un 'unsafe diver' pour ne pas reprendre l'expression consacrée des ayatollahs de la Floride, et en théorie, on a du mal a trouver des binômes conciliant avec ce genre de problème pour suivre dans des plongées engagées.

    Le principal intérêt du manifold c'est de pouvoir équilibrer et isoler. Si on se fout d’équilibrer et on ne sait pas isoler, il n'a aucun intérêt et est fichtrement dangereux.

    Modifié par Lagos
    • Like 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 3 minutes, erics91 a dit :

    Si tu n arrêtes pas le free flow et que tu as l  isolateur ouvert tu vides les 2 blocs puisque tu pars du principes que tu n arrives pas à fermer le bloc. 

    C, est pas une question polémique juste comprendre ce choix car il m'arrive de plongée en mer en bi totalement séparé en back mount. 

     

    Oui, c'est tout à fait vrai: mon point étant que si tu plonges en twinset, c'est que tu maîtrises parfaitement les valves drills. Dans le cas contraire - tu t'abstiens et tu plonges en sidemount... :) 

    Remarque, en mer, c'est déjà 
    moins pire car on peut toujours remonter à la surface plus tôt, mais parfois, c'est pas une option intéressante...

    il y a 13 minutes, Lagos a dit :

     

    Il me semble que la règle des tiers en sout' est considérée 'hyper agressive', non? (Pataper, je ne fais pas de sout'). Prcequ'il me semble que dans le scénario, manifold ouvert je sais faire mes V-Drill, mon binôme fait de la merde, je vais l'aider on touille on brasse tout, on coupe le fil, on se régale, merde on sort par ou? Ah oui, on a retrouvé c'est par là, Le tiers vient de prendre une bonne tarte avant qu'on reparte dans la bonne direction..

     

     

    C'est clair qu'on peut assez rapidement franchir la frontière du "ça roule, je respecte mon plan de gestion des gaz" à "oh! shit! ça va être court...".

    C'est d'ailleurs l'une des principales raisons pour laquelle j'estime que les configurations sidemount sont vraiment supérieures aux twinsets en milieu confiné. Mais bon, ça, c'est un vaste débat... :)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 1 heure, bardass a dit :

    Encore plus simple et rapide quand tu es en butée, tu ne peux pas te tromper de sens, que ce soit pour ouvrir ou pour fermer

     

    Sauf que certain robinet sont tellement dur que tu ne sais plus... je parle pas des miens mais de certain que l'on trouve en club... 

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 2 minutes, caolila a dit :

     

    Sauf que certain robinet sont tellement dur que tu ne sais plus... je parle pas des miens mais de certain que l'on trouve en club... 

     

    Ça s’entretient, mais peu le font je pense. Si je ne peux pas ouvrir/fermer mes blocs à 2 doigts, je cherche et je corrige. Les blocs clubs sont catastrophiques. J'ai loué une déco il y a peu, idem, la robinetterie hyper dure, et la forme du knob limite étudiée pour empêcher l'adhérence et la préhension, c'est rédhibitoire pour moi, en cas de galère on a pas le temps pour ces conneries :).

    • Like 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Vous parlez souvent de la responsabilité légale des gens qui gèrent ces fameux clubs, des DP et autres vizirs de la plongée dans votre coin du monde: est-ce que cette responsabilité inclue aussi de fournir du matériel en bon état de fonctionnement. Parce qu'une valve que ça prend une paire de pinces pour fermer/ouvrir, je sais pas, mais ça ne me semble pas "optimal", ni sécuritaire, non?

     

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 4 minutes, Nicolas Duguay a dit :

    Vous parlez souvent de la responsabilité légale des gens qui gèrent ces fameux clubs, des DP et autres vizirs de la plongée dans votre coin du monde: est-ce que cette responsabilité inclue aussi de fournir du matériel en bon état de fonctionnement. Parce qu'une valve que ça prend une paire de pinces pour fermer/ouvrir, je sais pas, mais ça ne me semble pas "optimal", ni sécuritaire, non?

     

    C'est bien mieux d'avoir son matos que de s'embarquer dans ce genre de discussion 🤣. Ici, il n'y a qu'un Berny, et un seul Humuhu, mais dans le monde réèl, il y en a plusieurs par clubs.

    Modifié par Lagos
    • Haha 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 21 minutes, caolila a dit :

     

    Sauf que certain robinet sont tellement dur que tu ne sais plus... je parle pas des miens mais de certain que l'on trouve en club... 

     

    s'ils sont durs à tourner, ils sont aussi durs à tourner avec un 1/4 de tour

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 20 minutes, Nicolas Duguay a dit :

    Vous parlez souvent de la responsabilité légale des gens qui gèrent ces fameux clubs, des DP et autres vizirs de la plongée dans votre coin du monde: est-ce que cette responsabilité inclue aussi de fournir du matériel en bon état de fonctionnement. Parce qu'une valve que ça prend une paire de pinces pour fermer/ouvrir, je sais pas, mais ça ne me semble pas "optimal", ni sécuritaire, non?

     

     

    Je parle de club commerciaux a l'autre bout du monde... de mon monde... pas du tien ;)

     

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a une heure, Nicolas Duguay a dit :

     

    Ce n'est pas vraiment une bonne pratique en twinset, que de plonger manifold fermé pour compenser une incapacité d'effectuer une valve drill, surtout en plongée sous plafond (physique ou déco).

    Mathématiquement, ça ne fonctionne pas: Supposons que tu commences ta plongée avec 2 cylindres isolés à 3000psi chacun. Tu vas te dire, parce que tu es prudent, que la règle des tiers est ton ami. Bref, tu vas alterner d'un cylindre à l'autre, comme en sidemount, jusqu'à ce que tu atteignes 2000psi dans chaque cylindre. Tu auras donc consommé, pour l'aller, 2000psi de gaz, soit le tiers de tes réserves initiales de 6000psi. Jusqu'ici, tout roule à merveille. En théorie, au retour, tu devrais avoir consommé un autre 2000psi et revenir à la surface avec 1000psi dans chaque cylindre, soit une réserve totale de 2000psi. 

    Mais là, la couille arrive au pire moment - c'est toujours là qu'elle arrive, merci monsieur Murphy - et tu expérimentes une perte complète du gaz d'un des cylindres alors que tu venais tout juste de rebrousser chemin vers le retour. Un freeflow que t'auras pas été capable d'arrêter parce que tu es incapable d'atteindre tes valves rapidement. Fiou! Tu te dis que c'était une bonne idée, finalement, de plonger manifold fermé! Pas vraiment... Car là, ta règle des tiers, elle vient d'être brusquée. Tu comptais revenir à la maison en consommant 2000psi sur une réserve totale de 4000psi répartis dans deux cylindres, mais tu viens juste de perdre un cylindre et les 2000psi qu'il contenait. Alors, si tu restes hyper calme - ce qui n'arrivera pas - tu vas être chanceux de revenir à la surface avec 0psi de gaz... 

    En Open Water, ça peux toujours aller, quoique; sous confinement, c'est potentiellement mortel de plonger avec un twinset, manifold fermé, sans maîtriser les valves drills. 

     

     

    Je comprends ta démonstration, mais alors en sidemount c'est le même problème! Je considère qu'un bi s'utilise avec l'isolateur fermé, tout en étant capable de réaliser un V-drill. L'idée étant qu'en cas de free flow, je perds du gaz que sur un des blocs et pas les deux. En plus, si un free flow survient dans des conditions un peu limite, savoir que ton isolateur est fermé et bien ça permet d'être un peu plus relax pour prendre le temps de fermer le bon robinet.

     

    D'ailleurs, exemple: tu givres avec un bi, isolateur ouvert, tu fais quoi? Tu isoles d'abord, puis tu fermes le robinet qui fuit ? Tu fermes juste le robinet qui fuit? En ce cas, au final à quoi sert l'isolateur ?

     

    il y a une heure, Nicolas Duguay a dit :

     

    Oui, c'est tout à fait vrai: mon point étant que si tu plonges en twinset, c'est que tu maîtrises parfaitement les valves drills. Dans le cas contraire - tu t'abstiens et tu plonges en sidemount... :) 

    Remarque, en mer, c'est déjà 
    moins pire car on peut toujours remonter à la surface plus tôt, mais parfois, c'est pas une option intéressante...

     

    C'est clair qu'on peut assez rapidement franchir la frontière du "ça roule, je respecte mon plan de gestion des gaz" à "oh! shit! ça va être court...".

    C'est d'ailleurs l'une des principales raisons pour laquelle j'estime que les configurations sidemount sont vraiment supérieures aux twinsets en milieu confiné. Mais bon, ça, c'est un vaste débat... :)

    Du coup c'est u peu contradictoire avec ce que tu dis plus haut ou alors y a un truc qui m'échappe quelque part?

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 1 heure, Nicolas Duguay a dit :

     

    C

    Mathématiquement, ça ne fonctionne pas: Supposons que tu commences ta plongée avec 2 cylindres isolés à 3000psi chacun. Tu vas te dire, parce que tu es prudent, que la règle des tiers est ton ami. Bref, tu vas alterner d'un cylindre à l'autre, comme en sidemount, jusqu'à ce que tu atteignes 2000psi dans chaque cylindre. Tu auras donc consommé, pour l'aller, 2000psi de gaz, soit le tiers de tes réserves initiales de 6000psi. Jusqu'ici, tout roule à merveille. En théorie, au retour, tu devrais avoir consommé un autre 2000psi et revenir à la surface avec 1000psi dans chaque cylindre, soit une réserve totale de 2000psi. 

    Mais là, la couille arrive au pire moment - c'est toujours là qu'elle arrive, merci monsieur Murphy - et tu expérimentes une perte complète du gaz d'un des cylindres alors que tu venais tout juste de rebrousser chemin vers le retour. Un freeflow que t'auras pas été capable d'arrêter parce que tu es incapable d'atteindre tes valves rapidement. Fiou! Tu te dis que c'était une bonne idée, finalement, de plonger manifold fermé! Pas vraiment... Car là, ta règle des tiers, elle vient d'être brusquée. Tu comptais revenir à la maison en consommant 2000psi sur une réserve totale de 4000psi répartis dans deux cylindres, mais tu viens juste de perdre un cylindre et les 2000psi qu'il contenait. Alors, si tu restes hyper calme - ce qui n'arrivera pas - tu vas être chanceux de revenir à la surface avec 0psi de gaz... 

    En Open Water, ça peux toujours aller, quoique; sous confinement, c'est potentiellement mortel de plonger avec un twinset, manifold fermé, sans maîtriser les valves drills. 

     

     

    En config bi séparé la règle des 1/3 a été abandonné depuis longtemps. A la FFS ça doit faire au moins 20 ans qu'on ne l'enseigne plus : on est passé au 1/5

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    • Dernières Discussions

    • Discussions similaires

      • 4
        Voici un incident lié à une panne d'air que je viens de recevoir via la Newsletter DAN.   Même si tout s'est bien terminé au final, j'ai du mal à comprendre que le gars n'ait pas échangé son tank quand il s'est rendu compte qu'il était à moitié vide (ça aurait dû être sa priorité) Pire encore, pourquoi n'a t'il jamais regardé son manomètre de toute la plongée avant de tomber en panne d'air.   Ce sont quand même des sacrés fautes de débutant... @Ma
      • 6
        Bonjour, J'ai recherché sur internet et sur le forum mais rien trouvé de parlant pour moi sur le sujet. A part celui de devoir remonter à la surface, y a-t-il un risque en cas de panne du détendeur BP si celui-ci laisse passer l'air sous pression à 10 bar jusqu'à la bouche du plongeur. Va t'on simplement laisser échapper l'embout ou y a-t-il un risque de "surpression" dans les voies respiratoires ?   Je vous explique le pourquoi de mes interrogations : je compte utiliser un p
      • 3
        Ola todos Quelqun aurait un olympus Tg5? Nouveau détenteur d'un Tg5 de moins de 6 mois, on le disait robuste, le mien vient bizarrement de me lâcher!   Pourriez vous me dire en branchant le câble de charge usb (sans la batterie dans l'appareil) si il se passe quelque chose, voyant on/off ou affichage écran? Ça me permettrait de confirmer si ça vient de la batterie.   Un grand Merci d'avance. Et bonne photos
      • 9
        Bonjour,   Sur cet autre fil , j'ai signalé une panne de ma sonde Uwatec sur un Galileo Luna.   Les intervenants ont fort logiquement pensé à un problème de pile, mais après échange des deux piles, celle de l'émetteur et celle de l'ordi le problème subsiste.   Les symptômes : - à l'allumage l'indication de pression n'est transmise qu'à la condition de mettre en contact l'ordi avec la sonde. - si l'on maintient la sonde à une distance normale entre 50 cm et 1 m, la transmission ne
      • 2
        Bonjour,   Voilà, j' ai une stab Subgear back pure (Achetée Planet plongée) . Elle a environ une centaine de plongée (j' entretien mon matériel). A deux reprise elle s' est mise en gonflage continu. C' est le poussoir de l' inflateur qui était bloqué. Après lecture des archives du forum je la démonte: rien, pas de saleté rien. Je fais néanmoins tremper dans du vinaigre puis je remonte: le poussoir ne remonte pas totalement. je pense que c' est le ressort qui est défectueux et ne remplis plus
    ×
    ×
    • Créer...