Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine
Azimaet

Petite question sur la PP02 et l'oxygénothérapie

    Messages recommandés

    Bonsoir à tous, je lis un peu le forum depuis plusieurs mois sans vraiment y participer mais comme toute bonne chose a un début, me voilà 🙂 (je vais essayer de passer par la case présentation incessamment, ce sera un peu plus 'présentable' 🤡)

     

    Je ne savais pas trop où poser ma question alors désolé si je suis pas dans la bonne section 😬.

     

    Voilà, un petit truc me chiffone 🤔, je viens de tomber sur cet article https://www.caminteresse.fr/sante/peut-on-respirer-de-loxygene-pur-11108457/#:~:text=Oui et non%2C tout est,alvéoles pulmonaires%2C provoquant la mort . Déjà je viens d'apprendre que respirer de l'oxygène à durée prolongée peut s'avérer dangereux (bon à savoir 😁) mais aussi qu'en médecine, on en administre via ce qu'on appelle l'oxygénothérapie hyperbare à entre 1,3 et 3X la pression atmosphérique (donc 1,3-3bars) pendant 90mn. En gros l'équivalent d'une plongée à 20m sous Oxy 100% pendant 1h30 ? 🤨

    Ce que je comprends pas c'est qu'à l'Advanced OW,  on nous apprends que l'oxy a une PP maximum tolérable pour l'être humain de 1.6bars (mais certains systèmes préconisent de plutôt pas dépasser 1.4 pour être plus secure) On se rend donc facilement compte que l'oxygène pur devient toxique après 6m de profondeur.

     

    J'ai bien compris le principe de caisson de recompression à l'air (lors d'un ADD), la mise sous oxygène à pression ambiante, mais là j'avoue que mixer les deux, je comprends pas trop.

    Il y a quelque chose que je n'ai pas dû saisir mais je vois pas quoi 🤔 . Bon ça ne m'empêche pas de dormir non plus mais si quelqu'un peut m'expliquer ce truc, ce serait sympa 😄.

    Bonne soirée

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    OK 

     

    avec une ppO2 > 1,6 tu risque l'hyperoxy  --> style de crise d'épilepsie (histoire de voir les effets) donc sous l'eau c'est vraiment pas cool du tout.

     

    Dans un caisson donc si tu fais une crise dans le genre...ben c'est pas trop grave tu ne mourras pas noyé pas.

     

    Après les 1,4 et 1,6 ce sont des valeurs théoriques... certain "survive" a (beaucoup) plus

     

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Et pour des infos sur la toxicité de l'oxygène, fais une recherche sur l'effet Paul Bert...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    En milieu aqueux, la ppO2 maximale préconisée (et non tolérable comme tu l’écris) est de 1,6b pour éviter le risque de crise hyperoxique.

    Max 1,6b sans effort (aux paliers), mais plutôt 1,4b lors d’efforts modérés (lorsque le plongeur palme).

     

    en milieu sec, sous surveillance lors de séances d’oxygénothérapie, la ppO2 maximale est de 2,8b.

    l'administration d’oxygène à 2,8b peut durer plus d’une heure, avec des sessions de 20 minutes à l’oxygene entrecoupées de 5 minutes à l’air pour « rincer » les poumons et éviter l’irritation des alvéoles pulmonaires

    8AB8C08D-AEAB-45F3-98AC-6F1CDA2FA917.png

    • Like 1

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 6 minutes, bardass a dit :

    En milieu aqueux, [...]

     

    Bref, dans l'eau... :) 

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    La "ppO2" a la peau dure dans le milieu de la plongée qd PO2 dit la même chose plus simplement...

     

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Super, je comprends mieux.

    Merci pour les réponses 👌

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 10 heures, Azimaet a dit :

    J'ai bien compris le principe de caisson de recompression à l'air (lors d'un ADD), la mise sous oxygène à pression ambiante, mais là j'avoue que mixer les deux, je comprends pas trop.

    Il y a quelque chose que je n'ai pas dû saisir mais je vois pas quoi 🤔 . Bon ça ne m'empêche pas de dormir non plus mais si quelqu'un peut m'expliquer ce truc, ce serait sympa 😄.

    Bonne soirée

    Comme déjà évoqué, dans un caisson hyperbare le patient est soumis à une pression ambiante importante et respire de l'oxygène à forte concentration.

    Les effets attendus du traitement se situent donc à deux niveaux.

    D'une part, la forte pression va réduire les bulles pathogènes et ainsi favoriser leur élimination.

    D'autre part la forte concentration d'oxygène va induire une diminution de la quantité d'Azote, améliorer la fluidité sanguine et palier à un défaut d'O2.

    Pour des raisons non encore élucidées ( à ma connaissance ) il faut savoir que la tolérance à la toxicité neurologique de l'O2 est plus importante en milieu sec.

    Modifié par pparis

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Le 13/10/2020 à 21:43, Azimaet a dit :

    Bonsoir à tous, je lis un peu le forum depuis plusieurs mois sans vraiment y participer mais comme toute bonne chose a un début, me voilà 🙂 (je vais essayer de passer par la case présentation incessamment, ce sera un peu plus 'présentable' 🤡)

     

    Je ne savais pas trop où poser ma question alors désolé si je suis pas dans la bonne section 😬.

     

    Voilà, un petit truc me chiffone 🤔, je viens de tomber sur cet article https://www.caminteresse.fr/sante/peut-on-respirer-de-loxygene-pur-11108457/#:~:text=Oui et non%2C tout est,alvéoles pulmonaires%2C provoquant la mort . Déjà je viens d'apprendre que respirer de l'oxygène à durée prolongée peut s'avérer dangereux (bon à savoir 😁) mais aussi qu'en médecine, on en administre via ce qu'on appelle l'oxygénothérapie hyperbare à entre 1,3 et 3X la pression atmosphérique (donc 1,3-3bars) pendant 90mn. En gros l'équivalent d'une plongée à 20m sous Oxy 100% pendant 1h30 ? 🤨

    Ce que je comprends pas c'est qu'à l'Advanced OW,  on nous apprends que l'oxy a une PP maximum tolérable pour l'être humain de 1.6bars (mais certains systèmes préconisent de plutôt pas dépasser 1.4 pour être plus secure) On se rend donc facilement compte que l'oxygène pur devient toxique après 6m de profondeur.

     

    J'ai bien compris le principe de caisson de recompression à l'air (lors d'un ADD), la mise sous oxygène à pression ambiante, mais là j'avoue que mixer les deux, je comprends pas trop.

    Il y a quelque chose que je n'ai pas dû saisir mais je vois pas quoi 🤔 . Bon ça ne m'empêche pas de dormir non plus mais si quelqu'un peut m'expliquer ce truc, ce serait sympa 😄.

    Bonne soirée

    L'oxygénothérapie normobar est utilisée en réanimation depuis très longtemps et est d'une efficacité prouvée médicalement. En matière hyperbare (dans un caisson) il est administré de l'O2 pure à des patients pour différentes raisons, pas seulement la plongée. Ces patients, sont aussi soumis à des traitements médicamenteux souvent lourds: bref on est dans le médical et ce n'est pas un sujet de forum. Ou alors un médecin prend la parole, ce que je ne suis pas.

     

    Pendant longtemps on a plongé à 85m et plus à l'air... 85m ça fait une PpO2 de presque 2 bar (1,99 pour être précis avec de l'air à 20,9% d'O2). Les risques de crise d'hyperoxie augmentent fortement au delà de 2 bars de PpO2 (données empiriques), ce qui ne veut pas dire qu'ils sont inexistant en dessous. Au fil des années, la marque de 2 bar est descendue à 1,6 bar, seuil légal du Code du Sport en France. Il s'agit d'une seuil légal, pas d'une réalité physiologique applicable à tout le monde.

     

    Chacun doit prendre sa propre décision. Mon expérience personnelle: en CCR j'ai respiré (je ne plonge plus significativement en OC depuis 2006) des PpO2 de 2 bar dans de l'eau à 4° pendant plusieurs minutes, suite à un incident, ce qui ne veut pas dire que demain je le supporterai encore, ni qu'un autre plongeur ne pourrait pas supporter plus. Sur de longs palier à l'O2 pur, j'ai eu des sensations euphorisantes (je les ai toujours encore), des troubles visuels (un voile) et des gênes (vertige), qui ont fait que j'ai baissé ma PpO2 à 1,3 au dernier palier à 5m (durée supérieure à 30') et je me suis senti mieux.

     

    En dessous de 2 bar et si la durée d'exposition est courte je ne m'inquiète pas, je corrige la situation et je continue ma plongée, mais c'est ma façon de voir, qui n'engage que moi. Je n'ai a ce jour aucun problème pulmonaire, mon rhume des foins m'embête bien plus.

    Modifié par Humuhumu

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...