Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

    Messages recommandés

    Le Léopoldville sur RMC (24).

     

    Ce soir à 21h10, découverte de l'épave, un documentaire de 2020.

     

     

    "Résumé de l'épisode

    Le 24 décembre 1944, le paquebot Léopoldville, transporte 2500 soldats Américains en route pour le terrible front des Ardennes où ils n’arriveront jamais. Un naufrage emportera près de 800 GI’S. Les conditions de la catastrophe sont si troubles, que cette tragédie sera classée comme « secret défense ». Les familles des soldats ignoreront tout de l’incident et croiront pendant longtemps que leurs enfants sont morts au combat. Que s’est-il réellement passé ce 24 décembre 1944 ? Une épave engloutie par 60 mètres de fond découvre les vérités que recèle ce vestige de guerre."

     

    • Like 1
    • Thanks 3
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Tout à fait

    il y a une heure, Hermes75003 a dit :

    Visiblement très réglementé :

     

    Tout à fait. Pour autant, en passant avec un club local, ça se fait bien.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 11 minutes, Hermes75003 a dit :

    Merci pour l'info. On verra quand j'aurai le niveau...🥺

    et l'entrainement (l'accoutumance à la narcose) : comme l'épave est sur le coté, le sortie des cales ne se fait pas par le haut, mais par le coté...

     

    les surcouches reglementaires sont venues à cause d'une part du nombre de cartons et d'autre part, à cause de récuperation et vente d'os, de cranes de, ce qui est pour les americains, un cimetiere ..

    • Sad 2
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 4 minutes, christophe 38 a dit :

    et l'entrainement (l'accoutumance à la narcose) : comme l'épave est sur le coté, le sortie des cales ne se fait pas par le haut, mais par le coté...

    les surcouches reglementaires sont venues à cause d'une part du nombre de cartons et d'autre part, à cause de récuperation et vente d'os, de cranes de, ce qui est pour les americains, un cimetiere ..

    Apparemment il est interdit de pénétrer à l'intérieur

    image.png.2ad110e5b2ea4f49c10b7fb0fcd2e562.png

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    il y a 15 minutes, christophe 38 a dit :

    et l'entrainement (l'accoutumance à la narcose) : comme l'épave est sur le coté, le sortie des cales ne se fait pas par le haut, mais par le coté...

     

    les surcouches reglementaires sont venues à cause d'une part du nombre de cartons et d'autre part, à cause de récuperation et vente d'os, de cranes de, ce qui est pour les americains, un cimetiere ..

    Oui, et je suppose que dans cette zone ça brasse aussi un peu. Ils ont bien fait de réglementer car visiblement certains n'avaient pas voulu considérer la dimension du lieu. L'Être "humain" ...😕

    • Like 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    J'ai connu un plongeur qui se vantait de le faire en 15L à l'air en restant 15 minutes dessus et en remontant des flutes de champagne gravées Leopoldville, mais quel gros naze

    • Sad 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    J'ai vu le reportage hier soir, très intéressant, je ne savais pas que les Anglais et les Américains ne pouvaient pas communiquer par radio ..

    Sinon "a part" les 56 mètres, c'est une plongée difficile ? elle est comment la mer dans ce coin ?  

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Merci de l'info, je vais essayer de le voir sur le replay de la Freebox.

     

    En général, en Nord Cotentin, ça peut brasser très fort (Raz Blanchard pas loin). Et là, on est bien exposé au large...

     

    La nuit du naufrage, c'était le cas (Cf : https://fr.wikipedia.org/wiki/SS_Léopoldville_(1929)

     

     

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il y a 2 heures, EscalaJu a dit :

    Sinon "a part" les 56 mètres, c'est une plongée difficile ? elle est comment la mer dans ce coin ?  

     

    L'épave est à 5 milles marins de la digue du large, donc assez exposée.

     

     J'ai eu la chance de plonger deux ou trois fois avec des conditions extraordinaires en surface (mer d'huile) et au fond (vis superbe +15m) mais c'est pas vraiment toujours le cas. Parfois, on voit l'épave juste avant se cogner dessus !

     

    L'épave est énorme, couchée sur le côté bâbord : avec la profondeur, le noir, l'eau souvent chargée en particules, plus d'un plongeur s'est retrouvé désorienté. Si tu as regardé les plongées dans le reportage, tu as un aperçu des conditions généralement rencontrées au fond.

     

    Les clubs plongent généralement avec moins de 40/45 de coefficient de marée, à l'étale. De toutes façons, qd la mer commence à être un peu agitée, les centres de plongée n'y vont pas. 

     

    Quand tu as fait tes 15/20 minutes fond, à la remontée et aux paliers l'étale est finie : ça recommence à dériver et pas toujours évident de repérer les parachutes éparpillés en surface avec plus d'un mètre de creux. Même avec des parachutes de 1.8/2m qd ça dérive vite.

     

    Modifié par gKatarn
    • Like 1
    • Thanks 1
    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant
    • Dernières Discussions

    • Discussions similaires

      • 30
        Bonjour Ci joint le CR de la SNSM...   Station de Sauvetage SNSM de FERMANVILLE 50   Bonjour à tous et à toutes Ami de la SNSM   Rapport d'intervention du V 30 juin et du 01 juillet de 20h00 à 0h15.   Une plongée qui tourne au drame sur l'épave du vapeur Anglais LÉOPOLDVILLE coulé en 1944 à 5 milles dans le nord de Cherbourg .   A 19h30 le bâtiment base de l'ASAM du club de plongée, signale au cross jobourg avoir perdu 1 plongeur .   La profondeur de la plongée sur l'épave
      • 0
        Hier, à Cherbourg, j'ai eu l'occasion de refaire encore une plongée sur l'épave du Léopoldville. Cet immense paquebot de 150 mètres de long repose sur un fond de 58 mètres depuis Noël 1944, le moment où il a été coulé par un sous-marin allemand.   L'épave est phénoménale. profonde soit, mais belle et très reconnaissable, posée sur le côté. La visi était telle qu'on la voyait à la descente dès 25 mètres.   Si quelqu'un est intéressé par l'article paru dans SUBAQUA l'an dernier sur cette ép
      • 79
        Bonjour tout le monde,   Nous avons prévu avec 3 gars de mon club d'aller faire un petite sortie sur le Léopoldville , 2 d'entre nous l'on déjà fait mais pour moi ce sera la premiere. Y a t'il parmis vous des personnes qu'il l'on déjà plongé? merci
      • 23
        Merci Cris , je rentre en pleine nuit de Cherbourg où j'ai plongé le Léopoldville .   Juste un mot pour toi et Kevin : à Scapa vous ne trouverez pas des "amas de tôles ".   Les épaves de 1919 sont exceptionellement sur "pied" ,même si elles sont toutes renversées ...Il y a des effondrements , il y a des passages hautement déconseillés dans certaines entrailles , mais si vous faites de la pénétration , vous serez surpris de la qualité de résistance des aciers de la Kriegsmarine ( plus p
      • 3
        Bonjour   Vous vous souvenez de mon post de mon retour nocturne de Cherbourg du 11 décembre , après une plongée sur l'épave remarquable du Léopoldville , en Manche . Post d'humeur où je reprochais d'avoir rencontré des conditions qui ne nous avaient pas permis d'envisager en sécurité la plongée prévue du lendemain .   J'y exposais des considérations d'opinion technique sur la plongée à l'air sur une telle épave , posée à 60 m , sujette à une visiblité , une température de l'eau , et à
    ×
    ×
    • Créer...