Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Article de DAN : Le club des 100 mètres : Mythe ou réalité ?


    Messages recommandés

    • Réponses 47
    • Created
    • Dernière réponse

    Top Posters In This Topic

    Top Posters In This Topic

    Popular Posts

    Yop, rayon sourires :   Jules César était vraiment un petit chef : il n'a pas pu conquerir la totalité de l'Angleterre, parce qu'il a refusé que ses troupes prennent l'Euro Tunnel sous la Ma

    Je suis tombé au fil de mes pérégrination sur cette pépite, et cela a fait écho a quelques discussions vue sur ce forum ...     Très intéressant au demeurant !   https://alert

    Hello tous,   Ayant pratiqué ce type de plongée il y a fort longtemps, je confirme que pour beaucoup de mes camarades ou collègues de l'époque, l'objectif était ce que nous appelions une 3 c

    Posted Images

    Sympa comme récit. Merci.

     

    Il en faut des gens comme ça, on en tire un retex intéressant.

    Aujourd'hui encore je constate des plongeurs pour qui il faut absolument descendre au-delà de 50m.

    Je dis pas, c'est sympa de se faire une 60m de temps en temps mais pour certains faudrait le faire tout le temps même si il n y a rien à y voir. Juste pour les sensations.

    Etrangement, ces memes personnes ont une gestion douteuse d'une plongee et du calcul d'autonomie..

     

    Il y a peu apres avoir arrêté ce genre de binôme à 61m et l'avoir incité à remonter presque tout le reste de la plongée en étant continuellement plus haut que lui, afin d'allonger le temps de plongée tout en réduisant le temps des paliers.

    Apres cette 61m d'une durée de 56min, surface avec 55 bar et seule palanquée à avoir retrouvé le bateau, j'ai eu le droit à un reproche comme quoi je remonte trop tôt, limite que j'ai peur de la profondeur...

    Je suis plutôt satisfait que ce binôme soit juste temporaire et que je ne le croiserai plus jamais.

    Mais c'est typiquement le genre de mec à qui il arrivera des bricoles un jours.

    Modifié par whodive
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Article amusant, le ton ironique, voire sarcastique m'a bien plu. Après, quitte à m'attirer les foudres des biens pensant : le trimix n'a malheureusement rien réglé du tout !

     

    Précisions avant de me faire lyncher : j'ai la qualif normoxique et je l'emploi régulièrement...

     

    Mais seulement quand je trouve une structure capable de proposer ce genre de mélange, et là désolé, ça ne court pas les rues de notre belle France, surtout l'été sur les bords de la grande bleue.

     

    Entre les structures qui ont une raison valable de ne pas investir dans ce genre de prestation (pas la demande) et ceux qui vendent les gaz uniquement lors de formation, et jamais en dehors, ou alors sous tellement de conditions diffciles à réunir (demander 15j avant, pas l'été, et avoir une autorisation signée des parents etc...), je crois que la plongée profonde (i.e en dessous de 40m) à l'air a encore de beaux jours devant elle.

     

    Je vais conclure ainsi : c'est dur de trouver de l'hélium, mais regardez pour les nitrox de déco, c'est pareil, alors retour à l'argument précédent... à moins d'être autonome : pratique de faire surprise compresseur B50 et le reste...

    • Like 2
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Ce qui m'as surtout interpellé c'est le coté "secte" "club" que l'auteur a ressentis et très bien retranscris.

    En le lisant je n'ai pas eu de doute sur cette existence et son danger.

     

    Mais il est vrai que ces histoire sont intéressante car elle permettent de mettre en lumière les erreurs faites, le cheminement qu'on emprunté ces personnes, et évites surtout de prendre le même chemin qu'eux, enfin bon pour un "jeunot" comme moi.

     

    Reconnaître ses erreurs pour éviter aux autres de faire les mêmes est une belle preuve d'humilité et une transmission utile du savoir acquis par l’expérience de nos "anciens" ...

     

    PS : je ne serai pas plus étonné que ça si certains ici, eusses été cité, ou ayant fortement côtoyé ce club ... Loin de moi l'idée de porter un jugement (difficile sans être dans les mêmes conditions qu'eux a cette époque ...) mais si l'envie de partager eux aussi leur retex ...

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 45 minutes, zoreil41 a dit :

    Ce qui m'as surtout interpellé c'est le coté "secte" "club" que l'auteur a ressentis et très bien retranscris.

     

    Ayant commencé la plongée en 1990, j'ai connu ce genre d'ambiance (sans avoir pratiqué, j'ai eu mon N3 en 2000), et effectivement il y avait bien ce côté secte : club des plongeurs profons, club des 'vrais' plongeurs et autre dénominations, tout ça au sein de la même asso 1901...

     

    Autre époque, autre moeurs, moi non plus je ne juge pas, mais certains personnages croisés à l'époque, m'ont tout de même laissé l'impression d'être des gros buzzards mégalos...

     

    Pour illustrer l'article et le concept de 'maîtriser la narcose', je vous renvois . C'est actuel, et l'Agence de certfication en question oeuvre entre autre dans les Caraïbes. Chacun verra l'intérêt ou non de la chose selon sa sensibilité.

     

    Et je ne pense pas que la fascination pour les profondeurs ait disparu, j'en veux pour preuve certaines discussion avec des MF1 'récents' : "j'aimerais bien voir au delà de 60m à l'air", voire de certains plongeurs recycleurs (je pratique aussi, c'est pas du bashing) : moi je plonge à 50m à l'air avec mon recyclo. Chacun fait ce qu'il veut, mais autant 50m à l'air dans des eaux claires et chaudes, pas de soucis, en recyclo avec l'augmentation de l'effort respiratoire (densité du gaz) et les problèmes de PpO2, je ne m'y risquerai pas.

     

    On fixe une limite, même avec des bornes reposant sur des éléments objectifs, et on en aura tous une intreprétation différente, voire dangeureuse... Ainsi est faite l'humanité.

    • Like 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Le 02/02/2021 à 17:09, JMBL a dit :

     

     

     

    Autre époque, autre moeurs, moi non plus je ne juge pas, mais certains personnages croisés à l'époque, m'ont tout de même laissé l'impression d'être des gros buzzards mégalos...

     

    Il y avait un peu de tout.

    Sur ce forum on c'est beaucoup accroché avec notre canadien sur la plongée profonde à l'air en affirmant haut et fort qu'en France (celle du général De Gaulle monsieur), la plongée profonde à l'air était la norme et que nous .... notre exception culturelle etc ... bref toutes les conneries du genre. Pour moi il y a tout ceux qui vivent dans le mythe de la profonde à l'air, quand tu regardes les profils, c'est 99% du temps un touch and go : une bonne narcose et on remonte , bref un truc d’alcoolique quoi (et la seule plongée possible avec une sortie club). Et il y a les vrais de la profonde à l'air, ceux qui ont prévu de passer du temps au fond à 70/80 voire plus, la motivation : les épaves et souvent la poterie qui va avec et les accidents qui vont avec. Pour ceux la , la plongée c'est le plus souvent hors structure et sa demande un minimum de moyen et d'investissement.

    Modifié par la philoche
    • Like 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Le 02/02/2021 à 15:31, JMBL a dit :

     

    Entre les structures qui ont une raison valable de ne pas investir dans ce genre de prestation (pas la demande) et ceux qui vendent les gaz uniquement lors de formation, et jamais en dehors, ou alors sous tellement de conditions diffciles à réunir (demander 15j avant, pas l'été, et avoir une autorisation signée des parents etc...), je crois que la plongée profonde (i.e en dessous de 40m) à l'air a encore de beaux jours devant elle.

     

    .

    La France est à la traine sur Nitrox et TRIMIX, ce n'est pas nouveau, mais ...ça vient petit à petit (je suis un peu rensigné sur le sujet :-)....), il y a de plus en plus de structure qui sont capable de fournir du NITROX , aprés remplir une 7 litre d'O2, là ça devient un peu plus rare, et faire un héliox ou Trimix, encore davantage ...Il faut dire que ça prend un peu de temps ce genre de gonflage , et en pleine saison , il vaut mieux vendre des plongées que des gonflages autre que de l'air..

    • Like 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 4 minutes, dangue a dit :

    aprés remplir une 7 litre d'O2, là ça devient un peu plus rare, et faire un héliox ou Trimix, encore davantage ...Il faut dire que ça prend un peu de temps ce genre de gonflage , et en pleine saison , il vaut mieux vendre des plongées que des gonflages autre que de l'air..

     

    Nous sommes d'accord, certaines structures ne peuvent pas se permettre de fournir ce service en pleine saisons, pas de problème avec ça. Ce qui m'agace c'est le flou entretenu par certains centres : le gonflage de bloc avec des nitrox déco est proposé sur le site internet et dans la plv, on te le confirme au téléphone, et quand tu arrives sur place, avec ton bloc, ton détendeur ad hoc, tes qualifs, et ta semaine réservée auprès du centre, là on te dit : ah ben finalement, ça ne sera pas possible, parce que tu comprends... et s'en suit une liste d'excuses bidon... Là, j'ai du mal.

    • Like 3
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Le 02/02/2021 à 19:09, JMBL a dit :

     

    Ayant commencé la plongée en 1990, j'ai connu ce genre d'ambiance (sans avoir pratiqué, j'ai eu mon N3 en 2000), et effectivement il y avait bien ce côté secte : club des plongeurs profons, club des 'vrais' plongeurs et autre dénominations, tout ça au sein de la même asso 1901...

     

    Autre époque, autre moeurs, moi non plus je ne juge pas, mais certains personnages croisés à l'époque, m'ont tout de même laissé l'impression d'être des gros buzzards mégalos...

     

    Pour illustrer l'article et le concept de 'maîtriser la narcose', je vous renvois . C'est actuel, et l'Agence de certfication en question oeuvre entre autre dans les Caraïbes. Chacun verra l'intérêt ou non de la chose selon sa sensibilité.

     

    Et je ne pense pas que la fascination pour les profondeurs ait disparu, j'en veux pour preuve certaines discussion avec des MF1 'récents' : "j'aimerais bien voir au delà de 60m à l'air", voire de certains plongeurs recycleurs (je pratique aussi, c'est pas du bashing) : moi je plonge à 50m à l'air avec mon recyclo. Chacun fait ce qu'il veut, mais autant 50m à l'air dans des eaux claires et chaudes, pas de soucis, en recyclo avec l'augmentation de l'effort respiratoire (densité du gaz) et les problèmes de PpO2, je ne m'y risquerai pas.

     

    On fixe une limite, même avec des bornes reposant sur des éléments objectifs, et on en aura tous une intreprétation différente, voire dangeureuse... Ainsi est faite l'humanité.

    Yop, rayon sourires :

     

    Jules César était vraiment un petit chef : il n'a pas pu conquerir la totalité de l'Angleterre, parce qu'il a refusé que ses troupes prennent l'Euro Tunnel sous la Manche.

    De même, il ne s'est même pas servi des photos satellite (ça sert à quoi google earth ? hein ?) pour bombarder, à coup de catapultes les maudizenglé avec des cadavres covidés..

    nonmé !!

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pour avoir commencé la plongée avant les années 90, je peux aussi dire qu'il faut remettre les choses dans leur contexte...

    En 1990, on adoptait à peine les tables MN90 qui donnaient des solutions jusqu'à 65 m, sinon, on plongeait aux US NAVY qui donnaient des solutions jusqu'à 92 m ou aux anciennes tables GERS qui allaient en dessous de 70m.

    Les spéléo effectuaient des paliers à l'oxy à 12 m (ou plus bas encore)

    le nitrox commençait sa vie, comme plongée tek en 92-94 à la 2F.

    Les US proposaient l.4 de pp02 pour le nitrox, alors que nous allions plus loin plus bas, juste à l'air.

     

    brefle, pour aller profond, c'etait air et c'est tout.

    les corailleurs plongeaient air jusqu'à 3 chiffres et au delà....

     

    je ne dis pas que c'est bien, je dis qu'il faut remettre les lunettes de cette époque et voir les choses avec les yeux de l'époque, pas avec les yeux d'aujourd'hui, où certains préconisent l'hélium dès 35 m.

     

    Perso, je passais un brevet nitrox (en spéléo) en 2002, le confirmé en 2004, le trimix normo en 2005 (et j'étais dans les mille premiers).

     

    Je ne dis, donc, pas que c'est bien, je dis simplement qu'il faut relativiser.

     

    Et, pour les sceptiques, je les invite à venir plonger trimix à Mayotte, en ouvert...

    Ici, en gros, le metre cube est à 350 euros et, donc, pour faire une 70 (avec décollage à la quinzieme minute )

    Citation

    V-Planner 3,103 par Ross Hemingway,
    VPM code-programme par Erik C. Baker.

    Modèle de décompression:  VPM - B/E

    PROFIL DE PLONGÉE
    Intervalle de surface = 1 jours 0 hr 0 min.
    Altitude = 0m
    Conservatisme = + 3

    Desc à    51m        (3)    Air    15m/min Descente.
    Niveau    51m     11:36    (15)    Air    1,27  ppO2,  51m ead
    Desc à    60m        (15)    Air    15m/min Descente.
    Desc à    70m        (16)    Air    18m/min Descente.
    Niveau    70m     13:51    (30)    Trimix 20/30    1,59  ppO2,  41m ead,  46m end
    Rem. à    48m        (32)    Trimix 20/30    -8m/min Remontée.
    Palier à    48m      0:15    (33)    Trimix 20/30    1,15  ppO2,  27m ead,  31m end
    Palier à    45m      1:00    (34)    Trimix 20/30    1,09  ppO2,  25m ead,  28m end
    Palier à    42m      1:00    (35)    Trimix 20/30    1,03  ppO2,  23m ead,  26m end
    Palier à    39m      1:00    (36)    Trimix 20/30    0,97  ppO2,  21m ead,  24m end
    Palier à    36m      2:00    (38)    Trimix 20/30    0,91  ppO2,  19m ead,  22m end
    Palier à    33m      2:00    (40)    Trimix 20/30    0,85  ppO2,  17m ead,  20m end
    Palier à    30m      2:00    (42)    Nitrox 40    1,59  ppO2,  20m ead
    Palier à    27m      1:00    (43)    Nitrox 40    1,47  ppO2,  18m ead
    Palier à    24m      3:00    (46)    Nitrox 40    1,35  ppO2,  16m ead
    Palier à    21m      2:00    (48)    Nitrox 40    1,23  ppO2,  14m ead
    Palier à    18m      4:00    (52)    Nitrox 40    1,11  ppO2,  11m ead
    Palier à    15m      5:00    (57)    Nitrox 40    1,00  ppO2,  9m ead
    Palier à    12m      7:00    (64)    Nitrox 40    0,88  ppO2,  7m ead
    Palier à    9m     11:00    (75)    Nitrox 40    0,76  ppO2,  4m ead
    Palier à    6m     28:00    (103)    Nitrox 99    1,58  ppO2,  0m ead
    Surface            (104)    Nitrox 99    -6m/min Remontée.

    Le dégazage commence à  52,4m

    OTU pour cette plongée: 147
    CNS Total: 84,3%
    Densité de gaz: 7,1g/l

    2962,2 ltr  Trimix 20/30
    1807,0 ltr  Air
    870,9 ltr  Nitrox 40
    451,7 ltr  Nitrox 99
    6091,8 ltr  TOTAL

     

     

    donc, en gros, 430 euros d'hélium, le prix de la plongée (une quarantaine d'euros), le prix du trox et de l'oxy.... un petit billet de 500 euros... (quand tu trouves de l'hélium et un binome aussi riche que toi et aussi déjanté (qui accepte de payer ce prix là)

     

    plan A, tu ne plonges pas,

    plan B, tu pratiques l'accoutumance (à l'eau chaude et claire)

    et tu y vas (hors structure, bien sur).

     

    donc, pour en revenir aux conquetes de Jules César, il faut remettre sur les yeux les lunettes de l'époque.

    • Like 4
    • Thanks 2
    • Haha 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 8 minutes, christophe 38 a dit :

    donc, en gros, 430 euros d'hélium, le prix de la plongée (une quarantaine d'euros), le prix du trox et de l'oxy....

     

    A ce prix là tu "rentabilises" relativement vite un CCR

    • Like 1
    • Thanks 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 5 heures, la philoche a dit :

    Il y avait un peu de tout.

    Sur ce forum on c'est beaucoup accroché avec notre canadien sur la plongée profonde à l'air en affirmant haut et fort qu'en France (celle du général De Gaulle monsieur), la plongée profonde à l'air était la norme et que nous .... notre exception culturelle etc ... bref toutes les conneries du genre. Pour moi il y a tout ceux qui vivent dans le mythe de la profonde à l'air, quand tu regardes les profils, c'est 99% du temps un touch and go : une bonne narcose et on remonte , bref un truc d’alcoolique quoi (et la seule plongée possible avec une sortie club). Et il y a les vrais de la profonde à l'air, ceux qui ont prévu de passer du temps au fond à 70/80 voire plus, la motivation : les épaves et souvent la poterie qui va avec et les accidents qui vont avec. Pour ceux la , la plongée c'est le plus souvent hors structure et sa demande un minimum de moyen et d'investissement.

    @la philoche

    Tu oublies le corail 😉

     

    A+ 

     

    🍻

    • Like 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Hello tous,

     

    Ayant pratiqué ce type de plongée il y a fort longtemps, je confirme que pour beaucoup de mes camarades ou collègues de l'époque, l'objectif était ce que nous appelions une 3 chiffres, donc à minima 100 mètres.

    Perso, jamais réussi à atteindre à l'air, je me suis entrainé et j'ai plongé pas mal de temps dans cette optique.

    J'ai été profond, bien au delà des 60 et pas pour du Touch and Go,, mais le jour J, celui ou tout s'aligne, ne s'est jamais présenté.

    Mais je ne désespère pas, mon JJ et l'hypo devrait un de ces quatre me permettre d'atteindre ce qui etait pour moi le graal du plongeur, atteindre ou passer les 100.

    Cela a pour moi une dimension mystique dans ma vie de plongeur.

    Je sais qu'actuellement, c'est pratique courant , mais cela reste pour moi un passage mythique, la barre des 100m.

    Pourtant, j'apprécie de moins en moins de descendre profond (le passage au normo cette année changera peut être les choses) et je privilégie plutôt la durée pour me balader et photographier la faune et la flore dans leurs comportements. Un peu comme lors d'une randonnée ou tu prends le temps d'explorer et regarder la nature. Pour ça, le recycleur a complètement changer ma façon d'aborder les choses.

    Donc, oui, j'espère atteindre ces 100 mètres dans les mois et années qui viennent, mais je pense que ma façon et mon besoin de plonger ont véritablement évolué, que mon plaisir est ailleurs et que si je ne passe pas ces 100 mètres, bah, je me ferais une raison sans aucun problème.

     

    La dimension mystique s'est peut-être effacée devant l'âge et la sagesse qui va généralement avec.

     

    mais Put.... que c'etait bon !!

     

    A+

     

    🍻

     

     

    Modifié par Jeff__06
    Corrections de fautes
    • Like 5
    • Thanks 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Le 04/02/2021 à 14:12, Jeff__06 a dit :

    Hello tous,

     

    Ayant pratiqué ce type de plongée il y a fort longtemps, je confirme que pour beaucoup de mes camarades ou collègues de l'époque, l'objectif était ce que nous appelions une 3 chiffres, donc à minima 100 mètres.

    Perso, jamais réussi à atteindre à l'air, je me suis entrainé et j'ai plongé pas mal de temps dans cette optique.

    J'ai été profond, bien au delà des 60 et pas pour du Touch and Go,, mais le jour J, celui ou tout s'aligne, ne s'est jamais présenté.

    Mais je ne désespère pas, mon JJ et l'hypo devrait un de ces quatre me permettre d'atteindre ce qui etait pour moi le graal du plongeur, atteindre ou passer les 100.

    Cela a pour moi une dimension mystique dans ma vie de plongeur.

    Je sais qu'actuellement, c'est pratique courant , mais cela reste pour moi un passage mythique, la barre des 100m.

    Pourtant, j'apprécie de moins en moins de descendre profond (le passage au normo cette année changera peut être les choses) et je privilégie plutôt la durée pour me balader et photographier la faune et la flore dans leurs comportements. Un peu comme lors d'une randonnée ou tu prends le temps d'explorer et regarder la nature. Pour ça, le recycleur a complètement changer ma façon d'aborder les choses.

    Donc, oui, j'espère atteindre ces 100 mètres dans les mois et années qui viennent, mais je pense que ma façon et mon besoin de plonger ont véritablement évolué, que mon plaisir est ailleurs et que si je ne passe pas ces 100 mètres, bah, je me ferais une raison sans aucun problème.

     

    La dimension mystique s'est peut-être effacée devant l'âge et la sagesse qui va généralement avec.

     

    mais Put.... que c'etait bon !!

     

    A+

     

    🍻

     

     

    Jeff_06 j'apprécie ta sincérité et la simplicité avec laquelle tu donnes ton avis sur le sujet.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 43 minutes, LA LOUBINE a dit :

    Les plaques en photo me font penser au Blue Hole à Dahab

    comme ça ?

     

    avec un 10 l ou un 12 l, vouloir taper 120 m à l'air, ce n'est pas une bonne idée (et il n'a pas été le seul)

     

    les plaques, c'est là : https://www.youtube.com/watch?v=StTbu7UI4PU

    Modifié par christophe 38
    • Thanks 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    • Dernières Discussions

    • Discussions similaires

      • 0
        Pour les anglophones un webinar que j'ai trouvé très intéressant sur tout ce qui touche aux otites externes:   Pour le FC Flemme, les notes que j'ai prise en vrac: Si l'orifice du canal auditif n'a pas une forme bien ronde (par exemple ovale), mauvaise ventilation, et eau stagnante, ce qui accroit le risque d'infection. En tirant sur cartilage de l'oreille si la douleur augmente c'est probablement une otite externe, si rien ne change, possible otite au niveau de l'oreille
      • 17
        Bonjour,   Je cherche une structure pour plonger à l'année dans le 92 (idéalement vers Suresnes) le soir en semaine Je suis N1 FFESSM et rescue diver PADI  et j'aimerai trouver un club ou je puisse continuer le cursus padi plutôt que fédé. Selon mes recherches le club de Meudon pourrait coller... mais à priori ils plongent que le samedi soir... Merci de votre aide
      • 0
        https://www.zubludiving.com/articles/zublu-insights/sea-cucumber-poo-could-save-a-queensland-reef  
      • 15
        Bonjour à tous,   Ma plongée de ce matin me laisse quelques interrogations sur mon nouvel ordi Shearwater (Peregrine) que je possède depuis environ 3 mois.   J'en suis tout à fait satisfait mais (il y a un mais) je trouve que le capteur de pression n'est pas très précis par rapport à mon ancien Suunto Vyper que j'ai remisé dans sa boite (Aaaaah, quel bonheur d'avoir un écran couleur).   Je m'explique : mon Peregrine ne commence à m'indiquer la profondeur qu'à enviro
      • 2
        Cela remonte en septembre 2013, séjour à Playa Del Carmen plongée avec Phocea Mexico. Un temps de chien, il pleut et pleut on récupère la queue du cyclone d'Acapulco. Résultat ce 19 septembre le port de Playa est fermé. Le Boss de Phocea nous envoie en cenote pour plonger . Pour 2 personnes de la palanquée c'est le dernier jour de plongée avant retour. Donc nous voilà embarquées sur des cenotes près de Tulum . Nous sommes une palanquée de 4 nanas N2 avec un guide. On nous propose en premier A
    ×
    ×
    • Créer...