Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Surveillance de surface


Didiplongée
 Share

    Recommended Posts

    Il y a 2 heures, CDMC a dit :

    Donc un patron n'est pas salarié ?

    Il doit vivre de la pluie et du beau temps alors !

    :jesors:

    Non il n'est pas forcément salarié cela dépend de ses choix et de la forme sociale de son entreprise. Il peut être travailleur non salarié (SARL ou auto-entrepreneur par ex), assimilé salarié (SASU par ex) mais payé soit en salaire soit en dividende (donc pas salaire), et il peut sans doute être tout un tas d'autres trucs que je ne maîtrise pas :)

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a une heure, NTD a dit :

    Pas forcément une échelle ! Des saisines peuvent suffirent sur certaines embarcations (pneumatiques).

    tout à fait :

    il y a eu une refonte de la division 240 en 2015 ou 2016.

    voilà ce que disait l'ancien texte :

    Article 240-2.60
    Moyen de remonter à bord en cas de chute à l'eau
    I. Tout navire comporte un dispositif permettant à une personne tombée à l'eau de remonter à bord aisément et par ses propres moyens, sans compromettre la stabilité.
    II. Dès lors qu’une personne tombée à l'eau a atteint l’endroit du navire prévu pour la remontée à bord, elle doit pouvoir mettre en oeuvre le moyen de remonter sans assistance extérieure.
    III. Lorsque le franc-bord lège est supérieur à 500 mm, ce dispositif peut être une échelle dépliante ou un filet, ou tout dispositif de marches et de poignées assujetti de manière permanente au navire, à condition qu’il puisse être déployé en cas de nécessité au moins à 300 mm sous la flottaison la plus basse. Lorsque le francbord lège est inférieur à 500 mm, des prises de mains simples, ou une ligne souple, solidement fixées sur le pourtour du navire, sont admises.

     

    Maintenant, les bateaux qui ont un franc bord superieur à 500 mm doivent avoir un moyen de remonter à bord, de conception (c'est à dire, qu'ils sont homologués comme ça, c'est (encore) à dire qu'il est optionnel (donc pas obligatoire) de rajouter une échelle. www.plongee-cias.org/actualites/pdf/1175cts.pdf (un semi rigide n'a pas un boudin de 50 cm de diametre..)

    image.thumb.png.cad85261990431f75d92589191393423.png

         
     

     

     

    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 4 heures, CDMC a dit :

    Donc un patron n'est pas salarié ?

    Il doit vivre de la pluie et du beau temps alors !

    :jesors:

    Il y a, en effet, différents statuts. Tu peux être travailleur non salarié ou salarié de ton entreprise. Chacun des statuts a, bien sûr, ses avantages et inconvénients. Mais pour être salarié tout en étant le gérant de ta propre entreprise il y a des conditions précisent à remplir.

    Je vais me passer de détailler le sujet car la documentation sur le web ne manque pas.

    https://jesuisentrepreneur.fr/statut-juridique/gerant-salarie-non-salarie.html

    Edited by nobubble
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 10 minutes, whodive a dit :

    Dans le cas d'absence d'échelle, le DP devrait donc au moins vérifier la capacité de ses plongeurs à être capables de monter par les saisines.

    il faut une compétence ??

    sinon, c'est un plongeur encadré ??

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 53 minutes, whodive a dit :

    Dans le cas d'absence d'échelle, le DP devrait donc au moins vérifier la capacité de ses plongeurs à être capables de monter par les saisines.

    Ou leur dire d'attendre son retour ?

    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 3 heures, NTD a dit :

    Pas forcément une échelle ! Des saisines peuvent suffirent sur certaines embarcations (pneumatiques).

    Pour avoir acheter un SR, depuis ces nouvelles dispositions, je ne pense pas que cela soit suffisant.

    Car les vendeurs ne sortent pas les bateaux neufs sans au moins une échelle souple. Ils refusent de te vendre le bateau sans ce type d'équipement.

    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 1 heure, christophe 38 a dit :

    il faut une compétence ??

    sinon, c'est un plongeur encadré ??

     

    il y a 57 minutes, nics a dit :

    Ou leur dire d'attendre son retour ?

    si le premier binôme qui remonte à besoin de l'oxygen et/ou alerter les secours mais sont bien incapables de monter par les saisines, qui est responsable ?

    Le DP ? Le capitaine du bateau ? Le constructeur du bateau ? Les plongeurs ?

    • J'aime 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 16 heures, christophe 38 a dit :

    peux tu me trouver ce que j'ai mis en gras dans le décret ?

    la loi se lit et s'applique, elle ne s'interprete pas.

    La Loi a souvent ses textes d'application et sa jurisprudence...qui obligent à une certaine application actualisée et sachante de la Loi.

     

    Sinon, Je parle bien d'activités hyperbares à titre professionnel...et c'est ainsi depuis le changement de réglementation il y a plus de 25 ans...

    Il suffit de partir du Code du travail, sans aucune interprétation.

    https://www.legifrance.gouv.fr/codes/section_lc/LEGITEXT000006072050/LEGISCTA000023414610/#LEGISCTA000023414610

    Tu retrouves systématiquement les trois qualificatifs employeur, équipe, travailleur/personne.

    Et parmi les différents rôles possibles pour un travailleur, selon sa qualification et sa désignation par l'employeur  ou par le chef d'opérations, tu retrouves le surveillant...

     

    Après, en plongée loisirs, et surtout quand tu paye une prestation, c'est quand même mieux de savoir que tu peux compter sur une assistance, une sécurité surface.

    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 8 heures, whodive a dit :

     

    si le premier binôme qui remonte à besoin de l'oxygen et/ou alerter les secours mais sont bien incapables de monter par les saisines, qui est responsable ?

    Le DP ? Le capitaine du bateau ? Le constructeur du bateau ? Les plongeurs ?

    on fait un simulacre de proces ici ?

    le centre de plongée parce qu'il n'a pas mis de sécu surface facultative dans ce cas ??

     

    sinon, Darwin at work ?

    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 8 heures, whodive a dit :

     

    si le premier binôme qui remonte à besoin de l'oxygen et/ou alerter les secours mais sont bien incapables de monter par les saisines, qui est responsable ?

    Le DP ? Le capitaine du bateau ? Le constructeur du bateau ? Les plongeurs ?

     

    Personnellement, je trouve galère de remonter sur un pneumatique sans échelle, mais parceque je pratique pas régulièrement sur ce type de bateau.

    Par contre, notre corp est quand même bien fait, dans une situation d'urgence, l'adrénaline est là pour palier a un manque de force temporaire (quand il n'y a pas la technique, on compense avec la force). Je pense pas que cela soit vraiment un problème, quitte a tout larguer dans l'eau pour remonter.

     

    En situation non urgente, bah tu prends le temps, tu analyse et normalement, tu finis par monter si personne est là pour t'aider a bord.

     

     

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 12 minutes, whodive a dit :

    Vu la condition physique et l'âge de certains plongeurs et plongeuses, je ne serais pas si confiant que cela 😅

    ils choisissent l'option assisté ou encadré alors (s'ils sont conscients de leur (in)capacité).

     

    mais, il y a un moment où il faut arreter d'aller chercher en face un responsable de ses propres faiblesses et oser affronter la realité (nous vieillissons tous et nous y passerons tous, à la limitation de nos aptitudes)

     

     

    Edited by christophe 38
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a une heure, christophe 38 a dit :

    ils choisissent l'option assisté ou encadré alors (s'ils sont conscients de leur (in)capacité).

     

    mais, il y a un moment où il faut arreter d'aller chercher en face un responsable de ses propres faiblesses et oser affronter la realité (nous vieillissons tous et nous y passerons tous, à la limitation de nos aptitudes)

     

     

    Si j’ai bien compris, on parle ici d’une structure commerciale.

    Ne devrait-elle pas s’adapter à son public ?

    Penses-tu qu’avec les seuls jeunes et vaillants plongeurs elle arrivera à vivre ?
     

    Au delà des contraintes légales, si tu disposes d’un bateau en mauvais état, tu te dois de le réparer. Les plongeurs ne paieront pas moins cher car le service est dégradé.

    Ils iront ailleurs.

     

    J’ai les moyens de me payer mes loisirs, j’ai donc également la possibilité de choisir où je vais pratiquer.

     

    Encore la semaine passée, en Corse, plusieurs personnes m’invitaient à aller plonger dans un autre club. Bien que la route pour y aller était plus longue, j’ai fini par aller voir.

    Accueil mitigé. Mais pas de chance, il avait une urgence à gérer, donc pas le temps de s’occuper de l’accueil.

    Le matériel était posé en vrac, les combinaisons usagées. Plongée départ plage pour monter sur des semi-rigides 24 personnes maxi. Puis j’en ai vu un rentré. Un boat people surchargé de plongeurs.

    J’ai appris plus tard, qu’ils avaient l’habitude de de prendre 1 voir 2 plongeurs en surnombre.

     

    D’après toi, est-ce que je suis retourné pour y plonger ?

    Je n’ai pas non plus cité ce club dans mon CR sur la Corse.

    • J'aime 1
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 32 minutes, PlongeurSDF a dit :

    Je n’ai pas non plus cité ce club dans mon CR sur la Corse.

     

    Perso je l'aurais fait sans hésiter. Non pas pour le descendre en flamme, mais afin d'etre objectif.

    Comment veux tu que les lecteurs choisissent le "bon" club si ils ne peuvent comparer.

     

    Dans un CR on est pas obligé de dire tout est beau. 

     

    Même si lors de mon dernier CR sur les Maldives j'ai été très positif... je n'ai en rien occulté des points pouvant etre amélioré...  chaque lecteur retiendra ce qu'il jugera important. 

     

    Je tente d'être objectif.... même si je suis subjectif n'ayant que mon expérience comme référence. 

    Edited by caolila
    • J'aime 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    • Dernières Discussions

    • Similar Topics

      • 99
        Suite au message de @PlongeurSDF dans ce post  Je suis surpris de lire que l'on conseil 4h d'intervalle de surface alors que dans toutes les destinations ou je vais c'est en général entre 45min et 1h @caolila donne les même infos que moi.   Même mes ordinateurs me conseillent 45min.   Vous pratiquez comment ?   Est-ce que cela vous semble pas excessif ces 2 à 4h d'intervalle ?  
      • 29
        Bonjour,   Quand j'en ai eu assez d'attendre mon tour pour contrôler la pression de mon bloc avant de partir en sortie club, de mettre un insert, de l'enlever (le mano club est à étrier et mon matos en din), le mano du détendeur dans le sac dans la voiture bien au chaud... j'ai donc commandé pour un peu moins de 30€ livré, un bon mano chinois qui trône dans ma boite à gants. il fait le job, bien étalonné et à ce prix là, il est même livré avec des joints de secours, donc satisfait de m
      • 15
        Pour ceux que cela intéresse, il y Breaking Surface sur Ama.. Pri... film du 19 décembre 2020 en VOD et en VOD et et / 1h 21min / Action, Drame, Thriller     Synopsis : Quelques jours après Noël, Ida et sa soeur Tuva, organisent une sortie plongée hivernal dans un coin reculé de la côte Norvégienne. Pendant la plongée, un éboulement coince Tuva sous l’eau. Alors que Ida fait surface pour demander de l’aide, elle découvre que l’éboulement a également enseveli leurs équipe
      • 17
        Bonjour, vous trouverez ci-joint mes deux réalisations pour les plongées de la côte de jour et de nuit. Bien cordialement. Artos56
      • 17
        Plongée sous marine, la « sécurité surface » au tribunal Un moniteur de plongée était poursuivi pour avoir confié son bateau à un stagiaire, qui a perdu 9 plongeurs en mer en 2017. Sauvés par un pêcheur, les plongeurs ont eu de la chance. L'employeur a lui été condamné alors qu'il faisait partie de la palanquée. Explication. Par YD - 1 octobre 2020 https://lejournaldemayotte.yt/2020/10/01/plongee-sous-marine-la-securite-surface-au-tri
    ×
    ×
    • Create New...