Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Question pour les utilisateurs du Shearwater Peregrine


    Messages recommandés

    Bonjour à tous,

     

    Ma question s'adresse aux utilisateurs du dernier ordinateur de Shearwater, le Peregrine.

    Est-il possible de l'utiliser avec les données suivantes :

     

    1ère partie de la plongée, utilisation d'un nitrox quelconque.

    2ème partie de la plongée, passage à l'air.

    3ème et dernière partie de la plongée, retour au nitrox.

     

    J'avoue que cela ne ma parait pas très clair dans le manuel.

     

    Merci pour vos retours sur le sujet.

     

     

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 16 minutes, bardass a dit :

    oui c'est possible
    gaz 1 : nitrox X
    gaz 2 : air

    tu switches du 1 au 2 puis du 2 au 1 sans difficulté

    Mes doutes proviennent, notamment, de la page 29 du manuel : 

     

    8. Changement de gaz – toutes les prévisions de décompression présument que vous allez passer au gaz disponible le plus adapté lors de la remontée. À 21 mètres, le gaz respiratoire passe au jaune pour vous indiquer qu'un meilleur gaz est disponible. Si vous n'effectuez pas le changement, les informations relatives aux paliers de décompression et aux durées de ces paliers seront incorrectes.

     

    Du coup, par exemple, si je pars sur un bloc contenant un nitrox, que je le siffle complètement au cours de ma plongée et que je rentre à l'air, l'ordi ne va-t-il pas réaliser des calculs incorrects ?

     

    Ma question ne concerne pas la pertinence d'un tel profil.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 3 minutes, cosmosaure a dit :

    Mes doutes proviennent, notamment, de la page 29 du manuel : 

     

    8. Changement de gaz – toutes les prévisions de décompression présument que vous allez passer au gaz disponible le plus adapté lors de la remontée. À 21 mètres, le gaz respiratoire passe au jaune pour vous indiquer qu'un meilleur gaz est disponible. Si vous n'effectuez pas le changement, les informations relatives aux paliers de décompression et aux durées de ces paliers seront incorrectes.

     

    Du coup, par exemple, si je pars sur un bloc contenant un nitrox, que je le siffle complètement au cours de ma plongée et que je rentre à l'air, l'ordi ne va-t-il pas réaliser des calculs incorrects ?

     

    Ma question ne concerne pas la pertinence d'un tel profil.


    la notice parle de prévisions : cela concerne la DTR et le plan de décompression calculé sur le gaz en cours et les gaz programmés et actifs.
    En cours de remontée, si ton gaz de déco est actif et que tu avais programmé de l'utiliser à 21m, l'ordinateur calcule sur la base de ton gaz de déco avace passage à 21m.
    Si tu changes de gaz à une profondeur différente ou que tu ne changes pas de gaz, il est normal que les calculs soient erronés. Au bout de qlq minutes, l'ordinateur va considérer que ton gaz de déco n'est pas utilisable et va recalculer la déco sans ce gaz.
    Dans le cas d'un retour à l'air lors d'une déco alors que tu étais au nitrox, c'est pareil : il n'est pas prévu un tel schéma dans une plongée classique. On doit passer vers des mélanges de plus en plus oxygénés, pas l'inverse. Si tu reviens à l'air a près avoir utilisé du nitrox alors que la déco n'est pas terminée,  il est évident que les données calculées seront erronées et qu'au moment du passage au gaz air, l'ordinateur va recalculer la DTR et le plan de déco associé.

    • Thanks 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 37 minutes, caolila a dit :

    Euh pourquoi cela ne devrait pas etre possible, c'est un ordi multi-gaz  non ?

    En lisant son manuel d'utilisation (page 29, https://www.shearwater.com/wp-content/uploads/2020/07/Peregrine_Manual-metric_French.pdf), j'ai un doute.

     

    Pour le G2, par contre, c'est possible (c'est dans le manuel).

    Merci bardass, je n'étais pas sûr qu'un recalcul soit effectué.

    il y a 6 minutes, bardass a dit :


    la notice parle de prévisions : cela concerne la DTR et le plan de décompression calculé sur le gaz en cours et les gaz programmés et actifs.
    En cours de remontée, si ton gaz de déco est actif et que tu avais programmé de l'utiliser à 21m, l'ordinateur calcule sur la base de ton gaz de déco avace passage à 21m.
    Si tu changes de gaz à une profondeur différente ou que tu ne changes pas de gaz, il est normal que les calculs soient erronés. Au bout de qlq minutes, l'ordinateur va considérer que ton gaz de déco n'est pas utilisable et va recalculer la déco sans ce gaz.
    Dans le cas d'un retour à l'air lors d'une déco alors que tu étais au nitrox, c'est pareil : il n'est pas prévu un tel schéma dans une plongée classique. On doit passer vers des mélanges de plus en plus oxygénés, pas l'inverse. Si tu reviens à l'air a près avoir utilisé du nitrox alors que la déco n'est pas terminée,  il est évident que les données calculées seront erronées et qu'au moment du passage au gaz air, l'ordinateur va recalculer la DTR et le plan de déco associé.

     

    Merci, je n'étais pas sûr qu'un recalcul soit effectué, cela n'était pas précisé dans le manuel (même si cela semble logique), alors que Scubapro (par exemple) l'indique dans celui du G2.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Le 15/11/2020 à 19:23, bardass a dit :


    la notice parle de prévisions : cela concerne la DTR et le plan de décompression calculé sur le gaz en cours et les gaz programmés et actifs.
    En cours de remontée, si ton gaz de déco est actif et que tu avais programmé de l'utiliser à 21m, l'ordinateur calcule sur la base de ton gaz de déco avace passage à 21m.
    Si tu changes de gaz à une profondeur différente ou que tu ne changes pas de gaz, il est normal que les calculs soient erronés. Au bout de qlq minutes, l'ordinateur va considérer que ton gaz de déco n'est pas utilisable et va recalculer la déco sans ce gaz.
    Dans le cas d'un retour à l'air lors d'une déco alors que tu étais au nitrox, c'est pareil : il n'est pas prévu un tel schéma dans une plongée classique. On doit passer vers des mélanges de plus en plus oxygénés, pas l'inverse. Si tu reviens à l'air a près avoir utilisé du nitrox alors que la déco n'est pas terminée,  il est évident que les données calculées seront erronées et qu'au moment du passage au gaz air, l'ordinateur va recalculer la DTR et le plan de déco associé.

    Bonsoir,

    J'ai quelques doutes sur le texte que j'ai surligné.

    J'ai lu le paragraphe 6.1 de la notice qui traite justement de l'affichage de la décompression et de ses inexactitudes.

     

    "Exemple : lors d'une plongée avec décompression, un plongeur descend à 40 mètres (131 pieds) pendant 40 minutes. Ses réglages de GF (facteur de gradient) sont de 45/85 et il a programmé et activé l'utilisation de deux mélanges gazeux dans son ordinateur : 21 % O2 & 99 % O2. Le schéma de décompression sera calculé sur la configuration respiratoire suivante : 21 % d'oxygène pour les phases de descente, profonde et de remontée de la plongée, jusqu'à ce que le plongeur remonte à 6 mètres (20 pieds). À 6 mètres (20 pieds), la PPO2 du mélange 99 % de O2 est de 1,606 (inférieure à 1,61), il s'agit donc du gaz de décompression le plus adapté. Les informations de décompression pour les paliers restants seront calculées et affichées en prenant en compte le fait que le plongeur passera à ce gaz, le plus adapté. Ce profil de plongée indique que les paliers seraient de 8 minutes à 6 mètres (20 pieds) et de 12 minutes à 3 mètres (10 pieds). Si le plongeur n'effectue pas le changement pour le gaz à 99 % de O2, l'ordinateur interdira la remontée à la surface tant qu'un rejet adéquat du gaz n'a pas eu lieu. Toutefois, il continuera à présumer que le plongeur va bientôt effectuer le changement de gaz et les temps de décompression indiqués seront très imprécis. Le palier à 6 mètres (20 pieds) durera 19 minutes et le palier à 3 mètres (10 pieds) prendra 38 minutes. Au total, la durée de la remontée est de 37 minutes supplémentaires. Dans le cas où un gaz aurait été perdu, ou si le plongeur oublie de désactiver un gaz qu'il n'emporte pas au cours de la plongée, ces gaz peuvent être désactivés durant la plongée dans le menu Config. Plongée > Définir gaz."

     

    L'ordinateur est programmé pour afficher la DTR en considérant les gaz programmés (et évidemment de manière optimisée). Il incite le plongeur à switcher sur ces gaz au moment opportun.

    Mais si le plongeur ne prend pas le gaz au moment ou l'appareil le lui demande, il n'attend pas quelques minutes pour recalculer la déco. Il maintient l'affichage car (et c'est bien écrit): il continuera à présumer que le plongeur va bientôt effectuer le changement de gaz et les temps de décompression indiqués seront très imprécis.

    Donc, les 3 minutes affichées par exemple s’effaceront en fait au bout de 5, ou 8 minutes (ce sont des minutes à rallonge).

     

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    tu as peut-être raison pour les Shearwater. 

    Et ce choix ne me semble pas le meilleur.

    Sur les OSTC, le fabricant a fait le choix d'un recalcul au bout de 4 minutes, considérant que si le plongeur n'a pas effectué le changement, c'est que le gaz suivant n'est pas viable.

    Et donc recalcul de la DTR et du plan de déco.

    Evidemment, si le plongeur pense ensuite à faire le changement de gaz, il y a à nouveau recalcul du plan.

    C'est bien plus précis que la méthode Shearwater où le plongeur ne sait pas au bout de combien de temps il va sortir. Sauf à ce qu'il désactive de lui même un gaz (ce que 3/4 des plongeurs ne sait pas faire sous l'eau).

    • Thanks 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 15 minutes, bardass a dit :

    tu as peut-être raison pour les Shearwater. 

    Et ce choix ne me semble pas le meilleur.

    Sur les OSTC, le fabricant a fait le choix d'un recalcul au bout de 4 minutes, considérant que si le plongeur n'a pas effectué le changement, c'est que le gaz suivant n'est pas viable.

    Et donc recalcul de la DTR et du plan de déco.

    Evidemment, si le plongeur pense ensuite à faire le changement de gaz, il y a à nouveau recalcul du plan.

    C'est bien plus précis que la méthode Shearwater où le plongeur ne sait pas au bout de combien de temps il va sortir. Sauf à ce qu'il désactive de lui même un gaz (ce que 3/4 des plongeurs ne sait pas faire sous l'eau).

     

    Je trouve toujours un peu douteux quand les ordinateurs prennent leurs propres décisions.

     

    Pour l'instant en tout cas, l'Extrême ne deprogramme pas un gaz programmé par l'utilsateur mais affiche les DTR avec et sans le gaz déco.

     

    Je connais un plongeur (tu la connais aussi) qui a trouver tout seul comment déprogrammer son gaz deco sous l'eau dès sa première plongée avec l'Extrême.

    Modifié par McLean
    • Like 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 25 minutes, bardass a dit :

    tu as peut-être raison pour les Shearwater. 

    Et ce choix ne me semble pas le meilleur.

    Sur les OSTC, le fabricant a fait le choix d'un recalcul au bout de 4 minutes, considérant que si le plongeur n'a pas effectué le changement, c'est que le gaz suivant n'est pas viable.

    Et donc recalcul de la DTR et du plan de déco.

    Evidemment, si le plongeur pense ensuite à faire le changement de gaz, il y a à nouveau recalcul du plan.

    C'est bien plus précis que la méthode Shearwater où le plongeur ne sait pas au bout de combien de temps il va sortir. Sauf à ce qu'il désactive de lui même un gaz (ce que 3/4 des plongeurs ne sait pas faire sous l'eau).

    Oui oui, en effet, le choix de Shearwater peut sembler étonnant. Reste une alternative possible: avoir le gaz en mémoire mais non activé. C'est en arrivant à la profondeur prévue pour la déco qu'on va chercher le gaz et le sélectionner. La DTR est alors recalculée et la DTR affichée est la bonne. NOTA: cela va à l'encontre des préconisations du fabricant. L'idéal étant de laisser actif l'ensemble des gaz qui seront utilisés au cours de la plongée, et vraiment s'il en manque un (perte ou ouverture impossible), alors le désélectionner de la liste sous l'eau.

    Ceci implique bien évidemment de connaitre son appareil, mais là c'est un autre problème... J'ai tendance à penser que quand on plonge avec plusieurs gaz on doit être capable de les activer ou désactiver sous l'eau.

    • Like 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 50 minutes, McLean a dit :

     

    Je trouve toujours un peu douteux quand les ordinateurs prennent leurs propres décisions.

     

    Pour l'instant en tout cas, l'Extrême ne deprogramme pas un gaz programmé par l'utilsateur mais affiche les DTR avec et sans le gaz déco.

     

    Je connais un plongeur (tu la connais aussi) qui a trouver tout seul comment déprogrammer son gaz deco sous l'eau dès sa première plongée avec l'Extrême.


    cette plongeuse a un cerveau autrement constitué que la grande majorité des plongeurs 😁

     

    pour le Mclean, ton choix est excellent 

     

     

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Ca y est , vous m'avez remis le doute !

     

    Du coup, je repose ma question (en la simplifiant encore ) : un switch de gaz est-il possible à tout moment avec un correct calcul des paliers obligatoires ?

     

    Si le seul problème réside dans le calcul de la DTR ou de l'heure exacte à laquelle on refait surface, cela m'indiffère.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Bonjour, j'utilise le Peregrine depuis un certain moment, en particulier sur des profondes avec déco nitrox. Je désactive systématiquement le gaz de déco que je vais utiliser, ça me permet d'avoir la DTR prévue pour l'air et pas celle déjà calculée en prenant en compte la déco au palier. Le switch de gaz se fait dans ce cas exactement de la même manière que sans la désactivation, et au moment du switch tout est recalculé (en général ça divise presque par 2 mes paliers, normal). 

    Ceci dit, le Peregrine te permet sous l'eau à tout moment d'activer/désactiver les gaz que tu veux, et même de les reprogrammer, utile si oubli de le régler 🙄. Du coup pour éviter les "erreur de calcul", je te conseil simplement de désactiver les gaz que tu n'utilise pas/plus/pas encore.

    Dernière chose que j'ai remarqué, l'ordi affiche la DTR avec les minutes de sécu incluses dedans, ce qui est différent de mon ancien mares qui ne comptait que les minutes obligatoire et pas les sécu.

    Modifié par Xetlen
    • Thanks 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant
    • Dernières Discussions

    • Discussions similaires

      • 71
        Bonjour,   Je regarde les photos magnifiques des concours photos et j'ai parfois une petite frustration même si pour l'instant je ne fait pas de photo sous marine...   Serait il possible d'ajouter les informations liées à la prise de vue (on les trouve dans les métadonnées du cliché: bouton droit, propriétés, détails)? - Appareil, objectif utilisé, vitesse, ouverture, iso   Ça permet de gagner un temps fou pour s'essayer au type de photo qu'on a apprécié, et ce
      • 19
        Bonjour,   Malgré la "politique" commerciale d'AQL interdisant la vente de kits d'entretiens aux non-professionnels, on en trouvait encore dans les pays européens, notamment via ebay.   Je viens de faire quelques recherches, et même cette source semble s'être tarie (elle est loin l'époque de scubaspares...) En contrepartie, j'ai trouvé en Angleterre des kits "compatibles", encore plus chers que le tarif d'époque pour les kits officiels.   Connaissez-vous des filières ?   Il s'agit
      • 42
        Bonjour à tous,   Pour un meilleur confort et d' utilisation en eaux froides (début de saison et carrière), je viens de m' offrir un kit détendeur MK25 S600 avec octopus et mano en remplacement de mon MK11.   Mon interrogation est surtout sur l' utilité de deux premiers étages.   Je viens de m' inscrire sur la préparation N.3 sur deux ans mais les cours étant à l' arrêt, je bosse un peu ma théorie et connaissances de mon coté.   Je cherche à savoir pour qu
      • 10
        Bonjour à tous,   Une petite question... Je suis nouveau sur le forum... Je suis un plongeur de 41 ans, je possède une certification PADI OWSI et une autre CMAS 3***.   Je suis installé à Tahiti depuis plusieurs mois et je recherche du boulot dans le secteur de la plongée (mais pas plongée loisirs), le souci c’est que la plupart des offres d’emploi demandent un niveau DPP1 ou un diplôme INPP Classe 0 Mention B (ou plus).    Je n’arrive pas à savoir s’il sera
      • 62
        Elle m'a été suggérée par un ami à qui je n'ai pas trop su quoi répondre pour le convaincre.   Quelqu'un a-t-il déjà vécu une inondation totale de son étanche ? Par exemple à la suite d'une (large) ouverture accidentelle du zip au cours de la plongée. Il pense que la flottabilité du plongeur est alors fortement modifiée et qu'il est ainsi en danger.   Pour ma part, il me semble que cela ne changera pas grand chose de ce point de vue.   Merci de vos retours d'ex
    ×
    ×
    • Créer...