Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Politique et développement de la FFESSM


alofi

    Messages recommandés

    Le fil Le Bon, La Brute et le Truand ayant été fermé, je crée ce fil pour poursuivre la discussion entamée avec Alain Foret notamment sur les causes éventuelles ayant impacté le développement de la FFESSM.

    Mon hypothèse était que le pari d'intégrer les SCA à la fédération et de s'appuyer désormais sur le développement de ces structures pour développer la fédération avait été un échec. Je soutient donc, que la remise en avant de la fédération doit se faire en pariant désormais sur la dynamique du couple associations/bénévoles, les SCA étant plus vues comme un outils de soutient à ce développement qu'un moteur de celui-ci. En particulier, il faut susciter la création de nouvelles associations en mettant à leur disposition les aides nécessaires.

     

    Alain Foret m'a fait remarquer que je prenais quelques raccourci et que les choses n'étaient pas si simple:

    Citation

    Bonjour,

     

    Disons qu'il me semble plus difficile que cela de répondre à la question. Lors d'une conférence sur la plongée en Bretagne (Brest) dans laquelle j'intervenais sur l'évolution des licences et brevets de la FFESSM, un intervenant de l'Université de Bretagne Ouest (UBO) a élargi le débat aux fédérations en général avec le même constat pour la plupart des fédérations sportives. La tendance de fond serait à une stagnation depuis plus de 20 ans. Pour revenir à la plongée, si tu analyses les chiffre de PADI, tu verras le même plateau à l'international. Si tu recherches sur Google l'évolution des mots-clefs recherchés relatifs à la plongée, tu trouveras également un plateau, voire une baisse.

     

    Maintenant, si tu regardes du côté des brevets délivrés par la FFESSM, là il y a matière à interrogation. Entre 2000 et 2018, la FFESSM a perdu, en nombre de brevets délivrés par an (même avec ajout des PE/PA) :

    - 27% des niveau 1 (PE20, PE12) : 21005 en 2018 contre 28882 en 2000 ;

    - 20% des niveau 2 (PA20, PE40) : 8035 contre 10096 ;

    + 8% pour les niveau 3 (PA40, PA60, PE60) : 3835 contre 3562 ;

    - 61% pour les niveau 4 460 contre 1178 ;

    - 43% pour les MF1 : 354 contre 625.

     

    Autre phénomène : le vieillissement des licenciés. Chaque année, à la FFESSM, l'âge moyen des licenciés augmente d'un an. En 10 ans, nous sommes passés de 45 ans à 55 ans.

     

    Cette baisse des brevets se produit dans une tendance de stagnation légèrement baissière du nombre de licences délivrées (hors période CoViD bien sûr) qui n'est pas spécifique à la FFESSM, ni même à la plongée, ni même à la France.

     

    En résumé, je pense que la situation est plus complexe que cela et qu'avant de vouloir expliquer les choses il faudrait prendre soin de bien poser le problème et d'avoir une vision globale.

     

    Bien cordialement,
    Alain Foret

     

    Capture d’écran 2021-03-28 à 19.12.58.png

    • J'aime 2
    • Merci 1
    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Super d'avoir ouvert ce fil.

     

    Perso je trouve que le soutien aux associations est une voie a suivre.

    Il pourrai passer par un allègement des "contraintes" pour passer les niveaux comme comme par exemple le MF1.

     

    Rien qu'a voir l'évolution du nombre de nouveau N4 et MF1 ces dernières années. Si rien n'est fait il n'y aura bientôt plus de quoi former en assos

     

    • J'aime 1
    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Merci Alain pour ces remarques et les documents transmis. 

    Pour les autres fédérations, il conviendrait de regarder cas par cas, car si le nombre de global de licences n'augmente que lentement (& moins vite que la pratique sportive), il y a d'assez grandes variations entre les fédérations: certaines rencontrent le succès et d'autres non.  Y-a-t-il une corrélation négative entre la politique de professionnalisation de l'activité et le développement à long terme? Il y a, là aussi, une assez grande différence entre les sports: la voile et le tennis sont plutôt encadrés par des professionnel alors que le rugby et l'aviron le sont par des bénévoles. Pour étudier le phénomène, il faudrait réussir à dépasser les phénomènes de mode qui induisent des variations à plus court terme pour regarder les tendances longues.

    Quant à Padi, si mon hypothèse que c'est la professionnalisation qui interdit le développement long, il me semble que PADI doit  être la première victime de cela... Il faudrait regarder du côté des fédérations de plongée qui fonctionne sur le modèle associatif/bénévole pour voir si leur développement a été affecté dans la même mesure. L'augmentation du nombre de licencié plongeur à la  FSGT plaide dans mon sens alors que l'érosion du nombre de membre du BSAC ( modèle bénévole également) va dans le sens contraire...

    On pourrait également regarder les chiffres de la FFESSM région par région, le développement des SCA ayant été inégal selon le territoire concerné.

    Très cordialement,

    Cyril

     

     

    • Merci 1
    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    il y a 9 minutes, alofi a dit :

    L'augmentation du nombre de licencié plongeur à la  FSGT

     

    Bonjour,

     

    Si je devais ouvrir un club associatif aujourd'hui, il est fort probable qu'il soit FSGT et non FFESSM.

    Il ya 2-3 ans environ, j'avais commencé à comparer les 2 fédérations, leurs contraintes vs. avantages.

     

    Il m'apparu déjà que la FSGT proposait un cadre plus ouvert, nombre de. licenciés minimum, coût d'adhésion, formation par tutorat, etc. Mais j'ai pu me tromper dans mon analyse.

     

    Il serait intéressant de connaitre d'autres avis sur ce comparatif.

     

    Cela pourrait aussi être une piste pour analyser l'évolution des effectifs dans les 2 fédérations.

    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    J'ai la chance d'avoir créé un club FSGT et un club FFESSM. J'apprécie beaucoup ces deux fédérations qui portent chacune une belle histoire.

    L'avantage de la FFESSM est d'avoir un écosystème plus riche, plus d'associations, plus de bénévoles, des formations d'encadrants ou de TIV à proximité,...

    Mais effectivement pour l'accompagnement aux nouvelles associations, à la FFESSM ça reste assez sec... alors qu'à la FSGT c'est plutôt bien.

    Et ailleurs (j'ai aussi créé des clubs d'autres sports....) on a parfois des trucs formidables qui se font...

    • J'aime 1
    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    il y a 25 minutes, caolila a dit :

    Super d'avoir ouvert ce fil.

     

    Perso je trouve que le soutien aux associations est une voie a suivre.

    Il pourrai passer par un allègement des "contraintes" pour passer les niveaux comme comme par exemple le MF1.

     

    Rien qu'a voir l'évolution du nombre de nouveau N4 et MF1 ces dernières années. Si rien n'est fait il n'y aura bientôt plus de quoi former en assos

     

     

    ou il n'y aura plus d'associations ??

    pour les faire fonctionner, il faut des benevoles....

    conserve t on le meme nombre de bénévoles qu'avant ou s'érode t il ?

     

    autrement écrit, en s'éloignant des SCA et, (de mon point de vue) avec une diminution des benevoles et des encadrants, à échelle 10-15 ans, que restera t il ?

    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    @PlongeurSDF 

    Je pense que tu aurais fait le bon choix.

    Je n'ai rien de particulier contre la FFESSM (j'en suis membre).

     

    Pour la FSGT, il y a 2 ans lors  j'ai discuté avec un plongeur qui allait passer le N4... en comparaison les contraintes  était beaucoup plus light (j'ai plus les détails, mais il me semble que c'était plus sur du contrôle continue)  Il ne faut pas oublier que c'est du bénévolat.... donc si en plus, l'investissement est trop important avant de pouvoir donner de son temps aux autres et bien tu n'as plus personne.

     

    J'ai un temps sérieusement regardé pour le MF1..... NON trop c'est trop.. J'admire ceux motivé comme toi pour le passer.

     

     

    il y a 1 minute, christophe 38 a dit :

     

    ou il n'y aura plus d'associations ??

    pour les faire fonctionner, il faut des benevoles....

    conserve t on le meme nombre de bénévoles qu'avant ou s'érode t il ?

     

    autrement écrit, en s'éloignant des SCA et, (de mon point de vue) avec une diminution des benevoles et des encadrants, à échelle 10-15 ans, que restera t il ?

     

     

    Oui tout a fait c'est la conséquence inéluctable de la disparition des formateurs.

     

     

     

    Que restera t il... euh des dinosaures plongeant avec d'autre dinosaures le tout HS.

    Il est clair qu'a partir de la il n'y aura pour les nouveaux que les SAC pour se former (ou le compagnonnage)  par contre des licenciers il n'y en aura plus.

     

    Qu'apporte la licence le droit de passer des niveaux... tu passes des niveau PADI pas besoin de licence.  Une assurance ... euh vu mon expérience avec l'assurance officielle de la FFESSM :( je m'assure ailleurs et pour cela pas besoin de licence...

    Pour plonger en vacances pas besoin de licence.

     

     

    Donc la licence au bout du compte elle sert a quoi ?    c'est il me semble la question que tu posais @christophe 38 sur le fil initial.

     

     

    J'ai beau tourner le tout dans tout les sens... l'assos elle sert pour beaucoup aux apéros et barbecues ... mais pour cela nulle besoin de licence :D

     

    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    à l’instant, caolila a dit :

    @PlongeurSDF 

    Je pense que tu aurais fait le bon choix.

    Je n'ai rien de particulier contre la FFESSM (j'en suis membre).

     

    Pour la FSGT, il y a 2 ans lors  j'ai discuté avec un plongeur qui allait passer le N4... en comparaison les contraintes  était beaucoup plus light (j'ai plus les détails, mais il me semble que c'était plus sur du contrôle continue)  Il ne faut pas oublier que c'est du bénévolat.... donc si en plus, l'investissement est trop important avant de pouvoir donner de son temps aux autres et bien tu n'as plus personne.

     

    J'ai un temps sérieusement regardé pour le MF1..... NON trop c'est trop.. J'admire ceux motivé comme toi pour le passer.

     

     

     

    Il faut effectivement une grande détermination, un peu d'argent également, car il faut financer les formations, les déplacements, le matériel pédagogique ou de plongée, ainsi que les frais inhérent au stage pédagogique (pour le MF1). Sans oublier de savoir se renouveler en cas d'échec et d'accepter les "remarques" plus ou moins agréables en cours de formation.

     

    Sans compter le temps que tu prends sur ta vie familiale qui implique une grande tolérance familiale.

     

    Suite à une humiliation publique par un MF2, j'ai failli abandonner le MF1. C'est un club qui ne me reverra jamais. En d'autres circonstances, je m'étais déjà ouvert contre la discrimination des femmes et des personnes en situation de handicap.

     

    La nouvelle équipe aurait tout intérêt à relancer des initiatives pour améliorer l'accueil au sens large.

    On ne peut faire grandir un famille si elle ne s'appuie que sur "les teks de cordée".

    • J'aime 1
    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    il y a 33 minutes, christophe 38 a dit :

     

    ou il n'y aura plus d'associations ??

    pour les faire fonctionner, il faut des benevoles....

    conserve t on le meme nombre de bénévoles qu'avant ou s'érode t il ?

     

    autrement écrit, en s'éloignant des SCA et, (de mon point de vue) avec une diminution des benevoles et des encadrants, à échelle 10-15 ans, que restera t il ?

     

    Une autre de mes fédérations de coeur est la fédération française d'aviron dans laquelle j'ai exercé des responsabilités au niveau club et au niveau ligue.

    À la FFA, il y a un paradigme opposé à celui que l'on rencontre à la FFESSM. 90% des responsables FFA pensent que le développement du bénévolat est quelque chose d'inéluctable, que cela correspond aux aspirations de la société: les gens ont de plus en plus envi de s'investir gratuitement, de donner un sens à leur vie par l'engagement associatif.

     

    Evidemment cette croyance est corroborée par le nombre de cadres fédéraux d'aviron (initiateurs, éducateurs, entraineurs) qui est en augmentation... contrairement à la FFESSM.

     

    Mais quel est la cause, quel est la conséquence? Mon avis est que c'est parce que à la FFESSM l'on n'y croit plus que cela bloque et pas le contraire! Bref que la cause (et donc la solution) est dans les choix politiques!

     

    Modifié par alofi
    • J'aime 2
    • Merci 1
    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    il y a 58 minutes, caolila a dit :

     

    Perso je trouve que le soutien aux associations est une voie a suivre.

    Il pourrai passer par un allègement des "contraintes" pour passer les niveaux comme comme par exemple le MF1.

     

    Rien qu'a voir l'évolution du nombre de nouveau N4 et MF1 ces dernières années. Si rien n'est fait il n'y aura bientôt plus de quoi former en assos

     

      Je ne pense pas que l'on puisse dire qu'en général l'état français ou les collectivités locales ne soutiennent pas le milieu associatif. Certes on peut espérer qu'ils en fassent beaucoup plus mais plus de soutiens veut dire plus de subventions donc au final....plus d'impôts.

      Qu'entends tu par plus de soutien pour les passage de MF1. La baisse du nombre de candidat, est-il dû réellement à la difficulté à passer le MF1 tout simplement à la baisse du nombre de licencié?

     

      Pour répondre à la remarque de @alofi sur le fait que le rapprochement entre les SCA et la 2F était un echec. Je ne nie pas le constat mais pour autant ce n'était peut être pas une mauvaise idée. Si ça n'a pas marché c'est peut être à cause de la méthode employé, d'une mauvaise volonté d'une partie ou (ou des deux)...

       Comme je le disais dans une autre discussion dans beaucoup de région il n'y a pas de SCA par contre si je vais dans une autre région je n'ai rien contre le fait d'aller dans ce genre de structure.

      En tout cas si l'on reste sur le modèle d'une guerre de chapelles entre les deux entités cela n'aidera pas au développement générale de la plongée en France

    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    il y a une heure, caolila a dit :

    Super d'avoir ouvert ce fil.

     

    Perso je trouve que le soutien aux associations est une voie a suivre.

    Il pourrai passer par un allègement des "contraintes" pour passer les niveaux comme comme par exemple le MF1.

     

    Rien qu'a voir l'évolution du nombre de nouveau N4 et MF1 ces dernières années. Si rien n'est fait il n'y aura bientôt plus de quoi former en assos

     

    De quelles contraintes parles tu ? Des stages ? Des conditions d'accès ? De l'examen ? 

    il y a 49 minutes, caolila a dit :

    @PlongeurSDF

    Qu'apporte la licence le droit de passer des niveaux... tu passes des niveau PADI pas besoin de licence.  Une assurance ... euh vu mon expérience avec l'assurance officielle de la FFESSM :( je m'assure ailleurs et pour cela pas besoin de licence...

    Pour plonger en vacances pas besoin de licence.

     

    La question est légitime mais je ne pense pas que la comparaison avec PADI soit pertinente. Chez PADI tu payes l'achat du cours quand tu es élève. Quand tu est DM ou plus il faut renouveler tout les ans ton adhésion.

    • J'aime 1
    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Permettez moi de faire part de mon expérience....de tentative de création d'une section aviron dans une association FSGT. Je prend contact avec la FFA et je suis rappelé par un cadre de la dite fédération, je me présente, je suis initiateur d'aviron, j'ai été responsable de club à Marseille et je fais part de mon projet. 

    — de quoi avez-vous besoin?

    — de tout: de bateaux, d'un lieu pour les mettre, d'argent, d'une sécu,...

    — mais avez-vous un plan d'eau adaptée ?

    — ça oui, on a une côte abritée, j'y rame tous les jours avec ma yole personnelle, c'est parfait

    — pour le matériel, on va vous aider, j'ai déjà fait le tour des clubs et je vous ai trouvé 3 yoles (une 4 barré et 2 doubles) qui ne sont pas de première jeunesse mais qui vous seront données, il n'y aura que le transport à payer.  Pour présenter vos arguments à la collectivité, je vais vous mettre en contact avec X qui est un peu un spécialiste de la création de club...

    — je dois vous dire que nous sommes affiliés FSGT et que nous ne sommes pas sûr de nous affilier à la FFA....

    — Aucune importance! Le but de la FFA c'est le développement de l'aviron et pas celui de la fédération, on vous aidera dans tous les cas... même si on préfèrerait bien sûr que vous nous rejoignez...

     

    // Vous imaginez cela à la FFESSM???//

    • J'aime 2
    • Merci 3
    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Pour avoir oeuvrer des deux côtés (Asso vs SCA), il est clair que :

     

    - les voies d'accès,

    les enjeux formation,

    - les objectifs,

     

    Sont très différents. Il en résulte une incompréhension, voir une défiance respectives assez courante.

    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    https://www.insee.fr/fr/statistiques/3052936

     

    Comme je l'avais proposé sur l'autre topic, il faut remonter d'un cran et s'intéresser à mon avis plus globalement à l'évolution des activités de plein air dans la "société de loisirs" qui est celle que nous connaissons en Occident et plus particulièrement en Europe avec d'importants congés payés, un temps de vie (très) rallongé, et un accès généralisé à une offre pléthorique d'activités.

     

    vous pouvez cliquer sur le lien du pdf à droite sur la page de l'insee, c'est très intéressant.

     

    Voila un extrait:

    Si les achats d’articles de sports et de bicyclettes progressent régulièrement depuis
    1960, les inscriptions dans une association sportive s’envolent à partir de 1982. En
    effet, les ménages ont davantage de temps pour leurs loisirs, à la faveur notamment
    de l’introduction d’une cinquième semaine de congés payés, puis de la réduction du
    temps de travail au début des années 2000. L’arrivée à l’âge de la retraite des premières
    générations du baby-boom au cours des années 2000 a également pu jouer
    favorablement. Simultanément, l’offre sportive se développe beaucoup. De nouvelles
    activités se créent dans les sports de glisse, l’escalade ou encore les sports nautiques.
    D’autres se démocratisent comme le tennis, le golf et l’équitation. Enfin,
    de nouvelles installations sportives sont construites."

     

    Perso pour expliquer l'érosion du nombre de membres de la FFESSM je penche plutot pour un arbitrage des ménages lié 1/ à l'avènement de la plongée pur loisir vacanciel 2/ la profusion des offres outdoor.

     

     

    • Merci 2
    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    il y a 27 minutes, PlongeurSDF a dit :

    Pour avoir oeuvrer des deux côtés (Asso vs SCA), il est clair que :

     

    - les voies d'accès,

    les enjeux formation,

    - les objectifs,

     

    Sont très différents. Il en résulte une incompréhension, voir une défiance respectives assez courante.

     

    Il ne s'agit pas de contester l'existence ou même l'intérêt des SCA... Ce que je remet en question, c'est l'ambition de développer la fédération principalement à travers le développement des SCA. On ne croit plus assez, à mon avis, au bénévolat et aux associations.

    Or, je pense qu'il y a déjà assez de SCA et que l'on ne peut pas imaginer dans 10 ans avoir le double de ces structures.

    Il y a beaucoup de gérant de SCA qui pense comme moi...à Saint-Barth, il y a 5 centres privés de plongée et aucun des gérant ne pense que l'avenir c'est qu'il y en ai 10... Ils pensent généralement qu'il y en a déjà trop et que le gâteau est trop petit pour en nourrir autant. 

    Par contre, il y a encore beaucoup de place pour les associations: on a un club de plongée (le notre), un club de hockey, un club d'apnée,... Si qq voulait monter un club de sirènes ou de rugby sub, je crois que ça marcherai. Et même d'autres asso de plongée.... Et du coup, ça élargirai le gâteau!

     

    Modifié par alofi
    • Merci 1
    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    • Dernières Discussions

    • Discussions similaires

      • 1 003
        Il est un monde impitoyable, non loin de la Terre de la Piscine du Milieu, où se déroule une guerre sourde et meurtrière. On s'agite pour le Covid alors que des destinées se jouent et des ambitions brillantes se fracassent sur les digues de la mare délégataire.   Dans la lutte sanglante pour la conquête du trône de féd, la lutte est sans merci. Un trio se détache dans ce qui représentera l'évènement majeur de 2021 après le vrai-faux report imaginaire du Salon de la plongée   
      • 0
        Je n'ai pas vu passer cette info sur le forum alors je vous la mets ici:   "Message de la Commission Technique Nationale de la FFESSM. Suite à de nombreuses demandes de dérogation de candidats sur les différents stages et examens techniques FFESSM, la Commission Technique Nationale s’est prononcée sur un assouplissement des modes dérogatoires en cette période de CoViD. Les différents confinements ont entrainé des arrêts d’activité dans la plupart des régions.
      • 7
        Bonjour,   Dans le cadre d’une formation puis d’exploration de Jeunes plongeurs argent ou or au sein d’une Structure Commerciale Agréés à la FFESSM, appliquez-vous les ratios du Code Sport, soit 4/1 ou du Manuel de Formation Technique soit 2/1 ?   En situant l’espace  jeunes entre 8 (Plongeur argent) et 14 ans (minimum 10 pour Or).   Le Code du Sport n’indique pas d’âge mini, mais uniquement le ratio 4/1 dans les annexes III16 a et b.   où passez vous dire
      • 59
        Bonjour   J'ai repris la plongée cet hiver et j'ai passé un PE40 ANMP aux Antilles. Je souhaite continuer cet été en Corse cet été avec le PA20 puis poursuivre plus tard avec un PA40 et PE60. Le centre de plongée que j'ai contacté me propose un PA20 FFESSM. Personnellement ça ne me pose pas de problème mais j'ai quelques questions: - Est-ce que l'issue du PA20 et du PE40, on obtient une certification P2 qui englobe le PE40 et le PE20? - Ou est-ce que le PA20 et le P
      • 33
        Bonjour, Je cherche des renseignements pour une équivalence provisoire PADI/FFESSM (pas pour une formation mais juste pour des plongées d'exploration). Mon mari a un Advanced OWD avec PADI. J'ai contacté deux centres pour plonger cet été, dans un cas il peut plonger en autonomie à 20m et dans l'autre on nous impose un encadrement. Je n'ai pas trouvé de réponse claire dans les textes qui concernent plutôt les passages de niveau. Merci
    ×
    ×
    • Créer...

    logo.png.82da6b1cbfb259c1df0e18cf18904a1e.png

     

    Plongeur.com propose des services gratuits et n'est financé que par la publicité. Nous faisons de notre mieux pour éviter les formats intrusifs (au dessus du contenu, avec du son,etc...) et pour que celle ci soit la plus acceptable possible.

     

    Si vous aimez les services de Plongeur.com, que vous trouvez des informations utiles et que vous voulez continuer a en profiter longtemps et gratuitement, désactivez votre bloqueur de publicité pour notre site !