Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Deux premiers étages : quand et pour qui !


    Messages recommandés

    Concernant le givrage il ne faut pas oublier que la qualité de l'air qui est dans le bloc joue un rôle important.

     

    Si l'air est parfaitement sec --> pas de givrage possible.

    Si non --> givrage hautement probable

    • Like 2
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • Réponses 42
    • Created
    • Dernière réponse

    Top Posters In This Topic

    Top Posters In This Topic

    Popular Posts

    alors ne dépasse pas 80 km/h sur sol mouillé avec ta voiture. en effet, la norme CE 1222/2009 définit l’étiquetage des pneus en fonction de leurs performances de freinage sur sol mouillé à 80km/h

    Ton commentaire laisse entendre que l'usage des détendeurs est conditionné par les valeurs de certification de la norme (30 et 50m). Ce qui n'est pas le cas. La profondeur de certification permet de

    Je rejoins un peu (d'ailleurs pas un peu, mais complètement les collègues) à 60m, on arrête de jouer et perso, on commence déjà à partir dans une logique de 2 plongeurs solos qui plongent ensemble.

    Posted Images

    Le 24/11/2020 à 19:30, tazjudo a dit :

    Merci pour ta réponse rapide.

    Donc, je peux aussi comprendre que plusieurs N3 en autonomie à 40 mètres maxi, même en eaux froides ne sont pas obligés d' avoir deux premiers étages. 

     

    N3 en autonomie , ça veut aussi dire capable de se dépatouiller seul d'une situation inhabituelle.

    Il faut arrêter de penser que tout va se passer comme c'est écrit dans les livres.... Surtout à 50/60 m à l'air .... La "pas obligé d'avoir 2 premiers étage"  , c'est trés joueur ... ça me rappel les 2 plongeurs que l'on a retrouvé au fond (60/70 m, je ne me souvient plus exactement) , bouteilles vides ...l'un des 2 avait son unique détendeur qui ne fonctionnait plus, et l'autre lui avait donné son second détendeur ...Apparemment ils n'ont jamais réussi à remonter..  On peut supposer pas mal de chose , c'est vrai , mais bon , peut étre qu'avec 2 détendeurs, il passait sur le second, fermait le robinet de celui qui fuyait /ne fonctionnait plus et les 2 remontaient.  

    • Like 3
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Je rejoins un peu (d'ailleurs pas un peu, mais complètement les collègues) à 60m, on arrête de jouer et perso, on commence déjà à partir dans une logique de 2 plongeurs solos qui plongent ensemble.

    En gros, compte pas trop sur ton petit camarade si une grosse merde survient.

     

    Donc 2 détendeurs sur 2  sorties, c'est un mini, et encore mieux, qu'ils soient sur un bi-manifold ou futs séparés (j'ai pas d'avis tranché sur la question, donc je laisse le choix).

    La aussi, pas d'économie de bout de chandelles, il faut que le matériel soit à la hauteur et entretenu. On va pas chercher à faire une économie de quelques euros sur un joint, alors qu'on a plusieurs milliers d'euros de matos sur le dos et que ta plongée t'en coute plusieurs dizaines.

     

    Et encore une fois, si on le sent pas, on n'y va pas, même si ça pourrit un peu la plongée des autres. Il vaut mieux avoir des déçus que des accidentés ou pire des cadavres.

     

    A+ 

     

    🍻

    • Like 4
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Le 24/11/2020 à 13:06, tazjudo a dit :

     

    Je cherche à savoir pour qui et pour quel type de plongée les deux premiers étages sont obligatoires ?

    Pour qui et pour quel type de plongée, ils sont recommandés ?

     

    Il y a une différence énorme entre ce qui est "obligatoire" et "recommandé", ce qui l'est vraiment et ce qui est perçu comme l'être.

     

    Entre les pays, entre les organisations de certification, entre les multiples écoles de pensée, entre les fabricants, entre les plongeurs.

     

    Ici, par exemple, en Amérique du Nord, nous avons généralement tendance à être vraiment, mais vraiment, moins "théorisants" que chez vous, en France. Et pas qu'en plongée, croyez-moi! 

    Bref, ça signifie essentiellement que ces débats enflammés que vous avez constamment sur ce que peut bien vouloir signifier tel paragraphe d'un cryptique code des sports ou d'une encore plus absconse norme CE, personne ne fait ça ici. Ou très peu.

     

    On va essentiellement se contenter, pour la majorité d'entre-nous, de suivre les règles très pratico-pratiques-logiques-éprouvées-name-it qu'on nous a enseigné lors de nos diverses formations et qui reposent en grande partie non pas sur une quelconque tradition, mais presqu'uniquement sur de l'empirique, sur une somme d'expériences accumulées.

    Et que nous dit cette expérience? Qu'au-delà d'une quarantaine de mètres, ça commence à être assez dangereux - narcose, NDL, TTS - pour envisager une configuration matérielle différente de celle qu'on utilise pour batifoler avec les poissons et les tortues à 20 mètres.

    Elle nous apprend aussi, cette expérience, qu'à partir de 45 mètres, quand bien même il n'y a pas d'obligation formelle, de textes de loi ou de normes CE pour le dire clairement, le "bon sens" (et les formations qu'on reçoit) suggère assez fortement de plonger avec une complète redondance des sources de gaz (pas deux 1ers étage, mais bien 2 systèmes autonomes complets).

    Et selon les conditions spécifiques - froid, visibilité, éloignement, accès à la surface - le bon sens va suggérer d'adopter une configuration redondante bien. avant d'atteindre ces 45 mètres.

     

    J'ai tendance à estimer que les lois, les obligations, les limites réglementaires, ce sont des "safe guards" conçus pour palier au manque de jugement de certains. Quelqu'un qui a une tête sur les épaules, il n'a pas besoin qu'on lui dise que telle ou telle chose, c'est dangereux et qu'il devrait s'abstenir de la faire, non?

    • Like 1
    • Thanks 2
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 27 minutes, Nicolas Duguay a dit :

    J'ai tendance à estimer que les lois, les obligations, les limites réglementaires, ce sont des "safe guards" conçus pour palier au manque de jugement de certains. Quelqu'un qui a une tête sur les épaules, il n'a pas besoin qu'on lui dise que telle ou telle chose, c'est dangereux et qu'il devrait s'abstenir de la faire, non?

     

    Merci pour ce passage,   vraiment bien  :bravo:

     

    Modifié par caolila
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Merci encore pour vos retours.

     

    Ca fait plaisir d'avoir des avis et des informations émanant de plongeurs confirmés et d' expériences.

     

    J' ai déjà pris note de plusieurs petites choses pour en débattre lors d' un prochain cours théorique sur le sujet.

    Comme je vous l' ai précisé,  il s' agit pour moi d' avoir les meilleurs informations possibles pour mes connaissances mais aussi pour ma prépa. niveau 3 car, on rentre logiquement dedans (plongée profonde, essoufflement, givrage, incident matériel etc...) ou même assistance.

     

    "Pour l' instant, je suis encore sur un support livre pour la théorie".

    A ce jour, on a pas encore traité le sujet, mais, je suis bien conscient qu' au niveau sécurité, la logique est plutôt basé sur une bonne préparation (matériel ou formation) par rapport à la spécificité de la plongée.

     

    Dans la pratique, je suppose aussi que nos moniteurs, encadrants, nous informeront au mieux sur

    l' utilité d' avoir deux 1er étages, même si non obligatoire pour des N3 en autonomie.    

     

     

                   

     

     

     

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 14 heures, bardass a dit :


    alors ne dépasse pas 80 km/h sur sol mouillé avec ta voiture.

    en effet, la norme CE 1222/2009 définit l’étiquetage des pneus en fonction de leurs performances de freinage sur sol mouillé à 80km/h.

    comme cette norme ne dit rien des performances des pneus au delà de cette vitesse, ne va pas plus vite.

     

    • Haha 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 7 heures, Nicolas Duguay a dit :

    Ici, par exemple, en Amérique du Nord, nous avons généralement tendance à être vraiment, mais vraiment, moins "théorisants" que chez vous, en France. Et pas qu'en plongée, croyez-moi! 

    C'est pas la bas qu'il y a des armées d'avocats dans les starting block prêts à faire feu à propos d'un détail absent dans le manuel d'utilisation ...

    J'ai toujours cet exemple en tête ou une femme avait jugé bon de faire sécher son animal domestique après lavage au micro ondes. Suite au décès de la pauvre bête elle a tout naturellement déposé plainte au pretexte que cette éventualité n'était pas précisée dans le manuel .

    • Like 1
    • Haha 2
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 22 heures, berny a dit :

    Je ne le laisse pas entendre, je l’affirme.

     

    Il y a 21 heures, bardass a dit :


    alors ne dépasse pas 80 km/h sur sol mouillé avec ta voiture.

    en effet, la norme CE 1222/2009 définit l’étiquetage des pneus en fonction de leurs performances de freinage sur sol mouillé à 80km/h.

    comme cette norme ne dit rien des performances des pneus au delà de cette vitesse, ne va pas plus vite.

     

    tiens Berny

    j'espère aussi que tu plonges aux tables et au profondimètre.

    Parce que les ordinateurs ...

    Connais-tu la norme EN 13319:2000 concernant ces derniers ?

    Lors de la certification, les fabricants choisissent eux-même la profondeur des tests pour valider le respect des seuils imposés. Cela peut être une profondeur de 10m, comme de 30m, comme de 100m ...
    Peu importe la profondeur maximale d'utilisation prévue par le fabricant.

    Et comme personne hormis le fabricant et l'organisme de certification ne connait la valeur choisie par le fabricant, il faut espérer que ce dernier ait choisi une profondeur suffisante pour nos évolutions sous l'eau.

    Imagine que le fabricant choisisse 20m (ce qui est autorisé) : ça veut dire qu'on ne peut pas plonger au delà de 20m avec cet ordinateur 🥶
    Autant ne pas utiliser d'ordinateur alors.

    Et prendre un profondimètre.
    Et mince : la norme EN 13319:2000 concerne aussi les profondimètres.

    Autant ne pas plonger alors ... 😔

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 2 heures, pparis a dit :

    C'est pas la bas qu'il y a des armées d'avocats dans les starting block prêts à faire feu à propos d'un détail absent dans le manuel d'utilisation ...

    J'ai toujours cet exemple en tête ou une femme avait jugé bon de faire sécher son animal domestique après lavage au micro ondes. Suite au décès de la pauvre bête elle a tout naturellement déposé plainte au pretexte que cette éventualité n'était pas précisée dans le manuel .

     

    Comme pas mal d'histoires et idees recues sur les Etats-Unis, celle de l'animal de compagnie passé accidentellement au micro-ondes s'apparente aux légendes urbaines.

     

     

    • Thanks 2
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 17 minutes, pparis a dit :


    Je crois qu'il s'agissait d'un Caniche  ! 😁

     

    La version avec caniche et, le plus souvent, une veille dame et celle qu'on entend le plus souvent. A ranger avec l'LSD dans les tatouages autocollants et "les américains ne font pas les plongées à décompression"

    • Thanks 1
    • Haha 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...