Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Incident - Perte de binôme à 50m


Khrys

    Messages recommandés

    Voilà une petite expérience qui peut servir de leçon.

     

    En fin de séjour à Marseille (j'ai déjà quelques plongées à 40m et plus). On doit plonger sur le grand Conglouë. J'ai un binôme N4 avec qui j'ai fais quelques plongées les jours précédents. Une autre palanquée autonome décide de partir en premier et un de deux connait bien le site (On l'appellera A et son binôme B). Mon binôme (C) décide de les suivre avec leur accord vu que A connait le site.

     

    Bref on se met à l'eau et on descend. Il y a un peu de courant mais ça va. On commence à longer un tombant magnifique dans la zone des 50m (52 max pour moi). Problème, le courant se durci très fort au point qu'on avance quasi plus en palmant fort (contre le courant). A ce moment "B", un peu au dessus, me fait des appels avec sa lampe et je vois "A", qui est bien devant, qui palme très fort et disparait devant en contre bas. Le temps de réaliser ce qui se passe A et B ont disparu, on n'avance plus et j'ai peur que A narcosé soit parti au fond...

     

    Je me tourne vers mon binôme C qui est là et me fait signe de fin de plongée auquel je répond un gros OK qui vient du cœur. Une merde n'arrivant jamais seule, en remontant mon parachute qui était dans la poche de ma stab se fait la malle mais bon vu que notre remontée est sous contrôle on le récupère et le range tant bien que mal.

     

    En remontant nous dérivons/retrouvons le boot sur lequel le bateau est amarré et nous retrouvons également A (soulagement) mais pas B.

     

    Après notre palier obligatoire nous squeezons le palier de sécurité et remontons à la surface informer la perte de B. La frayeur est de courte durée puisqu'un autre bateau sur zone nous informe rapidement l'avoir récupéré.

     

    Bref après échange sur le bateau :

    - Quand le courant s'est intensifié, A est parti s'abriter proche du récif

    - B me faisait en fait des appels avec sa lampe pour dire qu'il n'était pas bien (narcose + début essoufflement). A 50m il n'a pas pensé à me faire les signes usuels.

    - Je n'ai pas compris/interprété les signes de B étant habitué aux signes de la main et étant soucieux d'avoir vu partir seul son binôme tout seul (la narcose n'a pas aidé dans la réactivité).

    - B est donc remonté seul (meilleur choix que de tenter de nous rejoindre)

     

    Bref une très bonne leçon à moindre mal.

     

    Les leçons que j'en tire:

    - A la base je ne voulais pas suivre une autre palanquée et j'aurais du le dire. Ca fait trop de monde sous l'eau, si le mec veut palmer comme un fou ça me fait chier de devoir suivre, si on le perd on ne sait plus trop ou aller. Je préfère être actif dans ma plongée et les choix de parcours etc etc...

    - A 50m on est narcosé donc importance de rester proche de son binôme. Pour nous ça allait mais A et B c'était clairement pas ça...la preuve par la suite. J'en parlerai lors de mes prochains briefing avant la plongée.

    - J'aurais bien aimé être informé de cette possibilité de fort courant avant d'avoir la surprise à 50m. Ca permet de communiquer avant la plongée sur quoi faire dans ce cas ==> je poserai la question avant de plonger maintenant.

    - A 50m tout va très vite quand ça part en live...donc ne pas y aller si on ne le sens pas.

    - Avant une plongée à 50m il est primordial de bien communiquer avant sur ce qui pourrait mal se passer et comment réagir (à d'autre profondeur aussi certes).

     

    Voilà si cette expérience peut servir à d'autres...

     

     

    • J'aime 2
    • Merci 6
    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Perso' pour moi vous n'avez pas eu d'incident. C'est A et B qui en ont eu un.

    Tu en tires des conclusions judicieuses, et c'est parfait. C'est fait pour ça les incidents :D

    Merci du retour en tout cas :biere:

     

    Plonger à plus que deux..'chui comme toi...j'aime pas. Sauf à vraiment connaître le deuxième binôme et à s'être briefer à quatre, en général par un "on se suit, mais si on se perd, c'est chaque binôme ça  pomme". Sinon je ne peux m'empêcher de jeter un oeil aux autres et ça me stress.

    • J'aime 1
    • Merci 1
    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    il y a 3 minutes, val74700 a dit :

    "on se suit, mais si on se perd, c'est chaque binôme ça  pomme".

     

     

    "J'aime bien" dans un coin que je connais plonger avec d'autre... typiquement 2 palanquées de 2 plongeurs autonomes voulant faire la même plongée Par exemple se faire le voilier de la GdF... on part ensemble  mais chacun fait ce qu'il veut...  enfin chaque binôme :D

     

    surtout avec moi qui stoppe pour faire des photos :photo: 

    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    il y a 26 minutes, caolila a dit :

    Par exemple se faire le voilier de la GdF... on part ensemble  mais chacun fait ce qu'il veut...  enfin chaque binôme :D

     

    Après, ce paumer à la GDF, comment dire. Et quand bien même, vu la taille de la pataugeoire....pas beaucoup de chance de faire un incident :petard:

    • Haha 1
    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    il y a 36 minutes, caolila a dit :

     

     

    "J'aime bien" dans un coin que je connais plonger avec d'autre... typiquement 2 palanquées de 2 plongeurs autonomes voulant faire la même plongée Par exemple se faire le voilier de la GdF... on part ensemble  mais chacun fait ce qu'il veut...  enfin chaque binôme :D

     

    surtout avec moi qui stoppe pour faire des photos :photo: 

    Marrant ce que tu dis, j'ai eu ce sujet, mon binome et moi à la GDF, et un binome derrière nous, comprenant un MF2, direction le voilier, lesquels nous avaient demandé si ils pouvaient nous suivre, ils ne connaissaient pas le chemin. Je ne m'occupe donc pas du tout de la seconde palanquée pendant la plongée, qui se débrouille derrière nous.

     

    On sort de l'eau, le MF2 me dit, autrichon, tu n'as pas fait attention à notre palanquée, tu ne nous a fait aucun signe durant toute la plongée ! 🤨 Ention et damnafer !!

     

    Mais bon à la gdf, y  a pas de courant, et c'est pas à 50 m ! et j'approuve les conclusions de @Khrys

    • Paumé 1
    • Triste 1
    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    C'est quoi comme MF2 ???? :(

     

    "Il pas bien comprendre Français?"

     

    il y a 17 minutes, val74700 a dit :

     

    Après, ce paumer à la GDF, comment dire. Et quand bien même, vu la taille de la pataugeoire....pas beaucoup de chance de faire un incident :petard:

     

    Y a il parait qu'il y a même des MF2 qui ont besoin d'aide pour trouver le voilier  :D

     

    Modifié par caolila
    • Haha 3
    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    @Khrys, merci pour ton CR.

     

    Effectivement la plongée profonde nécessite un briefing et comportement adapté.

    Deux palanquées qui se suivent restent 2 palanquées distinctes, vivant chacune leur autonomie propre.

     

    Il faut aussi intégrer que dans la vraie vie de plongeur, tout comportement anormal d’un plongeur doit éveiller une inquiétude qui à tout le moins doit-être levée tout de suite. Au minimum être traité comme un incident. Et notamment en plongée profonde, il faut sortir de zone fonds sans redescende ultérieure. Et selon le degré de réponse de l’assisté, finir tranquillement la plongée ou remonter immédiatement.

     

    En l’occurrence, les plongeurs A et B auraient dû être plus proches l’un de l’autre, communiquer entre eux (et non avec une autre palanquée). Le N4 a eu raison de déclencher votre remontée à vous, sans tenir compte de l’autre palanquée.

     

    Encore merci à toi pour le CR qui sert de piqûre de rappel.

    • J'aime 2
    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Je suis d'accord avec vous mais même si un plongeur ne fait pas parti de sa palanquée s'il a besoin d'assistance...je n'ai pas non plus pensé à lui faire le signe "ok?". Bon après tout est allé très vite et la narcose n'aide pas à la réactivité.

     

    Je trouve aussi qu'à 4 il y a une dilution de la responsabilité, on se dit que quelqu'un d'autre va agir et on se met dans une forme de passivité, renforcée par le fait qu'on "suive" quelqu'un qui connait.

    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    il y a 52 minutes, Khrys a dit :

    Je trouve aussi qu'à 4 il y a une dilution de la responsabilité, on se dit que quelqu'un d'autre va agir et on se met dans une forme de passivité, renforcée par le fait qu'on "suive" quelqu'un qui connait.

     

    Hummm on est bien d'accord qu'une palanqué a 4 normalement elle n'existe pas...

    Je m'explique:

    Palanquée de plongeurs autonome = 2 ou 3 plongeurs

    Palanquée de plus que  3 = un guide de palanquée qui aura les 3 et plus sous sa responsabilité.

     

    pour moi 2x2  c'est chaque palanquée est "auto-responsable" de sa sécurité etc...

     

    évidemment si elle "croise" un plongeur en difficulté elle aura le "devoir" de tenter de l'aider sans se mettre personnellement en danger.... 

     

     

     

    Modifié par caolila
    • J'aime 1
    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Il y a 2 heures, Khrys a dit :

    Oui tu as raison formellement. Je le rajouterai d'ailleurs la prochaine fois que cette configuration se présente. Chacun gère son binôme donc reste avec.

     

    pas forcement : garde surtout ton sens critique !

    par exemple, si vous convenez à la surface 50 m et X temps et que le binome descend à 55, voire 60, voire descend sans s'occuper de toi (en dessous du plancher), (et quand tu vois qu'il veut aller en dessous, pas qu'il a un probleme sur le matériel), tu n'es pas obligé de le suivre : 1 mort vaut mieux que 2.

     

    Un mien copain, agé, a eu cette mésaventure.

    Plongée aux iles (du Frioul) : repas frugal pour lui, pas pour l'autre.

    avant la bascule, ils se mettent d'accord pour 40 ; ok des 2 cotés

    arrivé à 40, l'autre regarde mon copain et lui demande de descendre.

    Non !

    il lui redemande et commence à descendre...

    arrivé vers 45-48, il lui redemande.

    re NON !

    mon copain lui fait signe "fin de plongée" et commence sa remontée... l'autre est vite revenu et a vite compris.

     

    explication de gravure à bord ; le copain n'a pas remis les pieds dans ce centre.

    • J'aime 3
    • Merci 1
    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Le 02/06/2021 à 11:45, christophe 38 a dit :

     

    pas forcement : garde surtout ton sens critique !

    par exemple, si vous convenez à la surface 50 m et X temps et que le binome descend à 55, voire 60, voire descend sans s'occuper de toi (en dessous du plancher), (et quand tu vois qu'il veut aller en dessous, pas qu'il a un probleme sur le matériel), tu n'es pas obligé de le suivre : 1 mort vaut mieux que 2.

     

    Un mien copain, agé, a eu cette mésaventure.

    Plongée aux iles (du Frioul) : repas frugal pour lui, pas pour l'autre.

    avant la bascule, ils se mettent d'accord pour 40 ; ok des 2 cotés

    arrivé à 40, l'autre regarde mon copain et lui demande de descendre.

    Non !

    il lui redemande et commence à descendre...

    arrivé vers 45-48, il lui redemande.

    re NON !

    mon copain lui fait signe "fin de plongée" et commence sa remontée... l'autre est vite revenu et a vite compris.

     

    explication de gravure à bord ; le copain n'a pas remis les pieds dans ce centre.

    Plan the dive and dive the plan !!

     

    Cela n'a jamais été aussi vrai que dans ces circonstances !!

     

    Je vais paraitre très égoïste, mais comme la plupart de mes plongées se font solo, je n'ai aucun mal, ni aucun stress à me retrouver seul à gérer ma plongée. C'est même plutôt le contraire qui me stresse.

     

    Donc quand je plonge avec un binôme que je ne connais pas ou peu, les consignes sont discutées avant et je ne fais pas de dérogation. Si c'est 40, bah c'est pas 45 et si c'est no deco, bah, c'est no deco.

    Si le binôme n'est pas d'accord au fond, je fais le signe fin de plongée et remonté, si dans la minute qui  suit, il ne part pas dans ce sens, bah j'attaque ma remonté avec un petit stop 2 ou 3 mètres plus haut, voir ce qu'il fait.

    Si il ne bouge pas, je le récupère au cas ou, mais si je vois qu'il n'a pas de problème, je repars attaquer ma remontée et il gèrera sa fin de plongée tout seul.

    Je ne me mettrai surement pas en danger pour lui.

     

    A+

     

    🍻

     

    • J'aime 2
    • Merci 1
    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...