Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Recherche parachute


plalm
 Share

    Recommended Posts

    je dirais qu'il faut s'adapter à la situation. si ça dérive en pleine eau peu importe la profondeur , autant lâcher le parachute du fond.

    si ca dérive pas au fond mais qu'il y a du courant de surface, on peut see poser la question.

    si ca dérive pas du tout, plus tôt c'est le mieux.

     

    et des fois on ne sait pas..

    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 6 heures, NTD a dit :

    Et c'est le même problème que cité plus haut (il t'entrainera toujours plus à 3m qu'au fond car il faut le retenir le temps de refermer le bloc).

     

    Pourquoi veux tu refermer le bloc ????

    Tu ouvres un peu le robinet  et le parachute se gonfle terminer il termine de se gonfler en surface ....

    Il y a 6 heures, louis3133 a dit :

    Cette petite bouteille se gonfle comme une bouteille de plongée ? Quelle pression faut il mettre ? Et niveau réglementation, TIV épreuves etc... ? Tu peux nous en dire plus ? 

    Merci

     

    Déjà dit, pas d'IV vu le volume..  gonflage sur ton bloc avant de plonger.

     

    Pour moi ce système c'est du confort +++

     

    Il y a 3 jours.... condensation dans mon caisson... alarme ...  j'ai pas mis plus de 10 secondes pour sortir le para de ma poche de cuisse oter le scratch libérant le para, ouvrir le petit bloc d'un tour et de laisser monter le tout avec le spool......

     

    J'ai pas trop envie d'emmêler le fil dans un des bras de mon appareil... bref le tout larguer a environ 15 m  

    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 12 heures, louis3133 a dit :

    Cette petite bouteille se gonfle comme une bouteille de plongée ? Quelle pression faut il mettre ? Et niveau réglementation, TIV épreuves etc... ? Tu peux nous en dire plus ? 

    Merci

    j'ai (j'en suis à ma sixieme, au moins)

     

    volume de la bouteille, 0.1l (10 centimetres cubes)

    tu la connectes à ton bloc de plongée, tu ouvres des 2 cotés (coté bloc tu perds moins de 1 bar) et quelques instants plus tard, c'est ok ; tu refermes les deux cotés, tu purges le volume mort et tu remontes sur ton parachute.

    Tu peux gonfler en surface comme au fond.

     

    Pas de TIV ; je jette toutes les 300 usages... (pas plongées, usages)

    Il y a 11 heures, whodive a dit :

    je dirais qu'il faut s'adapter à la situation. si ça dérive en pleine eau peu importe la profondeur , autant lâcher le parachute du fond.

    si ca dérive pas au fond mais qu'il y a du courant de surface, on peut see poser la question.

    si ca dérive pas du tout, plus tôt c'est le mieux.

     

    et des fois on ne sait pas..

    et quand tu n'as pas de reperes, comment peux tu savoir que tu es dans une couche d'eau qui dérive ?

     

    la question de base que je me poserai : quelle est la solution la plus sécure, laquelle apporte le plus d'avantages et le moins d'inconvenients ?

    • J'aime 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 6 heures, caolila a dit :

    Pourquoi veux tu refermer le bloc ????

    Tu ouvres un peu le robinet  et le parachute se gonfle terminer il termine de se gonfler en surface ....

    Je n'aime pas trop laisser un bloc vide ouvert. Si l'air ne sort plus c'est l'eau qui peut entrer. Et l'eau de mer dans un bloc c'est pas très bon. Dans le cas de ce type de parachute c'est un peu différent, mais j'estime qu'il y a toujours un risque que de l'eau se retrouve à l'intérieur.

    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 6 minutes, NTD a dit :

    Je n'aime pas trop laisser un bloc vide ouvert. Si l'air ne sort plus c'est l'eau qui peut entrer. Et l'eau de mer dans un bloc c'est pas très bon. Dans le cas de ce type de parachute c'est un peu différent, mais j'estime qu'il y a toujours un risque que de l'eau se retrouve à l'intérieur.

    re

     

    je comprends ton idée..

    Pour ma part, à l'issue de la plongée, je regonfle rapidement le bloc.

    En le connectant, et en gonflant, j'appuie sur la purge, la mise à l'air...

     

    le bloc, une fois rempli, je le déconnecte, tete en bas et je le vide (ça prends 5 secondes) ; ça crachotte ... et tant que de l'eau ou de l'humide sort, je recommence la manip...

     

    coté TIV, j'avoue ne pas arriver à démonter le robinet conique pour inspecter l'interieur...

    ce qui m amène à déclasser le bloc alu tous les 300 usages... (ça laisse quelques jours).

    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 51 minutes, christophe 38 a dit :

    Pour ma part, à l'issue de la plongée, je regonfle rapidement le bloc.

    En le connectant, et en gonflant, j'appuie sur la purge, la mise à l'air...

     

    le bloc, une fois rempli, je le déconnecte, tete en bas et je le vide (ça prends 5 secondes) ; ça crachotte ... et tant que de l'eau ou de l'humide sort, je recommence la manip...

    le robinet comporte un tube plongeur donc même si tu retournes la bouteille pour la vider, de l'eau reste.

     

    il y a 52 minutes, christophe 38 a dit :

    coté TIV, j'avoue ne pas arriver à démonter le robinet conique pour inspecter l'interieur...

    Ce n'est pas du conique mais du M14x1,5.

    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 13 heures, whodive a dit :

    je dirais qu'il faut s'adapter à la situation. si ça dérive en pleine eau peu importe la profondeur , autant lâcher le parachute du fond.

    si ca dérive pas au fond mais qu'il y a du courant de surface, on peut see poser la question.

    si ca dérive pas du tout, plus tôt c'est le mieux.

     

    et des fois on ne sait pas..

     

    Quel que soit le courant suivant la hauteur d'eau cela n’enlève en rien l'intérêt du largage en profondeur pour les raisons évoquées.
    Dans le cas du courant de surface, le ficelle va se tendre mais la dérive sera minime même si le bonhomme est 30 mètres plus bas dans une zone sans courant. C'est souvent ce qui arrive sur le Donator ou le Rubis où l'on a un courant de surface et rien au fond (ou l'inverse).
    Le point important est que la remontée ne dure pas des heures. Ce qui veut dire que tu vas vite te retrouver dans le courant de surface qui généralement opère sur une profondeur de 10 à 20 mètres voire plus. Sur les Donator, Grec ou Rubis, il faut en général descendre à mi-profondeur pour constater une variation de courant.
    Ce qui veut dire qu'une fois largué ton parachute il va commencer à dériver mais plus lentement que le courant car il y aura un bonhomme voire deux à tirer. Sur des plongées air la remontée va être courte avant de commencer également à partir avec le courant de surface.

     

    J'ai déjà vécu plusieurs fois ce cas  lorsque je plonge en recycleur avec un binôme qui est à l'air en circuit ouvert. Par exemple sur le Donator ou le Trafik. Je largue le parachute et la ficelle se tend. En recycleur je remonte tout doucement. Mon binôme qui est à l'air en CO ne traine pas trop au fond et du coup il se retrouve pendant un petit laps de temps à plus de 10m de hauteur par rapport à moi. Et là oui, je sens bien le plongeur qui me tire car la portance d'un bonhomme équipé n'est pas la même qu'un simple parachute mais c'est de courte durée et on se retrouve rapidement tous les deux dans le même courant et la ficelle revient à la verticale.

    il y a une heure, christophe 38 a dit :

    coté TIV, j'avoue ne pas arriver à démonter le robinet conique pour inspecter l'interieur...

    ce qui m amène à déclasser le bloc alu tous les 300 usages... (ça laisse quelques jours).

    On a déjà essayé d'ouvrir la petite bouteille d'un copain. Et bien Nada, impossible de l'ouvrir même avec une grosse pince pour maintenir la bouteille. Du coup, hop à la poubelle.

    Edited by nobubble
    • J'aime 1
    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 4 heures, christophe 38 a dit :

     

    et quand tu n'as pas de reperes, comment peux tu savoir que tu es dans une couche d'eau qui dérive ?

     

    la question de base que je me poserai : quelle est la solution la plus sécure, laquelle apporte le plus d'avantages et le moins d'inconvenients ?

    Quand tu sais pas tu l envoi.

     

    Mais je suis de votre avis

    Link to comment
    Share on other sites

    Le 28/09/2021 à 19:21, louis3133 a dit :

    J'ai un parachute d'un peu plus de 20l, quand je suis au palier avec mon binôme et comme nous sommes correctement lestés nous n'exerçons pas un effort très important sur le fil. Du coup le parachute n'est pas bien positionné à la vertical. On me conseille de lester le parachute dans sa partie basse au niveau du bec de canard. Vous en pensez quoi?

     

    C'est ce que j'écris plus haut. Impossible de redresser un parachute au palier si tu es (sois-disant) "correctement lesté".

    Lesté le parachute...mouai...autant être soi-même un poil lourd.

    Surtout que si tu demandes à m'sieur Archimède, il te dira que pour enfoncer un parachute de 20 cm de diamètre, de 30 cm dans l'eau (ce qui suffir pour le redresser), il faut à peu près trois kilos.

     

    Donc en gros, si tu veux pouvoir redresser un parachute de 20 litres bien droit au-dessus de l'eau quand tu es aux paliers, il faut que tu sois "surlesté" de 3 kilos.

    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 11 heures, val74700 a dit :

     

    C'est ce que j'écris plus haut. Impossible de redresser un parachute au palier si tu es (sois-disant) "correctement lesté".

    Lesté le parachute...mouai...autant être soi-même un poil lourd.

    Surtout que si tu demandes à m'sieur Archimède, il te dira que pour enfoncer un parachute de 20 cm de diamètre, de 30 cm dans l'eau (ce qui suffir pour le redresser), il faut à peu près trois kilos.

     

    Donc en gros, si tu veux pouvoir redresser un parachute de 20 litres bien droit au-dessus de l'eau quand tu es aux paliers, il faut que tu sois "surlesté" de 3 kilos.

    une des méthodes, c'est d etre "lourd", c'est à dire non équilibré et, (j'exagère), accroché/pendu au parachute qui fourni le reste d'équilibrage et reste vertical.

    • J'aime 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Je ne suis pas convaincu de me sur-lester juste pour avoir la bouée bien verticale... Ce n'est pas non plus terrible de lester le parachute...

    A vous écouter il n'y a pas une solution magique. Et ben pas grave le parachute ne sera pas académique, et en même temps si il est sorti très tôt du fond à côté du site de plongée (l'endroit d'intérêt) et ben finalement on s'en moque qu'il soit bien vertical hein 🙄

    Edited by louis3133
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 15 minutes, louis3133 a dit :

    Je ne suis pas convaincu de me sur-lester juste pour avoir la bouée bien verticale... Ce n'est pas non plus terrible de lester le parachute...

    A vous écouter il n'y a pas une solution magique. Et ben pas grave le parachute ne sera pas académique, et en même temps si il est sorti très tôt du fond à côté du site de plongée (l'endroit d'intérêt) et ben finalement on s'en moque qu'il soit bien vertical hein 🙄

    tu n'es pas sur-lesté, tu es sous-gonflé
    pas du tout la même chose.

    • Merci 2
    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    ×
    ×
    • Create New...