Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Retour sur une formation formidable !


bla69

    Messages recommandés

    Je m'y colle aussi : mon petit retour d'expérience de la formation sidemount de septembre 2020 avec Pp_y (merci pour les précédents CRs qui m'ont fortement aidé pour le choix de Philippe).
    Le pourquoi : plongeur FFESSM N3/E1 (dans les 200 plongées en mer en une petite dizaines d'années), je voulais me remettre un peu en question et le sidemount m'intéressait par la rigueur qu'il semblait impliquer ...

    Et pour ces deux points (remise en question, rigueur), j'ai été servi !

    C'est le CR à chaud fait tous les soirs, je n'ai pas eu envie de le raccourcir : j'implore votre indulgence !

    Lundi matin - théorie.
    Ventilation / Flottabilité / Trim / Position
    Philippe m'a appris plein de choses (dont pleins que j'ai réutilisé avec bonheur pour le peu de formation que j'ai pu faire depuis) et j'ai enfin compris des notions qui étaient assez obscures pour moi 🥴 - il était temps !
    Plongée backmount lundi après-midi (bloc 12L) pour que Philippe constate les dégats.
    Bien bien bien … déjà une bonne remise en cause (moi qui me prenait pour un bon plongeur ...).
    Ce n’est pas la cata mais plein de détails sont à revoir :
    - Ventilation
    - Palmage (gainage !)
    - Position du regard (relever la tête … bouteille trop haute).
    - En plus je fais le culbuto car l’air se répartit mal dans ma donut.
    - Longueurs et routage de mes tuyaux
    Après la plongée, débrief vidéo et mise en évidence de tous les points à améliorer.
    Et Philippe s’attelle ensuite à améliorer mon matos : on change 2 flexibles (direct system et mon principal que j’ai autour du coup – je respire sur le secours).
    Le miflex jaune de mon secours dépare aussi à la vidéo : longueur un peu bâtarde et ça flotte …
    Et aussi un peu de théorie « pratique » pour le lendemain (initiation au réglage du harnais)
    Plongée backmount mardi matin (bloc 12L)
    Un invité de marque : Bardass qui vient jouer les observateurs. Sympa de le rencontrer et de pouvoir lui dire un grand merci pour ses partages d’expérience. Et en plus, il est venu avec le Triton !
    Y’a sans doute du mieux mais toujours pas mal de chose à améliorer. Et en sortie, je fais 3 lâchers de parachute : le mien 2 fois (le premier consécutif à une erreur de ma part : il est parti sans ficelle au bout – heureusement, belle interception de Laurent au dessus de moi qui me remet en jeu), et celui de Philippe.
    Plongée sidemount mardi après midi – 2 blocs alu 7litres
    On y est ! Toujours avec Laurent comme observateur qui a troqué sa config Triton contre une config sidemount plus légère (en fait, il a juste viré le Triton et troqué sa superbe étanche contre une humide – mais les blocs sont les mêmes).
    Et il va servir de sherpa en début de plongée : Philippe ne m’équipe que d’un seul bloc au début et c’est Laurent qui promène le second en attendant que Philippe m’équipe du second (sous l’eau bien évidemment).
    On part, et les sensations sont bonnes (mis à part que je me sens dans la peau du mec qui fait son baptême et qui ne gère rien), ça glisse bien, les conseils prodigués par Philippe avant et après les autres séances m’aident à trouver une position pas trop dégueulasse.
    Philippe me fait jouer avec un mousqueton que je dois déplacer sur les anneaux du harnais, l’idée étant de le faire sans regarder et en conservant son trim. J’y arrive à peu près, je ne trouve pas encore facilement les anneaux  vers les épaules.
    Au bout de 15/20 min, Philippe récupère la bouteille auprès de notre sherpa de luxe et la pose sur le fond. Il se déséquipe de la bouteille correspondant (la droite au long hose), et me montre comment la clipser sur le harnais. Je dois suivre ses gestes … bon … j’ai fait des trucs mais je n’ai pas réussi à fixer l’élastique sur le robinet pour ramener la bouteille contre moi … Philippe s’y colle, mais demain, ce sera bien à moi de le faire.
    On fait des exercices de changement de détendeurs.
    Théorie mercredi matin
    Du palmage : faut que je demande les noms à Phillippe. (back, flutter ?, modified ?).
    Monter les détendeurs sur les blocs
    S’équiper avec les blocs
    SDrill (Safety Drill) : donner de l’air avec le long hose (2 cas à gérer selon qu’il est dans la bouche ou sur clipser à l’anneau)
    Répéter !
    Plongée sidemount mercredi après midi  – 2 blocs alu 7litres
    Cette fois-ci je gère mon matériel (sous la surveillance aiguisée de Philippe … qui c’est qu’avait pas connecté le direct system ?)
    La mise à l’eau se passe bien (saut avec les 2 blocs alu 7litres clipsés avec des mousquetons) et je mets les élastiques en place … ça passe.
    On descend et on évolue tranquille. Puis les nouveaux types de palmage qui font avancer, le back se sera pour plus tard dans la séance (en principe).
    On évolue encore un peu … et là l’instant de grâce qui me fait sans doute toucher du doigt la beauté du sidemount : j’ai pendant quelques secondes l’impression de glisser/voler avec une fluidité jamais ressentie en backmount ! Le pieds total 🤩!
    De la grâce, on va passer à la frustration totale 🥶 : je ne suis pas capable de rester à l'arrêt (pour faire des SDrills) sans lamentablement piquer la tête en bas … j’ai beau essayer de m’arquer, monter la tête pour regarder vers le haut, rien n’y fait ! Devant ce spectacle pitoyable, Philippe se lance dans une opération à wing ouverte pour repositionner les plombs un peu plus bas … les chose s’améliore un peu … puis je rechute … nouvelle opération à wing ouverte pour encore redescendre les plombs … ça va mieux mais c’est bien fragile. Au final, on fait quelques SDrills (avec quelques erreurs mais ça commence à rentrer – Je pense au mantra de Santiago : Train and practice practice …).
    On finit par un lâcher de parachute acceptable. Puis Philippe me fait me déséquiper du bloc droit, relover le long hose et on remonte tout doucement et je n’ai plus qu’à accrocher le bloc droit à un mousqueton et à remonter à l’échelle.
    Le debrief sur le bateau est assez simple, les gestes techniques commencent à rentrer par contre, le trim/position ce n’est pas ça et quand Philippe commence à me dire avec tact que mon souci n’est sans doute pas dû qu’à un mauvais placement des plombs … je sais déjà ce qui va suivre … je ventile mal (trop haut).
    Chose qui se confirme au debrief vidéo le soir, les choses à améliorer : la ventilation, le gainage, la position des palmes (quand ça merde, je replie les palmes vers les fesses).
    Après le debrief, on enchaine avec un peu de théorie et pratique à sec sur les VDrills. On verra l’application concrète demain !
    Plongée sidemount jeudi matin – 2 blocs alu 7litres
    Et bien on applique et ça rentre petit à petit. Bon … pour le Back Kick, ce n’est pas gagné, mais le Shuffle Kick et le Modified Flutter kick passent sans trop d’encombre. Et concernant les VDrills, ça passe aussi sans trop de cagades.
    Plongée sidemount jeudi après midi – 2 blocs alu 7litres
    Practice, practice, practice, … lors du debrief, Philippe me dit que ça vient !
    Un bon moment, le S Drill : Philippe m’avait dit qu’il avait équipé ses long hoses avec des mécanismes cassants rapidement si on tire fort dessus afin d’éviter à avoir à démousquetonner le détendeur. Philippe me fait le signe de la panne d’air, j’identifie le détendeur en bouche (celui du bloc gauche), je dois donc libérer le droit (celui du long hose) en faisant une franche poussée … 1 fois, 2 fois, 3 fois … cette foutue pièce qui aurait du se rompre facilement ne veut rien savoir – 4 fois, 5 fois … Philippe me montre le mouvement avec son long hose, une forte poussée et la pièce se rompt facilement … je réessaie, ça ne marche pas. Philippe démousquetonne mon long hose et le remousquetonne sur son harnais pour faire la manip : 1 poussée … nada, 2ème poussée : ça marche … sauf que ce n’est pas la bonne pièce qui s’est rompue, c’est le rilsan qui assurait la liaison entre le détendeur et ladite pièce 🤣
    Un peu de théorie le soir sur la planification avec des blocs sidemounts.
    Plongée sidemount vendredi matin – 2 blocs alu S80
    D’abord essai avec 1 bloc et un plomb de l’autre côté pour équilibrer … ça marche aussi sans le plomb.
    Et on refait …
    Echec en back kick :je n’arrive pas à me mettre en bonne position : allongée regard vers le haut.
    J’ai l’impression que quand j’essaie de m’allonger et de descendre les jambes, les palmes en appui contrecarre le mouvement ! L’impression de revenir 2 jours en arrière !
    Une belle cagade sur une assistance : je gonfle la stab au lieu de la vider en me trompant de bouton sur le DS et je persiste …
    Et un n’importe quoi à la fin quand on commence à plier les gaules pour remonter en surface.
    Mais ça vient …
    Plongée sidemount vendredi après midi – 2 blocs acier 10 litres
    Plongée de validation au cours de laquelle il va se produire quelques évènements …
    Même si j’ai enlevé 1,5Kg, le phoque est drôlement plus facile avec les blocs aciers !
    Petite promenade puis Philippe repère un vieux filet sur un tombant dans lequel sont empêtrés des poissons morts et 4 petites cigales dont 3 sont vivantes : une opération de sauvetage s’organise sous la direction de Philippe qui sort son easycut : c’est la première fois que j’en vois un en action sous l’eau (je n’ai jamais eu l’occasion de me servir du mien). Je lui prête main forte pour débarrasser les cigales de mer des forts nombreux bouts de fil. La mission est une réussite : 3 cigales sauvées ! Philippe récupère les bribes du filet et les place à côté de l’ancre pour les remonter à la fin de la plongée. La plongée se poursuit sans anicroche (et des bonnes réactions de ma part aux évènements). Il y a plein de poissons, l’eau est chaude (23°), ça glisse …
    Fin de plongée, Philippe récupère les bouts de filets et les remonte. Petit debrief tranquille sur le bateau, me voilà certifié plongeur IANTD sidemount … tout reste à faire !

    • J'aime 2
    • Merci 7
    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    il y a 40 minutes, Pp_y a dit :

    Merci @bla69

    pour ce CR !

    😉

    Ça fait plaisir et ça rappelle des souvenirs.

    J'espère comme @bardass

    que tu as pu pratiquer depuis ou que tu pourras cet été ! 😉

     

    Et bien non, je n'ai pas encore pu pratiquer 🤨 ...
    Mais ce n'est pas l'envie qui manque : ma liste de courses est prête, il faut juste que je fasse feu ... mais je suis un peu long à la détente (j'hésite encore entre le Roth 7,5 et le 8,5 : j'ai peur de trouver ce dernier un peu trop long).

    Mais si je franchis le pas, je viendrai faire un petit tour vers chez toi pour régler tout le bazar !

     

    Modifié par bla69
    • J'aime 1
    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Bloc : 8,5l sans hésitation meme si un peu plus long.

    j’ai envoyé deux plongeurs de mon club chez Philippe pour une formation SM, ils sont plus petits que toi.

    après pas mal de discussions concernant l’encombrement et la sécurité, ils ont opté pour les 8,5l et s’en portent bien.

    • J'aime 1
    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    il y a 9 minutes, bardass a dit :

    Bloc : 8,5l sans hésitation meme si un peu plus long.

    j’ai envoyé deux plongeurs de mon club chez Philippe pour une formation SM, ils sont plus petits que toi.

    après pas mal de discussions concernant l’encombrement et la sécurité, ils ont opté pour les 8,5l et s’en portent bien.

    C'est bien vers ce format que je pensais me diriger au final : merci pour la confirmation !

    • J'aime 1
    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Je vois qu'un des plus de cette formation c'est l'essai de plusieurs types de blocs, acier, alu, différentes contenances...

    Quand j'ai fait la mienne (iantd aussi) j'avais déjà mes deux s80 et je n'ai pratiqué que la dessus.

     

    Une fois à Majorque, un centre m'a proposé des 2x 10 litres acier, et c'était sympa aussi, notamment de ne pas avoir à gérer la remontée vers le haut du cul des blocs inévitables avec des S80 en mer.

    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Marrant, mes 12 litres acier remontent du cul en eau douce vers les 70 bars ( à la louche).

     

    Ce que je retiens sinon de ce C.R., c'est qu'en définitive une grosse partie de la formation sidemount s'apparente à un (bon) intro to tek ou fundamentals en backmount.

    Ne s'y rajoute que la question des réglages et deux trois bricoles.

     

    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    il y a une heure, val74700 a dit :

    Marrant, mes 12 litres acier remontent du cul en eau douce vers les 70 bars ( à la louche).

     

    Ce que je retiens sinon de ce C.R., c'est qu'en définitive une grosse partie de la formation sidemount s'apparente à un (bon) intro to tek ou fundamentals en backmount.

    Ne s'y rajoute que la question des réglages et deux trois bricoles.

     

    Je ne dois pas être très doué en CR 🤔

    Parce que je peux te garantir que largement plus de la moitié de la formation à porté sur le sidemount  : la question des réglages est notamment primordiale (que ce soit hors de l'eau ou dans l'eau) - Ah la façon de lover les tuyaux le long des blocs pour que ça fasse propre 🤪 - et je pense qu'à moins d'être particulièrement doué, quelqu'un qui n'y connait rien va galérer pas mal avant d'obtenir quelque chose de propre ! Et je ne te parle pas des SDrills et VDrills adaptés pour le sidemount.

    Mais comme Philippe s'adapte beaucoup à ses élèves, il m'a fait travaillé sur des choses qui paraissent basiques à un plongeur Tek mais qui ne sont pas si évidentes pour un petit plongeur N3 FFESSM et c'est peut-être ça qui transparaît d'abord dans mon CR ?

     

     

    • J'aime 1
    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    En fait vous avez tous les deux raisons : oui une bonne part de la formation sidemount correspond à un fundamental ou intro/tec, (adapté au sidemount pour le vdrill).

    et c’est normal : les plongeurs s’initiant au sidemount sont en grande majorité des plongeurs loisirs quelle que soit leur formation d’origine. Ce n’est pas lié à la formation française.

    du coup, les plongeurs maîtrisant ou certifié fundamental progresseront beaucoup plus vite dans la formation SM puisque celle ci se focalisera uniquement sur les spécificités de cette pratique.

     

    comme le dit bla69, Philippe poussera plus ou moins les concepts techniques (qualité du palmage, trim, ventilation) selon les besoins et attentes du plongeur : nul besoin d’emmerder un plongeur sur un back kick parfait si ce plongeur souhaite pratiquer en loisir le SM. A l’inverse, celui qui veut back kicker au top pourra y passer plusieurs heures d’entraînement.

    • Merci 1
    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    il y a 44 minutes, bardass a dit :

    En fait vous avez tous les deux raisons : oui une bonne part de la formation sidemount correspond à un fundamental ou intro/tec, (adapté au sidemount pour le vdrill).

    et c’est normal : les plongeurs s’initiant au sidemount sont en grande majorité des plongeurs loisirs quelle que soit leur formation d’origine.

     

    Exactement Laurent, et je dois dire qu'en tant que formateur, le sidemount est pour moi très plaisant à enseigner pour deux points :

    - apprendre aux plongeurs une nouvelle façon de plonger (le sidemount lui-même)

    - en profiter pour leur enseigner de nouvelles techniques pas forcément connues en « loisir » (bien que je me définisse moi-même comme un plongeur plus « loisir » que « tek », là, on est à la frontière des deux) et perfectionner ainsi certains points importants à mes yeux.

    Modifié par Pp_y
    • J'aime 3
    • Merci 2
    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Le double effet kiss cool :D.

     

    Il ne faut pas forcément vendre les palmages tek comme tel.

    Un photographe "loisir" dans 10 mètres d'eau tropicale aura beaucoup de plaisir à maîtriser trim et kick.

    Pour se positionner parfaitement devant un sujet, sans ravager les coraux, en maîtrisant sa position malgré le courant, immobile...

     

    • J'aime 2
    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    il y a 28 minutes, val74700 a dit :

    Il ne faut pas forcément vendre les palmages tek comme tel.

    Un photographe "loisir" dans 10 mètres d'eau tropicale aura beaucoup de plaisir à maîtriser trim et kick.

     Je ne peux qu'approuver ... Il ne m'aurait pas déplu d'apprendre certains trucs plus tôt (voir très tôt) dans mon cursus de plongeur : l'important de ventiler en bas, la notion de position, baisser les épaules et regarder en haut quand on fait un phoque ... et j'en passe !

    Et j'essaie d'en faire profiter les débutants que je forme en tant qu'initiateur !

    • J'aime 1
    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant
    • Dernières Discussions

    • Discussions similaires

      • 86
        Bonjour,   Je réfléchis à me former au recycleur. Pour des raisons de commodités géographiques ce serait sur un recycleur Submatix Mini-Quantum (avec formation par l'importateur de cette marque en France si j'ai bien compris installé près de Toulon).   J'ai vu beaucoup de retours négatifs sur ce produit dans des posts qui sont un peu ancien. Les choses ont donc peut-être évolué depuis.   Je ne cherche pas une machine pour faire de la plongée souterraine ou en
      • 10
        Bonjour,   Je fais souvent des baptêmes de plongées avec mon fils de 9 ans (il est petit pour son age en taille). Il plonge avec un 6l acier, stab xxs, détendeur et combi 5.5mm. Il est confiant sous l'eau, sais faire un lacher-reprise d'embout et un vidage de masque. Le problème c'est la stabilisation:   Je le lâche pas (je le tiens) tout le long de la plongée a sa stab. C'est moi qui gère sa stab, aucun soucis la dessus, il flotte entre 2 eau. Le soucis c'est qu'il pivo
      • 13
        Bonsoir a tous.   J'aimerais savoir comment faire pour aller plonger occasionnellement à la gravière de Plobsheim. Règlementations Club(s) a contacter etc...   Bref je suis preneur de toute bonnes informations   Merci  
      • 36
        Il y avait lui, il y avait moi.   Cette histoire se déroule sur un site dont je tairais le nom, connu des plongeurs et des pêcheurs, dans l'océan indien. Il n'y a rien en surface d'autre que le bleu de la mer et, à marée basse, un banc de sable. Pas une terre à moins de 300 km. Sous la surface, c'est un tombant qui donne le vertige et un bleu qui n'en finit pas...   Nous sommes dix à nous jeter à l'eau. La règle est simple: un plongeur sonde, surveillé par son binôme, le reste de la pala
      • 2
        Salut,   Suite au vaccin COVID, j'ai  un gros ganglion douloureux sous l'aisselle. Je devais plonger mais dans le doute j'ai annulé.   Je me suis dit, naïvement: si il y a des "cochonneries" quelconques dans le ganglion, la surpression, mais surtout la dépression qui s'ensuit risquer peut être de diffuser ces "cochonneries". C'est l'analyse du professeur foldingue.   Bien que ça n'ait rien à voir, j'avais lu quelques part que la suppression pouvait favoris
    ×
    ×
    • Créer...

    logo.png.82da6b1cbfb259c1df0e18cf18904a1e.png

     

    Plongeur.com propose des services gratuits et n'est financé que par la publicité. Nous faisons de notre mieux pour éviter les formats intrusifs (au dessus du contenu, avec du son,etc...) et pour que celle ci soit la plus acceptable possible.

     

    Si vous aimez les services de Plongeur.com, que vous trouvez des informations utiles et que vous voulez continuer a en profiter longtemps et gratuitement, désactivez votre bloqueur de publicité pour notre site !