Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Racontez vos premières impressions de plongeur N3


    Messages recommandés

    Il y a 3 heures, gerard95 a dit :

    Petite erreur : autonomie ne veut pas dire "ce que je veux" et encore moins "n'importe quoi"
    Pour être plus clair c'est faire le boulot du guide de palanquée à 40 ou 50m : planifier, gérer le trajet en fonction du site définit par le DP, gérer l'air, ....la profondeur, le temps, ...  en clair gérer les ressources dans l'environnement et ses contraintes. Donc le graal non, La possibilité de faire du 40++ offerte par le CPA par exemple est intéressante,
    Je vois Christophe38 qui en profite pleinement.

    pleinement, pas tout à fait, mais, je m'en approche

     

    sinon, il y a 2 semaines, il était là :

    https://www.facebook.com/marine.beauvais.52/videos/10223619410335990

     

     

    une semaine apres, je voyais un pointe grise passe en S (avec Karl, mon binome), sur 35 m de fond (il ne faisait qu'un passage) ;

    samedi, avant hier, c'etait un petit gris de récif qui nous est passé dessous, patate aux loches (qui sont revenues), sur 40-42, pour lui, avec Patrick, une binome marseillais...

    sinon, raies pois bleus, raies pastenagues, raies aigle, tazard (hier) (sans parler des nudibranches), les squilles, les tortues, les coquillages (7 doigts ou porcelaines )

     

    je n'arrive pas à me blaser

     

    m'enfin, l'hiver tire à sa fin, l'eau commence à se réchauffer ; elle est passée au dessus de 26.. la sharksin est ressortie.

     

    Comme le dit tres bien Gérard, ici, avec le Nyamba, la duré totale est de 70 minutes, sauf si on s'arrange, qu'on est au nitrox ou binome d'un recycleux (ce qui peut monter à 80 ou 90 minutes). Mes équipiers ont des 12 l et ça le fait.

    Le truc, c'est que nous sommes en orange, pour le covid et les centres ne doivent pas rentrer dans les paliers ; les plongées en structure sont limitées à 40 m.

    Donc, descente à 35-37 pendant 7-8 minutes, remontée sur 20-25, pendant 10-15 minutes ; remontée entre 10 et 15 jusqu'à la fin...

    c'est l'avantage d'avoir un terrain de jeu avec un tombant qui chute... vers 72 à cet endroit et un peu plus, plus loin et des plateaux, des marches le long de la remontée.

    Il "suffit" (hummm) de jouer avec le courant de la marée pour rentrer au bateau..

    ce n'est pas toujours simple, mais, c'est ce qui fait le charme..

    Modifié par christophe 38
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • Réponses 50
    • Created
    • Dernière réponse

    Top Posters In This Topic

    Top Posters In This Topic

    Popular Posts

    Ca, ça dépend desquels ! Y'a quand même des gars où t'es pas serein quand tu plonges avec....

    j'en suis à 64 depuis janvier, vs ~90-100 l'an dernier à la même date, il a bien fait chier ce covid     Sinon, le N3 c'était pour la liberté, plus de moniteur, plus vraiment de limite pour l

    Hello,   Perso le niveau 3 ça n'a pas révolutionné ma vie de plongeur; j'ai eu la chance de débuter la plongée avec des amis en toute autonomie et j'ai progressé sans passer de niveau.

    Il y a 12 heures, caolila a dit :

     

    Le N3 c'est l'autonomie, le saint graal :)

     

    Comment avez vous vécu cette étape une fois le niveau en poche?

     

     

     

    Je me souviens davantage de mes premières plongées autonomes de N2 que de celles de N3.

     

    Les toutes premières autonomes étaient donc avec ma binôme de formation N2. Pour la toute première, on n'en menait pas large, et on avait quand même du répéter 10 fois la topo du site avant de se mettre à l'eau, ayant planifié un parcours tout petit tout petit pour ne pas se paumer. Du coup on l'avait fait 2 fois 🤣

     

    Le N3, je ne l'ai donc pas vécu comme une révolution, mais comme la possibilité de faire la même chose qu'avec mon N2, mais plus profond et sans avoir besoin de me greffer à une palanquée avec un N4 ou un dive master dès qu'on dépasse les 20m. Bien moins d'appréhension donc lors de la première autonome N3 que la première autonome N2.

    • Thanks 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Me concernant la différence a été plus nette entre le PA20 et le PA40/60.

     

    Dans les 20 m en gravière et bien c'est simple  tu as beaucoup de repère (enfin ou je plonge)  si tu vas plus profond ... cela se complique nettement  pas de flore... souvent plus de repère nuit noir donc le tout à la boussole.

     

     

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 12 heures, caolila a dit :

    Dans les 20 m en gravière et bien c'est simple  tu as beaucoup de repère (enfin ou je plonge)  si tu vas plus profond ... cela se complique nettement  pas de flore... souvent plus de repère nuit noir donc le tout à la boussole.

    Et encore, tu as une visi' de ouf' à la GDF.

    Imagine ici en été, après le bloom de plancton 🤣.

    Entre 10 et 20 ben c'est le brouillard avec souvent moins de deux trois mètres de visi' (parfois beaucoup moins) et en dessous, nuit total sur fond lunaire de vase sans aucun repère.

    Sur certains sites avec de la pente ça va (genre les tombants), mais à Hermance ou Tougues par exemple, c'est relativement plat. Tu te goures d'un mètre de profondeur et t'es paumé.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Hello,

     

    Perso le niveau 3 ça n'a pas révolutionné ma vie de plongeur; j'ai eu la chance de débuter la plongée avec des amis en toute autonomie et j'ai progressé sans passer de niveau.

    J'ai bien vu tousser les MF1 qui ont pris mon carnet de plongées pour le N2 et qui regardaient mes logs de plongées sur le TOGO ou autres Rubis ….

    J'ai passé ensuite le N3 car j'étais frustré de ne pas pouvoir avoir accès à toutes les plongées en vacances en  structure mais je devais déjà avoir 300 plongées.

    Après l'autonomie j'en profite a fond ayant la chance d'avoir aussi mon bateau et la c'est une tout autre autonomie.

    Le niveau 3 n'a d'intérêt à mon sens que pour des plongeurs réguliers pour lesquels l'autonomie ne sera pas un stress, pour le plongeur qui fait 10 plongées par an ça n'apporte pas grand chose et meme coté sécu c'est surement mieux d'être encadré .

     

    • Thanks 2
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    J'ai passé mon N3 avant de partir au Maldives, juste pour être tranquille là bas et qu'on ne m'embête pas avec un encadrement et pour être tranquille ici aussi de pouvoir plonger "sans être limité par l'encadrement" en structure, essentiellement entre 20 et 40m.

     

    Ça faisait déjà plus d'un an que je plongeais HS avec des copains, toutes les semaines et ça n'a absolument rien changé à ma façon de plonger et de penser la plongée.

    En structure assez peu aussi finalement, vu que dans le groupe de copains, il y a un MF1 qui servait d'encadrant quand on avait pas le niveau pour être autonome.

    La seule chose que ça change réellement, c'est la possibilité d'avoir accès aux 2-3 épaves profondes du coin... ce qui doit représenter 1% de mes plongées sur 3 ans...

     

     

    • Thanks 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Mince je ne peux plus éditer.

    Je voulais rajouter qu'au final, le côté "autonomie complète" ne m’apparaît pas comme fondamentalement différent de ce que JE vivais au N2 (mis à part qu'on me fout un peu plus la paix au sec) et qu'à l'étranger (ie. hors de La Réunion) de toute façon, je paye un guide pour qu'il me montre des trucs et me laisse la paix le temps que je prenne des photos. Je ne cherche pas à absolument nager de mes propres palmes seul sur des sites que je ne connais pas.

    (Et pour répondre en avance ; je paye un guide pour qu'il me guide la plongée et me montre des trucs, le reste des paramètres je les gère comme quand je suis à la maison : seul)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Alors moi, ça va être vite fait.

     

    Jamais passé !!

     

    Je suis passé du 1er echelon (N2 actuel) au 2eme echelon (N4 actuel) directement.

    Il faut dire qu'à cette époque, tu pouvais faire le saut direct et que très peu de personnes passait le N3 que l'on appelait "plongeur autonome". 

    Ce qui pour moi était une aberration total et c'est un diplôme que je me suis fait fort de développer une fois BEES 1er au sein de mon club. Cela a d'ailleurs marché très fort lorsque je l'ai proposé, parce que personne n'avait l'ambition  d'aller vers le monitorat mais que beaucoup se sentait frustré à cause de la limite de profondeur du N2.

    Donc à mon avis, c'est un très bon niveau. Il faut juste qu'il soit enseigné correctement et ne pas le voir comme une rallonge rapide à la profondeur du N2. Je pense notamment à toute la partie planification et ligne de secours.

     

    A+

     

    🍻

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Bonjour,

    Même si j'ai obtenu mon N3 y'a un an et demi je ne plonge pas assez pour me considérer comme chevronné.

    Cet été et le précédent, ce qui m'a marqué, c'est de venir en autonome dans les clubs côtiers aussi bien que en carrière. Ca change du rôle habituel, bon on est aussi un peu autonome en N2 mais c'est là que j'ai fait mes premières épaves à 30m.

    Ca fait bizarre de se ramener au centre, de dire bonjour à une personne que j'ai jamais vu et hop ! tu lui confies ta vie. J'ai eu des déconvenues, et mes premières crispations quand ça allait pas avec le binôme/trinôme.

    Mais au final je trouve que c'est vachement formateur de plonger comme ça. Je regrette un peu le moniteur car je ne suis pas super calé en orientation, et ça m'es arrivé de passer à côté de plongées entières.

    Mon N3 correspond aussi au moment où je me suis équipé d'un vrai matos photo (canon g7x mkII) qui "déchire sa race". Marre de la gopro !

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 36 minutes, Tétard37 a dit :

    Mon N3 correspond aussi au moment où je me suis équipé d'un vrai matos photo (canon g7x mkII) qui "déchire sa race".

     

    Pas obligé d'etre N3 pour cela ... ;)

     

    Au sujet des plongées "foirées" parce que tu n'es pas du coin et que t'as pas trouvé LE truc qu'il fallait voir... ben c'est arrivé a tout le monde... et cela arrive encore aux MF58 voir aux PADIGEUTDISSI ETC...

     

    .

    .

    .

    .

    .

    .

    mais c'est la faute au briefing qui était foireux.

    Modifié par caolila
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Passé il a quelques mois (un peu de retard du au covid), pas senti une énorme révolution.

    Ça reste le pied de pouvoir se faire des plongées autonomes sur le sec-paté ou des épaves que je connais bien, et j'ai réussis pour la première fois à +/- me perdre en plongée de nuit (remontée au para à quelques centaines de mètres du bateau).

    Ça arrange bien aussi les clubs que je fréquente d'avoir un N3 qui connait le site pour +/- guider des autonomes, pas encore eu de mauvaises surprises pour le moment.

    Après globalement, je fais surtout des sorties entre connaissance, on se connait un minimum, je reste très frileux sur les binômes inconnus (et la lecture du forum incite à être prudent).

     

    Sur les sites que je ne connais pas, je continue à suivre les bulles des palanquées pas autonome ou demander un guide/mono histoire de ne pas rater les "choses à voir".

     

    Par contre je me sens globalement mieux dans mes palmes, plus serein etc après l'avoir passé. Même si ça reste sommaire, avoir passé le RIFAP me rassure un peu aussi.

     

     

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Perso a l'étranger je n'ai vu aucune différence, en France c'est jour et nuit entre N2 et N3.

     

    Outre le fait que le RIFAP + épreuves du N3 sont intéressantes niveau confiance, je n'ai plus l'impression que l'on me considère comme un demi plongeur quand je me pointe dans un centre ;)

     

    Gros bonheur de pouvoir choisir de prendre un guide, ou de juste vouloir plonger en autonome.

    A mon sens le N3 c'est un vrai gros plus dans notre cher pays.

    • Like 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Bon je ne peux pas trop participer à la discussion vu que je ne suis pas N3... juste AOW avec spécialité deep...

    Mais je me demande s'il y a vraiment une différence (attention c'est une vraie question je veux pas relancer l'éternel débat ffessm vs padi/ssi). Et en pratique pour ce que j'ai vu de la différence entre  entre un N2 et un AOW (j'ai accompagné un autre plongeur durant toute la semaine de sa formation N2) c'est principalement les remontées assistées (qu'on ne fait qu'avec le rescue en padi/ssi).

     

    Du coup quel différence y a-t-il entre le N2 et le N3 au niveau autonomie ? Plus de planification sur les plongées +30m ?

    J'essaye de comprendre pourquoi certains pensent que leur 1ère autonome en N3 était vraiment différente de leur 1ère autonome en N2 (celle-là je la comprend, la 1ère fois que tu es tout seul avec ton binôme pour gérer la navigation et toute la plongée, c'est à la fois grisant et angoissant)

     

     

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 8 minutes, generalpingouin a dit :

    de leur 1ère autonome en N2 (celle-là je la comprend, la 1ère fois que tu es tout seul avec ton binôme pour gérer la navigation et toute la plongée, c'est à la fois grisant et angoissant)

    Je crois, que pour celle-là, avec mon binôme, on ne s'est pas éloigné de plus de 20m du mouillage ...🥵

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    • Dernières Discussions

    • Discussions similaires

      • 683
        Le vote est anonyme. Il n'a seulement pour but que d'avoir une photo du sentiment le plus répandu parmi les plongeurs présents sur P.com Bien entendu, c'est en l'état des connaissances à ce jour.
      • 24
        Bonjour,    Faites très attention  a vos infos personnelles quand vous parler de vos activités, de vos projets ou de vos obis ,  soyer le plus discret possible sur vos adresses vos familles ou activités pro ou perso  il est une catégorie de gens qui certainement très mal dans leurs peau, en manque de reconnaissance ou je ne sais trop quel autres raisons risque de vous prendre pour cible et  vous harcelez par tout et partout les moyens imaginables  cela juste  à la base pour une si
      • 198
        Bonjour à tous,   Comme vous le voyez, le site nouvelle version est en ligne !   Coté site (hors forum), tout n'est pas encore parfaitement mis en place mais on va mettre en fonction progressivement : - La carte des spots de plongée, et des centres (avec des fiches de centre très enrichies). - La fonction carnet de plongée (avec reprise de l'historique pour les petits copains de PL, ca reste à faire mais ca devrait etre fait bientot). - La partie bio avec la li
      • 60
        bonjour à tous,   je sais que nombre d'entre vous vont encore subir les affres du confinement, plus ou moins "allégé", durant quelques semaines, mois .... mais je vous propose de raconter ici, dès que vous le pourrez, vos premières bulles (ou non) de "déconfinés". Nous avons la chance de pouvoir nous remettre à l'eau depuis quelques jours, ici en Polynésie.   Pour ma part, c'est en famille que ça s'est passé. Dès l'annonce de la réouverture réservation fut faite dans not
      • 0
        https://www.lemessager.fr/19225/article/2020-12-28/thonon-la-vie-d-un-homme-en-danger-apres-un-accident-de-plongee   Plongeant là régulièrement et "croisant" régulièrement leur bateau, ça fait tout bizarre... Mes condoléances à sa famille, aux membres du CSL....😔
    ×
    ×
    • Créer...