Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Livre « je suis plongeur, j’aime les poissons et je les mange (pas) »


    Recommended Posts

    Bonjour. Moniteur de plongée depuis 1983,  vivant à  Marseille, je viens de publier un livre en auto édition - préfacé par Sea Shepherd dont le titre est: « je suis plongeur, j’aime les poissons et je les mange (pas) ». Ce livre est insolite dans le sens ou la relation plongeur et poissons n’a jamais été abordée sur le plan éthique et philosophique. Sans aucun jugement, je souhaite seulement nourrir la réflexion sur nos contradictions. En effet nous voulons tous sauver les requins mais nous en mangeons sans le savoir en achetant de la « saumonette ». Nous partageons tous nos superbes photos de poissons mais nous mangeons la source de notre émerveillement…
    Pour rappel un tiers de l’humanité, la mer constitue l’unique source de protéines animales. Pour nous, manger du poisson est avant tout un choix gastronomique, voire culturel. Pourtant, d’autres sources de protéines (végétales) sont à notre disposition répondant totalement à nos besoins énergétiques sans pour autant générer de la souffrance. En mangeant du poisson, nous justifions et encourageons la poursuite de la surpêche qui participe à la destruction du milieu marin. Si nous ne changeons rien, nous aurons vidé les océans de tous leurs poissons avant le milieu du siècle. Il sera alors dérisoire de s’émouvoir de la disparition des mammifères marins, dés requins, des poissons… Le plongeur sous marin en scaphandre, tel un astronaute évoluera dans des paysages « lunaires », sans vies et monochromes. Ce sera réellement le monde du silence. Nous avons la chance de visiter les fonds sous marins, le privilège de découvrir toute la beauté et la diversité du peuple des mers, de pouvoir évoluer dans une nature encore indomptée - c’est donc à nous que revient la responsabilité de montrer la voie. Mon livre se propose de répondre a la question : peut-on réellement être plongeur, aimer les poissons tout en les mangeant ? Il est aussi une invitation à ne plus être a l’égard des poissons dans une simple attitude de consommateur, mais de partenaire, respectueux et émerveillé.
    Tous les bénéfices sont entièrement reversés à Sea Shepherd. Il est disponible 10€ : www.plongeeveggie.bigcartel.com.
    Pour les mers et les océans 
    Eddy 🐙
    Le sommaire (au fil de l’eau):
    1. Préface  Sea Shepherd  
    2. Introduction
    3. Quelques principes généraux sur le végétarisme
    4. Terrestres ou marins, les animaux ont les mêmes droits
    5. Le végétarisme est-il soluble dans la pratique de la plongée 
    6. Notions de nutritions et de physiologie rapportées à la pratique de la plongée libre ou avec bouteilles 
    7. Pour une plongée plus éthique: devenir végétarien et ne plus manger de poisson
    8. Postface du Dr Michele Rubirola 

    239B0B13-B2AB-407F-AD69-A148BF3DEACA.jpeg

    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 1 heure, Plongeeveggie a dit :

    Nous partageons tous nos superbes photos de poissons mais nous mangeons la source de notre émerveillement…

    Mince, quand je prends la photo d'un paysage.... je pense jamais que je mange ce qui s'y trouve : la le champ de blé, ici la vache ou encore la bas le pommier, etc .... 😱😱 .

    Edited by benbulle
    • J'aime 2
    Link to comment
    Share on other sites

    J'ai résolu le problème...je ne prends plus de photos :D.

     

    Blague à part :

     

    L'être humain est omnivore, c'est illusoire de vouloir en faire un ruminant.

    Je m'imagine bien demain aller demander à un brochet d'arrêter de manger des ablettes, à un faucon d'arrêter de bouffer des souris ou à un lion d'arrêter d'égorger des antilopes.

     

    N'importe quel prédateur bouffe sa carte postale.

     

    Le vrai souci, ce n'est pas que l'homme bouffe de la viande ou du poisson.

    Le vrai souci, c'est que 7 milliards d'hommes en bouffent.

    • J'aime 2
    • Merci 2
    • Haha 2
    Link to comment
    Share on other sites

    J'évite de manger des poissons clowns, ils donnent tellement bien en photo 😛

     

    Pour ma part, j'essaie de manger des plats contenant peut ou pas de protéines animales mais j'ai de la peine à trouver des choses plaisantes à manger.

     

    Manque de connaissance sûrement. 

     

    Mais je suis ouvert à ces mets et c'est déjà plus que 90% de mon entourage 🙂

     

    (Je donne déjà à sea shepherd en direct) 

    Edited by Lioson
    Link to comment
    Share on other sites

    C'est un peu le même débat que pour les NoVax et autres illuminés !

     

    Personnellement, je suis pour une nourriture "raisonnée", à savoir que les protéines animales ne me sont pas indispensables au quotidien

    Mais de la à basculer dans la "vegan-attitude" il n'y a, pour moi, aucun risque ! 

    • J'aime 3
    Link to comment
    Share on other sites

    Ne pas oublier que si nous n'avions pas bouffer de viande, et surtout, si nous n'avions pas eu accès au feu pour accélérer la digestion, nous n'aurions pas eu assez de temps libre pour développer nos capacités intellectuelles...et nous serions encore des "singes".

    Saviez-vous que chez les gorilles, la concurrence entre mâles pour devenir Alpha fait qu'ils grandissent de plus en plus de génération en génération ? Enfin, jusqu'aujourd'hui. Là, ils ne grandissent plus.

    Simplement parce qu'ils passent déjà tout leur temps à bouffer et digérer des bambous, pauvres en nutriments, et qu'ils n'ont techniquement plus la possibilité de manger plus...donc arrêtent leur croissance.

     

    Donc taper sur la barbak c'est bien, mais ne pas oublier que sans, nous ne serions que des chimpanzés.

     

    Après, est-ce que cela aurait été un mal....c'est un autre débat :petard:

     

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 16 minutes, val74700 a dit :

    si nous n'avions pas eu accès au feu pour accélérer la digestion

    Promis, j'arrête les tartares et autres carpaccios ... 

    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 7 heures, val74700 a dit :

    Le vrai souci, c'est que 7 milliards d'hommes en bouffent.

     

    Il y a 6 heures, brenique a dit :

    ...et gaspillent....

    Et que sur ces 7 milliards, quelques milliards (1? 2? 3?) en bouffent TROP (dont nous, français, européens ...) !

     

    Donc si on pouvait déjà simplement véhiculer le message que limiter les viandes/poissons n'est pas nuisible à la santé et de manger plus de fruits et légumes, ce serait très bien, sans nécessairement pousser à l'extrême que constitue le véganisme.

     

    Pour ce qui concerne spécifiquement le poisson, il existe des recommandations tout à fait officielles, autour de 2 portions par semaine.

     

    Sinon, sur la forme, j'avoue que le titre me titille un peu : l'absence de "ne" pour formuler la négation dans la dernière partie ("je ne les mange pas"), ça pique un peu quand même, a fortiori pour un titre. Certes, l'impression du titre avec le "mange" barré en rouge atténue cette faute et l'explique peut être, mais quand c'est retranscrit en titre de la discussion, ça surprend un peu ...

    • J'aime 1
    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Le problème de la pèche , c'est que contrairement à l'élevage des ovins, bovins et autres volatiles personne ne se soucie de ce qu'il prélève ni de participer à la reproduction  ( la part de l'aquaculture est marginale) 

    Si on avait mangé des bovins sans se soucier de faire de l'élevage il y a bien longtemps que l'on ne croiserait plus une vache dans un champs... 

    A titre perso j'ai drastiquement réduit ma consommation de viande et poisson sans me porter plus mal ,mais jamais je ne renoncerai à en manger.

    Pour les 7 milliards d'humain , je vous renvoie à Malthus ...

    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    L'homme est omnivore. Est-ce que convertir 7 milliards et plus d'individus au végétarisme ne créera pas d'autres déséquilibres (faut les produire, les céréales, pour apporter en quantités suffisantes les protéines). Le problème n'est peut-être pas de manger de la viande et du poisson, mais plutôt des quantités ingurgitées et gaspillées par nos modes de consommation.

    Je suis effaré de voir par ex ce que le poissonnier jette lorsqu'il fait des filets pour que le consommateur ait le moins d'arêtes possibles et de triage à faire dans son assiette ... 

    Je n'ose imaginer ce qui se passe dans les industries de plats tout préparés ... 

    Link to comment
    Share on other sites

    Le 05/08/2021 à 14:34, val74700 a dit :

    Ne pas oublier que si nous n'avions pas bouffer de viande, et surtout, si nous n'avions pas eu accès au feu pour accélérer la digestion, nous n'aurions pas eu assez de temps libre pour développer nos capacités intellectuelles...et nous serions encore des "singes".

    Saviez-vous que chez les gorilles, la concurrence entre mâles pour devenir Alpha fait qu'ils grandissent de plus en plus de génération en génération ? Enfin, jusqu'aujourd'hui. Là, ils ne grandissent plus.

    Simplement parce qu'ils passent déjà tout leur temps à bouffer et digérer des bambous, pauvres en nutriments, et qu'ils n'ont techniquement plus la possibilité de manger plus...donc arrêtent leur croissance.

     

    Donc taper sur la barbak c'est bien, mais ne pas oublier que sans, nous ne serions que des chimpanzés.

     

    Après, est-ce que cela aurait été un mal....c'est un autre débat :petard:

     

    Le gorille est un cas à part, les chimpanzés, bonobo et autre grand singe consomme occasionnellement de la viande. 

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    ×
    ×
    • Create New...