Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Quels matos pour bien débuter


    Recommended Posts

    Ma question est justement à propos de "l'élément qui lui sert de pivot". Je rate probablement quelque chose, mais je ne vois pas de moyen simple et efficace d'avoir cet élément sur la stab de la photo.

     

    Bon à la rigueur sur la photo il y a le couteau. Mais sur tous les modèles où il n'y a pas ça ?

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 1 minute, Typhon a dit :

    Ma question est justement à propos de "l'élément qui lui sert de pivot". Je rate probablement quelque chose, mais je ne vois pas de moyen simple et efficace d'avoir cet élément sur la stab de la photo.

     

    Bon à la rigueur sur la photo il y a le couteau. Mais sur tous les modèles où il n'y a pas ça ?

    comme ça, depuis mon salon et mon PC (c'est l'heure de la sieste, ici et il fait 31 à l’intérieur), je n'ai pas retrouvé une stab que j'ai et que j'aurai monté, pris en photo pour essayer d’être explicite..

     

    je peux te proposer une solution... moyenne mais qui va marcher :

     

    la plupart des stabs ont un anneau, dessous les poches.

    Si, sur la tienne, tu as, essaies de placer un mousqueton double pompe dessus (d'un coté l'anneau, de l'autre, le mousqueton passe dans le tuyau).

    Sur une longueur de 2.10 m, tu "neutralises" 70 cm.

     

     

    comment utiliser ?

    2 manieres :

    - panne d'air, donc assistance : avec la main droite, tu donnes ton détendeur, en bouche.

    Si ton tour de cou est bien (c'est à dire assez court), tu n'as presque pas besoin d'une main pour prendre l'embout ; la main gauche servant à tenir la "victime".

    - équilibrage des pressions : tu donnes du gaz à ton épouse, tes enfants (bref, à des personnes qui ne se bloqueront pas pour une éventuelle et hypothétique contamination) ; la même chose, mais, en plus, tu décroches le moustif en point bas ; cela n'a guère d'importance si tu le décroches du tuyau ou de l'anneau ; l'important est juste de donner du mou pour que "l'autre" puisse évoluer.

     

     

    je pense que ça a déjà du etre mentionné plus haut, mais, l'interet du tuyau long en bouche est multiple :

    - d'une part, tu donnes le bon gaz, celui que tu respires à cette profondeur est adapté (tu ne t'es pas trompé de détendeur en donnant le mauvais gaz).

    - tu ne cherches pas le détendeur, tu sais où il est (contrairement à des octopus en fond de poche)

    - le détendeur fonctionne, l'air arrive (le robinet n'est pas fermé, parce que ce con de détendeur de secours fuse)

    - le détendeur est de bonne qualité, il envoie de l'air (évidemment, c'est ton détendeur avec lequel tu plonges des dizaines d'heures par an, et pas une pioche au rabais).

     

    La longueur de 7 pieds (2.10 m) provient des USA, des DIR qui ont reflechi à leur config : le but est de donner de l'air à un plongeur, en spéléo, dans une cavité trop petite, trop fine pour que les deux plongeurs soient cote à cote ; ils doivent se suivre ; cette longueur couvre donc tes jambes, tes palmes et arrive au visage de l'assisté sans que tu lui dégages le masque à chaque coup de palme.

     

     

    Alors, certes, tu vas me dire que tu ne fais pas de spéléo, que tu n'en as pas l'usage...

    tu sais, je mets la ceinture alors que je n'ai jamais eu d'accident de la route ; j'ai une roue de secours alors que ma dernière crevaison date de septembre 2001.

     

    Cette config, en secours, te permet de sortir d'une épave avec un binôme sans problème de diamètre de la sortie...

    elle te permet aussi de continuer la plongée si l'équipier arrive à 50 bars et que toi, tu en as 100 dans le bi...

     

    Bref, il ne s'agit pas de faire le mouton, mais de se dire quand même que si c'est répandu, si cela se répand, c'est que ce n'est pas si mauvais..

     

    Pour la pièce jointe, en 2006, déjà, nous plongions avec des toyos longs (à partir de la page 108 jusqu'à 130)

    abloc2.pdf

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 11 minutes, christophe 38 a dit :

     

     

    Pour la pièce jointe, en 2006, déjà, nous plongions avec des toyos longs (à partir de la page 108 jusqu'à 130)

    abloc2.pdf 36 Mo · 0 téléchargement

    Excellents souvenirs 15ans déja !

    C'était une époque sympas du Forum

    Tophe on est les 2 seuls survivants ?😃

    Edited by erics91
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 3 minutes, christophe 38 a dit :

    comment utiliser ?

    2 manieres :

    - panne d'air, donc assistance : avec la main droite, tu donnes ton détendeur, en bouche.

    Si ton tour de cou est bien (c'est à dire assez court), tu n'as presque pas besoin d'une main pour prendre l'embout ; la main gauche servant à tenir la "victime".

    - équilibrage des pressions : tu donnes du gaz à ton épouse, tes enfants (bref, à des personnes qui ne se bloqueront pas pour une éventuelle et hypothétique contamination) ; la même chose, mais, en plus, tu décroches le moustif en point bas ; cela n'a guère d'importance si tu le décroches du tuyau ou de l'anneau ; l'important est juste de donner du mou pour que "l'autre" puisse évoluer.

     

    Ça a l'air de fonctionner, effectivement. La solution de @LGF avec l'eezycut aussi. Pour autant je trouve que ça laisse quand même un arrière goût d'imparfait.

     

    il y a 5 minutes, christophe 38 a dit :

     

    Alors, certes, tu vas me dire que tu ne fais pas de spéléo, que tu n'en as pas l'usage...

    tu sais, je mets la ceinture alors que je n'ai jamais eu d'accident de la route ; j'ai une roue de secours alors que ma dernière crevaison date de septembre 2001.

     

    Je fais de la spéléo, et que ce soit en spéléo ou en mer je plonge la plupart du temps en sidemount, et avec un tuyau long. Quand c'est pas en sidemount, c'est avec une wing. Je suis convaincu de l'intérêt de cette configuration. Mais les circonstances font que je traîne encore pas mal mes palmes dans des clubs habitués aux configuration fédérales historiques, que j'y enseigne un peu, et que je ne suis pas encore en position de leur faire franchir le rubicond. Et les réponses ici me font penser que, même s'il n'y a pas d'obstacle technique insurmontable, ça paraît compliqué d'y aller petit à petit et que si évolution il y a il faudra à un moment faire le grand bond en avant.

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 2 minutes, erics91 a dit :

    Excellents souvenirs 15ans déja !

    C'était une époque sympas du Forum

    yes

     

     

    mais, cela ne nous rajeunit pas...

     

    nous avons passé de bons moment avec ces stages et W2

     

    si c etait à refaire, j'en serai !

    il y a 2 minutes, Typhon a dit :

     

    Ça a l'air de fonctionner, effectivement. La solution de @LGF avec l'eezycut aussi. Pour autant je trouve que ça laisse quand même un arrière goût d'imparfait.

     

     

    Je fais de la spéléo, et que ce soit en spéléo ou en mer je plonge la plupart du temps en sidemount, et avec un tuyau long. Quand c'est pas en sidemount, c'est avec une wing. Je suis convaincu de l'intérêt de cette configuration. Mais les circonstances font que je traîne encore pas mal mes palmes dans des clubs habitués aux configuration fédérales historiques, que j'y enseigne un peu, et que je ne suis pas encore en position de leur faire franchir le rubicond. Et les réponses ici me font penser que, même s'il n'y a pas d'obstacle technique insurmontable, ça paraît compliqué d'y aller petit à petit et que si évolution il y a il faudra à un moment faire le grand bond en avant.

    re,

     

     

    pour le passage au tuyau long, je pense que c'est un peu comme celui de la stab à la wing ; c'est une question de murissement (pas de maturité, pas pareil)

     

    Il y arrive un moment où, pour la pratique (par exemple, plongée avec plusieurs blocs), on comprend vite qu'un harnais avec des anneaux en inox, c'est plus solide, plus efficace, plus durable que des anneaux en plastique qui vont peter à la 4 eme ou 6 eme mise à l'eau.

     

    Mais, apres, cela dépend de ce que l'on appelle la plongée...

     

    quand, selon l'étude socio économique de 2007, tu as plus de 60% des plongeurs qui plongent moins de 20 fois par an, il faut qu'ils restent dans leur zone de confort et ne pas les pousser s'ils ne sont pas demandeurs (apres, s'ils le souhaitent, une ou deux plongées avec une config comme la tienne ou la mienne (en back mount, tuyau long et, par exemple, un bloc de déco), ça peut leur permettre de voir comment ça se passe..)

    • J'aime 1
    Link to comment
    Share on other sites

    On 12/17/2021 at 3:52 AM, bardass said:

     

    matériel <-> procédures <-> entrainement @Narcosis

     

    J'ai pas lu le sujet... 

     

    Mais le fameux triptyque c'etait:

     

    Configuration <=> procedures <=> technique 

     

    -- configuration : ensemble materiel, configuration matérielle globalle (backmont, sidemount, ccr...) et tous les plus petits détails allant avec...

    -- procedures : etablies pour les divers cas de figure; quand tout vas bien ou pas... (evolution en equipe/solo, communication, résolution de problèmes factibles solo/equipe, spécifiques aux divers milieux d'evolution, etc)

    -- technique: aptitudes individuelles préalables même a tout mouvement: flottabilité, trim, position (rien a voire avec le trim), propulsion... => Action (mouvement, manipulation x/y...)

     

    L'adage pour l'entraînement c'etait:

    "Training and practice, practice and practice..." (Tom Mount/ IANTD)

     

    Ou aussi: "what's worth to be done, worth to be well done" (Kevin spacey in "ordinary decent criminal")

     

    Ou bien: "fast is slow and smooth is fast" (USN?)

     

    Pour tout le reste je suppose que t'as raison... 💪🏻👌🏻😁

     

    Au fait rencontré des potos a toi y'a peu... Tu leurs a transmis des bises a ma blonde et pas pour moi! Je suis super jaloux et blessé ! 😜🤣🤣

     

    Bises! 😘🥰

    • J'aime 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 2 heures, Narcosis a dit :

    J

    Au fait rencontré des potos a toi y'a peu... Tu leurs a transmis des bises a ma blonde et pas pour moi! Je suis super jaloux et blessé ! 😜🤣🤣

     

    Bises! 😘🥰

     

    Correction : j’ai transmis des bises à ta chérie et un coup de pied au cul pour toi.

    je pense que mes potes n’ont transmis que la moitié du message 😁

    Et on m’a bien transmis ta réponse en retour :

    konnar

    avec respect bien sur ! 😇

    • Haha 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Je ne pensais pas qu'une simple question de comment accrocher efficacement mon Octopus aller engendrer autant de réponses. Je n'avais pas encore connaissance du montage avec LH, c'est vrai que ça parait etre une bonne idée. J'en parlerai au club voir ce qu'ils en pensent.

     

    Dans ma procédure de montage avant mise à l'eau j'ai pris l'habitude de respirer sur les 2 détendeurs pour etre sur que tout fonctionne.

    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 6 heures, Pinguino a dit :

    Dans ma procédure de montage avant mise à l'eau j'ai pris l'habitude de respirer sur les 2 détendeurs pour etre sur que tout fonctionne.

     

    Tu peux aussi et c'est encore mieux en plus lors des plongées changer de détendeur a une certaine profondeur respirer sur le secours histoire de bien vérifier qu'il fonctionne....     et qu'il bosse aussi un peu sinon il va se sentir mis sur la touche :D

     

    Bon il est clair qu'avec le montage classique c'est pas top.. mais en LH aucun problème

    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 11 heures, Pinguino a dit :

     Je n'avais pas encore connaissance du montage avec LH, c'est vrai que ça parait etre une bonne idée. J'en parlerai au club voir ce qu'ils en pensent.

     

     


    Au vu du conservatisme présent dans la majorité des clubs associatifs, je doute que tu obtiennes une réponse circonstanciée.
    sauf à tomber sur un encadrant qui connait et maitrise le LH et qui pourra te donner un avis objectif. 
    Comme tout matériel, le LH a des points positifs et négatifs.

    Si l'encadrant te connait bien, il pourra juger de la pertinence de ce matériel par rapport à ta pratique et aux possibilités d'enseignement de ce matériel disponible dans ton club.

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 1 minute, PlongeurSDF a dit :

    Laurent pourrais-tu nous initier STP en proposant ta version de ses avantages et inconvénients ?

     

    En te remerciant par avance

     

     

    je ne m'appelle pas Laurent, mais, coté inconvenients, j'en vois plusieurs :

    - hygiene : c'est donner le detendeur que l'on a en bouche... quand on en est au stade de la survie, c'est le rapport bénéfice/risques qui est favorable ; quand c'est pour du confort, c'est à dire prolonger la plongée, respirer dans la bave de l'autre, ça peut ne pas plaire à tout le monde

    - emplacement : avec une stab, le point bas du tuyau necessite à défaut d'aménagement, une piece, soit un pivot en plastique, soit un eazycut sur la ceinture (ou des ciseaux), ou un mousqueton double pompes accroché à l'anneau sous la poche droite de la stab, s'il y en a un...

    - un tour de cou, pour le détendeur qui sera dédié au porteur, un  tour de cou qui ne soit pas un tonnelet de St Bernard, avec la gamelle du det qui descend au nombril...

     

     

    avantages ?

    - le porteur donne toujours le bon gaz respirable à cette profondeur.

    - pas besoin de chercher le détendeur à donner, il est dans la bouche

    - le detendeur est bon, ce n'est pas une pioche, puisque le plongeur passe des heures à le teter..

    - la longueur du flexible est aménageable : il peut etre déployé pour se balader cote à cote, comme rester "court", pour une assistance.

     

    ...

     

    vite fait, voilà ce que j'y trouve...

    Link to comment
    Share on other sites

    Dans une épave ou une cave, il permet de passer par les p'tits trous un derrière l'autre. (+)

    Ca nécessite de connaître les bonnes procédures (ne pas lâcher le tuyau), vu que l'assistant ne tient pas l'assisté. (-)

    Ca permet de remonter face à face en position horizontale sans se faire des bisous. Ben ouai, une panne d'air, ça ne se fait pas toujours dans le panique. Expérience vécue, avec remontée de 47 mètres en consommant 36 l/min...à deux.

    On était face to face à 1.5/2 m l'un de l'autre en trim horizontale...plus confortable pour les paliers (14 minutes dans notre cas).

     

    Tiens, en point négatif : Il faut que les deux connaissent les procédures. Ca m'est aussi arrivé de donner de l'air (pour finir une plongée) à un gars (pas mon buddy habituel) qui se baladait comme si de rien n'était avec mon détendeur en bouche sans tenir le tuyau...y'a fallu que je m'arrête pour lui faire comprendre qu'il avait plutôt intérêt à  le tenir fermement.

     

    Et point positif : Moins chiant à gérer quand au côté où te placer pour un déplacement horizontal. Les deux côtés ça va.

    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 20 minutes, PlongeurSDF a dit :

    Laurent pourrais-tu nous initier STP en proposant ta version de ses avantages et inconvénients ?

     

    En te remerciant par avance

     

    je ne vais pas paraphraser Christophe mais :
    l'utilisation du LH suppose de repenser totalement sa config détendeur, avec une réflexion globale sur l'ensemble des systèmes respiratoire (positionnement  et utilisation).

    L'inconvénient que je trouve au LH est donc de pouvoir investir financièrement dans un système différent de celui vendu classiquement (ce qui n'est pas forcément évident pour un jeune plongeur).
    Et surtout d'être correctement formé ou informé de la configuration globake et des procédures associées. 

    Car s'il semble évident pour la grande majorité que deux détendeurs sont nécessaires, ce n'est pas le cas de tous les plongeurs.
    Je pense à ce plongeur autonome 60m qui sur le même premier étage a installé un LH et détendeur tour de cou partant à droit, et deux direct systèm (gilet + étanche) + mano à gauche.
    Autant dire que toute sa sécurité tient à un seul premier étage ...
    Ou à cet instructeur qui utilisait son détendeur en tour de cou en princpal avec un LH en secours lové le long du bloc avec le 2e étage fixé à un D-Ring d'épaule via un nez de clown. Solution qu'il trouvait parfaite et conforme pour éviter un échange d'embout avec l'assisté. Peu importe quand je lui ai fait remarquer qu'un assisté se précipitait principalement sur un détendeur en bouche et qu'un tour de cou risquait d'empirer les choses. Peu importe ma remarque concernant le fait qu'il ne savait pas si son secours fonctionne. D'autant qu'aucune procédure s-Drill n'était effectuée en surface. L'hygiène était primordiale pour lui.
    Chacun met le curseur où il le souhaite.

    • J'aime 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    ×
    ×
    • Create New...