Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Intérêt et motivation du Niveau 4


    Recommended Posts

    A ce que je vois quand je lis, c'est qu'au fil des années pas mal d'épreuves on été supprimées:

       -capelage à 5m après apnée

      -stress test comme vue plus haut sur le film

      - RSE

     

    peut on en conclure qu'il y a une baisse générale des exigences donc une moins bonne qualité de plongeurs?

    • J'aime 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 2 heures, pparis a dit :

    J'ajouterai que le règlement des fosses en France interdit le voisinage apnéiste, plongeurs scaphandre, ainsi que la pratique de l' apnée après une plongée scaphandre. Afin justement d'éviter ce genre de tentation .

    https://www.google.com/url?q=https://www.clubdeplongeedu5.org/wp-content/uploads/2018/08/2018-02-06-REGLEMENT-FOSSE-DE-PLONGEE-JYS.pdf&sa=U&ved=2ahUKEwiD8uL41vLuAhVJxIUKHYpiC_cQFjABegQICxAB&usg=AOvVaw0KtIUbtj92W_bDMum8q3Rg

    De certaines fosses. Mais aller faire un capelage au fond ne fait pas de toi un ap,éiste car tu ne cherche pas à réaliser une performace. Dans ce cas là, le LRE c'est de l'apnéee et c'est interdit....

    il y a une heure, Norman76 a dit :

    A ce que je vois quand je lis, c'est qu'au fil des années pas mal d'épreuves on été supprimées:

       -capelage à 5m après apnée

      -stress test comme vue plus haut sur le film

      - RSE

     

    peut on en conclure qu'il y a une baisse générale des exigences donc une moins bonne qualité de plongeurs?

    Recentré sur des exigences plus proche des besoins réels.

    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 3 heures, Scubaphil a dit :

     

    Sauf que le monsieur, il disait :

    Donc pas sans danger.

     

    Le recapelage au fond, puisque c'est comme ça qu'on appelait cet exercice dans les années 80-90, n'est pas si "facile". Il pose plusieurs contraintes combinées (d'équilibre, de flottabilité, de coordination ...) et présente un risque que le pratiquant n'y parvienne pas et finisse par regagner la surface en libre, alors qu'il avait inspiré sur le détendeur au fond.

     

    Raison pour lesquelles cet exercice avait été retiré des formations Niveau 2 où il a a longtemps trouvé place (réalisé à 5 m).

    Tout a fait d'accord.

     

     

    Et en plus ça donne des mauvaise habitude, donc c'est pas bon.

     

    Quand on fait de l apnée, on ne doit jamais respirer au fond. Quand on fait de la bouteille, on ne donne jamais d'air a un apneiste.

     

    2 pratique différentes avec des contraintes différentes. Les mixer, c'est une erreur pédagogique (amha) et cela crée un lien entre les 2 discipline pour des élèves.

     

     

     

    Maintenant moi je l'ai fait dans les années 90. Je n'étais même pas encore n1. C'était pas hyper simple je trouve. En plus, nous, les bloc était fermé

     

    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 5 heures, pparis a dit :

    J'ajouterai que le règlement des fosses en France interdit le voisinage apnéiste, plongeurs scaphandre,

    Alors non c'est pas en france, c'est juste pour cette fosse.

    Là où je vais cette interdiction n'existe pas.

     

    Il y a 7 heures, Scubaphil a dit :

    Le recapelage au fond, puisque c'est comme ça qu'on appelait cet exercice dans les années 80-90, n'est pas si "facile". Il pose plusieurs contraintes combinées (d'équilibre, de flottabilité, de coordination ...) et présente un risque que le pratiquant n'y parvienne pas et finisse par regagner la surface en libre, alors qu'il avait inspiré sur le détendeur au fond.

    Jamais eu de cas d'échec.

    Et présence d'un moniteur pour assurer la sécurité.

    Bien entendu c'est un exo pour plongeur ayant déjà un niveau et étant jugé capable.

     

    Mais encore une fois, peut-être est il préférable de ne faire que des longueurs.

    La meilleurs façon d'éviter les risques de plongées et de ne pas plonger.

    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 3 heures, fufu74 a dit :

    2 pratique différentes avec des contraintes différentes. Les mixer, c'est une erreur pédagogique (amha) et cela crée un lien entre les 2 discipline pour des élèves.

    C'est hors cursus, hors formation.

    De plus l'apnée fait partie de la plongee.

     

    Vu le nombre de plongeurs qui se mettent à l'eau avec un bloc partiellement ouvert, il est donc intéressent de savoir réaliser un v-drill où a défaut de décaper pour ouvrir son bloc.

    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 4 heures, Youdivemecrazy a dit :

    Recentré sur des exigences plus proche des besoins réels.

     

    Sorti du contexte, certe, mais cette phrase, on ne pourrait pas l'appliqué à toutes les formations, y compris le fameux N4.

     

    Nan parce qu'il faudra quand même un jour me dire à quoi ça sert de savoir nager 800 mètres en un temps donné quand on fait de la plongée. En plus en PMT. C'est complètement "hors contexte" je trouve.

     

    A quoi ça sert de se taper 500 mètres de capelé tête dans l'eau au tuba ?

    J'ai déjà fait pas mal de capelé, jusqu'à 20 minutes....toujours fait sur le dos.

     

    Partir bille en tête à 40, comment dire..

     

    Et le mannequin...parlons-en du mannequin :  l'histoire du chrono impose de facto de faire les 100 mètres aller peinard pour ne pas se griller pour l'apnée, et de renter comme une balle pour avoir le bon chrono.

    Dans les fait, si vous devez aller chercher un noyer, je mets ma main à couper que vous irez "comme des balles" et rentrerez peinard. C'est quand même plus urgent de le remonter à la surface que de le ramener à la plage ou au bateau, non ?

     

    Quand à la théorie...mmmh ! Si l'objectif du N4 est de faire GP, ça n'a strictement aucun intérêt. Autant faire un module post-N4 sur la théorie qui s'intègre au MF1...

     

    Perso' j'accentuerai la formation sur le côté "guide de palanquée" et sur la sécurité (et pas forcément en passant par la remontée assistée...) qui est quand même, à mon sens, le coeur du métier (si j'ose dire) du N4

    • J'aime 2
    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 23 minutes, val74700 a dit :

    Nan parce qu'il faudra quand même un jour me dire à quoi ça sert de savoir nager 800 mètres en un temps donné quand on fait de la plongée. En plus en PMT. C'est complètement "hors contexte" je trouve.

     

    Le but c'est de démontrer que t'as un minimum de conditions physique, tout simplement.

    Avoir un minimum de conditions physique quand tu gères des plongeurs, c'est pas inutile, surtout quand tu dois ramener ton plongeur jusqu'au bateau en le tractant (ce qui arrive quand tu es GP)

     

     

    il y a 23 minutes, val74700 a dit :

    A quoi ça sert de se taper 500 mètres de capelé tête dans l'eau au tuba ?

    J'ai déjà fait pas mal de capelé, jusqu'à 20 minutes....toujours fait sur le dos.

     

     

    Cf point précédent, condition physique.

    Et puis bon, cette épreuve, c'est un non sujet hein. La notation c'est fait / non fait, il n'y a même pas de chrono...

    Et aucune contrainte sur comment tu le fais, faut juste nager 500m avec ton scaphandre :rolleyes:

     

    il y a 23 minutes, val74700 a dit :

    Partir bille en tête à 40, comment dire..

     

     

    La descente dans le bleu, bon, bah quand tu descend sur des épaves à 40 sans mouillage, si tu veux pas la rater, bah faut descendre dans le bleu. C'est bien de savoir si le GP est capable de le faire sans être trop arraché en arrivant au fond. Et bon, quand tu te présentes au N4, t'es sensé être N3 avec un peu d'expérience.

    Bah une descente dans le bleu c'est sensé être un non sujet.

     

     

    il y a 23 minutes, val74700 a dit :

    Quand à la théorie...mmmh ! Si l'objectif du N4 est de faire GP, ça n'a strictement aucun intérêt. Autant faire un module post-N4 sur la théorie qui s'intègre au MF1...

     

     

    Le meilleur moyen d'être bon dans la prévention des problèmes est de comprendre les problèmes, et être capable d'expliquer à tes plongeurs pourquoi tu leurs dis de faire ça ou de pas faire ça.

    Du coup, je vois pas ce qui te gêne dans la théorie N4?

    Elle n'est pas si complexe que ça. Par contre, oui elle aborde pas mal de sujet, donc c'est un peu dense, mais généralement les gens trouvent ça intéressant 😮 

     

    il y a 23 minutes, val74700 a dit :

    Perso' j'accentuerai la formation sur le côté "guide de palanquée" et sur la sécurité (et pas forcément en passant par la remontée assistée...) qui est quand même, à mon sens, le coeur du métier (si j'ose dire) du N4

     

    Ca tombe bien, le coeur de la formation N4 c'est bien l'épreuve guide de palanquée et la prévention/sécu qui va avec (genre la théorie pour la prévention). 

    C'est même le plus gros coef de l'examen :rolleyes:

    L'assistance, ouai, t'en fait 1 (et la même qu'au N3, wouah), sur 16 épreuves. 

    On dirait que tu vois ça avec des yeux de jeunes N3 avec 40 plongées pour qui ça a l'air complexe.

    Quand t'es N3 expérimentés, les épreuves "technique" en scaphandre (descente dans le bleu, VDM, assistance, ...) c'est un non sujet.

     

    Si ça ne t'intéresse pas, ne le passe pas ;)

    Mais honnêtement je le trouve bien mieux calibré qu'il ne l'a été (RSE, DTH par exemple, alors qu'il n'y avais pas vraiment d'épreuve de GP). 

     

    Il y a des épreuves qui sont pas marrante (PMT/Capelé/mannequin), mais bon ça dure pas longtemps et c'est pas compliqué. Si t'as un minimum de condition physique et un peu de préparation pour le mannequin, c'est pas la mort quoi.

    Il suffit de voir le nombre de personne qui passent le N4 en 2 semaines et qui le réussissent, en ayant au préalable juste lu le Plongée Plaisir N4 et en ayant fait un peu de sport (et de tous âges)

     

    Bref, faut vraiment arrêter de se faire une montagne du N4. Si t'es motivé et que tu bosses un peu, ça se fait très bien. Et les recalés, il y en a pas tant que ça (et généralement ils sont juste dangereux).

     

    Edited by iove
    • J'aime 4
    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 25 minutes, val74700 a dit :

    A quoi ça sert de se taper 500 mètres de capelé tête dans l'eau au tuba ?

    J'ai déjà fait pas mal de capelé, jusqu'à 20 minutes....toujours fait sur le dos.

     

    Comment dire

    Il y a longtemps que je n'ai plus de tuba sur mon équipement, mais c'est vraiment un des derniers trucs que j'ai retiré parce que par expérience, dans une mer formée, on n'a pas fait mieux pour le moment.

    C'est vraiment le seul moyen que tu as pour avancer sérieusement sans te prendre de la flotte toutes les 4 secondes.

    En dorsal, tu ne vois pas les vagues, ta wing est plus gonflé, tu as donc une trainée plus importante qu'en ventral.

     

    Ce n'est que mon avis et cela n'engage que moi !

    Mais j'ai toujours un tuba dans mon sac au cas ou je devrais passer à l'eau avec du gros temps.

     

    A+

     

    🍻

    Edited by Jeff__06
    • J'aime 1
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 48 minutes, val74700 a dit :

     

    Sorti du contexte, certe, mais cette phrase, on ne pourrait pas l'appliqué à toutes les formations, y compris le fameux N4.

     

    Nan parce qu'il faudra quand même un jour me dire à quoi ça sert de savoir nager 800 mètres en un temps donné quand on fait de la plongée. En plus en PMT. C'est complètement "hors contexte" je trouve.

     

    A quoi ça sert de se taper 500 mètres de capelé tête dans l'eau au tuba ?

    J'ai déjà fait pas mal de capelé, jusqu'à 20 minutes....toujours fait sur le dos.

     

    Partir bille en tête à 40, comment dire..

     

    Et le mannequin...parlons-en du mannequin :  l'histoire du chrono impose de facto de faire les 100 mètres aller peinard pour ne pas se griller pour l'apnée, et de renter comme une balle pour avoir le bon chrono.

    Dans les fait, si vous devez aller chercher un noyer, je mets ma main à couper que vous irez "comme des balles" et rentrerez peinard. C'est quand même plus urgent de le remonter à la surface que de le ramener à la plage ou au bateau, non ?

     

    Quand à la théorie...mmmh ! Si l'objectif du N4 est de faire GP, ça n'a strictement aucun intérêt. Autant faire un module post-N4 sur la théorie qui s'intègre au MF1...

     

    Perso' j'accentuerai la formation sur le côté "guide de palanquée" et sur la sécurité (et pas forcément en passant par la remontée assistée...) qui est quand même, à mon sens, le coeur du métier (si j'ose dire) du N4

    Je ne suis pas responsable du contenu des formations mais je vais essayer de répondre. 

     

    L'idée des épreuves physiques c'est de tester les capacités physiques et la qualité du palmage. En cas de problème c'est le GP qui devra gérer. Il doit savoir s'occuper de lui mais éventuellement tracter quelqu'un. J'ai connu une situation où le courant s'est levé d'un coup et qu'il a fallut tracter une élève au palier jusqu'au bout car elle n'avançait plus du tout. 

     

    Pour ce qui est du mannequin c'est du deux en un. L'idée est peu être moins de se rapprocher d'une situation réelle que de valider 1) que tu sais remorquer quelqu'un 2) faire une épreuve de la gestion d'effort. 

     

    Pour la théorie c'est vrai que l'idée c'est qu'un N4 c'est un MF1 en devenir. Mais compliquer le MF1 ce ne serait pas vraiment une bonne idée. Après les gens ne font que as la différence entre un GP et un moniteur et posent des questions à leur guide. Il faut qu'il puisse répondre ou au moins en savoir suffisamment pour savoir qu'il ne sait pas et poser la question à quelqu'un d'autre. Mais honnêtement pour être N4 il ne faut pas avoir 20 à la théorie un 10 suffit et c'est largement accessible à un bon N3. D'ailleurs chez RSTC ils font le même constat, il faut connaître de la théorie pour être DM. 

     

    Mais l'examen change par exemple la RSE est sorti du programme il y a 4ans. Donc il est possible d'évoluer. 

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 3 minutes, Rick76 a dit :

    Comme je l'ai déjà dit, ce qui me gène pour ma part, ce n'est pas la nature des épreuves mais leur coté "sanction". Si tu te foire le jour J, tu pers tout sur 1 épreuve ...

     

    C'est pas si vrai que ça. C'est pour ça qu'il est toujours dit aux élèves de finir l'épreuve même si un truc est raté/oublié.

    Epreuve pas fini oui c'est éliminatoire. Epreuve fini mais un truc raté, bah le jury délibère.

     

    Si l'élève a fait toute la semaine avant l'exam en réussissant cette épreuve, et ne l'a foiré que le jours de l'exam (genre stress), il est fréquent qu'il soit quand même validé.

    La semaine préparatoire avant l'exam, t'es autant évalué que pour l'exam au final, et ça compte dans les décisions du jury.

    Après c'est sûr que si tu fais ça pour chaque épreuve c'est plus compliqué :aga:

     

    Il faut arrêter de croire que le jury est là pour être méchant. Le but de tout le monde c'est que l'élève ai son niveau.

     

    • J'aime 1
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 15 minutes, Rick76 a dit :

    Comme je l'ai déjà dit, ce qui me gène pour ma part, ce n'est pas la nature des épreuves mais leur coté "sanction". Si tu te foire le jour J, tu pers tout sur 1 épreuve ...

    D’un autre côté, c’est un examen. Non?

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now

    • Dernières Discussions

    • Similar Topics

      • 130
        Bonjour, En relisant le MFT je n'ai pas trouvé la réponse. Voici ma question :  Peut-on valider un N2 sans qu'il ne soit allé au delà des 20 m et le faire ensuite progressivement descendre (en plusieurs plongées). Doit-on obligatoirement l'avoir descendu à 40 m avant de le valider en tant que N2 ? Merci d'avance pour votre réponse. Bonnes plongées à tous.
      • 35
        Bonjour tout le monde.     Je prévois de faire un séjour croisière en Egypte, si possible en septembre (en fonction des disponibilités).  Je ne sais pas encore avec quelle structure je partirai (SeaBase, Seafari, Oceanos, Diving Attitude, ...).  Au vu des nombreux parcours proposés, j'aimerais profiter des jardins de coraux du sud, et pourquoi pas, passer par Elphinstone et Daedalus.   Je connais Elphinstone pour y avoir déjà plongé il y a 3 ans, mais je ne suis jamais a
      • 17
        Bonjour,   a savoir que je viens de passer mon niveau 1 en Lac et me pose sérieusement la question de commencer à acheter mon matos et plus particulierement la partie detendeur qui par les temps qui courent, et bien que dans les clubs le matos devrait etre bien nettoyé desinfecté, je préfere investir la dessus en 1er et pour la stab je verrai ensuite. Vous m'avez compris je voudrais au moins de ce coté assurer un peu plus pour ma santé.   Ma question donc; si mon club dans un
      • 2
        Bonjour, suite au message suivant, je vous propose d'ouvrir un nouveau fil     Il n'est pas question pour moi ici d'ouvrir un front polémique, mais bien de confronter des avis de ce qui se pratique en club associatif et / ou en SCA. Pour mémoire, j'ai pratiqué les 2 en tant qu'élève de l'intérieur et bord de mer, avec créneau piscine et en tant que moniteur (y compris en organisation type SCA).   Qu'elle qu'en soit la forme, écrite avec correction, relecture conjo
      • 4
        Tout est dans le titre. Je cherche à passer le niveau 4 et voudrais en profiter pour aller plonger en Mer Rouge. Merci pour les conseils!
    ×
    ×
    • Create New...