Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Accident au Ressel


JMBL
 Share

    Recommended Posts

    Il y a 13 heures, la philoche a dit :

    une info brute

    "J'étais au Ressel, j'ai vu s'équiper et partir le Polonais, au début j'étais intérréssé et curieux comme il avait un T-REB, mais j'en ai eut marre, il n'avait que des problèmes pour s'équiper, il a mis plus de 45 min à s'équiper et sa configue me semblait un peu light pour partir sur un parcours profond, il avait une 20L avec marqué dessus 140m, une petite 6L de Nx50 et peu être une 6L Oxy, on c'est fait le remarque sur sa configue pour un parcours profond. Je lui ai demandé si il voulait un coup de main pour s'équiper, mais il a refuser, j'ai même failli lui demander si il voulait plonger, mais le connaissant pas, je ne me suis pas senti légitime !"

    Ca rappelle juste qu’il faut être dès la préparation concentré sur sa plongée... et si ça se complique, quelqu’en soit la raison matérielle ou physique ou psychologique... faut pas y aller... 

     

    • J'aime 2
    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 52 minutes, ponant33 a dit :

    Ca rappelle juste qu’il faut être dès la préparation concentré sur sa plongée... et si ça se complique, quelqu’en soit la raison matérielle ou physique ou psychologique... faut pas y aller... 

     

    Bonjour Jêrome,

     

    je pense que sur ce point nombreux, et moi le premier seront d'accord,  et cela même pour des " Petits Joueurs" comme moi ! 

    Les cendres d 'un ami repose déjà  dans le sable du Puits quatre...................... 

    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

     

    Les échanges entre polonais suite au décès sont impressionnants, un mélange de brutalité, de règlements de comptes et une part de vérité.

    Je vous livre d’abord un résumé de la chose et un détail ensuite.

     

    Le résumé : 

    Le plongeur est décédé d’une hypoxie suite à une plongée planifiée pour être profonde, 80m, et longue, 2500m de parcours, double sccoter Seacraft, recycleur T-reb, et 4 bailouts.

    Il a été retrouvé ADV ouvert (c’est à dire injection automatique de diluant 10/70 dans la boucle) et oxygène fermé dans moins de 10m d’eau.

    Exactement l’inverse de ce qu’il faut faire. Et que l’on a appris quand on est formé correctement.

    La faute à qui importe peu même si elle satisfait des envies de réparation. Coupable trouvé, solution trouvée. Erreur !

    La faute à quoi est bien plus intéressante. Et permet de tirer des enseignements et des correctifs.

    Et là, on rentre dans le monde du merveilleux, on va de surprise en surprise en Pologne.

     

    Preuves à l’appui :

    - le plongeur n’était pas qualifié trimix hypoxique sur son recycleur T-reb, il était simplement diluant Air, limité à 40m avec un seul bailout/diluant.

    - d’énormes (l’adjectif est faible) interrogations existent quant à ses réelles qualifications sur un autre recycleur et en plongée souterraine.

    - d’énormes interrogations existent sue l’ensemble de ses qualifications de manière générale.

    - son recycleur T-reb a connu de multiples problèmes avec nombreux retours chez le fabricant.

     

    De l’aveu même de ses amis, le plongeur décédé était adepte des formations au moins coûtant, au plus rapide. Et au copinage.

    Pourtant, il avait eu une vie professionnelle plutôt rigoureuse dans l’armée, le milieu de la sécurité, des secours et de la plongée auprès d’enfants et d’handicapés.

     

    Le détail :

    Le lendemain du décès, le 11 mai, un des amis que nous appellerons TZ, balance un premier scud sur la page du plongeur décédé (puis uniquement sur sa page perso au vu du contenu des échanges à venir) : 

    il remet en cause les compétences des formateurs CCR du plongeur décédé et promet de révéler pas mal de vérités.

     

    Il faut comprendre qu’après de multiples accidents de plongeurs polonais, la compétence des instructeurs en Pologne est un sujet très sensible.

    Suite à un grand nombre d’accidents, dont celui de Saint Sauveur en 2011 (instructeur décédé en SCR après avoir utilisé uniquement de l’oxygène sur toute la plongée au lieu d’utiliser les mélanges nitrox adaptés) et le décès d’un élève à Fontanazzi en 2017,

    un grand nombre d’instructeurs dénonce l’incompétence et le copinage au sein d’IANTD Pologne. 

    Cela a engendré la fronde d’une trentaine d’instructeurs et de plus de 200 plongeurs concernant le laisser aller de l’organisation.

    La réponse d’IANTD a été à l’avenant : éviction de tous les frondeurs (notamment de TZ qui a lancé le scud) ou réintégration s’ils se calment. 

    Et surtout aucune sanction concernant l’instructeur impliqué à Fontanazzi … 

    Pour plus d’info, c’est ici : https://iantdaccident.com/en/

     

    Du coup, la qualité des formations et le copinage sont des sujets sensibles en Pologne.

    Et le coeur de cette affaire …

    Au fil des discussions, on ressent bien que les instructeurs se tirent dessus à balles réelles.

    Evidemment, le formateur sur T-reb, la machine en cause, est dans le viseur de tous.

    Je vais l’appeler MB.

     

    Celui-ci répond 2 jours plus tard sur son mur FB, preuves à l’appui :

    le plongeur décédée l’a contacté en avril 2020, le T-reb est son premier recycleur, ils se voient en mai.

    Alors que le T-reb est un recycleur latéral, le plongeur décédé a mis en avant ses compétences en sidemount.

    Le formateur s’aperçoit qu’il n’a aucune SM, qu’il ne sait pas régler son harnais et ses blocs SM.

    MB exige que le plongeur décédé fournisse une preuve de ses qualification Sidemount.

    Ce dernier fournira en fin de stage une qualification d’instructeur sidemount ! Alors qu’il est impossible de trouver dans la moindre organisation la simple qualification de plongeur sidemount.

    Au vu des compétences réelles, le formateur reprend les bases de la formation depuis le sidemount jusqu’au recycleur T-Reb.

    Fin juillet 2020, il est certifié plongeur CCR T-reb diluant Air, avec un seul bailout, limité à 40m.

    Les plongées de formation se sont déroulées à 35 mètres maxi.

     

    Pourtant, dès le 1e aout 2020, le plongeur décédé plonge à 92m avec son T-Reb avec diluant Trimix.

    Le 1e septembre 2020, il est certifié plongeur CCR sur APD en diluant air, diluant trimix normo et hypo chez TDI et PADI. Le tout le même jour !

    Les certifications, dates et formateur se trouvent facilement sur internet. Le formateur, MJ, est un un grand ami du plongeur décédé.

    Aucune photo de cette formation sur APD n’est publiée sur le mur du plongeur décédé, alors qu’il communique énormément sur ses plongées et formations.

    Le 3 septembre 2020, il plonge à 95m avec le T-reb.

    En février 2021, il descend à près de 100m, toujours sur T-reb .

    Tout ceci est vérifiable sur le mur FB du plongeur décédé.

    Son équipier est toujours le même.

     

    12 semaines avant son décès, soit en février 2021, MB, le formateur T-Reb met en doute les compétences Cave du plongeur décédé.

    En effet, ce dernier pose des questions sur un Tie-off sur une photo de cénote au Mexique et semble perdu dans la navigation. 

    Or c’est du niveau Intro to cave (Tie off) ou Cave (navigation complexe).

    Il s’en suit une longue discussion entre MB, le formateur T-reb qui remet en doute formellement les compétences Cave du plongeur décédé. 

    Pourtant, 11 semaines plus tard, le plongeur décédé suit et semble réussir une formation d’instructeur Cave dans le Lot, grâce encore à un de ses amis instructeur.

     

    Autre étrangeté, en  novembre 2018, le plongeur décédé est certifié plongeur Trimix OC (100m) et devient, en décembre de la même année, instructeur Trimix OC (100m). Toujours via les mêmes amis instructeurs …

    Idem pour la qualification scooter : aucune qualification scooter n’est trouvée à son nom, mais il est qualifié pour être instructeur scooter.

     

    Je ne connais pas les intervenants de ses discussions. Je ne prends partie pour personne.

    Mais à la lecture poussée des différents dossiers, incidents relatés dans les différentes discussions, la collusion entre les différents intervenants me semble criante :

     

    il y a bien quelque chose de pourri dans le monde merveilleux des instructeurs polonais.

     

    • Merci 6
    Link to comment
    Share on other sites

    Merci pour e partage, no comment sur l'historique du plongeur décédé et ce qui se passe en Pologne en espérant que ça serve au moins de leçon...,

    Au moins il se confirme que c'est bien un Hypoxie (non liée à un problème matériel/mecanique comme cela a put être le cas dans une autre accident) qui serait la cause et non une défaillance physique.

    Apres, ECCR ou MCCR, si t'ouvre pas l'oxy... c'est pareil et ce n'est pas la machine le pb...

    Qu'il repose en paix...

     

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 14 minutes, ponant33 a dit :

    c'est pareil et ce n'est pas la machine le pb...

     

    Je me pose la question de l'utilité d'une alarme avant la mise a l'eau... afin de parer a ce risque mortel

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 1 minute, caolila a dit :

     

    Je me pose la question de l'utilité d'une alarme avant la mise a l'eau... afin de parer a ce risque mortel

     

    les alarmes existent, qu'elles soient visuelles ou sonores.

    Encore faut-il les écouter, les comprendre ...

    Soit parce que la surcharge mentale empêche de les écouter. Ne pas oublier que le plongeur a mis 45 minutes à s'équiper et s'énerver avec tout le matériel à emporter. 

    soit parce que la maitrise de la machine est inexistante. Son expérience était faible sur cette machine, ses compétences inadaptées au profil envisagé.

    • J'aime 1
    • Merci 4
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 6 minutes, caolila a dit :

     

    Je me pose la question de l'utilité d'une alarme avant la mise a l'eau... afin de parer a ce risque mortel

    Ben ca existe déjà... le Hud, la console et/ou l'ordi on du clignoter rouge voir bipper (je ne connais pas le T-Reb)... ca reste un warning mais si le plongeur ne réagit pas, quelle qu'en soit la raison, pas sur que ça réglé le pb...

    Dans le cas de ce plongeur, et d'après le commentaire du témoignage de la Philoche... 45 minute en "merdouillant"... la concentration n'était probablement plus là au moment de l'immersion...

     

     

    Edited by ponant33
    faute de frappe
    Link to comment
    Share on other sites

    à l’instant, ponant33 a dit :

    Ben ca existe déjà... le Hud, la console et/ou l'ordi on du clignoter rouge voir bipper (je ne connais pas le T-Reb)... ca reste un warning mais si le plongeur ne réagit pas, quelle qu'en soit la raison, pas sur que ca réglé le pb...

    Dans le cas de ce plongeur, et d'après le commentaire du témoignage de la Pioche... 45 minute en "merdouillant"... la concentration n'était probablement plus là au moment de l'immersion...

     

    Effectivement...

     

    Mais je pensais a un truc plus "hard" qu'une alarme et cela avant la mise a l'eau. Le danger est tellement important.

     

    Oui je sais mais ce n'est pas le premier qui y passe... J'en connais un autre qui n'est pas passé loin de la correctionnel (l'amis de @brochet )  D'après les infos que j'ai il me semble que c'était à la GDF et lui n'avait pas 45 minutes de préparation et il a une petite expérience du CCR ( j'ai pas en tête mais il me semble 3 ou 4 ans de pratique) 

     

    Simplement pour dire que l'erreur peut arriver et qu'il serait pas déconnant d'avoir dans la procédure un truc BLOQUANT avant la mise à l'eau si l'O2 est fermé 

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 28 minutes, caolila a dit :

     

    Je me pose la question de l'utilité d'une alarme avant la mise a l'eau... afin de parer a ce risque mortel

    Ben il y a des indicateurs écrits ou des loupiotes qui clignotent, non ?

    • J'aime 1
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 27 minutes, nics a dit :

    Ben il y a des indicateurs écrits ou des loupiotes qui clignotent, non ?

    C'est ce qu'il me semble oui.... mais visiblement cela n'est pas suffisant 

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a une heure, caolila a dit :

    C'est ce qu'il me semble oui.... mais visiblement cela n'est pas suffisant 

    Tu sais, quand on n'est pas attentif...

     

    J'ai connu un gars qui, le jour de sa 800e, a sauté du bateau sur un fond de 40m, gilet vide et robinets du bi fermés...

    Quand on n'est pas à son affaire...

    • Merci 1
    • Paumé 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Ça config peut paraître très importante mais c’est une config très classique qui n’a rien d’extraordinaire pour ce genre de plongée. Quand on a un peut « travaillé » en amont, ça vas relativement vite. On ne fait pas ce type de plongée sans être au point sur sa config. Une fois de plus l’accident avait commencé avant la mise à l’eau. 
    Les discussions postées par @bardass confirme ce que je pense depuis longtemps, il y a un vrai problème avec les plongeurs polonais. 

    • J'aime 1
    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 3 heures, bardass a dit :

     

    Pourtant, il avait eu une vie professionnelle plutôt rigoureuse dans l’armée, le milieu de la sécurité, des secours et de la plongée auprès d’enfants et d’handicapés.

     

    Pour avoir travaillé avec des européens de l'est ou des russes, je peux affirmer que les notions de risques et de sécurité sont aux antipodes de nos standard.

    Link to comment
    Share on other sites

    Je viens de tomber par hasard sur cette photo.

    image.png.09284e0ccf79885b274fbfe7ee870f9b.png

     

     

    Le commentaire est 

    Citation

    Love the new 2021 Electronics on my unit

     

    C'est le nouveau soft du Liberty avec les capteurs de pression.

     

    Donc il n'est pas déconnant de générer  un BEEEEEEEPPPPPPP stridant et impossible a couper si avant la mise a l'eau ces 2 pressions ne sont pas dans valeurs acceptables ou si lors de l'ouverture d'une électrovanne la pression diminue trop vite (= bloc refermé après l'avoir ouvert et donc monté la pression)

     

    Simple et pouvant sauver une vie.

     

     

     

    Link to comment
    Share on other sites

    un de mes copains, à Objectif 120, me disait que quand on veut une qualification, on ne va pas voir un copain instructeur...

    on va voir un (vrai) instructeur qui ne nous fera pas de cadeau (enfin, si, il nous sauvera la vie avec son intransigeance).

    • J'aime 2
    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    ×
    ×
    • Create New...

    Bonjour,

     

    logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

     

    L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

    Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.