Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Théories du complots, médias sociaux et liberté d'expression: quelles devraient être les limites?


    Messages recommandés

    • Réponses 55
    • Created
    • Dernière réponse

    Top Posters In This Topic

    Top Posters In This Topic

    Popular Posts

    Je fais une différence entre les "réseaux sociaux".    Facebook favorise l'entre soi et les regroupements par affinités, groupes cloisonnés où s'entretient le pire comme le meilleur.  

    Le problème des réseaux sociaux et de l'infobésite (j'aime beaucoup ce terme) est qu'ils donnent autant d'importance à la parole des sachants qu'à la parole des non-sachants. La parole de Madame

    Il y a toujours une limite aux libertés, c'est là où commences celle des autres ... Tu as la liberté de parole, tant que tes propos ne sont pas considéré comme illégaux (négationnisme, racismes,

    Je lis avec intérêt vos messages.

     

    Même si les cas suivants ne sont pas majoritaires, ils sont importants et montrent au moins une chose : pour se faire sa propre opinion, le mieux est de vérifier un maximum les sources, se documenter, cela prends du temps. Vous (mais ce n'est pas vraiment important) et aussi beaucoup de journalistes servent de passe plat sans contrôler l'info.

     

    Évoqué par matt : le cas Tchernobyl est un bon exemple : les moutons qui ont suivi au début  l'opinion publique majoritaire comme quoi le nuage avait contourné la France, ont finalement changé d'avis grâce à la liberté d'expression qui a mise à jour la réalité scientifique : dans ce cas on est bien dans un désinformation généralisé pilotée.

    Autre exemple mini marée noire au cap ferrat : les médias disent que cela n'a pas encore touché la côte. Je les observe en train de pomper et nettoyer les rochers, plage. Donc désinformation sur le moment volontaire ou involontaire des médias

     

    Autre exemple, tous les moutons alignés les uns derrières les autres contre Pr Raoult, ces mêmes moutons qui suivent la majorité, en s'appuyant des articles de journaux renommés, et qui plus tard, peut être et sans aucune gêne se retrouveront avec en pendentif avec l'effigie du Pr. (un peu de provoc, perso je n'ai rien pour ou contre le Pr mais je pense que des aspects nous échappent)

     

    Donc pour répondre à la question initiale ""quelles sont les limites de la liberté d'expression? Quelles sont les responsabilités des gestionnaires des plateformes employées? Doit-on traiter toutes les opinions comme si elles se valaient toutes? ""

    A mon sens oui, la liberté expression, sous réserve du respect des lois en vigueur est utile voir primordiale et permet dans certain cas aussi la lumière scientifique

     

    • Like 2
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 43 minutes, speaktome a dit :

    Je lis avec intérêt vos messages.

     

    Même si les cas suivants ne sont pas majoritaires, ils sont importants et montrent au moins une chose : pour se faire sa propre opinion, le mieux est de vérifier un maximum les sources, se documenter, cela prends du temps. Vous (mais ce n'est pas vraiment important) et aussi beaucoup de journalistes servent de passe plat sans contrôler l'info.

     

    Évoqué par matt : le cas Tchernobyl est un bon exemple : les moutons qui ont suivi au début  l'opinion publique majoritaire comme quoi le nuage avait contourné la France, ont finalement changé d'avis grâce à la liberté d'expression qui a mise à jour la réalité scientifique : dans ce cas on est bien dans un désinformation généralisé pilotée.

    Autre exemple mini marée noire au cap ferrat : les médias disent que cela n'a pas encore touché la côte. Je les observe en train de pomper et nettoyer les rochers, plage. Donc désinformation sur le moment volontaire ou involontaire des médias

     

    Autre exemple, tous les moutons alignés les uns derrières les autres contre Pr Raoult, ces mêmes moutons qui suivent la majorité, en s'appuyant des articles de journaux renommés, et qui plus tard, peut être et sans aucune gêne se retrouveront avec en pendentif avec l'effigie du Pr. (un peu de provoc, perso je n'ai rien pour ou contre le Pr mais je pense que des aspects nous échappent)

     

    Donc pour répondre à la question initiale ""quelles sont les limites de la liberté d'expression? Quelles sont les responsabilités des gestionnaires des plateformes employées? Doit-on traiter toutes les opinions comme si elles se valaient toutes? ""

    A mon sens oui, la liberté expression, sous réserve du respect des lois en vigueur est utile voir primordiale et permet dans certain cas aussi la lumière scientifique

     

     

    elle permet d'échanger et de s'ouvrir l'esprit (tant qu'on le veut, tant qu'on a l'esprit critique) ; elle fait reculer les dogmes et participe à l'émancipation de chacun (meme si, en ce moment, la multiplicité des informations superficielles rendent difficile les recherches du serieux de ces infos).

     

     

    Je vais le resumer succinctement : l'information nous bouffe du temps de cerveau, de l'attention, de la reflexion.

    Certaines TV, comme BFM, en usent et en abusent : que la cible soit la ménagère de moins de 50 ans (lire la femme au foyer qui a du temps à passer devant la télé et qui représente un pouvoir d'achat), que ce soit nous meme, via les cookies sur nos ordis qui font que des algorithmes nous connaissent mieux que nos proches ou que nous meme). Le but du "jeu" de ces informateurs est de nous captiver, de nous faire cliquer (le putaclic), de vendre du sensationnel qui accrochera des milliers de personnes, quitte à pondre un démenti un peu plus tard si l'info est erronée ... l'important, c'est de nous capter.

     

    Après, c'est à chacun d'entre nous de pouvoir décrocher, reflechir, analyser et pondre son propre avis, sans avoir besoin d'influenceur.

     

    c'est quoi, l'opposé de la liberté d'expression ?

    un état religieux ou une dictature, bref, un état qui détermine les sujets politiquement corrects...

    La police du vice et de la vertu, ce n'est pas ici

    Modifié par christophe 38
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    sur un forum militaire, il y a une interview d'un general..

    http://www.opex360.com/2020/09/13/general-lecointre-lhistoire-nous-apprend-que-le-risque-le-plus-grave-est-celui-quon-ne-veut-pas-voir-venir/

    Citation

    c’est avant tout à nos sociétés elles-mêmes de s’éduquer à l’analyse de l’information dont elles se nourrissent et à la maîtrise de leurs émotions collectives », a-t-il conclu. Vaste programme!

    le titre est alléchant ;

    les contributions suivantes rejoignent vos commentaires sur la liberté d'expression.

    Citation

    Oui, vaste programme parce que notre système médiatique est fondé au contraire sur la non-maîtrise des émotions, de façon à mobiliser ce que Patrick Le Lay appelait le « temps de cerveau humain disponible », pour lui fourguer des articles de consommation (et accessoirement des intentions de vote).

    Si on éduque les gens à ne pas être prisonniers de leurs émotions, alors une bonne partie du système consumériste s'effondre.

    alors, à chacun de choisir, mouton ou pas...

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Le 13/09/2020 à 16:45, Nicolas Duguay a dit :

    que doit-on faire avec le discours anti-vaccin, anti-science, anti-masque et complotiste? Les faire taire? Les ignorer? Discuter avec ses promoteurs? Faire plus de bruit qu'eux pour les enterrer? Les traiter comme des intervenants qui ont tout à fait le droit de s'exprimer? 

     

    Personnellement, plutôt d'inclinaison libérale, je suis pour la totale liberté d'expression. Ce que tu perds pour des raisons "raisonnables" (racisme, terrorisme, désinformation), tu ne le retrouve jamais complètement. 

     

    On peut donc poser la question de l'utilité des mécanismes de régulations sur les grandes plates-formes, les réseaux sociaux et dans les débats (les shows) TV. 

     

    Je suis pour répondre aux messages manifestement faux. Vient le problème de l'énergie que cela prend. 

     

    C'est la question de la "loi" de Brandolini (Alberto Brandolini @ziobrando) sur twitter en 2013 : l'asymétrie du bullshit ou la quantité d'énergie nécessaire pour réfuter du bullshit est d'un ordre de grandeur supérieur à celle pour le produire.

     

    Certains mécanismes de régulations fonctionnent pas mal. Par exemples sur la question des pseudo-sciences, il y a pas de ressources en lignes qui permettent non de répondre à une idiotie (et de perdre du temps) mais d'utiliser la réponse sourcée. Sur twitter, l'application readerapp permet de lier un fil et de le partager facilement ailleurs. Je l'ai utilisé ici quand on trollait sur les "mutations" du covid. 

     

    Sur les régulations, une bonne solution est celle de wikipedia. Plutôt que de demander à des modérateurs de surveiller (ils le font aussi) les articles "discutés", le site donne la possibilité de rétablir un état antérieur de la page (avant que les trolls n'arrivent). L'effort demandé pour "réfuter" du bullshit est ramené à presque rien. Ce qui explique aussi la bonne tenue et la qualité de l'encyclopédie en ligne :)

     

    • Like 2
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 9 heures, Matt a dit :

    Franchement ce que tu affirmes n'a aucun sens, il y a des limites à toutes les libertés et c'est d'ailleurs ce qui différencie la société de l'anarchie.

    Pour prendre ton exemple : tu ne peux pas vendre tes organes, une femme ne peut pas "louer" son uterus pour la GPA,

     

    tiens, il n'est pas fermé ce fil ?

    non tu ne peux vendre mais tu peux offrir

     

    pour en revenir sur les médias et le journalisme, il est bon de différencier des papiers comme mediapart, mariane et bfm, cnews, tf1...

     

    En ce qui concerne les complots j'y réfléchirai toujours à deux fois depuis que je vis dans un monde où tu n'es plus en capacité de changer une pièce de ta voiture toi même...

     

     

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 9 heures, whodive a dit :

    En ce qui concerne les complots j'y réfléchirai toujours à deux fois depuis que je vis dans un monde où tu n'es plus en capacité de changer une pièce de ta voiture toi même...

    ça dépend de quelles pièces on parle.
    si tu veux dire que TOUTES les pièces sont concernées, c'est que tu es mal informé.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 9 heures, whodive a dit :

     

    tiens, il n'est pas fermé ce fil ?

    non tu ne peux vendre mais tu peux offrir

     

    pour en revenir sur les médias et le journalisme, il est bon de différencier des papiers comme mediapart, mariane et bfm, cnews, tf1...

     

    En ce qui concerne les complots j'y réfléchirai toujours à deux fois depuis que je vis dans un monde où tu n'es plus en capacité de changer une pièce de ta voiture toi même...

     

     

    🤣🤣

    Mais tu es vraiment sérieux quand tu sors des arguments pareils?

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 9 heures, whodive a dit :

    tiens, il n'est pas fermé ce fil ?

     

    Pour le moment il semble se tenir à peu prés, mais si ça part en vrille il le sera conformément à la charte.

     

    Il y a 9 heures, whodive a dit :

    non tu ne peux vendre mais tu peux offrir

     

    De ton vivant tu ne peux donner qu'a tes enfants, et par dérogation à tes parents ou tes frères et sœurs, ainsi qu'a ton conjoint en apportant une preuve de vie commune de plus de 2 ans.

    Ca limite quand même pas mal ta liberté non ?

    Une fois que tu es mort tu peux donner, mais bon techniquement si tu n'existe plus ce n'est pas toi qui donne.

     

    Il y a 14 heures, stef75 a dit :

    Personnellement, plutôt d'inclinaison libérale, je suis pour la totale liberté d'expression. Ce que tu perds pour des raisons "raisonnables" (racisme, terrorisme, désinformation), tu ne le retrouve jamais complètement. 

     

    On peut donc poser la question de l'utilité des mécanismes de régulations sur les grandes plates-formes, les réseaux sociaux et dans les débats (les shows) TV. 

     

    Encore une fois, attention à la grosse incompréhension qui entoure la liberté d'expression.

    La liberté d'expression interdit à un État d’empêcher quelqu'un d'exprimer son opinion, elle n'oblige en aucun cas quelque média que ce soit à publier cette opinion.

    En ce sens, les média sont parfaitement légitime a définir ce qui a sa place ou pas sur leurs supports, et les réseaux sociaux à limiter certains sujets.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 20 minutes, Lagos a dit :

    🤣🤣

    Mais tu es vraiment sérieux quand tu sors des arguments pareils?

    Oui, il est très sérieux . C'est ce qui rend ce type de débat profondément inutile. Mais il n'a rien de nouveau, dans les années 50/60/70 les lecteurs de l'Humanité lisaient ça comme d'autre lisent les évangiles. C'est juste un biais de confirmation. Mediapart, Marianne des conneries ils en écrivent aussi(comme tout le monde), l'affaire Baudis par exemple, qui ne fait pas spécialement honneur à médiapart et il y en a d'autres. Ce qui a tout changé, c'est l'arrivé d'internet et la possibilité de diffuser à grande échelle avec des moyens extrêmement limité une information qu'elle soit vrai ou fausse.  

    Les gens n'ont pas envie de changer d'avis, ils ont envies qu'on les conforte dans leur système de pensé. Il n'y a qu'en France ou les journaux et les journalistes s'imaginent qu'ils vont "éduquer" l'opinion et ils ont perdu. l'Humanité (le cas est emblématique) ne survie que grâce à des aides d'état et ça a fait la fortune de Murdock, on peut penser que c'est triste mais c'est la réalité.

    Modifié par la philoche
    • Like 3
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 7 minutes, la philoche a dit :

    Ce qui a tout changé, c'est l'arrivé d'internet et la possibilité de diffuser à grande échelle avec des moyens extrêmement limité une information qu'elle soit vrai ou fausse.  

     

    C'est surtout le bouton "partager" qui est "dangereux"  :D

     

    • Haha 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a une heure, Matt a dit :

    Encore une fois, attention à la grosse incompréhension qui entoure la liberté d'expression.

    La liberté d'expression interdit à un État d’empêcher quelqu'un d'exprimer son opinion, elle n'oblige en aucun cas quelque média que ce soit à publier cette opinion.

     

    Je ne suis pas sûr du terme "publier". Quel est le statut du site plongeur.com par ex. ? Hébergeur ou éditeur ? 

     

    il y a une heure, Matt a dit :

    En ce sens, les média sont parfaitement légitime a définir ce qui a sa place ou pas sur leurs supports, et les réseaux sociaux à limiter certains sujets.

     

    Si tu te définis comme hébergeur, tu ne peux intervenir dans la création ou la sélection des contenus diffusés. Si tu te le fais, le statut devient celui d'éditeur qui est beaucoup moins favorable en termes de responsabilité. L'hébergeur peut sélectionner (donc supprimer) des contenus manifestement contraire à la loi (surtout s'il en a connaissance), mais pas aller beaucoup plus loin ? 

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Le statut de plongeur.com est double :

    - éditeur pour la partie "éditoriale" du site (les news et articles)

    - hébergeur pour tous les contenus générés par les utilisateurs.

     

    il y a 19 minutes, stef75 a dit :

    L'hébergeur peut sélectionner (donc supprimer) des contenus manifestement contraire à la loi (surtout s'il en a connaissance), mais pas aller beaucoup plus loin ? 

     

    Non : l'hébergeur DOIT supprimer les contenus manifestement contraires à la loi s'il en a connaissance. C'est une obligation légale et sa responsabilité est engagée.

     

    il y a 19 minutes, stef75 a dit :

    Si tu te définis comme hébergeur, tu ne peux intervenir dans la création ou la sélection des contenus diffusés.

     

    Pas vraiment, rien n'oblige l’hébergeur à tout héberger. Il est parfaitement légitime à définir des limites du moment que celles-ci ne sont pas discriminatoires.

    Ces limites sont dans notre cas précisées dans la charte, que tout membre accepte en s'inscrivant et en utilisant le service.

    Très concrètement : L'hébergeur propose un service, et rien de l’empêche de définir ce service comme bon lui semble. Ce qui lui donne le statut d'hébergeur est le fait qu'il n'a pas de rôle actif dans la publication du contenu (concrètement, quand tu clique pour publier, ça publie).

    Note qu'un forum en modération a priori passe sur un statut d'éditeur.

     

    Cela dit si tu arrive à me démontrer que Pontos est Editrice du forum, ca m’intéresse mais je ferme le forum tout de suite :).

     

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Pour tous ceux qui pensent être indépendants et libres de leurs choix sur internet et les réseaux sociaux en particulier (c'est un peu long mais enrichissant) :

     

     

     

     

    Les algorithmes vous connaissent mieux que vous même (ils n'ont pas le biais de se voiler la face eux...)

    • Haha 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 14 minutes, DocTroll a dit :

    Pour tous ceux qui pensent être indépendants et libres de leurs choix sur internet et les réseaux sociaux en particulier (c'est un peu long mais enrichissant) :

     

     

     

     

    Les algorithmes vous connaissent mieux que vous même (ils n'ont pas le biais de se voiler la face eux...)

    c'est absolument vrai !

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...