Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Plongeur = Vaccin ? Qui parmi les plongeurs ira se faire vacciner ?


Amore

    Plongeur = Vaccin ? Qui parmi les plongeurs vous ira se faire vacciner contre le Covid 19 ?  

    117 members have voted

    1. 1. Qui parmi les plongeurs ira se faire vacciner contre le Covid 19 ?

      • Oui, Je me ferai vacciner
        91
      • Non, Je ne me ferai pas vacciner
        26


    Recommended Posts

    Bon, puisque c'est super bien fait et super compréhensible et qu'il y en a une paire qu'on (encore) ici, en voilà une nouvelle couche de To be or not toubib :

     

    Pour ceux qui aiment pas les textes longs, j'ai mis les images aussi, ça permet de passer de question en question, pis c'est joli les images...

     

    Peut être une image de texte qui dit ’Toubib presents Tout ce que tu veux savoir sur... les vaccins CoVid! (Entre potes) Eh, Gérard Ouiais, y'a quoi gros ?’

    On en a gros ! 
    Bah ouais, en fait, avec la pelletée de trucs qui circulent autour des vaccins Covid, on sait plus quoi croire. 
    Et maintenant, avec l'obligation vaccinale et le pass sanitaire pour anticiper/prévenir/échapper à la prochaine 4ème vague, les mouvements anti-vax et les désinformations, c'est festival ! 

     Alors, vous savez, moi, j'suis un type assez simple en vrai. J'aime bien expliquer à mes patients les choses simplement et en écoutant les questions pour mieux y répondre avec du concret, du bon sens et du scientifique (avec supplément boulettes !)

     Cet album, il est né des questions posées par mes amis et je vais répondre aux questions sur les vaccins comme je réponds à mes amis.
    Ca va être familier, certainement un peu acide et piquant parfois comme une bonne rondelle de citron dans un mojito, mais ça va surtout être direct et accessible à tous.

     J'vous invite donc à naviguer dans l'album, à regarder les questions dont les questions vous intéressent, et, pourquoi pas, à en poser d'autres si besoin (J'dis pas que je vais répondre à tout, je suis pas Superman, mai je rajouterais peut-être des vignettes si vous êtes sages).

     Allez, en voiture Simone, c'est ma tournée !

     

    Peut être un dessin animé de montre-bracelet et texte qui dit ’<< Mais y'a pas assez de recul* sur le vaccin! (Ou c'est une technologie nouvelle le vaccin ARNm, t'es fou ?) *et si tu avances et que tu recules, comment veux-tu...’

    On a pas assez de recul sur ces vaccins, non ? 

    Bah en fait Cécile, si ! 
    C'est l'une des principales rumeurs qui circulent sur le net ça et c'est quand même très intéressant parce que c'est un peu la peur de la nouveauté, de l'avancée scientifique qui, comme dans un film de savant fou, serait forcément néfaste ! 

     Le vaccin à ARNm (Pfizer et Moderna) est apparu théoriquement en 1990 et les premiers essais cliniques ont été effectués vers 2002-2003 (soit il y a 19-20 ans).
    Dans les années 2000, au moins un quinzaine d'études pour utiliser cette technique sur des cancers ou des maladies infectieuse ont été lancées par des laboratoires.

    Ce qui manquait pour en faire un best-seller ma p'tite Cécile ?
    Le pognon et les moyens pour soutenir le projet ! 
    Ce qu'une pandémie mondiale a permis puisqu'avec la chute générale des échanges, du commerce, du bénef', ça a vachement motivé les puissants à investir ! 

     De même, voilà plus d'un an que les vaccins ARNm Pfizer et Moderna ont vus leurs tests débuter (en prenant en compte la date de début du recrutement des études), avec des essais cliniques de taille historique (Rien que pour le Pfizer, l'étude de Phase 2 et 3 du vaccin a été menée sur 43,448 personnes soit 21720 vaccinés et 21728 avec placebo), et nous en somme à plus d'un an de recul là....et plus de 3 milliards de doses injectées ! C'pas mal hein ?

     Que faudra-t-il attendre 10 ans ? 20 ans ? Le 78 ème confinement ? Heureusement non, Cécile ! Sinon on serait dans le mal !

    --- Pour les plus curieux, voici le post version longue sur les essais du vaccin Pfizer avec le rapport de la FDA en bas de page, la synthèse de l'INSERM et l'article du NEJM sur la sécurité !

     

    Peut être un dessin animé de texte qui dit ’T'imagines un peu, on sait rien des effets à long terme? (Ou va se passer quoi dans plusieurs années Onvap'têttousmuter.. On va p'têt tous muter’

    Bien sûr, on nous parle des effets secondaires à court et moyen terme des vaccins, mais c'est pas un peu suicidaire que t'inocules tout le monde alors qu'on sait pas les effets à long terme ? 

    Bah Christophe, dans l'histoire de la pharmacovigilance de tous les vaccins, il n’y a pas d’effets secondaires à long terme qui n'auraient pas été identifiés après deux ou trois mois d'utilisation en population réelle pour un vaccin. 

     Quand on injecte de l'ARNmessager (à l'intérieur de minuscule vésicules de graisse), celui-ci sert de notice pour les usines des cellules (à l'extérieur du noyau, donc bien à distance de ton ADN, du calme). Une fois que la notice est lue, elle est dégradé, jetée, détruite.
    La demi-vie de l'ARNm est donc très courte, genre quelques heures. Par demi-vie, Christophe, j'veux dire qu'au bout de quelques heures, tu auras la moitié de la quantité d'ARNm injecté qui existe plus. Kaput. 

     Du coup, en quelques jours, il ne reste plus rien de ce fameux ARNm, il a juste servi à entraîner les globules blancs à reconnaître la protéine virale SPIKE du virus Covid pour lui démonter la gueule la prochaine fois qui le croise.
    Du coup, tu comprends bien que si t'as plus d'ARNm au bout de quelques jours, ça va être sacrément difficile d'avoir une réaction à 2, 3, 10 ans de là ?! 

     Alors, ouais, je sais Chri-Chri, tu vas me parler des mythes anti-vax qui circulent et qui, à force qu'on les répète ou qu'on entend tata Monique dire que la voisine de la sœur de sa meilleure amie a fait telle ou telle maladie après un vaccin déjà connue, ça existe des effets à long terme.
    Mais il a pourtant été prouvé et reprouvé que la SEP n'est pas lié au vaccin contre l'Hépatite B (c'était à cause de l'émergence de la technique IRM qi identifiait mieux les SEP qu'avant et en même temps la généralisation de ce vaccin qui a faussé la donne), pareil pour le vaccin ROR et l'autisme qui était en fait une grosse fraude avoué et condamné par Andrew Wakefield, un escroc notoire.
     Et je vais pas te parler non plus de la narcolepsie et du vaccin H1N1 car cet effet a été connu quelques mois après les injections du vaccin (on reste sur du moyen terme) et que la narcolepsie était aussi l'un des effets secondaires d'H1N1 avec des phénomènes complexes derrière qui font qu'il est encore difficile à ce jour de faire la part des choses.
    Reste que cet effet a été connu en quelques mois, pas trois ans plus tard !

     Donc, le seul effet secondaire à long terme d'un vaccin…. c'est qu'il immunise contre une maladie donnée en entraînant ton système immunitaire Christophe !

     

    Peut être une image de texte qui dit ’<< Le vaccin, ça peut te rendre infertile Et boum... ....plus de bébé!» (Ou :j'peux pas me faire vacciner si j'deviens stérile quoi !) Attends, y'aura pas de Tcharly junior sinon !!!’

    Alors, c'est sûr, Laura, que si t'as plus de gosse après le vaccin, l'humanité risque de pas s'en relever ! Oh, ça va, t'inquiète, tu prendras un chat, comme tout le monde ! 

     Sinon, j'ai du mal à te dire pourquoi c'est de la grosse connerie cette rumeur qui a été lancé par des anti-vaccins sur...aucune donnée ou preuve, relayé par une complotiste notoire reniée par son propre maître de thèse, le grand et regretté Axel Khan (et non, j'vais pas citer cette « personne »).
    Du coup, t'imagines bien Laura que te prouver que le vaccin ne rend pas infertile alors que ça repose sur rien cette affirmation, c'est quand même salement dur. 
    C'est comme si je te disais de me prouver que manger des chocapics, ça allait diminuer ma pilosité pubienne. Faut quand mêle y aller pour faire des études et prouver tout et n'importe quoi !

     Mais...
    Ahah ! Pour contrer ce genre de propos, des scientifiques ont regardé la qualité du sperme chez les mecs avant et après vaccin.
    Aucune différence 
    Et puis tant qu'à faire, en Israël, vu qu'on s'éclate bien là-bas, on a regardé l'activité ovarienne avant et après vaccin.
    Aucune différence 
    Et puis aussi, pas d'augmentation de lésion du placenta chez les femmes enceintes avec une vaccination CoVid 
    Bon, voilà.

     Après aussi, faut savoir rester terre à terre.
    Des essais complets ont été menés spécifiquement sur des femmes enceintes pour la vaccination (et j'en ai fait un article complet d'ailleurs =https://bit.ly/3i77aQY) sur 36.951 personnes dont 19.252 vaccinées par Pfizer et 16.439 vaccinées par Moderna. Sans effet néfastes pour la mère ou le fœtus.
    Dès les premiers essais, on a observé des grossesses arrivées fortuitement pendant les premiers tests du vaccin...et aucune conséquence. C'était y'a un an environ déjà.
    Et puis, encore une fois, après 3 milliards de doses injectées, si ça rendait stérile ce vaccin, on serait déjà dans les Fils de l'homme là, tu crois pas Laura ?! 

     Allez, t'en fais pas Laura, tu pourras avoir de très beaux bébés même vaccinés !

    Pour les plus curieux :
    --  Pas de lésion placentaires liées au vaccin CoVid selon la revue Obstetrics & Gynecology :

    https://journals.lww.com/greenjournal/Fulltext/9900/Severe_Acute_Respiratory_Syndrome_Coronavirus_2.206.aspx?fbclid=IwAR0kBv_0dcGFg1LFzWFwKNqAdjXCtg_45h16j0ANTROFy_WJ0NUISW8bjdI

    --  Etude Israélienne sur la fonction des ovaires avec le vaccin CoVid :

    https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2021.04.09.21255195v1?fbclid=IwAR0vdl3myrf8myxomSugLdmP6V05528EAFzZTpTLXfBK7zxmRtGXIa0NP1w

    --  Étude JAMA sur la qualité du sperme avant et après vaccin Covid :

    https://jamanetwork.com/journals/jama/fullarticle/2781360?fbclid=IwAR2ZrgYOltVXggNzqEKayzXXKS9YHR4rBH5IzpucC186KVx9hwxuUTLv_zo

     

    Peut être un dessin animé de texte qui dit ’<< Être vacciné n'empêche pas d'avoir la covid, alors pourquoi je le ferais (ou: on peut toujours être malade avec ton truc, ça sert à rien !) #J'veux du 100% moi Kévin J'veux des moulures au plafond!’

    Pedro, Pedro… ouais en effet, tu peux être vacciné et faire la CoVid !

     Mais, tu vois Pedro, déjà, l'efficacité des vaccins à ARNm (Pfizer et Moderna), c'est environ de 90% en population réelle contre l'infection CoVid.
    Donc déjà, oui, c'est pas du 100% ! Dans la vie, y'a jamais de 100% ! 

    Donc, tu peux faire la CoVid encore en étant vacciné !
    Mais est-ce que c'est un problème Pedro ? 
    C'est quoi le problème du CoVid depuis le départ ?
    Le problème, je te le dis, c'est qu'il est tellement contagieux ce put**** de virus qu'il se transmet plus vite que la ch'touille dans une partouze ! 
    Et comme c'est hyper-contagieux, ça va donner des tas de formes symptomatiques et, surtout, graves, qui vont nécessiter une hospitalisation en même temps et finir par asphyxier les hôpitaux. 
    En plus comme la contagion est exponentielle, tu peux avoir autant de place de réanimations ou d'hospitalisations que tu veux, à un moment tu vas être saturé ! 

    Puis en plus, sérieux, t'as pas envie de finir en réanimation, parce que c'est lourd et ça laisse des séquelles ! 
    Le but du vaccin, le but majeur, c'est d'éviter les formes graves et les hospitalisations (et donc les décès).
     Pour faire simple, le but du vaccin, c'est de transformé ce virus redoutable en une grippe pour la grande majorité des gens.

    Tu sais…
    Une ceinture de sécurité ne t'assures pas une protection totale en cas d'un accident de voiture ou de camion, mais elle permet que tu en réchappes avec des bleus ou que tu te casses quelques os sans vous conduire à la morgue directo-presto
    Et malheureusement, parfois l'accident est si brutal qu'il peut encore entraîner la mort, ceinture ou pas, mais personne ne songerait à se passer de ceinture en voiture tellement cela va améliorer tes chances de survie en cas d'accident !

     Alors tu vois, si demain tu es vacciné et que tu fais la CoVid mais que tu ne mets pas un pied à l'hosto, ça veut dire que le vaccin a atteint son but !

     Pour les hospitalisations et donc les cas graves, c'est à dire finalement ce qui importe le plus comme on vient de le dire :
     96% d'efficacité du Pfizer/Moderna
     92% d'efficacité de l'AZ
    Autant dire que le vaccin est LA chance de s'en sortir définitivement...à condition d'avoir une population suffisamment vaccinée Pedro, c'est sûr ! 

    Pour les plus curieux :

    --  Nature revient sur l'efficacité des vaccins disponibles contre le Variant Delta :

    https://www.nature.com/articles/s41586-021-03693-y_reference.pdf?fbclid=IwAR2ZrgYOltVXggNzqEKayzXXKS9YHR4rBH5IzpucC186KVx9hwxuUTLv_zo

    --  Le point du ministère de la santé anglais sur l'efficacité vaccinale contre le variant Delta :

    https://www.gov.uk/government/news/vaccines-highly-effective-against-b-1-617-2-variant-after-2-doses?fbclid=IwAR13C6V3QXYSwKZChkYQv2LV615L9gJWVigkNobv6tKB0ak-qS3VNt-2xag

     

    Peut être une image de une personne ou plus et texte qui dit ’<< Sauf erreur de ma part... Le vaccin empêche les formes graves pas la propagation !!>> (ou même vacciné, tu peux transmettre le virus !) Alors, ça sert à rien..’

    Salut Audrey, ça biche ma biche ? 
    Oui, je remets le masque ! OUI ! 

    Comme on t'a dit Audrey si t'as suivi les vignettes précédents, rien n'est sûr à 100% dans la vie, même un penalty tiré par M'Bappé ! C'est dire ! 
    Donc oui, on peut encore transmettre le virus une fois vacciné !

    Donc ça n'empêche pas de contaminer les autres ? 
    En fait, si !
    Il l'empêche entre 40 et 90% selon les études, notamment en population réelle !
    Cette affirmation popularisée immédiatement par les antivax vient du fait que la réponse demandée aux premières études sur les vaccins Covid portait sur leur efficacité à prévenir les formes graves et qu'une étude répond à une question uniquement à la fois.
    Il a donc fallu attendre d'autres études, notamment dans la population réelle, pour avoir des chiffres vérifiés sur la transmission.
    Depuis, on sait une chose : oui, le vaccin diminue fortement la transmission et contagiosité pour la CoVid ! 

     Et plus es gens seront vaccinés, plus la contagiosité va diminuer mécaniquement, et lorsque l'on arrive à l'immunité collective vers les 80%, c'est bingo, on commence à être pleinement efficace pour la prévention pour tout le monde dans la société !
    La vaccination, c'est un acte collectif et pas juste individuel, c'est protéger son prochain.

    Pour les plus curieux :
    --  Étude israélienne en population réelle :https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa2101765?fbclid=IwAR0G728i8Cj8NkrZldiwjYNxjdU_HD3adP2tvfL2bvoTiMDSPD0g_cH-KdM (Diminution 92% transmission)
    --  Étude de NATURE avec réduction de 40-50% de la transmission après 1 seule dose =https://khub.net/documents/135939561/390853656/Impact+of+vaccination+on+household+transmission+of+SARS-COV-2+in+England.pdf/35bf4bb1-6ade-d3eb-a39e-9c9b25a8122a?t=1619551571214&fbclid=IwAR19NDxfZ7Q1q4RNdJjyzeyx0EVTx2bk6f5-9TQcpUu6KZZn9Gg3IE2bKvo

     

    Peut être une image de 1 personne et texte qui dit ’<< Nous sommes des cobayes car le vaccin est toujours en phase de test!» (ou la phase III elle est même pas finie !) Parce que l'écho.. Parcequel'éh....baill! baille’

    Nous sommes tous des cobayes de la vie Tatiana ! 
    Ouais, je sais, faut que l'arrête de lire de la philosophie Leader Price ! 

     Sinon, faut que j'texplique un truc Tatiana à propos de ça et de comment que ça marche quand on veut mettre un médicament ou un vaccin sur le marché.
    En gros, on définit des objectifs, on lance les essais et on se fixe une date prévisionnelle (un peu comme quand tu décides une deadline pour un projet).
    Ensuite, voilà, tu recrutes tes patients et tu testes le médicament ou le vaccin.
    Il arrive (souvent) que tu aies rapidement assez de patients (surtout quand t'as une grande épidémie où t'as qu'à te servir en termes de malades potentiels) et assez de résultats solides rapidement pour pas attendre ta date prévisionnelle.
    Bah ouais, si t'as trouvé un truc qui marche, bingo. 

     Et là, c'est ce qui s'est passé avec les vaccins Covid.
    Les objectifs de départ, c'est d'avoir des vaccins qui empêchaient au moins 50% de l'infection, qui avait un recul de 4 à 6 mois sur les effets indésirables (oui, j'tai déjà expliqué qu'à long terme, il n'y a pas d'effets !) et de pouvoir les produire en grande quantité.
    Ces objectifs ont été atteint très rapidement et donc, une Autorisation de Mise sur le Marché provisoire a été donnée par les autorités compétentes (FDA, EMA etc...).
    Alors, du coup, si tu regardes, bien sûr que ta date prévisionnelle est située en 2023... parce que c'est ce qu'on avait estimé au départ alors qu'en fait ça a été rapide et efficace plus rapidement que prévu.
    On va pas attendre en regardant le 18ème confinement la date butoir ? Non  ?

     

     

    Après, si on dit que cette phase III continue, c'est aussi pour continuer à récolter toujours plus de données précises en population réelle (et plus t'as de personnes dans ton étude, plus elle est puissante) sur l'efficacité.
     La tolérance et les potentiels effets indésirables, c'est de la pharmacovigilance et c'est de la phase IV qui a donc aussi débutée dans le monde.

     Voilà, t'es pas un cobaye, surtout avec des essais aussi larges en termes de patients et autant d'yeux fixés sur les différents vaccins !

    Faut pas tout confondre Tatiana, mais tu peux quand même poursuivre ton rêve et devenir un cochon d'inde ! 

     

    Peut être un dessin animé de texte qui dit ’<< Le vaccin à ARN ...ça ça modifie notre ADN !!! >> (ou: ce vaccin, c'est un OGM...) Pu José Bové, sors de JoséBvé,sordco! ce corps’

    Alors, Cindy, il paraît que tu aimes ton ADN ? Parce que bon, moi, perso, j'adorerais être Wolverine ou Legion !

     Pour comprendre cette fake-info qui date depuis le tout début des vaccins ARNm, je vais juste te ré-expliquer ce qu'est un vaccin ARNm (Pfizer ou Moderna), comment ça fonctionne et... que ça rentre pas dans le noyau de la cellule (là, où, justement il y a de l'ADN !)

     Nous allons tenter de comprendre ensemble Cindy ce vaccin. Comme d'hab, je vulgarise pour que tu ne sois pas larguée comme moi quand on me parle de physique quantique ou de Ligue 1  !

    Comment ça marche ce vaccin à ARN ?
    Pour comprendre, prends un avocat ! 
    Coupez-le en deux et regarde l'une des moitiés, c'est la même chose qu'une cellule humaine !
    Au centre de ton avocat, le noyau (qui sera le noyau de la cellule humaine) qui contient l'ADN, autour du noyau, la pulpe verdâtre (que l'on appellera le cytoplasme) et enfin tu as la peau dure et épaisse autour de l'avocat (que l'on appellera la membrane de la cellule composé de protéines et de lipides)

     Pour fabriquer des protéines, ta cellule va aller décoder l'ADN du noyau pour le transformer en ARN, c'est à-dire un truc lisible pour les ribosomes.
    C'est quoi un ribosome ? Grosso modo, c'est l'usine qui fabrique les protéines dans la cellule et ça se trouve dans le cytoplasme (la pulpe) !
    Une fois que l'ARN est lu par les ribosomes, ceux-ci vont assembler des protéines qui servent à construire plein de trucs pour ta cellule.

     Le coronavirus, c'est, en gros, une capsule avec des bouts d'ARN de virus dedans.
    Le coronavirus, se balade tranquille dans votre corps et BOUM, il arrive sur vos cellules et tente d'y pénétrer tel Rocco Siffredi dans un film pour adultes.

    Pour faire ça, il utilise la protéine SPIKE (rien à voir avec Buffy) autour de sa capsule.
    Une fois qu'il a fusionné avec la cellule humaine (bonjour aux fans de Dragon Ball Z), il largue les ARN de virus dans la cellule qui vont venir utiliser l'usine du ribosome pour fabriquer d'autres virus.
    En gros, le virus, c'est un putain de profiteur qui utilise les usines à protéines de nos cellules...contre nous ! 

     Les chercheurs ont donc eu une super-idée : On va retourner la méthode contre le virus lui-même 
    Le principe de tout vaccin, c'est d'injecter un bout de virus inoffensif pour que votre système immunitaire s'en souvienne et le bastonne direct. Le vaccin est donc aussi inoffensif pour la cellule qu'un pédophile en maison de retraite.
    Pour le Vaccin Pfizer, le vaccin contient des bouts d'ARN du coronavirus qui vont servir à fabriquer la protéine SPIKE. En n'injectant que ce bout là dans la cellule, celle-ci va fabriquer des protéines SPIKE qui vont être reconnus par nos défenses, qui vont mettre ça en mémoire...et produire des anticorps dès qu'ils vont rencontrer le vrai coronavirus : ÉCHEC ET MAT ! 

    ...et donc, on modifie pas ton ADN Cindy, t'es déjà parfaite tu sais, on file juste une notice à tes cellules pour repérer le virus à l'avenir et savoir fabriquer les bons anticorps ! 

     

    Peut être une image de texte qui dit ’< Et voilà pas qu'on nous dit qu'il faut une troisième dose!» dose (Ou: à quand la quatrième ? Et on va le faire tous les ans ?) On avait pas dit jamais deux sans..’

    Catastrophe Vincent ! 
    V'là qu'on parle de troisième dose ! 

     Bon, j'avoue, j'veux pas terminer en passoire mais par contre le fait que l'on parle de troisième dose, ça n'a rien d'anormal en réalité.

     D'abord, sache que la troisième dose en ce moment, c'est surtout pour les gens immunodéprimés, c'est-à-dire des personnes qui ont des défenses plus faibles et qui vont avoir des réactions de production d'anticorps et de mise en mémoire plus difficiles.
    Pour ceux-là, il est quand même largement recommandable d'avoir 3 injections pour avoir une meilleure réponse. 

     Après, pour le reste, on ne sait pas trop combien de temps l'immunité dure grâce au vaccin (et même d'ailleurs après avoir fait un CoVid). Aux dernières nouvelles Vincent, l'immunité était de 6 mois minimum, mais après c'est un peu le flou pour l'instant et en attendant d'autres études plus solides (certaines parlent de plusieurs années…)
    Si on regarde, l'immunité vaccinale va varier habituellement, du vaccin contre la rougeole qui va durer toute la vie au vaccin contre la grippe où l'on doit faire un rappel tous les ans à causes des mutations du virus (ou variants).
    Et donc, si on compare avec ce que l'on connaît, on risque tout de même d'être plus proche du virus de la grippe  !

     Dans tous les cas Vincent, un jour, on aura certainement une troisième, une quatrième ou une cinquième dose en guise de …rappel !
    Sauf si entre-temps on voit qu'on est immunisés bien plus longtemps (et là, BINGO) !

     

    P.S : Ouais je sais Vincent, tu te dis qu'on est vachement long pour savoir des trucs sur la durée d'immunité mais sache juste que si c'est si compliqué c'est parce que l'immunité, c'est pas juste grâce aux anticorps (l'immunité humorale) mais aussi par la mise en mémoire du schéma de construction des anticorps à l'intérieur des globules blancs (Les lymphocytes T et B, ou l'immunité cellulaire). Donc, c'est nettement moins simple à déterminer. 

     

    Peut être un dessin animé de texte qui dit ’J'allaite mon enfant... ....c'est pas dangereux ce vaccin pour mon bébé?>> (ou: peut-on se faire vacciner quand on allaite ?) Si Sitoiaussi,t'aimeslesein! toi aussi, t'aimes le sein’

    Bon Julia, faut qu'on parle ! 
    Mon corps est en pleine croissance ! 
    Il me faut… Hum, euh pardon, tu disais ?

    Sisi, tu peux te faire vacciner alors que tu allaites chère Julia 
    Pour faire simple, je rappelle que l'on t'injecte juste une sorte de notice pour produire des anticorps capables de dégommer le virus à l'avenir.
    Donc, tu ne feras pas l'infection CoVid avec l'injection...et pas de virus qui va passer dans ton lait 

     Faut savoir Julia que le vaccin a été étudié aussi sur des femmes enceintes et que celles-ci, pour une bonne part, elles ont aussi allaité et aucun problème n'a été remarqué.
    Oh, c'est genre des milliers voire des dizaines de milliers de femmes sur lequel ont a regardé la chose.
    De ce fait, les principales autorités compétentes en la matière, le CRAT  (Centre de Référence sur les Agents Tératogènes, là où tous les médecins regardent pour savoir si on peut ou pas donner un médicament aux femmes enceintes ou allaitantes) a confirmé qu'il n'y avait aucun problème, comme le Collège National des Gynéco-Obs , comme l'Organisation Mondiale de la Santé , comme l'American of Breastfeeding Medicine , comme la Haute Autorité de Santé ….bref comme l'ensemble des autorités médicales officielles.

     Il n'est logiquement pas possible que l'ARNm qui se dégrade si vite dans le corps (voir la vignette sur les effets à long terme du vaccin dans ce même album), passe dans le lait. Tout simplement.
     Ce qui est possible (et attendu), c'est que les anticorps pour détruire le Covid passent dans le lait, ce qui va protéger ton enfant dans les tous premiers jours/mois et va constituer un sacré avantage quand même.

    Si jamais tu as d'autres questions sur le vaccin et la grossesse, c'est tout à fait possible dès le deuxième trimestre (par principe de précaution) et c'est même fortement conseillé. J'en ai même déjà largement parlé ici : https://www.facebook.com/medecinedesnuls/photos/822785675003870?fbclid=IwAR2bVlGiyXVm6GC_IGZqf6TTqIKozkCewb6LlwcLJLI6quGmFhGoXH9gzeY

     

    Pour les curieux :
    --  Avis du CRAT : https://lecrat.fr/spip.php?page=article&id_article=1123&fbclid=IwAR13C6V3QXYSwKZChkYQv2LV615L9gJWVigkNobv6tKB0ak-qS3VNt-2xag

    --  Avis de l'HAS : https://www.has-sante.fr/jcms/p_3242795/fr/strategie-de-vaccination-contre-la-covid-19-place-du-vaccin-covid-19-janssen?fbclid=IwAR0O4eSw32qBqUmdWfVtY7OkgJQTsjtg_nbjUB0OFx4IFOZfgZWH_RbdHIA

    --  Rappel de l'étude du NEJM sur les femmes enceintes et le vaccin Covid : https://www.nejm.org/doi/10.1056/NEJMoa2104983?fbclid=IwAR3lgO7ncWyXADWai5hlpiVSiaUoak2pML0NjVNJ2swuKehluBnqyBcTvbs

    -  Avis du CDC : https://www.cdc.gov/coronavirus/2019-ncov/vaccines/recommendations/pregnancy.html?fbclid=IwAR0O4eSw32qBqUmdWfVtY7OkgJQTsjtg_nbjUB0OFx4IFOZfgZWH_RbdHIA

     

     

    Peut être une image de texte qui dit ’Je ne comprends pas... ...pourquoi les soignants refusent le vaccin? (ou: ils s'y connaissent quand même ? Alors si même eux veulent pas...) Croire n'est Co' pas savoir’

    D'abord, Nicolas, des chiffres 
    Bah oui, parce que tu as des doutes sur la vaccination parce que l'on va obliger les soignants à se vacciner...mais, en réalité, on parle de quoi ? 

    Au 6 juillet 2021,
     80.5 % des professionnels de santé libéraux avaient reçu une première dose de vaccin et 75.2 % étaient complètement vaccinés.
     60,5 % des professionnels exerçant en Ehpad et USLD avaient reçu une première dose et 49.7 % étaient complètement vaccinés.
    (ajoutons des données de juin sur les professionnels en établissements de santé : 64% avaient reçu une première dose et  42% étaient complètement vaccinés, c'est sûrement plus à l'heure actuelle)

     Première constatation, ce n'est pas la majorité qui refuse le vaccins, notamment en libéral.
     Deuxième constatation, ça dépend du soignant dont on parle…
    Par exemple, à l'AP-HP, 91% des médecins/internes/externes sont vaccinés contre 54% des paramédicaux (infirmiers, aides-soignants, kiné etc...) !

     Troisième constatation, depuis le début de la crise, certains « médecins » ont bien foutu la merde (oui, tu sais bien de qui je parle…) en tombant dans des théories en dehors de la méthode scientifique qui est la base de la médecine (et de pleins d'autres choses.) 

     La réalité, Nico, c'est que cette crise a montré aux gens une chose : les soignants, c'est un groupe hétérogène de personnes, en termes de formation (la formation des infirmières n'est pas aussi poussé que celle des médecins par exemple, mais c'est normal, nous n'avons pas le même rôle dans le soin) et en termes de croyances.
    Malgré ce que certains veulent faire croire, la blouse blanche ne transforme pas le soignant en super-héros hermétiques à tout.
    Non, le soignant est un être humain et l'être humain a des croyances 

     Du coup, si certains soignants se refusent au vaccin, c'est parce qu'ils croient des choses non fondées scientifiquement puisque l'ensemble des autorités médicales en France et dans le Monde recommandent sans limite le vaccin.
    Et malheureusement, la croyance, c'est très difficile à changer...et c'est pas compatible avec la science qui demande des preuves tangibles pour savoir, et non pour croire.

     Donc, il restera toujours des soignants pour refuser le vaccin, soit parce qu'ils sont mal informés soit parce qu'ils ont des croyances impossibles à raisonner même par des preuves scientifiques.

     Là où ça devient inadmissible, c'est que le soignant est au contact du malade, du fragile, de la personne qu'il a juré de protéger. En refusant le vaccin, le soignant manque au plus élémentaire de ses devoirs. C'est comme si un soignant travaillant en néonatalogie avec des nouveau-nés refusaient de se vacciner contre la coqueluche alors que la coqueluche, c'est certes bénin pour l'adulte mais mortel pour le bébé.

     Tu veux savoir ce que je pense de l'obligation vaccinale pour les soignants, Nicolas ?
    Bon, je déteste la politique et je veux pas en faire ici mais comme c'est une politique de santé, je vais juste te dire une chose : ce qui est véritablement honteux c'est que des soignants qui criaient y'a pas si longtemps leur désarroi et leur fatigue et leur détresse face aux vagues dévastatrices de CoVid refusent de prévenir la prochaine en niant les preuves scientifiques.

     La liberté de choix des vaccinations pour le soignant, elle n'existe pas à partir du moment où le soignant s'engage dans un corps de métier basé sur la science et la preuve et qu'il a juré de protéger/soigner ses patients. D'ailleurs, la vaccination contre l'hépatite B est obligatoire pour les soignants depuis 1991, au passage.

     La vraie honte que j'ai, c'est que certains soignants (et pas la majorité, on l'a vu), n'aient aucune conscience de leur responsabilité dans le soin.
    Ce n'est pas normal en effet qu'on en vienne à les obliger à se vacciner, cela traduit surtout un malaise dans la formation scientifique de ces soignants.

     Le problème à l’heure actuelle, c’est qu’il s’agit d’une épidémie globale, meurtrière qui nécessite des mesures pour en sortir nonobstant le manque de culture et de formation scientifique d’une partie de ces soignants, c'est une révélation de l’insuffisance de notre système de formation professionnel, de la bêtise d’un gouvernement incapable de pédagogie et de cohérence dans ses directives, d’un ordre médical incapable de prendre ses responsabilités disciplinaires à temps, de médias et journalistes qui n’ont plus aucune idée de retenue ou d’éthique dans la diffusion des informations notamment les plus infondées.

     Et...je vais m'arrêter là Nico, mais sache que si tu t'interroges sur pourquoi certains soignants refusent le vaccin, demandes-toi plutôt pourquoi on refuse de voir que le soignant est un être humain avec son irrationnalité et ses croyances. Et tu auras ta réponse !

    Un p'tit pastis pour faire passer tout ça ? 

    --  Tous les chiffres et pourcentages viennent de Santé Publique France et de ses bulletins épidémiologiques. 

     

    Peut être un dessin animé de texte qui dit ’<< Mais, si j'ai fait la CoVid, mes anticorps naturels ne sont pas suffisants? (ou: le vaccin va défoncer* ma belle immunité naturelle ?!) *Rho, *Rho,oui.... oui... oui’

    Comment te dire Haby… bon, à propos des anticorps naturels et pas naturels… donc après vaccins…
    Bon. Y'a les bons et les mauvais anticorps  !
    J'déconne y'a les bons et les bons anticorps contre la CoVid. C'est tout 

     Comme je l'ai déjà expliqué, le vaccin, c'est pas lui à proprement parler qui fabrique les anticorps ou qui te les apporte, le vaccin, lui, il apporte une notice de construction pour fabriquer des anticorps qui auront la bonne forme pour dézinguer le vrai CoVid.

     Du coup, que ce soit quand ton corps rencontre la CoVid ou qu'il se base sur la notice du vaccin, c'est toujours tes propres cellules Haby qui vont fabriquer les anticorps.
    Ce sera des anticorps spécifiques du virus CoVid et qui vont être similaires à tes anticorps produits contre le virus en cas d'infection.
     D'ailleurs, si jamais en produisant des anticorps spécifiques d'un seul virus, ces anticorps prenaient le pas sur tous tes autres anticorps, tu serais un peu dans la merde dans la vie de tous les jours puisque… bon… une gastro… bim, des anticorps anti-gastro mais t'en aurais plus contre la rhinopharyngite, l'angine, la toxoplasmose, la méningite… Ca serait un éternel recommencement ! Comme un reboot du système à chaque nouvelle infection que tu rencontres ! 

     La vérité, c'est que tes cellules de défense, les lymphocytes B, ce sont des banques de mémoires qui stockent en information les schémas d'anticorps pour telle ou telle maladie...et qui peuvent les produire lorsqu'elles rencontrent telle ou telle maladie !
     

    Donc, tu peux souffler Haby, les anticorps donnés par le vaccin vont pas venir mettre des coup de boules à tous les autres anticorps de ton organisme te laissant sans défense comme un pékinois dans un enclos à pitbulls !

     

     

     

     

    bisous 😘

    • Merci 8
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 29 minutes, caolila a dit :

    Bref le compte a rebours avant reconfinement ou d'autres restrictions a débuté... et certains  ne veulent rien voir, comprendre,   par idéologie ou connerie....

    L’age Median des décès de la Covid est de plus de 80 ans (85 en avril il me semble).

     

    L'idéologie de faire vacciner des enfants (moins de 17 ans) qui ont une espérance de vie de 60 à 70 ans sur un vaccin dont on ne connaît pas les effets à long terme n’est elle pas une connerie?

    Et on peut sortir tous les arguments à la con que l’on veut, personne n’a de réponse.

     

    Quel bénéfice pour eux (bénéfice/risque)?

    Il est nul, puisque à quelques exceptions près qui sont plus que négligeables, ils sont  asymptomatiques

     

    On devrait d’abord vacciner tous les plus de 65 ans, qui représentent plus de 90% des décès.

     

    En appliquant simplement la loi de Pareto, on réglerait le problème.

    Et après voir comment agir sur les moins de 10% restant.

    C’est ça le pragmatisme (mais ça en manque beaucoup je trouve).

     

    Et pour ne pas me traiter d’idéologue, je précise que si je ne suis actuellement pas vacciner, il est possible que je le fasse dans un avenir proche afin de voyager

     

     

     

     

     

    Edited by aka74
    • J'aime 1
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 29 minutes, aka74 a dit :

    L’age Median des décès de la Covid est de plus de 80 ans (85 en avril il me semble).

     

    L'idéologie de faire vacciner des enfants (moins de 17 ans) qui ont une espérance de vie de 60 à 70 ans sur un vaccin dont on ne connaît pas les effets à long terme n’est elle pas une connerie?

    Et on peut sortir tous les arguments à la con que l’on veut, personne n’a de réponse.

     

    Quel bénéfice pour eux (bénéfice/risque)?

    Il est nul, puisque à quelques exceptions près qui sont plus que négligeables, ils sont  asymptomatiques

     

    On devrait d’abord vacciner tous les plus de 65 ans, qui représentent plus de 90% des décès.

     

    En appliquant simplement la loi de Pareto, on réglerait le problème.

    Et après voir comment agir sur les moins de 10% restant.

    C’est ça le pragmatisme (mais ça en manque beaucoup je trouve).

     

    Et pour ne pas me traiter d’idéologue, je précise que si je ne suis actuellement pas vacciner, il est possible que je le fasse dans un avenir proche afin de voyager

     

     

    les cas graves, actuellement, c'est la tranche 30-39 ans non vaccinée.
    peut-être que les 39 ans ont été contaminés par LEURS enfants asymptomatiques, mais porteurs ?

    non, ce n'est pas une hypothèse plausible ?

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 56 minutes, aka74 a dit :

    L'idéologie de faire vacciner des enfants (moins de 17 ans) qui ont une espérance de vie de 60 à 70 ans sur un vaccin dont on ne connaît pas les effets à long terme n’est elle pas une connerie?

    Et on peut sortir tous les arguments à la con que l’on veut, personne n’a de réponse.

     

    Quel bénéfice pour eux (bénéfice/risque)?

    Il est nul, puisque à quelques exceptions près qui sont plus que négligeables, ils sont  asymptomatiques

     

    On devrait d’abord vacciner tous les plus de 65 ans, qui représentent plus de 90% des décès.

     

    En appliquant simplement la loi de Pareto, on réglerait le problème.

    ça sent le Nobel de médecine non ?  :tetedure:

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a une heure, caolila a dit :

     

    C'est plus global rien qu'a voir les gilets jaunes les rections des gens, le réchauffement climatiques, la soif de pouvoir de la Chine etc etc etc....

    hum

     

    c'est compliqué parce que ça remonte loin...

    je peux commencer à y voir un lien avec l'instruction civique (à quoi sert l’impôt, la participation citoyenne), le service national (le brassage social, les contraintes subies et leur acceptation), le progrès (le tiers payant : tu présentes ta carte de mutuelle ou de sécu et les soins sont gratuits, enfin, le paiement est invisible (combien pensent que c'est gratuit ?) le refus des contraintes, la société de consommation (où il faut acheter pour exister, depuis des trucs inutiles, mais consommer pour être, à la maison, même quand on n'a pas les moyens de payer le crédit) ; ça, ce sont les parents des enfants d'aujourd'hui qui ont connu cela, et les jeunes d'aujourd'hui n'ont plus l'habitude d'avoir des contraintes/délais, de se plier à une règle (habitués à la vitesse du clic de souris, du tout, tout de suite).

     

    L'Afrique passe de 250 millions d'habitants, au début des années 60, après la décolonisation à 2.5 milliards en 2050 (pour ne parler que de ce continent, et pas du sous continent indien) ; toutes ces têtes, il faut qu'elles travaillent, qu'elles mangent, dorment, boivent, s'habillent... (réchauffement climatique, emballement climatique).

     

    et dans cet emballement de consommation, des millions d'emplois sont perdus chez nous, entrainant déclassement, chômage, colère... tentation du repli (envers soi ou nationaliste)...

     

    existe t il des freins ou un point mort ?

     

    Rahan murmurait à l'oreille des dinosaures "s'adapter ou disparaitre" ....

    • J'aime 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 1 heure, aka74 a dit :

    D'après les chiffres, les contaminations repartent à la hausse mais le taux d’hospitalisation et d’hospitalisation pour cas grave sont eux à la baisse... ce qui démontre l’efficacité de la vaccination sur les personnes à risque.

     

    mais en fait, je ne suis pas certain d’avoir compris ton message :)

    Non non les chiffres ne baissent plus depuis une semaine et repartent même à la hausse (tres faible...pour le moment...)

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a une heure, aka74 a dit :

    En appliquant simplement la loi de Pareto, on réglerait le problème.

    Et après voir comment agir sur les moins de 10% restant.

    C’est ça le pragmatisme (mais ça en manque beaucoup je trouve).

     

    Perso j'aimerai que l'on cesse de ne voir que les morts...

     

     

    Regardez un peu les Covid-Long, et les séquelles de "simple" malade light du Covid...

     

     

     

    J'ai plus les chiffres en tête mais 10 a 20 % de infecté souffrent de Covid-long.... 

     

     

    ça en fait du monde si on prends la population française

    • J'aime 6
    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 1 heure, aka74 a dit :

    L'idéologie de faire vacciner des enfants (moins de 17 ans) qui ont une espérance de vie de 60 à 70 ans sur un vaccin dont on ne connaît pas les effets à long terme n’est elle pas une connerie?

    Et on peut sortir tous les arguments à la con que l’on veut, personne n’a de réponse.

     

    Quel bénéfice pour eux (bénéfice/risque)?

    Il est nul, puisque à quelques exceptions près qui sont plus que négligeables, ils sont  asymptomatiques

     

    C'est la que ton raisonnement oublie certaines données ...

     

    Il n'existe aujourd’hui aucune étude qui prouve qu'un vaccin (sur tout ceux qu'on as injectés, et contionuons d'injecter) a des effets a long terme (>1 an) dans toute l'histoire de la pharmacovigilence vaccinale. Donc ton argumentaire sur les enfants ne tiens pas, il ne risque pas de perte de chance sur leur "esperance" de vie.

     

    Le risque est auourd'hui plutôt bien cerné (il reste encore quelque petite zone d'ombre qui nécessitent plus d’études). Le risque est clairement moindre que d'adatraper la covid19 même de façon asymptomatique (par ex certain enfats/ado présentent des poumons ayant été fortement touché, alors qu'ils ont été asymptomatiques, d'autres ont eu besoin de passer en hospi, yen a meme eu en réa, et au passage asymptomatique ne veux pas dire sans séquelles, qu'on soit adulte ou pas ...). Donc oui il y a un bénéfice.

    De plus le bénéfice vient aussi de la contagiosité qui diminue fortement lorsque l'on est vacciné (d’après des études sérieuses, sur le terrain entre 40% et 90% ....). Ce bénéfice est surement le plus important pour faire vacciner les jeunes. (pour te donner un exemple on vaccine bien des petites filles, pour une maladie, qui est grave pour les homme adulte ... )

     

    Et si des argument qui ne conforte pas ton point de vue tu les classes comme à la con, de la vient surement le soucis

     

    Et la nous n'avons que discuté sur la balance bénéfice risque d'un point de vue medical, elle existe aussi d'un point de vue societal, politique ....

     

    Edited by zoreil41
    • J'aime 3
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 20 minutes, caolila a dit :

     

    Perso j'aimerai que l'on cesse de ne voir que les morts...

     

     

    Regardez un peu les Covid-Long, et les séquelles de "simple" malade light du Covid...

     

     

     

    J'ai plus les chiffres en tête mais 10 a 20 % de infecté souffrent de Covid-long.... 

     

     

    ça en fait du monde si on prends la population française

    En plus il semble que les vaccins pourraient améliorer l'état des personnes souffrant de Covid long.

    https://www.nature.com/articles/d41586-021-01511-z

    à la fin de l'article.

    • Merci 2
    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 2 heures, aka74 a dit :

    L’age Median des décès de la Covid est de plus de 80 ans (85 en avril il me semble).

     

    L'idéologie de faire vacciner des enfants (moins de 17 ans) qui ont une espérance de vie de 60 à 70 ans sur un vaccin dont on ne connaît pas les effets à long terme n’est elle pas une connerie?

    Et on peut sortir tous les arguments à la con que l’on veut, personne n’a de réponse.

     

    Quel bénéfice pour eux (bénéfice/risque)?

    Il est nul, puisque à quelques exceptions près qui sont plus que négligeables, ils sont  asymptomatiques

     

    On devrait d’abord vacciner tous les plus de 65 ans, qui représentent plus de 90% des décès.

     

    En appliquant simplement la loi de Pareto, on réglerait le problème.

    Et après voir comment agir sur les moins de 10% restant.

    C’est ça le pragmatisme (mais ça en manque beaucoup je trouve).

     

    Et pour ne pas me traiter d’idéologue, je précise que si je ne suis actuellement pas vacciner, il est possible que je le fasse dans un avenir proche afin de voyager

    Peut-être que tu trouveras des réponses à tes questions qui reprennent beaucoup de poncifs largement relayés par les sites complotistes et anti-vax...

    Et peut-être que tu ne voudras pas les admettre puisqu'ils vont dans le sens contraire de ce que tu as entendu en premier et donc pris pour "vrai" (ah les biais cognitifs...)

    Ou peut-être que les liens et les explications pourront te faire réfléchir...

     

     

    Toujours issu de l'excellent To be or not toubib

     

    La vaccination contre le CoVid bat son plein, la 5G s'étend à vitesse grand V et le plan de domination mondial de Bill Gates se porte bien (en tout cas mieux que son mariage ).

    Depuis la semaine dernière, la vaccination s'est ouverte aux adolescents entre 12 et 15 ans, alors que le vaccin Pfizer était autorisé jusque là à partir de 16 ans !

    La raison en était simple : les premières études ont été faites avec les populations les plus exposées et vulnérables et ne pouvaient donc pas répondre à la question à propos des adolescents.

    Puisque nombre d'entre vous se posent des questions légitimes à propos de cette extension vaccinale, et pour ne pas laisser le champ libre aux illuminés anti-vax qui veulent faire croire que le vaccin rend stérile et qu'il pourra donner un troisième bras d'ici quelques mois aux vaccinés, je vous fais une p'tit synthèse.

    Saisissez-vous de votre adolescent, d'un Whisky-Coca Cherry et en roulotte Germaine !

     

    PAPA !? PAPA ? c'est quoi cette bouteil...euh cette vaccination ?

    Prenez votre adolescent et toussez-lui dessus après un test CoVid positif. Ensuite, enfermez-le dans sa chambre avec des chips et Netflix pendant 7 jours

    Sinon, plus éthiquement, cela consiste en 2 doses de vaccin ARNm Pfizer à 21 jours d'intervalle avec observation pendant 30 minutes après l'injection pour la surveillance réglementaire.

    Seuls les adolescents ayant développé un syndrome inflammatoire multi-systémique pédiatrique (PIMS) à la suite d’une infection CoVid ne doivent pas être vaccinés actuellement. (Pas encore de données là-dessus)

     

    Du coup, on l'a testé cette fois ou c'est toujours un complot mondial pour changer les gens en aimant ?

    Comme pour les précédentes tranches d'âge, cette vaccination a fait l'objet d'études de phase 1, 2 et 3 avec dans la phase 3 du 15 octobre 2020 au 12 janvier 2021 l'inclusion de 2306 adolescents dont 1131 ont reçu le Pfizer et 1129 un placebo pour voir si le vaccin était vraiment efficace ou pas.

    On a suivi les patients jusque 1 mois après la seconde dose (et encore actuellement pour la pharmacovigilance de la chose).

    Rappelons aussi qu'au 31 Mai 2021, 134.041 adolescents de 12 à 15 ans avaient déjà été vaccinés aux Etats-Unis.

     

    C'est quoi les effets secondaires ?

    D'abord, sachez que tous les adolescents vaccinés se sont mis à ranger leurs chambres, à arrêter TikTok et à dire je t'aime une fois par jour à leurs parents.

    Non, je déconne, c'était beaucoup moins grave que ça.

    Côté effets secondaires, on prend les mêmes et on recommence :

    Douleurs au point d'injection = 78-86 %

    Maux de Tête = 55-65%

    Fatigue = 60-66%

    Fièvre (notamment et surtout pour 19.6% des adolescents après la seconde dose)

    Lymphadénite (donc des ganglions qui gonflent) pour 9 enfants soit 0.8%.

    Tous ces effets disparaissaient dans les 48h, sauf pour les ganglions où ils pouvaient rester jusque 10 jours.

     

    C'est quoi les effets secondaires graves ?

    Certains ont commencé à écouter Charles Aznavour et d'autres à dire que quand même, Facebook, c'est pas trop un truc de vieux.

    En réalité, pareil, c'est plus décevant :

    0 Thrombose (Coucou Astrazeneca !)

    0 Réaction anaphylactique (ou allergie)

    0 Morts

    Bref 0 effets graves recensés !

     

    C'est quoi l'efficacité sur les adolescents ?

    Bon, là, j'avoue, les mecs de l'étude sont enthousiastes puisqu'ils annoncent 100% d'efficacité. En vrai, pour être plus concret, il y a eu 0 covid sévère après vaccination contre 18 covid chez les jeunes du groupe placebo.

    C'est donc autour de 100% d'efficacité et pour être réaliste cela doit donc tourner autour de ce que l'on recensé dans la réalité pour les autres classe d'âge donc entre 90% et 95% d'efficacité.

     

    Mais attends, pourquoi je vais faire vacciner mon adolescent contre le Covid ?

    C'est un peu la question à 12.500 euros que l'on me pose tous les 3 jours.

    Reconnaissons que les adolescents font très rarement des formes sévères, ça c'est un fait, on va pas l'éluder.

    Donc qui dit « presque » ne dit pas toujours. Oui, certains rares adolescents ont fait des formes graves et même les enfants en bas âge, normalement les moins exposés, ont enregistré des décès par Covid.

    Par contre, la vaccination contre le Covid des adolescents, on ne se situe plus sur du risque individuel (déjà que c'était pas le cas sur les autres classes d'âge).

    Ici, l'enjeu est PUBLIC/COLLECTIF.

    Les adolescents entre 12 et 15 ans sont l'une des classes d'âge avec l'incidence CoVid la plus élevée, c'est aussi l'une qui va se retrouver en réunion(s), en sortie, en groupe, en train de se palucher et de picoler même pour les plus précoces.

    Bref, les adolescents, c'est un refuge de l'infection Covid, un réservoir !

    Si l'on ne vaccine pas les adolescents, on laisse circuler le virus dans ce groupe d'âge qui se contamine les uns les autres à vitesse grand V !

    Et qui dit circulation haute du virus dit mutation augmentée dit variant encore plus dangereux

    Donc, si je vaccine un adolescent contre le CoVid c'est pour :

    Éviter les (très) rares formes graves hospitalisées dans cette classe d'âge et les CoVid longs encore très mal connus et pour le coup bien plus nombreux.

    Diminuer la dispersion du virus qui va continuer à muter librement chez eux

    Assurer la sacro-sainte immunité de groupe qui va permettre de mettre une fin définitive à cette pandémie.

    Protéger les autres qui ne peuvent pas se faire vacciner pour X ou Y raisons de santé.

    En gros, c'est la responsabilité collective envers son prochain !

    Pour vous expliquer de façon très simple, vacciner son adolescent contre le Covid, c'est comme faire ses rappels de vaccin coqueluche quand on est adulte ou vieux (Et là, y'a plein de lecteurs qui se demandent s'ils l'ont fait ou pas !).

    Parce que, pourquoi se vacciner contre la coqueluche quand on est adulte alors que c'est bénin chez l'adulte ? Tout simplement parce que cela évite de la refiler à un bébé qui va risquer la mort s'il le choppe !

    Le vaccin anti-Covid, c'est la même chose pour l'adolescent envers les personnes âgées ou fragiles qui ne peuvent pas se faire vacciner

     

    En conclusion, la vaccination des adolescents est excellement tolérée avec des effets secondaires bénins et qui partent en 48h de temps même les plus sévères.

    Elle va permettre de freiner et d'étouffer de façon définitive la circulation du virus et ses mutations.

    Et elle permet de protéger les autres qui sont plus fragiles.

    Alors, bon, on va pas y passer 3 ans dans cette épidémie, moi, perso, 2 ans, ça m'a bien suffit, et les masques, les gestes barrières, l'absence de soirée tupperware, c'est plus tenable.

    Donc, on se vaccine, on vaccine son adolescent et on relègue la Covid dans les livres d'histoire !

    Bisous à tous et terrasse-cocktails pour tous !

    -------------------------

    Sources :

    Étude de Phase 3 du vaccin Pfizer sur les adolescents de 12-15 ans publiée par le NEJM :

     https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa2107456?fbclid=IwAR2za0uk_SC1cnxBN_JzEGi7sJfTu0ZJNb8beGnFbFGEi6ggQ2XszrWGVkQ

     

    Synthèse du CDC américain sur le vaccin Pfizer pour les adolescents de 12-15 ans :

    https://www.cdc.gov/vaccines/acip/meetings/downloads/slides-2021-05-12/02-COVID-Perez-508.pdf?fbclid=IwAR05116-wxQ969CDYlcPvAsBayvnq52ebHP1KRDyoeVE-pxWFLXRXwrcZhc


    Point épidémiologique de Santé Publique France au 10 Juin 2021 avec taux d'incidence par classe d'âge (à voir dans le dossier complet à télécharger au format PDF en bas de cette page) :

    https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/maladies-et-infections-respiratoires/infection-a-coronavirus/documents/bulletin-national/covid-19-point-epidemiologique-du-10-juin-2021?fbclid=IwAR3cuAOZylw0KQx-pdR2JpfNm0u-AqbTJWjREiPjzcg15PH3zC83kbkjvHQ

     

     

    Déjà, 18 morts sur 1129 enfants dans le groupe "placebo", ça fait 1,6% de cette population... Si tu trouves ça négligeable, c'est un point de vue...

    D'autre part, comme il a été dit le temps que je me retape le pavé, il ne faut pas oublier les Covids longs, y compris chez des asymptomatiques et l'enjeu de santé publique, de casser les chaines de transmission du virus, de diminuer le risque d'apparition de variants, etc...

    Donc non, le rapport bénéfice / risque, y compris pour cette tranche de population, n'est pas nul, loin de là.

     

    Mais comme tout ce qui touche aux enfants, l'émotion prend le pas sur le rationnel et empêche beaucoup de monde d'y réfléchir sans préjugé.

     

    Et sinon, peux-tu nous préciser ce que tu crains comme effet secondaire lointain ? c'est "en général" ou c'est quelque chose de précis ? Je t'invite à (re)lire la réponse sous la vignette avec le masque de Volverine dans mon pavé précédent (c'est la 2ème).

    Quelque chose qui soit finalement pas si terrible que ça puisque tu envisages de te faire vacciner (donc de prendre ce risque) juste pour "pouvoir voyager" ?

     

     

    Edited by DocTroll
    • J'aime 1
    • Merci 5
    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 6 heures, christophe 38 a dit :

    c'etait quand ? par rapport au vaccin ?

    avant et après le vaccin c'est bien pire

     

    Il y a 6 heures, christophe 38 a dit :

    sinon, si ce n'est pas trop long pour toi, tu peux relire le post qui traite du contrat social, de JJ ROUSSEAU, cité par Patrick, un peu plus haut... (en résumé, l'interet collectif prime sur l'interet particulier, à cela pret que si ces soignants, actuellement, ne veulent pas se faire vacciner, ils peuvent aussi démissionner (ça leur évitera d'etre virés) ; je t'invite à rechercher les sujets qui parlent de la constitutionnalité de l'obligation vaccinale..)

    j'ai jamais aimé Rousseau, de plus se faire virer permet d'obtenir le chômage donc ce n'est pas dans leur intérêt de démissionner

     

    Dans tous les cas, il y avait déjà une pénurie de soignant avant covid et on peut être certains que ça va s'empirer, notamment avec l'obligation vaccinale

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 16 minutes, whodive a dit :

    avant et après le vaccin c'est bien pire

     

    j'ai jamais aimé Rousseau, de plus se faire virer permet d'obtenir le chômage donc ce n'est pas dans leur intérêt de démissionner

     

    Dans tous les cas, il y avait déjà une pénurie de soignant avant covid et on peut être certains que ça va s'empirer, notamment avec l'obligation vaccinale

    c'est à la fin de la foire qu'on compte les bouses....

    il reste 2 mois, pour les prochains peut etre indemnisés

     

    quel pourcentage de soignants représentent ils ???

     

    parce que, les résistants, ceux qui ne voulaient pas, encombrent docto lib pour avoir leur piquouze maintenant, juste pour aller au restau pendant les vacances...

    Link to comment
    Share on other sites

    tu comprends pas, même avant cette histoire de vaccins, les soignants souhaitent changer de métier par saturation du système (surmenage, manque de moyens, salaire...)

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 33 minutes, whodive a dit :

    tu comprends pas, même avant cette histoire de vaccins, les soignants souhaitent changer de métier par saturation du système (surmenage, manque de moyens, salaire...)

    ça, je le comprends tres bien,

     

    par contre, je ne fais pas forcément le lien entre les deux : je ne suis pas certain que le personnel qui refuse le vaccin soit à 100% celui qui est épuisé par le travail (je sais, aussi, que les infirmieres ont des millions d'heures supplémentaires qu'elles ne peuvent pas prendre)

     

    en 2017 : https://www.infirmiers.com/actualites/actualites/hopital-23-millions-d-heures-supplementaires-non-recuperees-et-non-payees.html

     

     

    https://www.leparisien.fr/economie/hopital-et-police-plus-de-40-millions-d-heures-supplementaires-en-stock-et-non-payees-28-10-2020-8405418.php?ts=1626458392451

    Edited by christophe 38
    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 6 heures, DuboisP a dit :

     

    les cas graves, actuellement, c'est la tranche 30-39 ans non vaccinée.
    peut-être que les 39 ans ont été contaminés par LEURS enfants asymptomatiques, mais porteurs ?

    non, ce n'est pas une hypothèse plausible ?

    Je ne  sais pas d’où tu sors ceci.

    3 infirmières réa dans 3 hôpitaux différents (Paris, Annecy, Genève) me disent la même chose: des vieux obèses

     

    Les chiffres disent la même chose:

    8% c’est le taux des moins de 45 ans en réa fin juin.

     

    Il faut arrêter de raconter n’importe quoi par idéologie.

     

     

    Il y a 5 heures, DocTroll a dit :

    Peut-être que tu trouveras des réponses à tes questions qui reprennent beaucoup de poncifs largement relayés par les sites complotistes et anti-vax...

    Et peut-être que tu ne voudras pas les admettre puisqu'ils vont dans le sens contraire de ce que tu as entendu en premier et donc pris pour "vrai" (ah les biais cognitifs...)

    Ou peut-être que les liens et les explications pourront te faire réfléchir...

     

     

    Toujours issu de l'excellent To be or not toubib

     

    La vaccination contre le CoVid bat son plein, la 5G s'étend à vitesse grand V et le plan de domination mondial de Bill Gates se porte bien (en tout cas mieux que son mariage ).

    Depuis la semaine dernière, la vaccination s'est ouverte aux adolescents entre 12 et 15 ans, alors que le vaccin Pfizer était autorisé jusque là à partir de 16 ans !

    La raison en était simple : les premières études ont été faites avec les populations les plus exposées et vulnérables et ne pouvaient donc pas répondre à la question à propos des adolescents.

    Puisque nombre d'entre vous se posent des questions légitimes à propos de cette extension vaccinale, et pour ne pas laisser le champ libre aux illuminés anti-vax qui veulent faire croire que le vaccin rend stérile et qu'il pourra donner un troisième bras d'ici quelques mois aux vaccinés, je vous fais une p'tit synthèse.

    Saisissez-vous de votre adolescent, d'un Whisky-Coca Cherry et en roulotte Germaine !

     

    PAPA !? PAPA ? c'est quoi cette bouteil...euh cette vaccination ?

    Prenez votre adolescent et toussez-lui dessus après un test CoVid positif. Ensuite, enfermez-le dans sa chambre avec des chips et Netflix pendant 7 jours

    Sinon, plus éthiquement, cela consiste en 2 doses de vaccin ARNm Pfizer à 21 jours d'intervalle avec observation pendant 30 minutes après l'injection pour la surveillance réglementaire.

    Seuls les adolescents ayant développé un syndrome inflammatoire multi-systémique pédiatrique (PIMS) à la suite d’une infection CoVid ne doivent pas être vaccinés actuellement. (Pas encore de données là-dessus)

     

    Du coup, on l'a testé cette fois ou c'est toujours un complot mondial pour changer les gens en aimant ?

    Comme pour les précédentes tranches d'âge, cette vaccination a fait l'objet d'études de phase 1, 2 et 3 avec dans la phase 3 du 15 octobre 2020 au 12 janvier 2021 l'inclusion de 2306 adolescents dont 1131 ont reçu le Pfizer et 1129 un placebo pour voir si le vaccin était vraiment efficace ou pas.

    On a suivi les patients jusque 1 mois après la seconde dose (et encore actuellement pour la pharmacovigilance de la chose).

    Rappelons aussi qu'au 31 Mai 2021, 134.041 adolescents de 12 à 15 ans avaient déjà été vaccinés aux Etats-Unis.

     

    C'est quoi les effets secondaires ?

    D'abord, sachez que tous les adolescents vaccinés se sont mis à ranger leurs chambres, à arrêter TikTok et à dire je t'aime une fois par jour à leurs parents.

    Non, je déconne, c'était beaucoup moins grave que ça.

    Côté effets secondaires, on prend les mêmes et on recommence :

    Douleurs au point d'injection = 78-86 %

    Maux de Tête = 55-65%

    Fatigue = 60-66%

    Fièvre (notamment et surtout pour 19.6% des adolescents après la seconde dose)

    Lymphadénite (donc des ganglions qui gonflent) pour 9 enfants soit 0.8%.

    Tous ces effets disparaissaient dans les 48h, sauf pour les ganglions où ils pouvaient rester jusque 10 jours.

     

    C'est quoi les effets secondaires graves ?

    Certains ont commencé à écouter Charles Aznavour et d'autres à dire que quand même, Facebook, c'est pas trop un truc de vieux.

    En réalité, pareil, c'est plus décevant :

    0 Thrombose (Coucou Astrazeneca !)

    0 Réaction anaphylactique (ou allergie)

    0 Morts

    Bref 0 effets graves recensés !

     

    C'est quoi l'efficacité sur les adolescents ?

    Bon, là, j'avoue, les mecs de l'étude sont enthousiastes puisqu'ils annoncent 100% d'efficacité. En vrai, pour être plus concret, il y a eu 0 covid sévère après vaccination contre 18 covid chez les jeunes du groupe placebo.

    C'est donc autour de 100% d'efficacité et pour être réaliste cela doit donc tourner autour de ce que l'on recensé dans la réalité pour les autres classe d'âge donc entre 90% et 95% d'efficacité.

     

    Mais attends, pourquoi je vais faire vacciner mon adolescent contre le Covid ?

    C'est un peu la question à 12.500 euros que l'on me pose tous les 3 jours.

    Reconnaissons que les adolescents font très rarement des formes sévères, ça c'est un fait, on va pas l'éluder.

    Donc qui dit « presque » ne dit pas toujours. Oui, certains rares adolescents ont fait des formes graves et même les enfants en bas âge, normalement les moins exposés, ont enregistré des décès par Covid.

    Par contre, la vaccination contre le Covid des adolescents, on ne se situe plus sur du risque individuel (déjà que c'était pas le cas sur les autres classes d'âge).

    Ici, l'enjeu est PUBLIC/COLLECTIF.

    Les adolescents entre 12 et 15 ans sont l'une des classes d'âge avec l'incidence CoVid la plus élevée, c'est aussi l'une qui va se retrouver en réunion(s), en sortie, en groupe, en train de se palucher et de picoler même pour les plus précoces.

    Bref, les adolescents, c'est un refuge de l'infection Covid, un réservoir !

    Si l'on ne vaccine pas les adolescents, on laisse circuler le virus dans ce groupe d'âge qui se contamine les uns les autres à vitesse grand V !

    Et qui dit circulation haute du virus dit mutation augmentée dit variant encore plus dangereux

    Donc, si je vaccine un adolescent contre le CoVid c'est pour :

    Éviter les (très) rares formes graves hospitalisées dans cette classe d'âge et les CoVid longs encore très mal connus et pour le coup bien plus nombreux.

    Diminuer la dispersion du virus qui va continuer à muter librement chez eux

    Assurer la sacro-sainte immunité de groupe qui va permettre de mettre une fin définitive à cette pandémie.

    Protéger les autres qui ne peuvent pas se faire vacciner pour X ou Y raisons de santé.

    En gros, c'est la responsabilité collective envers son prochain !

    Pour vous expliquer de façon très simple, vacciner son adolescent contre le Covid, c'est comme faire ses rappels de vaccin coqueluche quand on est adulte ou vieux (Et là, y'a plein de lecteurs qui se demandent s'ils l'ont fait ou pas !).

    Parce que, pourquoi se vacciner contre la coqueluche quand on est adulte alors que c'est bénin chez l'adulte ? Tout simplement parce que cela évite de la refiler à un bébé qui va risquer la mort s'il le choppe !

    Le vaccin anti-Covid, c'est la même chose pour l'adolescent envers les personnes âgées ou fragiles qui ne peuvent pas se faire vacciner

     

    En conclusion, la vaccination des adolescents est excellement tolérée avec des effets secondaires bénins et qui partent en 48h de temps même les plus sévères.

    Elle va permettre de freiner et d'étouffer de façon définitive la circulation du virus et ses mutations.

    Et elle permet de protéger les autres qui sont plus fragiles.

    Alors, bon, on va pas y passer 3 ans dans cette épidémie, moi, perso, 2 ans, ça m'a bien suffit, et les masques, les gestes barrières, l'absence de soirée tupperware, c'est plus tenable.

    Donc, on se vaccine, on vaccine son adolescent et on relègue la Covid dans les livres d'histoire !

    Bisous à tous et terrasse-cocktails pour tous !

    -------------------------

    Sources :

    Étude de Phase 3 du vaccin Pfizer sur les adolescents de 12-15 ans publiée par le NEJM :

     https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa2107456?fbclid=IwAR2za0uk_SC1cnxBN_JzEGi7sJfTu0ZJNb8beGnFbFGEi6ggQ2XszrWGVkQ

     

    Synthèse du CDC américain sur le vaccin Pfizer pour les adolescents de 12-15 ans :

    https://www.cdc.gov/vaccines/acip/meetings/downloads/slides-2021-05-12/02-COVID-Perez-508.pdf?fbclid=IwAR05116-wxQ969CDYlcPvAsBayvnq52ebHP1KRDyoeVE-pxWFLXRXwrcZhc


    Point épidémiologique de Santé Publique France au 10 Juin 2021 avec taux d'incidence par classe d'âge (à voir dans le dossier complet à télécharger au format PDF en bas de cette page) :

    https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/maladies-et-infections-respiratoires/infection-a-coronavirus/documents/bulletin-national/covid-19-point-epidemiologique-du-10-juin-2021?fbclid=IwAR3cuAOZylw0KQx-pdR2JpfNm0u-AqbTJWjREiPjzcg15PH3zC83kbkjvHQ

     

     

    Déjà, 18 morts sur 1129 enfants dans le groupe "placebo", ça fait 1,6% de cette population... Si tu trouves ça négligeable, c'est un point de vue...

    D'autre part, comme il a été dit le temps que je me retape le pavé, il ne faut pas oublier les Covids longs, y compris chez des asymptomatiques et l'enjeu de santé publique, de casser les chaines de transmission du virus, de diminuer le risque d'apparition de variants, etc...

    Donc non, le rapport bénéfice / risque, y compris pour cette tranche de population, n'est pas nul, loin de là.

     

    Mais comme tout ce qui touche aux enfants, l'émotion prend le pas sur le rationnel et empêche beaucoup de monde d'y réfléchir sans préjugé.

     

    Et sinon, peux-tu nous préciser ce que tu crains comme effet secondaire lointain ? c'est "en général" ou c'est quelque chose de précis ? Je t'invite à (re)lire la réponse sous la vignette avec le masque de Volverine dans mon pavé précédent (c'est la 2ème).

    Quelque chose qui soit finalement pas si terrible que ça puisque tu envisages de te faire vacciner (donc de prendre ce risque) juste pour "pouvoir voyager" ?

     

     

    Je me suis arrêté à la 3e ligne tellement c’est ridicule.

    Je suis atterré.

     

    lorsqu’on a besoin de tartiner 50 lignes et rabaisser son interlocuteur en lui retournant des arguments qu’il n’a pas utiliser ... c’est lamentable.

     

    Tu as sûrement besoin d’exprimer quelque chose. Si ça te fait du bien, pourquoi pas.

    Fais toi plaisir mon grand.

     

     

     

    Il y a du haut niveau de mauvaise foi les gars.

    Et pour certains, vous êtes d’une violence assez hallucinante (et si vous ne vous en rendez pas compte, c’est vraiment grave).

    Du coup, je vais aller discuter (même avec contradiction) avec des gens plus apaisés ;)

     

    Edited by aka74
    • J'aime 1
    • Triste 2
    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now

    ×
    ×
    • Create New...