Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Nouvelle règlementation des mouillages en Méditerranée


    Messages recommandés

    Une nouvelle règlementation des mouillages en Méditerranée pour protéger la posidonie et renforcer la sécurité maritime

     

    12 oct. 2020
     

    Le 12 octobre, le Vice-Amiral d’Escadre Laurent Isnard, préfet maritime de la Méditerranée, a signé les premiers arrêtés règlementant le mouillage des navires de 20 ou 24 mètres et plus pour le département des Alpes-Maritimes. Ces arrêtés identifient des zones d’interdiction au mouillage, qui ont été définies selon un processus de concertation rassemblant l’ensemble des acteurs du monde de la mer (acteurs institutionnels, collectivités, ports, associations environnementales, pilotes, pêcheurs, plaisanciers et professionnels du yachting).

    Il répond à deux objectifs clés pour la Méditerranée : protéger l’herbier de posidonie, qui est essentiel à l’écosystème et à la biodiversité sous-marine, et renforcer la sécurité en mer.

    La posidonie est une espèce protégée depuis 1988, fortement menacée : durant les dernières décennies, sa surface a été considérablement réduite. La cause principale de cette destruction est le mouillage des grands navires, dont l’ancre arrache la posidonie. Son rôle est capital pour la biodiversité : elle fait office de nurseries et d’abri pour les poissons, elle purifie l’eau en filtrant les matières en suspension, elle fixe le carbone, les fonds meubles, elle atténue la houle ce qui permet de protéger les plages de l’érosion.

    En parallèle, organiser le mouillage sur le littoral, particulièrement fréquenté pendant l’été, va permettre de décongestionner des zones côtières entières, jusqu’alors propices aux conflits d’usage et aux accidents.

    Les zones d’interdiction au mouillage seront désormais matérialisées sur les cartes du SHOM, que chaque plaisancier a l’obligation d’avoir à bord, et des contrôles seront effectués par les agents habilités des administrations de l’Etat en mer.

    Par ailleurs, la préfecture maritime encourage vivement les alternatives locales au mouillage forain, telles que les zones de mouillage et d’équipement légers (ZMEL), dotées d’équipements écologiques permettant un mouillage non destructeur pour la posidonie.

    Tout au long de l’automne, une dizaine d’arrêtés similaires, élaborés selon le même schéma par les départements littoraux, seront signés par le préfet maritime, en déclinaison de l’arrêté cadre n°123/2019. 

     

     

    • Thanks 2
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    ça serait intéressant d'avoir la localisation de ces zones.

    Par ailleurs je trouve un peu léger le fait de s'appuyer sur les carte qui sont obligatoires puisque sauf erreur de ma part il n'y a pas d'obligation de les renouveler.

     

    Sur le fond c'est plutôt positif mais il faut que ce soit accompagné par la mise en place de mouillages fixes sur les sites de plongée, sinon ça condamne une partie de notre activité.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 39 minutes, Matt a dit :

    ça serait intéressant d'avoir la localisation de ces zones.

    Par ailleurs je trouve un peu léger le fait de s'appuyer sur les carte qui sont obligatoires puisque sauf erreur de ma part il n'y a pas d'obligation de les renouveler.

     

    Sur le fond c'est plutôt positif mais il faut que ce soit accompagné par la mise en place de mouillages fixes sur les sites de plongée, sinon ça condamne une partie de notre activité.

     

    Ou on impose un bateau manœuvrant comme par gros temps.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    oui mais par temps calme c'est moins agréable pour tout le monde qu'un bateau au mouillage quand même.

    Sans compter les petites structures, les particuliers et les associations qui n'ont pas forcément quelqu'un a bord.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 2 minutes, Matt a dit :

    oui mais par temps calme c'est moins agréable pour tout le monde qu'un bateau au mouillage quand même.

    Sans compter les petites structures, les particuliers et les associations qui n'ont pas forcément quelqu'un a bord.

     

    Après je crains l'effet inverse, a savoir que les spots relativement épargné des plongeurs, chasseurs, plaisanciers etc. ne le soient plus suite à la mise en place d'une bouée (qui signalera de fait un point d'intérêt sous l'eau là ou avant seuls les connoisseurs savaient - pour préciser ma pensé).

    Modifié par Lagos
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    oui bon a priori avec une bouée les dégats sont "inexistant" 

     

    Je reviens de Ustica, là-bas il y a des bouées personne ne jette d'ancre. Et les posidonies se portent a merveille, enfin je ne suis pas spécialiste quoi qu'il en soit elles étaient nombreuses et belles

     

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 9 minutes, Matt a dit :

    oui mais par temps calme c'est moins agréable pour tout le monde qu'un bateau au mouillage quand même.

    Sans compter les petites structures, les particuliers et les associations qui n'ont pas forcément quelqu'un a bord.

     

    Mauvaises habitudes de méditerranéen :froglol:

    Faites comme nous en Atlantique, le bateau est toujours manoeuvrant par nécessité et on se débrouille :torture:

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 6 heures, Matt a dit :

    Sur le fond c'est plutôt positif mais il faut que ce soit accompagné par la mise en place de mouillages fixes sur les sites de plongée, sinon ça condamne une partie de notre activité.

     

    La "stratégie plongée" est une activité en cours dont l'un des volets est la mise en place de bouées fixes,  notamment connectée.

     

    Pourquoi penses tu que cette réglementation puisse impacter la plongée ? Cela concerne les unités de plus de 20m et encore plus celle de plus de 24m. Peu de centres et clubs de plongée en sont équipés 😉 Quand à ceux qui les auraient, les SR plus petits sont une option plausible pour emmener leurs plongeurs une fois le paquebot mouillé hors des zones interdites.

     

    Ce qu'il faut craindre dans les aménagements de ZMEL, c'est l'opportunité que cela représentera pour des collectivités locales de profiter d'une nouvelle source de revenus en créant des parkings payants en surface obligatoire pour toutes les embarcations, petites et grandes.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 2 minutes, Amore a dit :

    Cela concerne les unités de plus de 20m et encore plus celle de plus de 24m. Peu de centres et clubs de plongée en sont équipés

     

    En effet, j'ai rien dit alors.

    Cela dit tout ou tard les jauges baisseront mais si c'est bien organisé et préparé ça me semble plutôt positif.

    • Like 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 15 minutes, Matt a dit :

     

    En effet, j'ai rien dit alors.

    Cela dit tout ou tard les jauges baisseront mais si c'est bien organisé et préparé ça me semble plutôt positif.

     

    Oui, ta remarque me parait malheureusement fondée. Cette pensée, bien légitime, est une des raisons qui rendent méfiants ceux qui s'intéressent à ce sujet.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant
    ×
    ×
    • Créer...