Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

CR Gozo 2020


    Messages recommandés

    Bonjour,

     

     

    Un petit CR de notre voyage à Malte, Gozo plus exactement. Je vous passe moult tergiversations qui ont fait que nous sommes retrouvés à Gozo. Pour faire bref, je connaissais un peu, transport par AirMalta ( https://airmalta.com/fr/ ) donc plus sûre que les avions partiraient etc. Après avoir attendu le plus tard possible, le samedi trois octobre la décision est prise nous partons pour Gozo ! Qui nous ? Philippe, Christophe et moi, nous nous connaissons de longue date et Christophe est déjà parti avec moi à Gozo en 2015. Donc dans la précipitation, réservation des vols départ le jeudi 8 octobre et retour le vendredi 23 au départ de Bruxelles. Vol AirMalta avec 65 kg de bagages 200€ par personne aller retour, difficile de faire mieux ! Un petit mail chez Atlantis Diving Gozo ( https://www.atlantisgozo.com/fr/a-propos-de-nous/ ) où Stéphania et Brian (les boss) s’occupent de tout ; transfert aéroport, hébergement, véhicule de location et prêt du matériel lourd rien n’est laissé au hasard, c’est une mécanique bien huilée. qui nous attendra à notre arrivée à La Valette.

     

    Après avoir embarqué les autres participants, nous arrivons au parking prés de l’aéroport de Bruxelles Air Parking Sécurity ( http://www.airparking.com/index.php?lang=fr ). Il garde votre voiture dans un grand parking surveillé et vous dépose à l’aéroport avec leur navette. Rapide facile et finalement économique. Enregistrement des bagages se passe à merveille. Le vol prévu pour 2h50 dure finalement 2h10 et nous voila arrivé à La Valette dans la douceur de la nuit Méditerranéen un peu après 22h. Le taxi nous attends et nous conduit au port de Cirkewwa pour prendre le ferry en direction de Gozo. C’est et de loin le moment le plus désagréable du séjour. Car il n’y a pas de chariot pour les bagages donc c’est un peu laborieux pour embarqué et débarquer. Le second taxi nous attend sur l’île de Gozo et à 0h30 nous sommes au lit. Le matin réveille vers 7h30 petit-déjeuner dans la chambre Covid oblige. Puis rendez-vous au club pour prendre le véhicule de location et les bouteilles. Le pick-up Mitsubishi L200 qui à 25 ans au moins mais pour transporter du matériel et rouler dans les sentiers escarpés qui mènent aux sites de plongées, c’est parfait. Pour les bouteilles, nous avons tous choisis des bi-bouteilles de deux fois douze litres. Par la suite, nous y ajouterons une bouteille de 7 litres de nitrox à 80 % pour optimiser la décompression.

     

    Pour faire simple, je vais passer les sites de plongée que nous avons fait, en laissant l’ordre chronologique de côté. Le choix du site se fait en fonction des envies de chacun et des conditions météos. Brian s’occupe des gonflages et des mélanges qui sont réalisés avec le plus grand soins. Et il est toujours près pour nous donner un conseil pour le choix du site et le parcours qui est plus intéressant pour nous. Pour info, il est possible de faire ses paliers le long du tombant sur tous les sites que nous avons fait. C’est le moment d’en profiter pour découvrir les habitants des récifs. La température extérieur se situait entre 20° et 25°, la température de l’eau au alentour de 24°. Avec du soleil parfois du vent et deux jours pluvieux.

     

    Inland Sea : Le site est bien fléché suivre d’abord San Lawrenz puis Dwejra. La mise à l’eau est simple descendre par l’escalier puis direction le tunnel attention au passage des bateaux. A la sortie côté mer nous sommes au environ de 20 m de profondeur si on continue dans les éboulis on peut trouver bien plus. Celui qui part « roche main gauche » peut arriver à Azur window. Mais les deux côtés sont assez similaire, c’est une alternance de tombant vertigineux et d’éboulis avec une très bonne visibilité. Pour ce qui est de la faune et de la flore, c’est en général de petits spécimens la pression de la pèche ni est pas pour rien. Sur tous les sites que nous avons plongé, il y a des vers de feu dont il faut se méfier. Ce site est assez exposé en cas de houle venant du nord ouest. Les vagues s’engouffrent dans le tunnel et il faudrait être téméraire pour s’y engager.

     

    Les épaves de Mgarr : Sur la route qui va de Victoria vers Mgarr prendre à droite c’est fléché. Peu importe l’épave choisie la mise à l’eau est la même. Le site est bien expliqué avec un panneau qui donne les caps à suivre. Les trois épaves repose dans le sable sur un fond d’environ 40 mètres. C’est celle du milieu qui est la plus intéressante. On peut visiter l’épave entièrement depuis la salle des machines jusqu’à la passerelle(prudence). Soit on s’immerge de suite et on trouve l’épave avec son compas, soit en surface et puis on descend dessus. Pour ceux qui le désire on peut faire les trois épaves sur la même plongée. Pour la sortie de l’eau, retour sur la côte au compas en commençant les paliers et sortie à l’échelle. L’épave situé la plus à l’ouest est la moins bien car elle est retournée et il est déconseillé d’y rentrer. Le site est au sud de l’île donc particulièrement exposé au vent et à la houle du sud.

     

    Raz-Il-Hobz(middle finger) : Il est préférable de suivre un habitué ou d’utiliser un GPS pour s’y rendre, il est situé 1 km à l’ouest des épaves. Deux mises à l’eau possible ouest facile car on a vite un peu de fond par contre assez exposée à la houle celle de l’est est mieux abritée mais pendant 50 mètres on doit nager en surface dans peu d’eau avec des décos ce n’est pas toujours simple. Le site en lui-même, c’est un sec qui est situé juste devant la pointe. De chaque côté de la pointe il y a un tombant qui descend sur 40-50 mètres, quant au sec, il continue dans l’entrée de la zone à 3 chiffres. Les roches s’arrêtent vers 85 mètres et puis c’est du sable mais la pente reste bien marquée. Sur le côté ouest de la pointe, il y a une ancre perdue sur 63 mètres(près d’un câble), il y a souvent un beau chapon qui lui tient compagnie. Le plus beau reste pour moi de descendre sur le sec vers le large jusqu’à la profondeur désirée et puis de faire plusieurs fois le tour du sec. Le site est au sud de l’île donc particulièrement exposé au vent et à la houle du sud.

     

     

    Double arch : Un peu de palmage s’impose pour éliminer les calories du restaurant d’hier. En quittant Marsalform par la côte en direction des plages vers l’ouest, vous arrivez aux salines (5 minutes). L’idéale, c’est de se mettre à l’eau sur le quai entre la plage et les premières salines. Ensuite il faut se déplacer vers la pointe qui est a l’extrémité des salines. Une fois là-bas, suivre le cap au 315° NW. Il faut palmer entre 10 et 20 minutes pour voir apparaître le tombant. Il faut le suivre « roche main droite » par 25-30 mètres de profondeur et vous arrivez à Double Arch. C’est un site de toute beauté. Si vous continuez dans la même direction par 40 m de fond, vous allez arriver à la grotte Calypso, c’est plus une caverne qu’une grotte mais c’est bien à voir aussi. Pour le retour, il faut remonter au dessus du tombant et prendre le cap plein sud pour revenir au point de départ ou presque. Au vu de la profondeur et de la distance à faire, pensez à votre consommation ! Ce site est très exposé au vent du nord.

     

    Billinghurst et Reqqa point : Ils se situent un peu après Double Arch, ce sont deux sites proches mais différents avec une configuration lourde, on peut explorer les deux en une fois. La particularité du site ce sont les grottes, la première juste sous la mise à l’eau. Elle démarre au environ de 20 mètres de profondeur pour s’enfoncer dans la falaise et finir dans une poche d’air à la profondeur zéro. Elle est légèrement courbée donc la sortie devient invisible mais il n’y a qu’un seule tube et il est impossible de se tromper pour ressortir. A la mise à l’eau si on part « roche main droite » on arrive à la pointe vers 30 mètres, il y a une seconde grotte moins grande que la première mais il y a un beau spirographe à l’entrée. Lorsqu’il est déployé, il est vraiment superbe. Nous voila donc à la pointe, les plus aguerris pourront suivre la pointe vers le fond. Arrivé au fond vers 58 mètres, il y a un V dans le récif. Au centre de celui-ci, une troisième grotte s’ouvre à vous(Bottlneck Cave). Comme son nom l’indique, le fond de la grotte (verticale) est assez large les parois sont tapissées de grosses crevettes. La lumière du jour de la sortie est rapidement visible, il parait plus petit qu’il ne l’est en réalité et la sortie situé à 37 mètres est aussi large que l’entrée. Se site est très exposé au vent du nord, il est même très spectaculaire lorsque la mer est formée.

     

    HMS Stubborn : C’est un sous-marin coulé (comme le Rubis ) pour la formation des marins à l’usage du sonar. Il est sur un fond de 60 mètres et il est vraiment bien conservé, il faut le faire si vous en avez l’occasion. L’exception confirme la règle ici les paliers s’effectuent en pleine eau et cette plongée se fait en bateau. https://fr.wikipedia.org/wiki/HMS_Stubborn_(P238)

    Il y a encore beaucoup d’autres sites. Vous pouvez consulter https://maltadives.com/

     

     

    La veille du départ, après la dernière plongée, nettoyage du pick-up, faire sécher le matériel, restituer la bête, restaurant (Il Gabbiano) très bon presque les pieds dans l’eau top !!

     

    Le jour du départ la "douloureuse" qui finalement pas tant que ça. Le retour comme à l’aller en mieux car on a trouvé des charriots à bagages à Mgarr.

    Voilà le tout de Bruxelles à Bruxelles, nous a coûté 1400 euro/personne pour un voyage de 16 jours pour un total de 26 plongées avec du matériel lourds, c’était moins chère avec juste une bouteille de 15 litres. Avec les quelques restaurants et une nourriture variée, c’est raisonnable. Il est évident que le programme étant ce qu’il était nous n’avons pas fait la fiesta. Le repos et l’hydratation sont primordiaux dans des trips de ce genre là. Et notre question, c’est quand est-ce que l’on recommence ? Les Maltais sont gentils, accueillants et relax. A nous de nous comporter de la même manière et tout se passera bien dans le meilleur des mondes. Comme autre info utile, on roule à gauche, les prises électriques sont des prises UK en 220 volts. Le payement par carte est au point et le réseau de téléphonie également. Le prix du carburant est sensiblement le même qu’en Belgique. L’île étant petite les déplacements sont courts donc au finale ce n’est pas des plus important.

     

    J’adresse mes remerciements à Christophe pour sa cuisine appétissante, à Philippe pour le co-pilotage et leurs bonnes humeurs, à Stéphania et Brian pour leurs accueil.

     

    Je vais essayer d’ajouter des photos d’ici peu.

     

    Bonnes bulles à tous

     

    Fred

     

    • Like 2
    • Thanks 3
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Le 01/11/2020 à 20:55, FRED4530 a dit :

    HMS Stubborn

     

    excellent souvenir

     

    il fait 66m de long, donc quand vous accrocher le bout à la descente et que vous partez pour faire le tour de l'épave et qu'il faut décrocher le bout au retour faut vraiment pas trainer ! 132m à 60m ça chiffre !

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • 3 weeks later...

    Bonjour,

    Une petite vidéo , pour de bon souvenirs ....

    Fred 4530 sans vouloir te fâché mais  Azur Windows ,n'existe plus  !! ........ le pilier c'est effondré ! 

    Sur  Nord Gozo connait tu Bottle Cave ?

     

    Modifié par doumes
    • Thanks 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Bonjour Brenique,

     

    Il est vrai que pour ce qui est de la faune ce n'est pas celle de nos cotes et de nos épaves Atlantique !

    Mais si on descend un peu plus  ( en profondeur )  on commence  à retrouver un peu  plus de faune sur les épaves plus profonde en dessous de -70 mètres

    Mais ce ne sera jamais  la faune d'Atlantique .......

     

    il y a 6 minutes, caolila a dit :

    Ah ben Malte pour la vie, c'est mort :D

     

     

    Très sympa ta vidéo cela fait du bien :D

    bonjour

     

    désolé mais oui c'est mort !! ....... mais il y d'autres attraits 

    Modifié par doumes
    • Thanks 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    J'ai malgré la vie peu présent passé un bon séjour il y a 4 ans. Par contre je ne compte pas y retourner pour le moment.

     

    Le port intérieur avec ce passage dans le tunnel... un chouette moment.  belle lumière 

     

    bref 10 plongées agréables

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Bonjour,

     

    Oui effectivement Azur windows est tombé mais c'est toujours le nom sur certains panneaux. Dans un mouchoir de poche, tu as trois ou quatre sites qui valent la peine.

     

    Bootlle cave, j'en parle dans le paragraphe Reqqa point, nous avons fait les trois sites en une plongée. J'y fait plusieurs plongées sur mes trois séjours et c'est un site que j'apprécie énormément.  Si tout vas bien j'y retourne en mars, je suis déjà "chaud comme une baraque à frites" et je voudrais en faire quelques une sur l’île de Malte pour voir autre chose.

     

    Bonnes plongées

    Fred

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Bonjour Fred

     

    ta description de Bootle Cave, ma surpris , je n’aie pas les mêmes souvenirs que toi , peut être aussi parce nous, nous l'avons aborder par le haut , je ne me souviens pas que l'entrée soit si profonde elle m'avait parue  plus prés de la surface ?

     Une vidéo pour le plaisir, et peut être te donner envie de voir d'autre sites sur Malte cette fois

    😄😁

     

     

    Modifié par doumes
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant
    ×
    ×
    • Créer...