Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Deux premiers étages : quand et pour qui !


    Messages recommandés

    Je me permet de rajouter aussi que si tu plonges en club, il y a peut être la possibilité d'avoir le second kit 1er étage/octopus en prêt .. ça évite de "péter le cochon" et d'avoir sa sécu. On est pas forcé de tout acheter :)

     

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • Réponses 42
    • Created
    • Dernière réponse

    Top Posters In This Topic

    Top Posters In This Topic

    Popular Posts

    alors ne dépasse pas 80 km/h sur sol mouillé avec ta voiture. en effet, la norme CE 1222/2009 définit l’étiquetage des pneus en fonction de leurs performances de freinage sur sol mouillé à 80km/h

    Ton commentaire laisse entendre que l'usage des détendeurs est conditionné par les valeurs de certification de la norme (30 et 50m). Ce qui n'est pas le cas. La profondeur de certification permet de

    Je rejoins un peu (d'ailleurs pas un peu, mais complètement les collègues) à 60m, on arrête de jouer et perso, on commence déjà à partir dans une logique de 2 plongeurs solos qui plongent ensemble.

    Posted Images

    il y a 19 minutes, nico_40 a dit :

    Je me permet de rajouter aussi que si tu plonges en club, il y a peut être la possibilité d'avoir le second kit 1er étage/octopus en prêt .. ça évite de "péter le cochon" et d'avoir sa sécu. On est pas forcé de tout acheter :)

     

    Effectivement, suivant la plongée, je pourrais y mettre un deuxième premier étage du club voir mon MK11.

    Mais bien souvent, ce dernier est plutôt entrée de gamme comme le mk11 donc risque plus important de givrage sur ce dernier en eaux froides. Je me trompe peut-être !

     

      

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Je ne suis pas (du tout) expert sur le sujet, mais le givrage est dû au refroidissement et humidité.

     

    Comme tu ne l'utilises pas, il n'y a pas de raison qu'il givre. Il pourrait givrer à partir du moment où tu l'utilise, mais en principe, si ça arrive, tu es déjà en phase de régler le premier givrage (soit le maitrisé si c'est possible ? soit fin de plongée)

     

    Dans les deux cas, ton binome est avec toi pour gérer le problème.

     

    Si le second givre pendant la remontée, tu passes sur celui du binome. Si il givre, c'est le destin ... 🤣

     

    ps: je n'ai jamais été confronté à ça, donc je m'y intéresse pas trop vu mes conditions de plongées actuelles ... ;)

    Modifié par nico_40
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 13 minutes, nico_40 a dit :

    ps: je n'ai jamais été confronté à ça, donc je m'y intéresse pas trop vu mes conditions de plongées actuelles ... ;)

     

    Il est vrai que le risque est très mais alors très limité... ;) 

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Merci pour vos réponses.

    Nico 40 Effectivement, en polynesie, peu de risque de givrage.

    Vivement que les cours reprennent pour questionner et parler de ce thème de deux sorties, incident sur le premier étage, givrage, eaux froide et carrière. 

     

     

     

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 7 heures, tazjudo a dit :

    Effectivement, en polynesie, peu de risque de givrage.

    Vivement que les cours reprennent pour questionner et parler de ce thème de deux sorties, incident sur le premier étage, givrage, eaux froide et carrière. 

    Pour résumer: La réponse est à deux niveaux, l'un réglementaire , l'autre de bon sens. Réglementairement parlant seuls les encadrants en fonction sont tenus d'être équipés de deux detendeurs distincts. En revanche aucune obligation de ce type pour les non encadrants comme le N3.

    Maintenant concernant l'évolution dans des milieux contraignants tels que l'eau froide, par mesure de sécurité, mieux vaut être équipé de deux premiers étages  .

    Dans ce cas l'utilisation d'une technologie à membrane est à privilégier plutôt qu'à piston/MK25. Mais ceci est une autre histoire ...

    • Like 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 11 heures, caolila a dit :

    Tu plonges où @tazjudo  parce que même en  mer avec de l'eau a 15 °C le risque est très faible....  

    Je commence normalement les carrières fin mars. 
    L’eau doit être proche des 10, sombre et en plus, je connais pas ce type de plongee. Une seule plongee carrière. 
    Mais, mon interrogation était surtout pour ma formation.

    Il y a 3 heures, pparis a dit :

    Pour résumer: La réponse est à deux niveaux, l'un réglementaire , l'autre de bon sens. Réglementairement parlant seuls les encadrants en fonction sont tenus d'être équipés de deux detendeurs distincts. En revanche aucune obligation de ce type pour les non encadrants comme le N3.

    Maintenant concernant l'évolution dans des milieux contraignants tels que l'eau froide, par mesure de sécurité, mieux vaut être équipé de deux premiers étages  .

    Dans ce cas l'utilisation d'une technologie à membrane est à privilégier plutôt qu'à piston/MK25. Mais ceci est une autre histoire ...

    Tu veux dire que mon mk 25 evo sera plus sensible au givre que mon mk11 a membrane! 
    J’ai pris le mk25 S600 pour son confort mais aussi pour son nouveau système evo (je ne me rappelle plus le nom) garantissant une amélioration à la sensibilité au risque de givrage de 30% selon la description ....

     

    • Thanks 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Membrane ou piston, peu importe. Ce qui compte, c’est l’aptitude du détendeur à être utilisé dans une eau inférieure a 10 degrés Celsius. Détendeur marqué EN250A : certifié « eau froide », Détendeur marqué EN250A>10oC: Détendeur réservé à la plongée dans une eau supérieure à 10 degrés Celsius. 
    Concernant la profondeur maximale d’utilisation prévue par la norme pour les octopus, attention: c’est 50 m en utilisation individuelle et 30 m en duo. Cela induit que, normalement, l’usage de deux détendeurs complets s’impose au-delà de 30 m, même pour des N3 en autonomie (Donc sans guide de palanquée).

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 5 heures, tazjudo a dit :

    Tu veux dire que mon mk 25 evo sera plus sensible au givre que mon mk11 a membrane! 
    J’ai pris le mk25 S600 pour son confort mais aussi pour son nouveau système evo (je ne me rappelle plus le nom) garantissant une amélioration à la sensibilité au risque de givrage de 30% selon la description ....

    Voici un document "Scubapro" mettant en évidence les utilisations préconisées en fonction des différents systèmes de detendeurs ainsi que les limites posées par la fameuse norme EN250.

    https://www.google.com/url?q=https://ww2.scubapro.com/media/734408/vi_07_2019_scubapro_fra.pdf&sa=U&ved=2ahUKEwiFpvvR6p3tAhUPyYUKHR87CK8QFnoECAYQAg&usg=AOvVaw2DwlcTUuO55gxf7_hhc57Q

    :hh

     

    "La norme EN250:2014 définit les exigences minimales de sécurité, de test et la profondeur maximale (30 m) au cas où le scaphandre de plongée autonome serait utilisé par deux plongeurs simultanément, le deuxième étage octopus étant utilisé comme appareil d'urgence respiratoire auxiliaire par un second plongeur."

    Modifié par pparis
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 4 heures, berny a dit :

    Concernant la profondeur maximale d’utilisation prévue par la norme pour les octopus, attention: c’est 50 m en utilisation individuelle et 30 m en duo. Cela induit que, normalement, l’usage de deux détendeurs complets s’impose au-delà de 30 m, même pour des N3 en autonomie (Donc sans guide de palanquée).


    Ton commentaire laisse entendre que l'usage des détendeurs est conditionné par les valeurs de certification de la norme (30 et 50m). Ce qui n'est pas le cas.
    La profondeur de certification permet de fixer des valeurs minimales que doivent respecter par les matériels (détendeur, bloc, robinet ...).
    Mais cette profondeur n'est pas une valeur maximale d'utilisation.
     

    • Like 4
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 1 heure, berny a dit :

    Je ne le laisse pas entendre, je l’affirme.


    alors ne dépasse pas 80 km/h sur sol mouillé avec ta voiture.

    en effet, la norme CE 1222/2009 définit l’étiquetage des pneus en fonction de leurs performances de freinage sur sol mouillé à 80km/h.

    comme cette norme ne dit rien des performances des pneus au delà de cette vitesse, ne va pas plus vite.

    • Like 2
    • Thanks 2
    • Haha 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 1 heure, RoussetteSoyeuse a dit :

    Il y en qui ont déjà eu du givrage sur leurs MK25 ici? Je pensais acheter un MK21 mais si les membranes ont plus d'avenir je vais peut être revoir ma copie. 😕

    Jamais dans de l'eau jusqu’à 10° !

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...