Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine
Nicolas Duguay

Identification des mix: vous faites quoi?

    Messages recommandés

    Je viens d'aller récupérer mes cylindres pour une plongée demain et, du coup, de terminer l'identification des mix sur lesdites bouteilles. J'me demandais, chez vous, c'est quoi les protocoles pour le marquage des cylindres. Vous le faites? Et si oui, comment? Sinon, pourquoi?

     

    Perso, je suis plutôt by the book à ce chapitre: étiquette d'identification remplie sur chaque cylindres et stickers MOD à trois endroits autour du col. 

    Un exemple concret: 

     

    IMG_1335.jpeg

    IMG_1336.jpeg

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Je laisse à mes pair(e)s le plaisir de (te) répondre, car, personnellement, ça m'en touche une sans m'en soulever l'autre !!!!

     

    EDIT> Mais, pour en revenir à un autre post, je vois avec plaisir que ton mousqueton haut est amovible ! I like :top:

    Modifié par CMDC

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    il y a le protocole lié au code du sport dès lors qu'on est en structure : 5 informations attendues.
    - Identifiant de lu plongeur qui a fait la mesure (ou ses initiales)

    - Date de la mesure

    - Mélange mesuré (Nx ou Tx)

    - Profondeur Maximale d'Utilisation (PMU ou MOD)

    - Pression dans le bloc.

     

    je donne deux exemples aux plongeurs que je forme au nitrox

     

    En sus, je marque comme tu le fais la PMU sur le haut du bloc par 3 bouts de scotch visibles de mes équipiers

    Capture d’écran 2020-09-24 à 22.14.00.jpg

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Les détendeurs de déco sont identifiés sur le dessus (c'est écrit Nx80 ou Nx32)

    Sur les bouteilles, un morceau de scotch (duct tape) avec le mélange écrit dessus et la profondeur max d'utilisation 

    Exemple :

    Nx 80 10m

    Tx 18/30 65m

     

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    J'ai suivi une formation à ce sujet cet été, et on m'a appris à Gozo à faire une étiquette détaillée type Bardass à mettre proche du robinet.

    Une grosse étiquette avec juste la MOD sur le côté, très visible du coéquipier pour la phase de gas switch.

    Et encore une petite étiquette de MOD au niveau du détendeur deuxième étage.

     

    Je serais intéressé de savoir quelle est la raison du choix d'avoir l'étiquette détaillée le long de la bouteille, de façon peu visible? C'est uniquement pour la phase terrestre?

     

    Bon après pour la petite différence moi j’inscris ma MOD en mètre, c'est juste une question d'affinité et de correspondance avec mon paramétrage d'ordinateur. 😉

    • Like 1

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Le seul qui t'intéresse et intéresse tes potes sous l'eau c'est le MOD. mes blocs sont marqués avec le MOD en énorme et pourcentage (a 1 decimale)/mon Trigramme/date sur un scotch prêt du col.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Je met un grand scotch sur la longueur du bloc visible de mes équipiers et un autre sur le deuxième étage de mes détendeurs buse d'expiration  , comme cela quand je prends le détendeur je vois si c'est le bon (plongée solo ou pas)

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    à l’instant, brochet a dit :

    Je met un grand scotch sur la longueur du bloc visible de mes équipiers et un autre sur le deuxième étage de mes détendeurs buse d'expiration  , comme cela quand je prends le détendeur je vois si c'est le bon (plongée solo ou pas)

     

    Quand je prend ma/mes déco, je trace le routage jusqu'au bloc pour m'assurer que le détendeur va bien au bon bloc. Mes copains tracent visuellement le routage du flexible jusqu'au bloc et confirment le MOD et la profondeur.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Accessoirement, je sais quel détendeur est dédié à quel gaz;

    Des XTX au fond, un Marès rover en transit et un Apeks nitrox pour le 80%

    • Like 1

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Etiquette "code du sport" en bas du bloc (gonflage club oblige)

    Gros marquage en travers du bloc avec juste la MOD.

    Tape blanc sur les moustaches et/ou la gamelle avec la MOD

    etiquette bi-faces marquées sur le tuyau à 20 cm du deuxième étage avec la MOD.

    Détendeurs différents pour les trois systèmes (2 déco' et fond).

    Tuyau jaune sur le S80 et vert sur l'oxy'.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 3 heures, Lagos a dit :

     

    Quand je prend ma/mes déco, je trace le routage jusqu'au bloc pour m'assurer que le détendeur va bien au bon bloc. Mes copains tracent visuellement le routage du flexible jusqu'au bloc et confirment le MOD et la profondeur.

    Oui oui tout cela va bien jusqu'au jour on la situation dérape et le stress pour ne pas dire la panique s'installe et là le collègue pourtant instructeur comme moi à pris l'O2 pur à 21m à la place du 50% , depuis ce jour indication sur les moustaches, après chacun fait comme bon lui semble.👌

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Etant donné que je plonge hors structure, en solo et que je gonfle moi-même mes bouteilles, le marquage est des plus minimaliste. 😊

    • Like 1

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Les indications code du sport sur un Scotch orange en haut du bloc.

    En gros de chaque cote du bloc et dans la longueur du bloc, le mélange et en dessous la mod en mètre.

    Sur mes gazs deco, je rajoutais la mod sur le flexible à côté du deuxième étage.

     

    Par contre, je ne le fais pas sur mon BO.

     

    A+

     

    🍻

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 3 heures, brochet a dit :

    Oui oui tout cela va bien jusqu'au jour on la situation dérape et le stress pour ne pas dire la panique s'installe et là le collègue pourtant instructeur comme moi à pris l'O2 pur à 21m à la place du 50% , depuis ce jour indication sur les moustaches, après chacun fait comme bon lui semble.👌

    yop

     

    de mon stage trimix normo en ............................... 2005 ou 6, Arnaud Niel nous demandait de placer une étiquette (le scotch orange) avec le mélange en (très) gros, la MOD (en très gros), en plus petit les initiales de celui qui avait fait le mix, les initiales du plongeur (comme preuve de la vérification du mix), la date du mélange et la pression dans le bloc.

    Sur le flexible, un scotch précisant le mix

     

    A cette époque, suite à des erreurs dans la prise en compte de l'oxy, il nous avait été demandé d'acheter une pochette dans laquelle nous placions la gamelle d'oxy (manœuvre volontaire de prise de l'oxy, par sortie de la gamelle).

     

    Lors de mon stage hypo en 2012, il nous a été demandé de coller, en plus, un scotch avec le mix  sur la gamelle du détendeur (en plus du reste), ce qui permet un contrôle visuel de la part du binôme, confirmant le bon choix du mélange.

     

    enfin, personnellement, j'utilise une "méthode" supplémentaire :

    mes blocs surox (le nitrox de déco et l'oxy) sont placés du coté cœur, coté gauche, même s'il n'y a que ces 2 blocs.

    Le trimix de travel est placé coté droit.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 14 heures, nics a dit :

    Les détendeurs de déco sont identifiés sur le dessus (c'est écrit Nx80 ou Nx32)

    Sur les bouteilles, un morceau de scotch (duct tape) avec le mélange écrit dessus et la profondeur max d'utilisation 

    Exemple :

    Nx 80 10m

    Tx 18/30 65m

     

     

     

    Oui, je fais pareil. Je mets les infos réglementaires françaises en tout petit pour qu'on me casse pas les pieds les rares fois où je mets les pieds en structure. Aujourd'hui j'aurai même tendance à ne plus mettre la MOD car j'utilise toujours les mêmes gaz (à 2 ou 3% près) et que ce sont mes blocs, dont je les connais et je sais à quoi ils servent. 

     

    Il y a 13 heures, Lagos a dit :

    Le seul qui t'intéresse et intéresse tes potes sous l'eau c'est le MOD. mes blocs sont marqués avec le MOD en énorme et pourcentage (a 1 decimale)/mon Trigramme/date sur un scotch prêt du col.

     

    La décimale, perso, je m'en fiche. Déjà que quand j'ai un Nitrox 34%, je mets NX32 car c'est mon standard :) Question intéressante. Pourquoi l'information utile ne serai que la MOD ? En hypoxique, il pourrait y avoir aussi la mOD (m pour min) ? Je ne remets pas en cause le marquage "standard" qui est pratique surtout hors de l'eau mais je ne le pratique plus. Bon, je trolle un peu là :)

     

    Il y a 7 heures, JCT1953 a dit :

    Etant donné que je plonge hors structure, en solo et que je gonfle moi-même mes bouteilles, le marquage est des plus minimaliste. 😊

     

     

    Pareil. IL faut être systématique dans l'industrie et pragmatique dans la vie perso :)

    Il y a 4 heures, christophe 38 a dit :

    enfin, personnellement, j'utilise une "méthode" supplémentaire :

    mes blocs surox (le nitrox de déco et l'oxy) sont placés du coté cœur, coté gauche, même s'il n'y a que ces 2 blocs.

    Le trimix de travel est placé coté droit.

     

    Bon voilà, on a tous nos petites habitudes :)

    • Like 1

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...