Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Accident Plongée vers Bandol


    Recommended Posts

    Il y a 21 heures, Nemo83 a dit :

    Peut-être un accident de plongée qui n'en est pas un, mais une crise cardiaque.

    Étant donné les complications cardio-vasculaires (myocardites, thromboses...) liées aux récents vaccins, il y aura malheureusement peut-être plus de cas comme celui-ci les prochaines années.

    L'avenir nous le dira.

    Il faut arrêter avec la désinformation sur les vaccins et leurs supposés effets indésirables et ne se baser que sur les faits!!!!

    • J'aime 2
    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 16 minutes, jeancri25 a dit :

    Il faut arrêter avec la désinformation sur les vaccins et leurs supposés effets indésirables et ne se baser que sur les faits!!!!

     

    Hummm les faits ... sont que OUI il y a des effets secondaires.... mais il ne sont que très très rares...

     

    Ce n'est pas de la déinformation mais une réalité, si certains ne sont pas capables de comprendre d'analyser ce n'est pas ma faute... et surtout ce n'est pas une raison pour ne pas exposer les faits tels qu'ils sont

    • J'aime 2
    • Haha 1
    Link to comment
    Share on other sites

     

    Personnellement j'ai du mal à comprendre comment sur un post sur un accident avec un mort, les gens débattent sérieusement de comment faire du sport pendant le confinement ...

     

    Pour la théorie du complot lié au vaccin je crois que la ça touche le fond (sans mauvais jeux de mot).

     

     

    RIP aux plongeurs et courage à la famille

    • J'aime 4
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 10 minutes, Micko77666 a dit :

     

    Personnellement j'ai du mal à comprendre comment sur un post sur un accident avec un mort, les gens débattent sérieusement de comment faire du sport pendant le confinement ...

     

    Pour la théorie du complot lié au vaccin je crois que la ça touche le fond (sans mauvais jeux de mot).

     

     

    RIP aux plongeurs et courage à la famille

    on est dans les ragots des ptites vieilles...

     

    juste à se souvenir du mort sur le Togo, 3 pages à parler sans savoir (et j'y ai contribué), pour parler d'un accident apres le saut droit, pour savoir, brievement que c'etait en fin de plongée...

     

    et, ça n'a pas suffit, parce qu'ici, ça repart...

     

    comment fait on, quand on n'a pas assez d'info pour en tirer une conclusion valable ??? on la ferme ? oui !

    • J'aime 6
    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    En général, sauf (et même) s'il y a eu des témoins "qui y étaient" qui s'expriment sur le forum, on ne jamais le fin mot de l'histoire.

    Donc, après avoir formulé un nécessaire respect pour la victime et ses proches, formuler des hypothèses ne me parait pas idiot (la Recherche avance en formulant des hypothèses). Confronter les hypothèses entre-nous me parait intéressant aussi. Ça peut permettre à chacun d'ouvrir son esprit aux éventuelles causes d'accident et d'en imaginer les axes de prévention.

     

    Chaque incident et chaque accident doit être l'occasion de réfléchir. Et réfléchir collectivement, c'est toujours mieux

     

    Après, une crise cardiaque, un avc, un fop ou une autre cause physio, il n'y a pas beaucoup de prévention à part une bonne hygiène de vie et des explorations ou un suivi médical si besoin.

     

     

    Link to comment
    Share on other sites

    Posted (edited)
    il y a 44 minutes, emmanuelC a dit :

    En général, sauf (et même) s'il y a eu des témoins "qui y étaient" qui s'expriment sur le forum, on ne jamais le fin mot de l'histoire.

    Donc, après avoir formulé un nécessaire respect pour la victime et ses proches, formuler des hypothèses ne me parait pas idiot (la Recherche avance en formulant des hypothèses). Confronter les hypothèses entre-nous me parait intéressant aussi. Ça peut permettre à chacun d'ouvrir son esprit aux éventuelles causes d'accident et d'en imaginer les axes de prévention.

     

    Chaque incident et chaque accident doit être l'occasion de réfléchir. Et réfléchir collectivement, c'est toujours mieux

     

    Après, une crise cardiaque, un avc, un fop ou une autre cause physio, il n'y a pas beaucoup de prévention à part une bonne hygiène de vie et des explorations ou un suivi médical si besoin.

     

     

    mais quelles hypothèses ?

    lesquelles !!!

     

    tu reprends le cas du président de club en recycleur, sur l'épave du Togo...

    toutes les hypothèses, mauvaise chute, oxy pas ouvert, malaise au départ, assommé contre l'échelle, tout y est passé, pour savoir après, que c'est pas au début, mais à la fin de la plongée qu'il est mort, sans savoir s'il s'est perdu (donc était tout seul), s'il était au palier ou au fond, etc

    et tu parles de formuler des hypothèses ??? mais tu n'as pas le commencement du début d'une info !!

     

    et là, un plongeur mort en surface et c'est reparti ..

    le covid, le manque d'entrainement, les effets secondaires du covid, tout y passe

    sans rien de concret. Personne ne sait s'il est mort d'un accident de plongée ou mort en plongée.

     

     

     

    juste, juste, comme ça, Jean Louis C est mort en surface, le 3 décembre 2017, en croisiere en mer rouge, à l'issue de ses paliers (parce qu'il en avait 4 minutes de plus pour attendre son binome ??? tant qu'à y aller dans les hypotheses débiles)

    non ! rupture d'anévrisme (parce qu'il y avait un autre medecin et une infirmiere à bord, dans les plongeurs), puis noyade ... les premiers secours n'ont pas reussi à le faire repartir et l'hopital ou les soins étaient trop loin (plusieurs heures de mer)

     

    donc, quand tu parles de respect du mort.... quelques secondes, hein ; pas plus, pour viiiiiiite ouvrir sur des trucs qui passent dans la tete ; on ne sait jamais, répétés 100 fois, ça peut devenir une verité.

     

     

    Edited by christophe 38
    • J'aime 2
    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Posted (edited)

    Tu me prête des interprétations qui ne sont pas les miennes.

    Tu devrais aller te reposer et revenir lire après...

     

    Je disais (notamment)

    Il y a 3 heures, emmanuelC a dit :

    Chaque incident et chaque accident doit être l'occasion de réfléchir. Et réfléchir collectivement, c'est toujours mieux

     

    L'exemple du post sur l'accident du plongeur "sout" Polonais a été abondamment commenté alors qu'il n'y a eu qu'un gars du forum qui était sur site. Pourtant, ça a été très intéressant. L'analyse des échanges du forum Polonais par Bardass très éclairant. Partager ce que l'on sait grandit tout le monde, et surtout celui/celle qui partage ;o)

    Et si en plus ça sert de "piqure de rappel" sur les bonnes pratiques c'est tout bénéf, non ?...

    Edited by emmanuelC
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 26 minutes, emmanuelC a dit :

    Tu me prête des interprétations qui ne sont pas les miennes.

    Tu devrais aller te reposer et revenir lire après...

     

    Je disais (notamment)

     

    L'exemple du post sur l'accident du plongeur "sout" Polonais a été abondamment commenté alors qu'il n'y a eu qu'un gars du forum qui était sur site. Pourtant, ça a été très intéressant. L'analyse des échanges du forum Polonais par Bardass très éclairant. Partager ce que l'on sait grandit tout le monde, et surtout celui/celle qui partage ;o)

    Et si en plus ça sert de "piqure de rappel" sur les bonnes pratiques c'est tout bénéf, non ?...

    et, donc, collectivement, quelle est la conclusion, pour l'accident du plongeur polonais ?

    si tu devais résumer les X pages en une phrase ...

     

     

    (si j'ai bien lu ce fil, ce qui n'est pas certain, c'est qu'il avait peu d'heures sur ce recycleur, qu'il a obtenu la qualification sur cette machine d'une maniere qui serait discutable, qu'il n'etait pas mur pour une expé de cette dimension, seul et, que, avec la pression qu'il s'est mis, il a oublié d'ouvrir son oxy)

    Si tu relis mes contributions dans ce post, tu verras que je parle de Luca, qui est mort de la meme maniere en 2007.

    Maintenant, que les erreurs des uns servent aux autres... oui, pourquoi pas (cela s'appelle l'experience) ; maintenant, des débutants, qui ont (j'allais écrire "acheté") obtenu tres facilement leur qualification sur un recycleur, je ne suis pas certains qu'ils fréquentent un forum francophone de plongeurs ouverts (et toi, avec ton bloc sur le dos, tu oublies souvent d'ouvrir l'oxy ???) Bref, l'exemple n'est pas transposable.

    dit autrement, ça fait voyeur, marque mal, comme on dit à Marseille (et quand on parle de respect pour la victime, ça ne va pas ensemble).

     

    enfin, pour te rassurer, je vais arreter de polluer tes interventions.

    Tu as tes certitudes, j'ai les miennes, ce ne sont pas les memes.

     

    Link to comment
    Share on other sites

    Bonjour, j'ai initialement posté le communiqué de la SNSM  afin de partager et de voir si d autres membres du forum avaient plus d'info. Les conversations ont un peu digressées mais sont restées interessantes. Le probleme avec les accidents de plongée c'est qu' il y a une omerta systematique et que finalement on apprend peu ou longtemps après et indirectement de ces accidents. Je reste convaincu que ces echanges et les retours d'expérience peuvent nous aider à faire evoluer nos pratiques ( et nos mauvaises habitudes).

    • J'aime 1
    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 43 minutes, Renaud56 a dit :

    Bonjour, j'ai initialement posté le communiqué de la SNSM  afin de partager et de voir si d autres membres du forum avaient plus d'info. Les conversations ont un peu digressées mais sont restées interessantes. Le probleme avec les accidents de plongée c'est qu' il y a une omerta systematique et que finalement on apprend peu ou longtemps après et indirectement de ces accidents. Je reste convaincu que ces echanges et les retours d'expérience peuvent nous aider à faire evoluer nos pratiques ( et nos mauvaises habitudes).

    c'est exact mais...

    qui va pouvoir, vouloir, devoir dire ce qu'il s'est passé ? le binome s'il n'a rien vu de ce qui se passait ou s'il n'a pas reagit comme il le fallait ?? (personne n'aime avoir la mauvaise place, de celui qui a été mauvais ou pas fait assez...)

    pas le binome qui veut que les assurances "marchent" et ne va pas parler de fautes faites par la victime, éventuellement...

    la famille qui ne sait peut etre meme pas qu'il existe des fora et que les membres sont interessés par le retex

    la famille qui doit gerer son deuil (la perte, le manque d'un etre aimé), qui doit faire face materiellement à ce deuil (prevenir les différents services, les banques), organiser la ceremonie,

    la famille qui doit gerer avec le matériel du plongeur, matériel, sa passion qui l'a emporté

     

    le binome qui ne sait pas forcément qu'il peut dire, avec ses mots ce qu'il s'est passé

     

    les autorités ? carrément non ! ce n'est ni leur travail, ni leur role.

     

    et, comme il n'y a pas de dash cam, c'est radio freedom (à la Reunion, c'est radio cancan)

    Link to comment
    Share on other sites

    je ne peux que plussoyer la remarque de Christophe.
    Quand je vois la difficulté pour faire des retex d'incidents ou accidents non mortels en plongée, cela n'est pas étonnant.
    Entre les plongeurs qui ne veulent pas, n'osent pas parler de leurs erreurs, la différence de perception de l'évènement entre eux, la crainte d'être jugés par les pairs (je ne parle même pas de justice ou d'assurance), la difficulté d'accepter un tiers impartial pour mettre en place le retex, le temps et l'énerge nécessaire pour le rédiger. Pour en avoir rédigé une demi-douzaine, je peux en témoigner.
    Quand on rajoute à cela, en cas d'accident mortel, la confidentialité due à l'enquête et aux potentielles suites juidiciaires, les contraintes liées aux expertise d'assureurs, il est particulièrement difficile voire impossible de faire un retex.
    Quasiment tous les plongeurs sur terre s'en plaignent, les anglais et suisses sont quasiment les seuls à publier des retexs annuels (et parfois succins) des accidents mortels.
     

    On pourrait demander à ce qu'une instance soit dédiée à cela, à l'image des bureaux d'enquête et accident dans le monde du transport.
    Mais qui financerait ce bureau ? Les plongeurs.
    Y sont-ils prêts ? J'en doute quand je lis encore qu'ils préfèrent gratter le moidre € pour plonger ou pour acheter sur Aliexpress plutôt qu'en magasin.

    • J'aime 5
    • Merci 2
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 9 minutes, bardass a dit :

    je ne peux que plussoyer la remarque de Christophe.
    Quand je vois la difficulté pour faire des retex d'incidents ou accidents non mortels en plongée, cela n'est pas étonnant.
    Entre les plongeurs qui ne veulent pas, n'osent pas parler de leurs erreurs, la différence de perception de l'évènement entre eux, la crainte d'être jugés par les pairs (je ne parle même pas de justice ou d'assurance), la difficulté d'accepter un tiers impartial pour mettre en place le retex, le temps et l'énerge nécessaire pour le rédiger. Pour en avoir rédigé une demi-douzaine, je peux en témoigner.
    Quand on rajoute à cela, en cas d'accident mortel, la confidentialité due à l'enquête et aux potentielles suites juidiciaires, les contraintes liées aux expertise d'assureurs, il est particulièrement difficile voire impossible de faire un retex.
    Quasiment tous les plongeurs sur terre s'en plaignent, les anglais et suisses sont quasiment les seuls à publier des retexs annuels (et parfois succins) des accidents mortels.
     

    On pourrait demander à ce qu'une instance soit dédiée à cela, à l'image des bureaux d'enquête et accident dans le monde du transport.
    Mais qui financerait ce bureau ? Les plongeurs.
    Y sont-ils prêts ? J'en doute quand je lis encore qu'ils préfèrent gratter le moidre € pour plonger ou pour acheter sur Aliexpress plutôt qu'en magasin.

     

    dans ma carriere antérieure, j'ai pris "quelques" témoignages d'accidents voiture, moto, flinguages ou autres morts ...

    Il m'avait été dit, martelé quand je suis rentré dans ce métier de prendre les témoignages à chaud, dans les premières minutes (en gros, la première demie heure) ; ensuite, ce serait trop tard. (le fait que le carnet de déclaration soit signé ou pas etait secondaire : ces informations étaient capitales pour comprendre ce qui venait de se passer.)

    trop tard parce que le témoin serait choqué et incapable de narrer correctement, trop tard car l'auteur ou les mis en cause se creent des vérités acceptables pour eux, qui deviennent LA vérité. Il faut vraiment la camera (qui n'est pas toujours là) pour établir la chronologie des faits, la vérité des faits (la camera ne ment pas, elle n'imagine pas, n'arrange pas la vérité, n’interprète pas, tout ce que fait un homme, la camera n'a pas d'à priori, n'est pas raciste....).

    quant à la qualité des témoignages.... il faut avoir interrogé plusieurs personnes qui ont vu la même scène pour mesurer la crédibilité, la valeur du témoignage... (parfois, on a des gens qui sont d'accord pour le début de l'action, pour la conclusion, mais, entre ces deux points, c'est un festival).

     

    alors, c'est quoi, la vérité acceptable ? c'est une vérité qui ne choque pas notre conscience ; on triture un peu les faits pour qu'ils correspondent à ce que l'on a fait (ou pas fait), qu'ils expliquent notre réaction (ou non reaction). Et cette version devient, inconsciemment, la vérité pour le narrateur. Elle le rassure.

    • J'aime 2
    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 45 minutes, christophe 38 a dit :

    c'est exact mais...

    qui va pouvoir, vouloir, devoir dire ce qu'il s'est passé ? le binome s'il n'a rien vu de ce qui se passait ou s'il n'a pas reagit comme il le fallait ?? (personne n'aime avoir la mauvaise place, de celui qui a été mauvais ou pas fait assez...)

    pas le binome qui veut que les assurances "marchent" et ne va pas parler de fautes faites par la victime, éventuellement...

    la famille qui ne sait peut etre meme pas qu'il existe des fora et que les membres sont interessés par le retex

    la famille qui doit gerer son deuil (la perte, le manque d'un etre aimé), qui doit faire face materiellement à ce deuil (prevenir les différents services, les banques), organiser la ceremonie,

    la famille qui doit gerer avec le matériel du plongeur, matériel, sa passion qui l'a emporté

     

    le binome qui ne sait pas forcément qu'il peut dire, avec ses mots ce qu'il s'est passé

     

    les autorités ? carrément non ! ce n'est ni leur travail, ni leur role.

     

    et, comme il n'y a pas de dash cam, c'est radio freedom (à la Reunion, c'est radio cancan)

    Oui je connais aussi Radio Freedom (y a toujours un probleme dans une ravine quelque part 😉)

    Entierement d accord avec vous ( j y ajoute le commentaire de Bardass) sur la difficulté d'avoir des retours et les multiples enjeux qui font que personne ne souhaite communiquer. Je pense que cependant certaines infos circulent et remontent aux niveaux des fabricants, des autorités et des organisations de plongée. On voit de plus en plus frequemment des evolutions de l'enseignement ou reglementaires qui sont liées a des retex.. pareil pour les constructeurs.

    Donc si ce forum peut aider a partager les quelques infos que l'on peut recuperer ds le milieu de la plongée, cela peut etre interessant.

     

    • J'aime 2
    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 54 minutes, bardass a dit :

    Quand je vois la difficulté pour faire des retex d'incidents ou accidents non mortels en plongée, cela n'est pas étonnant.
    Entre les plongeurs qui ne veulent pas, n'osent pas parler de leurs erreurs, la différence de perception de l'évènement entre eux, la crainte d'être jugés par les pairs (je ne parle même pas de justice ou d'assurance), la difficulté d'accepter un tiers impartial pour mettre en place le retex, le temps et l'énerge nécessaire pour le rédiger. Pour en avoir rédigé une demi-douzaine, je peux en témoigner.
    Quand on rajoute à cela, en cas d'accident mortel, la confidentialité due à l'enquête et aux potentielles suites juidiciaires, les contraintes liées aux expertise d'assureurs, il est particulièrement difficile voire impossible de faire un retex.
    Quasiment tous les plongeurs sur terre s'en plaignent, les anglais et suisses sont quasiment les seuls à publier des retexs annuels (et parfois succins) des accidents mortels.
     

    On pourrait demander à ce qu'une instance soit dédiée à cela, à l'image des bureaux d'enquête et accident dans le monde du transport.
    Mais qui financerait ce bureau ? Les plongeurs.
    Y sont-ils prêts ? J'en doute quand je lis encore qu'ils préfèrent gratter le moidre € pour plonger ou pour acheter sur Aliexpress plutôt qu'en magasin.

    Je ne saurais dire mieux.

    :+1:

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    ×
    ×
    • Create New...