Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Théories du complots, médias sociaux et liberté d'expression: quelles devraient être les limites?


    Messages recommandés

    il y a 11 minutes, Nicolas Duguay a dit :

    Je comprends ton point, Caolila, mais si ce n'est que j'observe que tu reprends point par point l'argumentaire des pro-Raoult pour défendre le truc du ¼ de tour, tu comprendras que je ne voudrais pas faire déraper le sujet du post.

     

    Stop...  J'ai un cerveau et je tente de l'utiliser, j'ai aussi une petite expérience a présent. J'ai suivi des formations. Ceci me donne une base pour commencer a raisonner en utilisant ce que j'ai comme éléments a ma disposition.

     

    L'argument de l'expérience  dans le cas de la plongée a je trouve plus de poids que dans d'autre domaine.

     

    Celui qui fait "trop" mais une suffit de connerie et bien il est mort point final. 

     

    Un bon plongeur est un vieux plongeur...  Après ce vieux plongeur ne feras peux etre pas comme tu le penses mais il est en vie.

     

    Les post de Christophe parce que c'est de lui que tu parles... sont dans la grande majorité argumenté  il ne balance pas un truc comme cela. Il y a une démarche intellectuelle pas simple un truc qu'il fait suivre.

    Après on a bien sur le droit de ne pas etre d'accord avec lui.

     

     

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • Réponses 55
    • Created
    • Dernière réponse

    Top Posters In This Topic

    Top Posters In This Topic

    Popular Posts

    Je fais une différence entre les "réseaux sociaux".    Facebook favorise l'entre soi et les regroupements par affinités, groupes cloisonnés où s'entretient le pire comme le meilleur.  

    Le problème des réseaux sociaux et de l'infobésite (j'aime beaucoup ce terme) est qu'ils donnent autant d'importance à la parole des sachants qu'à la parole des non-sachants. La parole de Madame

    Il y a toujours une limite aux libertés, c'est là où commences celle des autres ... Tu as la liberté de parole, tant que tes propos ne sont pas considéré comme illégaux (négationnisme, racismes,

    Il y a 4 heures, Nicolas Duguay a dit :

    Quelles sont les limites de la liberté d'expression?

    ben y en a pas, sinon ce n'est plus une liberté

    un peu comme la liberté de pouvoir disposer de son corps..

     

    Il y a 3 heures, Nicolas Duguay a dit :

    En fait, ce qu'on observe, c'est justement une sorte de perte généralisée de repères médiatiques. Avant Facebook, les seuls détendeurs de la communication de masse, c'était les journalistes. Et ça garantissait, même si ce n'était pas parfait, que l'information divulguée était filtrée, analysée, vérifiée, validée

    et pourtant ô combien de fois ils se sont trompés

    et de nos jours où les médias indépendants n'existent plus, rien n'est plus garanti.

    il y a 8 minutes, caolila a dit :

    top...  J'ai un cerveau et je tente de l'utiliser

    Méf, le fait de penser différemment que Nicolas te classe dans les complotistes...

    • Like 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 7 minutes, whodive a dit :

     

    et pourtant ô combien de fois ils se sont trompés

    et de nos jours où les médias indépendants n'existent plus, rien n'est plus garanti.

     

    Du coup tous les avis se valent, c'est le propos sous-jacent?

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 1 minute, Lagos a dit :

     

    Du coup tous les avis se valent, c'est le propos sous-jacent?

     

    non du tout, juste qu'il ne faut pas attendre de vérité des JT.

    En ce qui concerne le journalisme d'investigation c'est tres peu diffusé, ça débouche rarement et ça fini aux oubliettes

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 2 minutes, whodive a dit :

     

    non du tout, juste qu'il ne faut pas attendre de vérité des JT.

    En ce qui concerne le journalisme d'investigation c'est tres peu diffusé, ça débouche rarement et ça fini aux oubliettes

     

    Les JTs ne disent pas la vérité?

    Et donc ils mentent pour cacher la vérité à la solde des labos, du gouvernement, des patrons, des partis, ou de groupes d'intérêts cachés?

    Du coup c'est quoi ou qui la source d'info fiable? 'Dédé du 73' qui a un cousin qui bosse chez sanofi sur facebook?

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 44 minutes, whodive a dit :

    l'information est filtré, on passe des choses sous silence.

     

     

    Oui. Je suis d'ailleurs l'un de ces filtres. 

    On dit souvent, dans mon domaine, que pour accéder à certaines infos, il faut répondre par l'affirmative à ces deux questions simples: Do you have the RIGHT to know? et Do you NEED to know?

    Bref, oui, l'info est filtrée et on passe des choses sous silence. Ce qui n'indique en rien qu'il y ait corruption ou qu'on veut vous cacher des trucs par pur malice ou je ne sais quoi encore. C'est juste que ce n'est pas pertinent d'aviser Huguette de certains trucs. Souvent pour le bien d'Huguette, d'ailleurs...

    Sinon, nous sommes probablement dans l'époque où l'information n'a jamais autant et aussi librement circulée que maintenant. C'est d'ailleurs le principal problème: Trop d'informations est souvent pire que pas assez d'information. C'est le concept d'infobésité. Moi, personnellement, je préfère parler du danger du bruit de fond où l'on ne distingue plus rien, où plus rien est intelligible. Où l'on mélange le vrai du faux. Où le valide ne se distingue plus de la rumeur. Facebook, en fait...

     

    Modifié par Nicolas Duguay
    • Like 3
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • LGF locked this sujet
    • LGF unlocked this sujet
    Il y a 11 heures, whodive a dit :

    Méf, le fait de penser différemment que Nicolas te classe dans les complotistes...

    Même pas en rêve j'interviens dans ce fil terriblement orienté !

    Pas un post de ND où n'apparait pas le nom de Raoult .

    Bref, surtout ne pas donner de confiture aux cochons.

     

     

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 12 heures, whodive a dit :

    ben y en a pas, sinon ce n'est plus une liberté

    un peu comme la liberté de pouvoir disposer de son corps..

     

    Il y a toujours une limite aux libertés, c'est là où commences celle des autres ...

    Tu as la liberté de parole, tant que tes propos ne sont pas considéré comme illégaux (négationnisme, racismes, ... en gros qu'elle ne remettent pas en cause les libertés des autres, ... et quand bien même tu as le droit de les dires, juste tu dois en assumer les conséquences légales). Pareil pour celle de disposer de ton corps, tu en fais ce que tu veux, tant que tu reste dans les limites (l'exibitionnisme par ex ....)

     

    Il y a 12 heures, whodive a dit :

    et pourtant ô combien de fois ils se sont trompés

     

    Oui quel scoop ils se sont trompé, bon ben comme tout le monde a un moment ou un autre. De la on peux effectuer un classement, de celui qui c'est le moins trompé a celui qui ne fait que se tromper, et au hasard, on appellerai les médias les plus fiable, journal de référence et sérieux, à médias de propagande diffuseur de fakenews. C'est quand même incroyable que personne n'y ai pensé avant, ni n'oeuvre dans ce sens ....

    Il y a 12 heures, whodive a dit :

    et de nos jours où les médias indépendants n'existent plus, rien n'est plus garanti.

     

    Cela n'as jamais existé, arrêtes de croire a une époque rêvée et fantasmée. Forcement  à partir du moment où il y a un individu dans la boucle, il insère son point de vue. Certains arrivent à limiter ce biais, d'autres l'utilisent volontairement pour partager leurs idées .... Pareil ya toutes les nuances possibles, à toi d’être suffisamment "intelligent" pour sélectionner tes sources d'informations et ne pas prendre forcement que celles qui vont dans le sens que tu veux et qui confortent tes opinions (choses que font les algorithme des réseaux sociaux .... ).

     

    Il y a 12 heures, whodive a dit :

    Méf, le fait de penser différemment que Nicolas te classe dans les complotistes...

     

    Non pas forcement on peux penser différemment de lui, sans pour autant qu'il nous classe dans ce groupe. Par contre tenir des propos sans nuances comme tu l'as fait sur des sujet classiques et ayant une forte audience dans le milieux complotisme, je ne sais pas encore si je te classe dans un troll évolué (sur ces sujet) qui s'amuse avec notre amis canadien, ou si vraiment tu verse dans ce milieu (car sur bien d'autres sujet tes intervention sont intéressantes a lire). Et puis bon notre petit quebecquois ne se cache pas de son "expertise" dans ce domaine particulier, (et il suffit de le stalker un peu pour vite s'apercevoir que ya de la consistance dans son domaine).

    Oui sur la plongée il joue beaucoup à nous bousculer dans nos pratique (il cherche a comprendre et a mettre en perspective sa pratique avec ce qui se fait ailleurs), certes la methode est peut etre discutable, mais pour le classement il n'est pas le seul à t'y mettre, dans le groupe des complotistes

    • Like 4
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Je n'ai pas tout lu, mais je commence par répondre aux questions préliminaires :

     

    Il y a 19 heures, Nicolas Duguay a dit :

    Quelles sont les limites de la liberté d'expression?

     

    Alors soyons très clair dès le début, la liberté d'expression ne s'applique pas à un espace de discussion privé ou public qu'elle qu'il soit. La liberté d'expression, c'est le fait que l’État ne puisse pas t'interdire d'exprimer ton opinion par des moyens légaux. Concrètement, si tu veux éditer des tracts ou un site internet disant qu'Elvis n'est pas mort, on ne peut pas te l'interdire.

    On note qu'en France, la liberté d'expression est déjà limitée puisque certaines opinions négationnistes, racistes, etc... n'ont pas le droit d’être exprimées.

    En revanche rien n'oblige qui que ce soit à héberger ou publier ton opinion. Et en particulier rien ne s'oppose à ce qu'une ligne éditoriale et/ou une charte empêche la publication de certaines opinion.

    Donc non : la modération n'est pas un entrave à la liberté d'expression, désolé :).

     

    Il y a 20 heures, Nicolas Duguay a dit :

    Quelles sont les responsabilités des gestionnaires des plateformes employées?

     

    La loi est très claire : Les plateformes sont hébergeurs de contenus dont la responsabilité incombe à leurs auteurs. Vous êtes donc tous individuellement responsables de ce que vous écrivez, et  bien entendu il est illusoire de penser que l'anonymat existe sur internet.

    La seule obligation des plateformes est de dépublier tout contenu manifestement contraire à la loi. Évidemment, cela veut dire qu'en cas de doute on ne pourra pas reprocher à la plateforme d'avoir laissé le contenu publié.

     

     

     

    • Like 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 15 heures, whodive a dit :

    ben y en a pas, sinon ce n'est plus une liberté

    un peu comme la liberté de pouvoir disposer de son corps..

     

    Franchement ce que tu affirmes n'a aucun sens, il y a des limites à toutes les libertés et c'est d'ailleurs ce qui différencie la société de l'anarchie.

    Pour prendre ton exemple : tu ne peux pas vendre tes organes, une femme ne peut pas "louer" son uterus pour la GPA,

    Dans le cas de la liberté d'expression je l'ai déjà mentionné et la loi est très claire. Info trouvée sur le site de "la maison des journalistes", qu'on peut difficilement accuser de tendance totalitariste :

     

    Citation

    On peut néanmoins citer quelques règles d’ordre général :
    • Limite 1 – Ne pas porter atteinte à la vie privée et au droit à l’image d’autrui (pour des précisons complémentaires voir les fiches Vie privée et internet et Image et vidéo).
    • Limite 2 – Ne pas tenir certains propos interdits par la loi : l’incitation à la haine raciale, ethnique ou religieuse, l’apologie de crimes de guerre, les propos discriminatoires à raison d’orientations sexuelles ou d’un handicap, l’incitation à l’usage de produits stupéfiants, le négationnisme.
    • Limite 3 – Ne pas tenir de propos diffamatoires : la diffamation se définit par toute allégation ou imputation d’un fait qui porte atteinte à l’honneur ou à la considération d’une personne[1]. Il est possible pour se défendre d’une accusation de diffamation d’invoquer l’exception de vérité[2], c’est-à-dire de rapporter la preuve de la vérité de ses propos.
    • Limite 4 – Ne pas tenir de propos injurieux : l’injure se définit comme toute expression outrageante, termes de mépris ou invective qui ne renferme l’imputation d’aucun fait.
    • Limite 5 – Il existe également des limites spécifiques telles que le secret professionnel, le secret des affaires et le secret défense.
    • Limite 6 – Certaines personnes, en raison de la fonction qu’elles occupent, sont tenues à un « devoir de réserve ». C’est le cas des fonctionnaires qui doivent exprimer leurs opinions de façon prudente et mesurée, de manière à ce que l’extériorisation de leurs opinions, notamment politiques, soit conforme aux intérêts du service public et à la dignité des fonctions occupées. Plus le niveau hiérarchique du fonctionnaire est élevé, plus son obligation de réserve est sévère.

     

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    La liberté de l'un s'arrête là où commence celle des autres

     

    on a le droit de ne pas se faire vacciner, de ne pas porter de masque, de ne pas...., à condition de laisser les autres libres de vivre en bonne santé.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 9 minutes, Matt a dit :

    Limite 6 – Certaines personnes, en raison de la fonction qu’elles occupent, sont tenues à un « devoir de réserve ». C’est le cas des fonctionnaires qui doivent exprimer leurs opinions de façon prudente et mesurée, de manière à ce que l’extériorisation de leurs opinions, notamment politiques, soit conforme aux intérêts du service public et à la dignité des fonctions occupées. Plus le niveau hiérarchique du fonctionnaire est élevé, plus son obligation de réserve est sévère.

     

    ça me rappelle le rôle de modérateur sur le forum  :froglol:

    • Like 1
    • Haha 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 19 heures, Nicolas Duguay a dit :

    Avant Facebook, les seuls détendeurs de la communication de masse, c'était les journalistes. Et ça garantissait, même si ce n'était pas parfait, que l'information divulguée était filtrée, analysée, vérifiée, validée avant d'atteindre la population. Un des garants de cette qualité, c'était qu'il était exceptionnel, voire ça n'arrivait jamais, qu'un seul acteur de la chaîne d'info puisse contrôler tout, tout seul. Un journaliste rédigeait le papier, un chef de pupitre relisait le truc, un rédacteur en chef donnait son point de vue, un éditeur mettait le truc en forme, un correcteur relisait et là, ça partait. Ça fait sommes toutes beaucoup de "checks & balances", pour employer l'expression populaire chez les amateurs de sciences po... 

     

    Je suis modérément d'accord avec ton analyse, il y a toujours eu des médias orientés et plus ou moins confidentiels, et chacun s'oriente naturellement vers les médias qui vont dans son sens, y compris les complotiste qui devaient bien avoir leurs revues fétiches.

     

    Aussi, le problème de la communication contrôlée, c'est que tu ne maitrise pas vraiment les motivations de ceux qui la contrôlent. En France on a l'exemple traumatisant de Tchernobyl mais il y en a probablement d'autres.

    Par ailleurs ce système pose le problème de la création d'un microcosme qui a des infos mais qui juge collectivement que le grand public n'a pas à les avoir, c'est assez discutable.

    L'exemple de Mazarine est intéressant : globalement tout Paris connaissaient son existence mais personne n'en parlait. Alors évidemment c'est la vie privée, mais on peut se demander comme cela influe les décision de son père sur des sujets de société, et aussi sur l'utilisation de moyens publics à son service.

     

    Par ailleurs, la démission des médias est aussi à constater indépendamment des réseaux sociaux :

    - Les journalistes n'ont aucun regard critique sur les informations qu'ils produisent, ils reprennent souvent des communiqués de presse ou des dépêches d'agence sans plus de travail. Pour avoir eu l'occasion de bosser sur un sujet qui est passé au 20h de tous les grands journaux, il y avait un monde d'écart entre la réalité et ce qu'ils ont tous repris en cœur.

    - Depuis que des chaines infos ont 24h d'antenne par jour à meubler on donne une caisse de résonance énorme à des sujets totalement secondaires.

    Bref, au lieu justement d'essayer de se distinguer des réseaux sociaux par la qualité de l'information ils sont descendu dans le caniveau avec eux...

     

    • Like 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...